Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #28

Au sommaire de cette veille littéraire du net : un challenge pour vider ta PAL, un documentaire sur une peintre féministe, une série sur le Préfet Lépine, deux challenges littéraires sur le Japon, un appel à textes gourmand, un financement participatif à poils et plumes, des ressources gratuites pour Instagram…

L’évènement du Weekend

Le site Fantastiqueer, spécialisé en lectures LGBTQIA+, te propose un weekend de Pâques spécial : Vide ta PAL ! A l’occasion de ces trois jours, tu pourras en profiter pour lire une partie des livres qui traînent dans ta PAL, terminer cette série que tu as commencée ou attaquer ta relique suprême de PAL, tout en croquant du chocolat ! Un évènement facebook a été créé pour partager tes lectures prévisionnelles et tu peux aussi retrouver le mode d’emploi sur leur page facebook ci-dessous :

Les challenges littéraires de la saison

C’est le printemps, et deux nouveaux challenges sur le thème et le Japon ont vu le jour :

J’ai lancé le 1er avril mon challenge consacré au Japon et à la littérature japonaise: Le Hanami Book Challenge. Si tu es curieux, tu pourras aller voir son fonctionnement sur l’article qui y est consacré, et glaner des idées de livres dans ma PAL personnelle ou sur la page Instagram que j’ai ouverte pour l’occasion.

A côté, j’ai découvert un autre challenge sur le même thème : Un mois au Japon, organisé par les blogueuses Hilde de lelivroblog, et Lou de Myloubook. Le challenge dure un mois, du 1er au 30 avril et est plutôt libre : pas de menus imposés, mais des thèmes généraux chaque semaine et des rendez-vous thématiques. Pour participer, il suffit de s’inscrire sur l’un des deux articles présentant le challenge sur leurs blogs, ou sur leur compte instagram. Elles ont créé également un groupe facebook privé pour échanger entre participants.

Le documentaire du mois

J’ai regardé le documentaire : Le Montmartre libéré de Suzanne Valadon, sur Arte car je ne connaissais pas cette peintre complètement punk vis à vis de l’époque et j’ai été très étonnée d’une telle modernité au début du XXème siècle. Comment une femme, partie de rien et qui jouait dans un cirque en plein Paris a pu s’imposer dans le monde de la peinture ?

Le documentaire retrace sa vie et son style de peinture : habitante de Montmartre à une époque où la campagne existait encore sur la butte et les cabarets étaient récents, elle a su réinventer le nu féminin mais sans fioritures, dans sa réalité la plus crue. Elle a aussi osé représenter les nus masculins, alors qu’elle était une femme, transgression ultime !

Le film te propose une visite historique de la Butte de Montmartre, et tu en apprendras beaucoup sur l’évolution du quartier. Tu visiteras également l’atelier de la peintre qui est devenu maintenant un musée accessible au public. Personnellement, cela m’a donné envie de retourner à Paris faire une visite guidée de la Butte sur le thème des peintres !

Si cela t’intéresse, le documentaire dure 15 minutes et est visible gratuitement jusqu’au 17/02/2023 sur le site d’Arte Vidéo.

La série du moment

Paris Police 1900 sur Canal + est la série française sortie le mois dernier. Elle a pour principal personnage le Préfet Lépine, confronté à une série de meurtres et à l’affaire Dreyfus. Tout en cherchant à moderniser la Police avec des inventions et de nouvelles techniques, dans une ambiance parisienne assez noire. Il y sera aussi question de féminisme dans une époque assez patriarcale.

La série propose actuellement une saison de 8 épisodes de 52 minutes chacun. Elle a déjà de bonnes critiques en ligne sur Allociné et le Youtubeur spécialisé en Histoire Nota Bene a réalisé une vidéo sur l’Histoire de Paris et une critique intéressante sans spoilers. De mon côté, je trouve que l’ambiance se rapproche de la série en deux tomes La 25e heure de FeldriK Rivat qui évoque aussi les méthodes d’identification des criminels et la même époque.

Hâte de pouvoir la visionner ailleurs que sur Canal+ (seul réseau sur lequel je ne suis pas abonnée !).

Le financement participatif du mois

Férocités est un projet des éditions Sillex afin de publier en financement participatif un recueil de 10 nouvelles de fantasy animalière pour adultes. Il est en cours de réalisation jusqu’au 7 mai prochain et le dernier palier est presque atteint. Pour participer, c’est ici, et le premier palier est à 8 euros pour la version numérique du recueil.

La maison d’édition a la particularité de proposer un circuit court du livre et une juste rémunération des auteurs. Ici, pas d’intermédiaires mais le lecteur qui choisit d’intervenir directement par financement participatif pour obtenir son livre. Et une augmentation de la rémunération des auteurs : de 8% dans le système classique, on passe à 30% chez Sillex, en ayant supprimé les intermédiaires. Les fondateurs de la maison d’édition l‘expliquent bien sous forme de BD ici.

L’appel à textes du mois

Les éditions Yby, proposent un appel à textes de nouvelles sur Le plaisir gustatif jusqu’au 19 décembre 2021. Le texte devra comporter entre 20 000 et 60 000 caractères, espaces compris et suivre la ligne éditoriale de la maison d’édition : l’un des personnages principaux doit être queer et l’histoire doit comporter des personnages favorisant la diversité.

Pour plus de détails sur cet appel à textes, je t’invite à consulter le site internet de la maison d’édition.

Les ressources gratuites du moment

Si tu cherches des templates pour réaliser des story ou des post instagram qui soient jolis et gratuits, je t’invite à t’abonner à la newsletter de Jennifer Daïna. En plus d’être une auteure de livres d’Urban Fantasy et jeunesse, c’est une illustratrice talentueuse qui propose des ressources gratuites qu’elles a créées. De jolies créations pour une jolie créatrice ! Moi je suis fan de ses créations sur le Japon ! 🙂

Voilà, ma veille est terminée. Elle est plus courte que d’habitude car la création de mon challenge littéraire m’a pas mal accaparée ce mois-ci… N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Fleurs de prunier et tasse de thé,

A. Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #27

Au sommaire de cette veille littéraire du net : un challenge littéraire sur les auteures, une chaîne youtube qui décrypte le cinéma, un genre de romance méconnu autour de la cuisine, un documentaire sur les maisons miniatures hollandaises, une nouvelle série autour de Sherlock Holmes, un appel à textes sur la Commune de Paris, du coloriage à partir d’oeuvres patrimoniales, une artiste inspirante amoureuse de la peinture et de la littérature.

L’article découverte du mois

J’ai découvert il y a peu l’existence du genre littéraire suivant : la romance culinaire sur le blog d’A Livre Ouvert avec son article assez détaillé sur le sujet. Ce type de romance nous vient des anglo-saxons et se traduit par Cooking ou Culinary romance. Il évoque des intrigues qui conjuguent rencontre amoureuse et cuisine, avec l’un des personnages qui est mordu de pâtisserie, vin, bons petits plats… Ce n’est pas très connu et normé en France alors que ça cartonne dans les pays de la langue de Shakespeare !

L’article d’A livre ouvert est très intéressant car elle évoque des hypothèses sur les origines de ce genre et propose des exemples de romans, en plus de t’expliquer ce que c’est. En gros, ce serait l’opposé des romans Chick litt avec des héroïnes centrées sur la mode et le fait de garder la ligne. Dans la romance culinaire, l’héroïne est plutôt épicurienne, se focalise sur ce qui lui fait plaisir et est plutôt bien dans sa peau. Un exemple de roman est la trilogie de La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan dont je t’ai déjà parlé dans mon bilan du HO HO HO challenge.

Pour en savoir plus sur ce genre et découvrir aussi d’autres types de livres méconnus comme le Slow Burn ou la Romance paranormale, je t’invite à consulter l’article d’A livre ouvert ainsi que sa rubrique Histoire des genres littéraires.

Le challenge instagram du moment

En mars, nous célébrons la journée de la femme. Quoi de plus naturel que de proposer un challenge mettant en valeur la production des auteures ? Il en était déjà question dans certaines catégories du challenge Le Printemps de l’Imaginaire Francophone mentionné dans ma veille du mois dernier, mais si tu préfères un challenge plus court, tu aimeras peut-être celui-ci car il dure seulement un mois. Créé par la blogueuse Florence de Floandbooks en 2018, il s’intitule Mars au féminin et comprend un seul menu avec des propositions de genres littéraires différents pour lire et découvrir des auteures. Tous les genres sont acceptés y compris les documentaires, et tu peux échanger et réaliser des lectures communes sur le Discord de Florence, ainsi que son groupe Facebook consacré au challenge. Tu trouveras les détails sur son compte intagram ci-dessous:

La chaîne youtube du mois

Je t’ai déjà parlé de la chaîne Et tout le monde s’en fout dans ma veille littéraire du net #3 qui est une chaîne de vulgarisation autour de pleins de concepts abstraits réalisée de manière rigolote par une équipe fort talentueuse et un personnage principal parano. Et bien, je vais recommencer à t’en parler car ils ont produit récemment une série de vidéo pour parler de l’envers du cinéma intitulée Une séance presque parfaite, en partenariat avec le CNC (Centre National du Cinéma) et le magazine Premiere.

En environ 4 minutes, l’ouvreur un peu fou de la salle de ciné t’explique un concept de cinéma de manière simple et amusante. Par exemple : le sexisme au cinéma, ce qui fait un bon film, le mensonge au cinéma, l’exception française, les films maudits… C’est toujours aussi drôle, bien rythmé, intéressant et en plus cela soutient l’industrie du cinéma qui est actuellement en crise.

Donc en attendant d’entrer à nouveau dans une salle de cinéma, tu auras l’occasion de te cultiver sur le 7e art depuis chez toi. Merci Et tout le monde s’en fout !

La ressource gratuite du moment

Début février a eu lieu une opération intitulée #Coloryourcollections à destination des établissements dédiés à la conservation patrimoniale. Le principe était de proposer des copies de leurs oeuvres dénuées de couleurs en libre-accès afin que le public puisse réaliser des coloriages qui sortent de l’ordinaire.

De nombreux établissements ont relevé le défi et l’ensemble des ressources a été rassemblées sur le site mis en place par l’Académie New Yorkaise de Médecine et sont totalement utilisables en libre-accès. On y trouve des coloriages assez hétéroclites : dessins d’horticulture, gravures d’animaux, caricatures humoristiques, peintures de châteaux, enluminures…

Les époques, styles, sujets et pays se mélangent dans un joyeux bazar. Une parfaite ressource pour du coloriage anti-stress en écoutant un podcast audio !

La nouvelle série à découvrir absolument

Si comme moi tu es fan de Sherlock Holmes, tu seras plus que ravi(e) d’apprendre qu’une série est en préparation sur Netflix autour des Irréguliers de Baker Street, ces gamins des rues qui servent d’indics au Détective. La série sort le 26 mars 2021 sur la plateforme et comprendra XXX épisodes. Je note déjà quelques changements vis à vis de l’histoire originale : les « gamins des rues » sont plutôt des ados voire des adultes, et que la série glisse subtilement vers le fantastique et l’horreur d’après la bande-annonce. J’espère que la qualité sera au rendez-vous. Je te ferai un retour dessus dans ma veille du mois prochain. 😉

L’appel à textes du moment

Je t’ai déjà parlé de l’Histoire de la Commune de Paris à travers la série de romans jeunesse Les Filles du Siècle de Marie Despechin et ce n’est pas par hasard. Cette année a lieu l’anniversaire de l’événement ! A cette occasion, la maison d’édition La Clé d’Argent lance un appel à textes pour nouvelles sur ce thème. Il s’agit de proposer une histoire mêlant cette période historique à la littérature de l’imaginaire. Science-fiction, Fantasy, Fantastique, Steampunk (qui sait ?) sont les genres plébiscités. Tu peux retrouver les détails des contraintes d’écriture sur le site internet de la maison d’édition. L’appel à textes est valable jusqu’au 28 mai 2021. A vos plumes ! 😉

Le documentaire du mois

J’ai une passion bizarre pour les maisons miniatures. Du coup, à chaque fois que je rencontre un documentaire sur le sujet, j’ai envie de le partager. Rappelle-toi celui sur la maison de poupée de la Reine Mary dans ma veille littéraire #19.

Dernièrement, j’ai visionné un documentaire associé au film The miniaturist. Le film évoque une jeune épouse hollandaise incarnée par l’actrice Anya Taylor-Joy, qui découvre des secrets sur son mari et son entourage, à travers une maison miniature reçue en cadeau le jour de ses noces. La maison représente sa vraie maison à petite échelle avec tous les éléments qui la compose. Il s’agit de l’élément central du film et le sujet du documentaire. A noter que ce film est l’adaptation d’un roman historico-policier de Jessie Burton : Miniaturiste.

Pour revenir au documentaire centré sur la maison miniature, on nous explique qu’il était commun pour les jeunes épouses hollandaises de recevoir des maisons de poupées, dans les familles riches au XVIIème siècle. Qu’ont de particulier ces maisons de poupées ? C’étaient des cadeaux pour des femmes adultes, qu’elles agrémentaient selon leur bon vouloir, parfois de façon plus riche que leur propre intérieur car c’était la seule chose sur laquelle elles avaient un contrôle au quotidien.

Dans une société protestante où l’austérité était de mise, avec des intérieurs fonctionnels et des tenues très épurées, la maison de poupée était un trésor familial souvent caché dans un meuble avec des portes, et comprenant des objets très coûteux et d’une extrême finesse. Elle pouvait servir d’objet éducatif pour apprendre à tenir sa maison, le foyer étant objet central de la religion protestante (à l’inverse de la religion catholique centrée sur l’Eglise.) C’était aussi une mode pour les femmes mariées de riches commerçants qui leur permettait de dépenser de l’argent, et aussi un symbole de statut social.

Il ne reste que 5 maisons de poupées intactes de cette époque dans le monde. Celle évoquée dans le film et le documentaire appartenait à Petronella Oortman et se trouve au Rijksmuseum à Amsterdam.

Le documentaire t’explique l’histoire de cette maison, sa composition en mêlant des extraits du film en 7 minutes. Il est en anglais donc si tu n’es pas à l’aise avec cette langue, je t’invite à lire l’article wikipedia consacré à la maison de poupée de Petronella qui te donnera beaucoup de détails dessus. 😉

L’artiste du moment

Je lis depuis quelques années déjà les articles du blog de Miss Pandora alias Louise Ebel et je me suis abonnée depuis peu à son compte Instagram car j’adore son travail. Louise est modèle photo. Elle propose des photos d’elle essentiellement, qui mettent en valeur une esthétique particulière à travers la mode, l’art, l’architecture, la littérature, les intérieurs anciens. Elle nous emmène en voyage, nous fait découvrir des pays ou des musées oubliés, nous dévoile un peu de son intimité à travers sa vie parisienne et normande. Elle a même pendant un temps travaillé au Japon pour présenter des émissions.

Fervente adoratrice des jolies étoffes, de l’ancien et du beau, c’est un univers hors du temps qu’elle dessine pour nous, au gré de ses inspirations. Que dire de plus ? La belle a aussi écrit un livre sur des femmes inspirantes comme elle. Il s’intitule Excessives ! Destins de femmes incroyables au XIXème siècle publié chez Favre éditions.

Dernièrement, face à la fermeture des musées, Louise a lancé un appel à la nostalgie de ces lieux sacrés du beau… pour mieux nous faire découvrir ensuite deux petits bijoux situés à Moulins : le musée Anne de Beaujeu et de la Maison Mantin, une demeure bourgeoise restée dans son jus depuis le début XXème siècle. Un joli moment qui nous fait oublier un temps cette crise sanitaire qui s’éternise…

Difficile de vous donner un aperçu de l’étendue de son univers, alors j’ai opté pour cette photo qui représente pour moi l’essence même de la parisienne. Mais Louise ne se limite pas à cela, aussi je t’invite fortement à aller jeter un coup d’oeil à son Instagram qui offre une vue plus complète de ses inspirations.

Voilà, ma veille est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Cerisiers en fleurs et mimosas,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #26

Au sommaire de cette veille littéraire du net : un article qui interroge la republication d’un livre nazi, une série remake sur Arsène Lupin, une plateforme solidaire de vente, une opération pour mettre en valeur des petits éditeurs, un documentaire sur une aventurière du XXème siècle, un prix littéraire qui met en avant de petits éditeurs par des blogueurs, un challenge littéraire printanier et une chaîne Youtube spécialisée en Gangs parisiens de la Belle Epoque.

L’article du mois

Faut-il republier Mein Kampf ? C’est la question posée dans l’article d’Actualitté que j’ai lu l’autre jour, devant l’annonce des éditions Fayard qui publient cette année une version augmentée du livre d’origine avec son contexte historique destinée aux chercheurs et universitaires travaillant sur le totalitarisme.

Cette nouvelle publication enrichie servirait à mettre en garde les générations futures contre les dérives du nazisme et de toute politique basée sur la discrimination raciale, religieuse, etc… Il est publié à titre de document historique et pédagogique.

Le sujet pose polémique, vis à vis de la mémoire des victimes du nazisme ou par crainte d’attiser un regain néo-nazi à qui pourrait profiter cette publication.

Personnellement, je suis partisane d’éduquer les gens pour éviter de reproduire les mêmes erreurs, et donc je vois un intérêt à cette nouvelle publication. Cependant, je reste perplexe quant aux motivations de Fayard qui publiait déjà une version de ce titre en 1938, supervisée par l’Allemagne nazie selon l’article d’Actualitté. Il lui sera également difficile d’écouler ses exemplaires sur Amazon qui a renforcé son interdiction de vente de livres sur le nazisme sur sa plateforme. Bref, restons optimistes…

La série du moment

Ce mois-ci, j’ai regardé la dernière série adaptée d’un roman (ou plutôt inspirée de) : Lupin, dans l’Ombre d’Arsène réalisée pour Netflix avec Omar Sy dans le rôle titre. J’en ressors un peu mitigée…

L’intrigue ressemble un peu à celle du Collier de la reine de Maurice Leblanc avec pour thème le vol d’un collier ayant appartenu à Marie-Antoinette, propriété des employeurs de la mère d’Arsène Lupin alors enfant. Si dans le livre, c’est sa mère qui est accusée de vol, et le jeune Arsène qui en est l’auteur, dans l’adaptation en série, il s’agit du père du héros, mais ni lui, ni son père ne sont à l’origine du larcin. L’affaire laisse le jeune garçon de 13 ans aux services sociaux alors que son père est mis en prison.

Derrière cette tragique histoire, on sent tout le racisme latent des employeurs petit-bourgeois, le manque d’assiduité de la police à résoudre l’affaire et l’injustice dans laquelle est plongée Assan jusque là heureux avec son père.

Le garçon devenu orphelin se trouve un modèle dans Arsène Lupin, livre fétiche offert par son père. Il l’aidera à grandir et à se forger une identité, pour le meilleur comme pour le pire. Assan est charmant, manipulateur, épris de justice, mais aussi voleur, arnaqueur, père lui-aussi à ses heures perdues et a des difficultés à garder les femmes qu’il rencontre.

L’intrigue est assez divertissante, les décors parisiens un peu clichés mais toutefois intéressants (nous irons au Louvre tout de même !) et la mise en valeur des petites gens plutôt importante.

En revanche, j’ai trouvé que le jeu d’acteur et la direction artistique manquaient de profondeur. Si tu as vu Omar Sy dans le film Intouchables, tu sais qu’il peut beaucoup mieux jouer. Dans Lupin, il semble toujours pressé de débiter sa réplique. Je dirais que l’action a été privilégiée au détriment du jeu des acteurs, même si ces derniers auraient été capables de faire le job si on en leur avait laissé le temps.

Dans l’ensemble la série est assez intense et l’intrigue digne d’un film de braquage, quoiqu’un peu cousue de fil blanc, avec de nombreuses références au gentleman cambrioleur de Maurice Leblanc. J’attends la deuxième partie de la saison avec impatience pour voir mes hypothèses confirmées sur la suite de l’histoire. 😉

Le challenge littéraire du moment

La version 2021 du PIF (=Printemps de l’Imaginaire Francophone) a été lancée il y a peu par la blogueuse Zahardonia du site Monde-fantasy.com sur son compte Instagram. C’est la sixième édition de ce challenge qui fait la promotion de la Littérature de l’Imaginaire écrite en Français, peu importe la nationalité de l’auteur(ice). L’idée est de défendre cette littérature et de combattre les préjugés qui l’accompagnent (ex : la meilleure littérature de Fantasy est anglosaxonne).

Le challenge se déroulera sur trois mois : du 1er mars au 1er juin avec 4 menus présentant chacun 4 sous-catégories. Seuls les ouvrages de fiction de la littérature de l’Imaginaire comptent : romans, nouvelles, bd, mangas, théâtre, albums… en Science-Fiction, Fantasy et Fantastique. Tu peux déterminer un palier de lecture en fonction de tes objectifs et partager tes avis lecture sur Instagram ou Facebook avec les Hashtag  #PrintempsImaginaireFR#ImaginaireFR. Si tu souhaites plus d’informations sur ce challenge, tu peux déjà trouver les menus ci-dessous sur le compte instragram de la blogueuse et lire son article détaillé sur son site internet.

L’initiative solidaire du mois

Emmaüs vient de lancer une plate-forme solidaire de vente dont le produit des ventes sera reversé sous forme de dons mais à des associations pour aider à l’insertion sociale, ou au développement de projets solidaires.

La plate-forme s’appelle Trëmma et est très simple d’utilisation : il suffit de mettre en vente comme sur Vinted l’article que tu souhaites donner avec photo et description. Elle est ensuite validée par un modérateur et apparaît sur le site Label Emmaüs, la plateforme de vente de l’association.

En somme, c’est une bonne façon de vider ses placards pour la bonne cause et de vendre (ou d’acheter) solidaire.

Pour retrouver les articles sur le site d’Emmaüs, coche la case Trëmma quand tu réalises une recherche ou que tu ouvres une rubrique de produits. Par contre, accroche toi bien pour les recherches de livres d’occasion au catalogue : c’est un peu compliqué ! Personnellement, je trouve le moteur de recherche de leur site désespérant…

La mobilisation du mois

Les blogueuses belges du site Recto-Verso remettent en marche leur projet « 1 week-end, 1 mise en avant, 1 mobilisation » afin de mettre en valeur de petites maisons d’édition et des auteurs parfois auto-édités face à la crise sanitaire.

Elles proposent chaque semaine des interviews en live et des chroniques littéraires, ciblées sur une maison d’édition à chaque fois, pour les faire découvrir à un vaste public et favoriser des ventes.

Pour février par exemple, ce sont les éditions Plume Blanche et Caravelle qui sont invitées, ainsi que les auteures Ielenna et Maud Cordier. C’est l’occasion d’élargir son horizon et de découvrir de nouveaux moyens d’augmenter ta PAL !

Tu trouveras plus d’informations sur leurs programmes mensuels sur leur page facebook.

Le Prix littéraire du moment

Vu sur le compte instagram de Lamousme et aussi sur un article d’actualitté, le Vleel ou « Varions Les Editions En Live » est un prix littéraire qui récompense des ouvrages issus de maisons d’éditions moins médiatisées via Instagram et Youtube.

Ce prix est l’aboutissement d’interviews réalisées depuis avril 2020 par le blogueur Anthony Lachegar, alias Serial Lecteur Nyctalope. Il a pour but de récompenser un auteur et une maison d’édition moins connus en faisant participer la blogosphère littéraire.

Le principe est simple : si tu as un compte instagram, tu peux voter jusqu’à Dimanche 7 février 21h, pour l’un des 10 auteurs et maisons finalistes présents dans la liste ci-dessous en utilisant le formulaire présent sur le site du Lecteur Nyctalope.

Si tu n’as pas lu les livres ou que tu ne connais pas les maisons d’édition présentées, pas de panique ! Tu peux retrouver les critiques des livres et présentations des éditeurs sur le site de Serial Lecteur Nyctalope et sa chaîne youtube pour te faire une idée.

Le documentaire du moment

Connais-tu Alexandra David Neel ? Il s’agit de la première femme a avoir voyagé jusqu’au Tibet et à avoir pénétré Lhassa, interdite aux occidentaux. C’était en 1924.

Orientaliste, tibétologue, chanteuse d’opéra lyrique, féministe, journaliste, anarchiste, exploratrice, bouddhiste, écrivaine et franc-maçonne, elle a multiplié les casquettes mais toujours avec cette envie furieuse de voyager et de découvrir l’Orient qui a donné lieu à de nombreux livres de sa part.

Arte consacre un documentaire synthétique de 5 minutes, intitulé Une occidentale sur le toit du monde, qui retrace l’histoire de cette grande voyageuse qui souhaitait encore renouveler son passeport à 103 ans.

Une belle manière de découvrir son état d’esprit, complètement inconcevable pour une femme de son époque, et de se familiariser avec ses aventures. 😉

La chaîne youtube du moment

Je suis assez fan de la Belle-Epoque et de Paris en général, aussi, quand j’ai découvert la chaîne Gang de Paris, mon excitation était à son comble ! Dans des vidéos assez courtes, Jérémy te raconte des anecdotes autour des gangs qui ont régné sur Paris à la Belle-Epoque. Code vestimentaire, langage, mode de vie, tout y passe ! Les vidéos sont rythmées, les explications claires, le texte travaillé et documenté. Bref, un petit plaisir de 2 minutes dont je ne me lasse pas.

Si tu apprécies ses dessins, tu peux aussi commander des vêtements à l’effigie des Apaches et autres gangs sur son site internet 😉

Voilà, ma veille est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Crêpes et chocolat chaud,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #21

Au sommaire de cette veille littéraire du net : des sites alternatifs à Amazon pour acheter des livres, une chaîne youtube d’analyse de films très médicale, un documentaire sur une littérature romantique confidentielle, un article choc sur un libraire qui reste ouvert pendant le confinement, une lecture live de contes pour Halloween, une créatrice sur céramique fan de l’automne et 3 concours pour gagner des livres.

L’article de la semaine qui fait réfléchir

Repéré sur Actualitté, depuis l’annonce du confinement et de la fermeture des librairies jugées non-essentielles contrairement aux FNAC, un libraire a décidé de laisser son commerce ouvert pour protester contre les mesures sanitaires. Un acte courageux pour dénoncer la manière dont le gouvernement considère les librairies : des commerces non-prioritaires en cas de crise. Il cherche également à sauver son commerce alors que les mois de novembre et décembre sont les plus sollicités dans l’année avant les fêtes de Noël. Et visiblement, il ne serait pas le seul libraire à résister. Sa décision m’a fait beaucoup réfléchir sur la désobéissance civique, même en cas de contexte sanitaire de crise et sur l’importance de la culture qui passe toujours après les besoins essentiels. Je trouve qu’on ne tient pas assez en compte l’aspect psychologique de ce second confinement, alors que la lecture et la culture sont des besoins qui permettent de résister à la dépression et à l’enfermement de manière générale. Espérons que cette initiative perdure et qu’il ne récupère pas une amende plus élevée que son chiffre d’affaire.

Les sites importants de la semaine

Si tu n’as pas fait le plein de lectures avant d’être mis en confinement jeudi, je te propose une liste non-exhaustive de plateformes où tu peux faire le plein tout en soutenant les libraires indépendants :

Placedeslibraires / Leslibraires / Librairiesindépendantes / Jesoutiensmalibrairie: trois sites pour des librairies indépendantes proposant une distribution presque identique. Tu y trouveras des tout type de livres papiers à récupérer en click and collect auprès de la librairie ou en livraison, et des livres numériques. La livraison n’est pas systématique.

Lalibrairie.com : Un regroupement de librairies indépendantes qui proposent systématiquement l’envoi postal de livres commandés.

Original Comics et AlbumComics sont deux librairies parisiennes spécialisées dans la bande dessinée et les comics. La première propose l’envoi à 1 centime de livraison à partir de 29 euros d’achat. Pour la seconde, les frais de port sont gratuits à partir de 50 euros d’achat. Tu peux aussi récupérer tes livres en click and collect gratuitement si tu habites à Paris.

Si tu préfères acheter local, il existe plusieurs sites qui renvoient aux libraires de ta région : Chezmonlibraire (Rhône-Alpe), Librest (Grand Paris), Librairesdusud (Sud de la France), Librairesenseine (Ouest parisien), Libr’Aire (Hauts de France), Librairesdel’Est (Est de la France).

Tu peux aussi commander auprès de ta maison d’édition préférée. Par exemple, les Editions du Chat Noir ont un site internet et assurent la livraison directement chez toi.

Tu peux aussi retrouver quelques liens dans mes veilles précédentes vers des sites qui te proposent des ebook gratuits. A ce sujet, le site confinementlecture va reprendre du service à partir du 31 octobre pour proposer des packs de livres numériques gratuits. Il te suffit pour cela de t’inscrire via le formulaire présent sur leur site internet pour en bénéficier. 😉

L’événement du weekend

Le Centre de l’Imaginaire Arthurien situé en Bretagne et l’Office de l’Imaginaire Ardennais, te proposent ce samedi 31 octobre plusieurs lectures en live de contes d’Halloween avec de grands conteurs comme Pierre Dubois ou Claudine Glot. L’évènement aura lieu sur Facebook à partir de 20h sur l’évènement Légendarium des saisons -Récits d’Automne. Moi qui n’avait rien prévu pour Halloween, je serai au rendez-vous, ne serait-ce que pour écouter la voix rocailleuse de Pierre Dubois !

Les concours instagram du moment

A l’occasion de la sortie du dernier tome de la série Nixi Turner contre les Croquemitaines par Fabrice Colin, les éditions du Chat Noir te proposent de gagner les 5 tomes dans un petit concours sur leur page Instagram. Le concours se termine ce samedi 31 octobre à minuit, alors il va falloir être rapide ! Pour participer, tague deux amis en commentaire, like le post et leur page instagram, partage le post en story… bref, les trucs habituels de concours.

Si tu préfères un roman adulte avec une histoire située dans une Corée médiévale, la youtubeuse Céline de BooktubersApp met en jeu un exemplaire dédicacé du nouveau livre de Céline Chevet : Sous les sabots des Dieux publié aux éditions du Chat noir aussi ! Le concours se termine le 4 novembre. Pour participer, il faut s’abonner à son compte instagram, partager le concours en story et taguer 3 personnes en commentaire.

Enfin, sur le compte Instagram du Mois Américain, c’est la folie depuis cette semaine : chaque jour, il y a un livre à gagner sur le thème du pays de l’Oncle Sam. La durée de participation est très courte et la plupart des dates limites des livres proposés sont pour le 31 octobre, donc si tu aimes les Etats-Unis, fonce !

La chaîne youtube du moment

Episode Spécial Scream du Coroner

En cherchant des critiques de films cette semaine, je suis tombée sur la chaîne du Coroner. C’est une chaîne youtube de critique de cinéma très bien mise en scène avec un médecin légiste comme présentateur qui va disséquer un film en 7 minutes pour t’en expliquer les ressorts et parfois son impact sur l’époque. Avec l’épisode sur Scream, il évoque le renouvellement des slasher movie : ces films d’horreur avec un tueur en série qui tue des adolescents. J’ai beaucoup apprécié l’épisode sur Twin Peaks, dont j’ai regardé les deux saisons dans la douleur il y a peu, tellement les longueurs m’insupportaient. J’en ai beaucoup mieux compris l’essence et ce que cela a apporté aux séries policières. Une chaîne que je te conseille si tu apprécies le cinéma et que tu aimes la scénarisation des chroniques vidéos.

Le documentaire du jour

Sur les conseils de Babitty, une amie du club de Lecture des Littéravores, j’ai regardé hier soir un documentaire Netflix sur la littérature romantique Amish. Dit comme ça, on dirait une punition, mais en vérité, j’ai découvert un univers parallèle ! Le docu t’explique en 16 minutes, par une spécialiste des romans d’amour qui travaille pour BuzzFeed, le succès des romans d’amour amish et ce qu’en pensent les amish. Car… aucun amish n’en écrit, ni est consulté sur le sujet ! Et souvent les fictions… ne sont qu’une représentation imaginaire de ce qui peut se passer dans ces communautés religieuse. Le succès tient au fait que les lectrices américaines y retrouvent des valeurs chrétiennes, des histoires d’amour très chastes et un mode de vie simple et déconnecté de la modernité. Un documentaire intéressant quant on sait que la Mommy Porn litterature avec Cinquante nuances de Grey est tout aussi populaire en parallèle et qu’il ne prône absolument pas les mêmes valeurs… Si le sujet t’intéresse en plus du documentaire, je te renvoie à l’article de Babitty sur son blog : Histoire naturelle de Bibliophiles.

La créatrice de la saison

J’adore la saison de l’automne et je ne pouvais pas ne pas évoquer la créatrice de La fabrique des mignonneries, Sarah Paviot. Elle réalise des miniatures en céramique de petits animaux ou de créatures imaginaires sur le thème de l’automne : bonhommes citrouilles, choixpeau magique, champignons vivants, mandragores, petits fantômes… Chaque pièce est unique et réalisée à la main. La créatrice est basée à Caen et vend ses figurines sur Etsy. Elle a également un compte instagram où elle met en ligne des photos de ses dernières créations et organise parfois des concours pour en gagner. Je t’invite à découvrir son univers charmant et mignon si tu apprécies comme moi les miniatures et les figurines.

Voilà, ma veille est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Des bonbons ou un sort,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #18

Au sommaire de cette veille littéraire du net : Trois concours pour gagner des livres, deux événements littéraires LGBT+, des box pour bien profiter de l’automne, un challenge d’écriture collaborative, un challenge littéraire amusant, une vidéo témoignage sur les débuts d’auteures connues en maison d’édition, un article choc sur Amazon et ses clubs lecture.

L’article de la semaine qui fait réfléchir 

Hier matin, lors de ma veille pro quotidienne, je suis tombée sur un article d’Actualitté qui évoquait le lancement de clubs de lecture par Amazon USA. L’information me semblant bizarre, j’ai cliqué ( oui, je suis un pigeon) et j’ai découvert avec effroi que le géant du commerce souhaitait effectivement lancer un nouveau service de club lecture qui pourrait concurrencer la plateforme Goodreads (l’équivalent américain de Babelio).

Or, Amazon possède Goodreads. N’est-ce pas un peu étrange de proposer un service qui existe déjà dans une autre filiale que l’on possède ? Pas si l’on considère que Goodreads, malgré sa prédominance du marché du réseau social littéraire est une grosse machine pleine de dysfonctionnements avec des recommandations sans queue ni tête.

Alors qu’apporte de plus ce nouveau service Amazon ? Rien de plus que des listes de livres à acheter. Quand un algorithme remplace un libraire, ce n’est pas forcément pour le meilleur. Et n’oublions pas que même si l’idée de créer son club de lecture sur Amazon reste séduisante, cela contribue une fois de plus à récupérer vos données à des fins commerciales.

La question que je me pose est de savoir si quelqu’un peut arriver à concurrencer le géant pour vendre des livres, maintenant qu’il dispose d’un réseau social littéraire de la taille de Facebook pour les liens d’affiliation et qu’il propose ce nouveau service ? Il y aurait un renforcement des propositions de librairies indépendantes à réaliser en France,  et peut-être un développement des clubs lectures par d’autres biais à mettre en avant.

Si le fonctionnement de ce club lecture Amazon t’intéresse, voici la FAQ américaine du futur service pour te faire une idée.

Les événements littéraires de la semaine

                         

Ce weekend a lieu le Festival Fantastiqueer à Strasbourg. En fait, ça a commencé hier, mais je m’en suis aperçue trop tard… Sur trois jours, tu pourras découvrir des auteurs LGBT+ de romans SFFF avec des rencontres, un atelier d’écriture, un atelier GN, une soirée jeux de rôle, etc… Le festival devait être plus élaboré mais pour des raisons sanitaires, le plus gros des activités est reporté à juin 2021. C’est donc en petit comité qu’il est maintenu. Pour plus de détails, je te renvoie au site dédié. Le petit + : le site du festival héberge une bibliothèque  qui recense les romans de SFFF à tendance LGBT+, en partenariat avec la Rainbowthèque, site collaboratif dont je t’ai déjà parlé. Tu peux soumettre des livres si tu souhaites participer au projet.

Autre événement en lien avec la communauté LGBT+ : Y/Men, la convention spécial Yaoi, le manga (érotique) gay se tiendra le 26 septembre prochain à Lyon. Pour 6 euros, tu pourras accéder à de nombreux jeux et quizz prévus sur place, un défilé cosplay, des ateliers créatifs, un karaoké géant, et des tables-ronde autour du manga incluant des sujets hot ! Si tu souhaites plus d’informations, je t’invite à consulter le programme de la convention.

Le challenge d’écriture du moment

Vu sur Instagram, sur le compte de Violainejaneau, un challenge d’écriture commune est en cours sur les réseaux sociaux, lancé par la blogueuse Jenniferdainaart. Le principe est simple : Jennifer a rédigé le premier chapitre et lancé le synopsis : il s’agit d’écrire une histoire autour d’une jeune femme réalise la réalité d’un monde magique lorsqu’elle hérite d’une mystérieuse clé au décès de son oncle.

26 auteures se sont inscrites pour continuer l’histoire chapitre par chapitre pendant tout le mois de septembre. A chaque fois, elles publient leur morceau d’histoire sur un post instagram dans la zone texte, en citant l’auteure précédente et la suivante pour qu’on puisse suivre l’histoire. Le post doit être court : 300 mots et il y a quelques règles à respecter que Jennifer a énoncé en Story.

A la fin du mois, le texte est réuni sur le compte de Jennifer et on y apporte quelques corrections si j’ai tout saisi. Pendant tout le challenge, les participants peuvent aussi échanger via un serveur Discord.

Si le sujet t’intéresse, je t’invite à suivre son projet et le texte du mois de septembre. Et si tu veux participer, il reste de nombreuses places pour le mois d’octobre dont l’histoire est la suivante : A l’approche de Samhain après une séance de spiritisme avec ses amis, un jeune homme est retrouvé mort chez lui. Bon challenge !

Les concours de la semaine

           

Beaucoup de concours sur Instagram cette semaine !

Si tu aimes la littérature contemporaine, la Kube box t’invite à gagner l’ensemble des romans sélectionnés pour le prix Goncourt de cette année, soit 15 livres !  Pour cela, il suffit de s’inscrire à leur jeu concours sur leur site internet et de le partager pour multiplier tes chances d’être tiré au sort. Le concours se termine mercredi 30 septembre.

Si tu préfères les romans gothiques, je te conseille le concours organisé par Livres enchantés sur son compte Instagram en partenariat avec les éditions Noir d’Absinthe. Pour fêter ses 4k abonnés, la blogueuse te propose de gagner un ebook de la maison d’édition. Pour cela, il suffit d’être abonné à son compte instagram et à celui de Noir d’Absinthe et de partager le concours dans sa story en la mentionnant. Les modalités se trouvent actuellement dans la story instagram de la blogueuse et le concours se termine d’ici 6 jours.

Enfin, si tu n’as pas d’idées précises, mon ancien binôme du challenge des alliés, Shury Lecture te propose de gagner le ou les livres de ton choix parmi ceux de sa bibliothèque. Il te suffit d’indiquer en commentaire de son post instagram ce qui t’intéresse. Pas de contrepartie à prévoir. Le tirage au sort aura lieu le 8 octobre et le jeu est ouvert à la France et la Belgique. 🙂

La vidéo de la semaine

La Charte des auteurs de littérature jeunesse lance une série de vidéos sur les femmes auteures. A travers 5 vidéos de 8 minutes, 8 auteures répondent à la question : Être une femme est-il un point de difficulté dans la pratique de son métier d’autrice ? Pour le moment deux vidéos sont en ligne sur le compte youtube de la Charte : Les débuts et Les difficultés. Voici la première vidéo pour te faire une idée :

Le sujet est intéressant car il est peu abordé, mais les discriminations liées au genre existent même dans le métier d’auteure. J’ai trouvé pertinent le choix des femmes interrogées car elles sont de milieux, couleur, âge et styles complètement différents. Certaines écrivent pour la jeunesse, d’autres pour les adultes, d’autres encore de la BD. Une série à suivre !

Les box de la saison

         

Je ne sais pas pour toi, mais en automne j’aime bien l’ambiance cocooning et quoi de mieux qu’un bon thé associé à une tablette de chocolat pour se remonter le moral quand il pleut dehors ? Bon, en ce moment, c’est plutôt la canicule. Mais j’anticipe sur les mauvais jours.

J’ai offert récemment une box spéciale chocolat noir à ma petite maman pour son anniversaire et j’ai trouvé l’offre tellement top que je souhaitais en parler. Il s’agit de la box Raconte moi un chocolat. J’ai pris la formule trois mois pour 70 euros environ. Elle comprend un envoi de trois tablettes de chocolats noirs différents par mois, accompagnés d’un fascicule explicatif sur l’origine des tablettes. Il y a une formule mensuelle à 20 eur et une autre également sur 6 mois. On reçoit le colis par voie postale directement chez soi. De quoi craquer avec un bon livre ! Ma mère est ravie et j’envisage de me prendre un abonnement moi aussi.

Pour se réchauffer, il y a aussi la thé Box, une box entièrement dédiée au thé et accompagnée de douceurs. Les boîtes sont jolies et à thématique : cuisine, jardin japonais, maison de famille, etc…Tu peux l’offrir ou te faire un cadeau. Pour cela, il existe plusieurs abonnements : 3 mois (65.70 euros), 6 mois (125 euros)… et tu reçois une box chaque mois comprenant 30 thés différents, quelques biscuits, des goodies comme des marque-pages ou des cartes, et un cahier de saveurs comprenant des recettes. Bref, je pense la commander pour passer mes soirées d’automne sous mon plaid devant la cheminée. Je ne sais pas pour toi, mais je me lasse souvent de mes thés et je suis très curieuse d’en découvrir de nouveaux. Cette box est un bon moyen de satisfaire ma curiosité.

Peut-être connais-tu ces box ? Si oui, n’hésite pas à me faire un retour en commentaire. 🙂

Le challenge littéraire du moment

Après le Mois Américain et le Pumpkin Autumn Challenge 2020 (je te renvoie vers mes PAL associées car je participe aux deux), j’ai découvert le #Challengefoireux sur le compte instagram de la Foire du livre de Bruxelles.

Mais qu’est-ce que c’est que ce truc me diras-tu ? C’est un challenge littéraire qui prend les autres à contre-pied en inventant trois types de livres à lire chaque mois, toujours dans l’objectif de te faire diminuer ta PAL.

Pour le mois de septembre, il faudra lire : un livre dont l’intrigue se situe dans un autre pays, un livre recommandé par un ami, et un livre que tu aurais dû lire pour l’école.

J’ai trouvé l’idée amusante et je pense réaliser mes propres challenges foireux pour les mois à venir. Peut-être même que je vais l’inclure dans ma version du Bookopoly que je prépare pour l’année 2021 pour les cartes chance. Affaire à suivre…

Si le challenge t’intéresse, je te renvoie au hashtag associé sur Instagram afin de retrouver les posts des mois précédents. Peut-être souhaiteras-tu créer les tiens ? N’hésite pas à me faire des propositions en commentaire. 😉

Tu l’auras remarqué, il n’y a pas d’article sur un artiste cette semaine. Je n’avais pas d’idées. Ce sera pour la prochaine veille ! 😉

Ma veille littéraire du net se termine. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Thé et plaid tout doux,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #4

Au sommaire de ma veille littéraire cette semaine : encore des ebooks gratuits (hibooks pardon !), une exposition virtuelle sur Harry Potter, un salon littéraire en ligne, des conférences sur l’imaginaire, un jeu de société sur Sherlock Holmes à télécharger et bien d’autres choses encore !

La sélection d’ebooks gratuits de la semaine

Pour continuer sur la lancée des watch précédentes, j’ai écumé la toile cette semaine pour trouver de nouveaux sites qui proposent des ebooks gratuits afin d’enrichir ma google bibliothèque. J’ai même développé une astuce pour éviter de m’enregistrer sur chaque site qui en propose : je reprends le titre convoité sur le module de recherche de google livres et je l’intègre directement dans ma bibliothèque. Quand Google me demande ma CB ou un compte paypal, je l’enregistre. Jusqu’à présent, je n’ai jamais été débitée pour un livre noté gratuit sur Google livres. Par contre, je pense que la firme américaine doit bien récupérer mes données à chaque achat « gratuit ». 😦

Le site publie.net publie régulièrement des ebooks de littérature contemporaine, policière ou fantastique tous les 15 jours. Il suffit de créer un compte et d’ajouter au panier les titres qui t’intéressent, puis de les télécharger. Sinon, tu peux utiliser mon astuce si tu as une google bibliothèque.

Les éditions Au diable Vauvert proposent 30 livres numériques jusqu’au 3 mai prochain à télécharger depuis leur site internet. Romans policiers, témoignages, Science-fiction, Fantastique et romans contemporains sont à ta disposition pour compléter ta PAL.

Si les romans ne sont pas ta tasse de thé, tu peux essayer les BD et romans graphiques sur le site grandpapier.org, où tout se lit en ligne sans besoin de télécharger quoi que ce soit !

Des auteurs proposent aussi des nouvelles en accès libre, directement sur leur site internet ou via leur éditeur. Un article de Elbakin.net en recense quelques uns. Je te conseille la nouvelle de Rozenn Illiano, l’auteure du Phare au Corbeau, intitulée : Quand le soleil s’éteint. Le texte est lisible sur le blog de l’auteure ou téléchargeable sur wattpad. Il est écrit sous forme d’épisodes, 9 au total et a pour thème une apocalypse fantastique sur fond de mise en quarantaine.

Pour finir, le premier témoignage littéraire du confinement est italien et en accès libre ici. Il s’agit d’un texte d’environ 60 pages de l’écrivain Paolo Giordano intitulé Contagions. Les bénéfices de sa version papier, quand elle sera publiée, serviront à la gestion d’urgence sanitaire et à la recherche scientifique. 

Et si tu veux soutenir des éditeurs, dans ma watch #2, je t’avais indiqué que les Editions du chat noir proposaient des ebooks à 1.99 euros en ce moment sur Emaginaire.com, et bien, c’est aussi le cas pour les éditions Bragelonne pour le même tarif. Si tu veux mettre plus, les Indés de l’imaginaire (Les moutons électriques, ActuSF et Mnémos éditions) cassent les prix sur leurs livres numériques, de 2.99 euros à 4.99 euros. Dans le lot, tu trouveras La stratégie des As de Damien Snyers que je te conseille et le dernier roman de Ariel Holz, Lames vives. Où comment remplir sa PAL numérique en aidant la sphère littéraire… 😉

Les podcasts du jour 

Les Imaginales  ont été annulées il y a quelques jours, à mon grand désespoir. Cependant, j’ai constaté qu’il était possible de revoir ou de réécouter les conférences des Imaginales de l’an dernier sur le site de ActuSF, et ce gratuitement ! Cela tombe bien, j’en avais raté certaines ! C’est parti pour une conférence sur la mythologie viking aux accents de conte épique : Odin, Thor et compagnie : L’épopée contée des Dieux vikings par Marie-Charlotte Delmas (Le début est un peu laborieux, mais après on se prête vite au jeu). Ou pour une conférence plus sérieuse sur le Trône de Fer, intitulée Game of Thrones : Une épopée démesurée ? Il y a une cinquantaine de podcast en ligne sur le site, de quoi occuper ses soirées et réfléchir sur la littérature…

Sinon, si tu as lu Dans l’Ombre de Paris de Morgan of Glencoe, je te conseille de découvrir gratuitement la préquelle de son roman basée sur le même univers. Morgan a en effet diffusé plusieurs épisodes sur sa chaîne youtube à Noël dernier sous forme de Calendrier de l’Avent. Et c’est plutôt pas mal ! Il ne manque plus que le feu de cheminée et le chocolat chaud…

L’événement littéraire à suivre 

Virtua’Livres première édition a eu lieu le weekend dernier sur Discord et pour une première, c’était top !

Personnellement, je n’ai pas rendu visite aux auteurs présents sur chaque salon, mais j’ai beaucoup apprécié les deux conférences audio qui étaient proposées. Je te ferai certainement un compte-rendu sur celle concernant les Bases de l’écriture avec Emmanuelle Nuncq. En tout cas, l’ambiance était super et les modérateurs très à l’écoute.

Si tu as raté l’événement, ce n’est pas un souci : une deuxième édition est prévue les 25 et 26 avril prochain, toujours avec les éditions Séma. Alors si tu es auteur, illustrateur ou juste lecteur, n’hésite pas à profiter de l’Événement, confinement ou pas ! Les détails sont sur la page facebook de la maison d’édition. 😉

L’exposition virtuelle du jour

Je me baladais sur les produits Google cette semaine (je pense que je vais devenir Google addict à long terme…), et je suis tombée sur un dossier complet retraçant l’exposition de la British Library intitulée Harry Potter et l’Histoire de la magie sur Google Art et Culture. (Je t’ai mis le teasing vidéo, active les sous-titres par contre si l’anglais n’est pas ta tasse de thé).

Il s’agit d’une exposition qui mêle de vrais artefacts liés à la magie (ou du moins ce qu’on pensait comme tel du XVème au XXème siècle), provenant du Musée de la sorcellerie et de la magie, des collections de la British Library… et des éléments associés à la série de livres Harry Potter comme des croquis et des manuscrits de J.K. Rowling.

L’idée est de proposer une immersion dans l’univers de la magie, en démêlant le vrai du faux des romans de J.K Rowling ou de ce qui a pu l’inspirer pour écrire la saga. Par exemple, tu trouveras la vraie recette de la pierre philosophale sur un rouleau manuscrit du XVIème siècle, des traités sur la mandragore, les licornes, les phénix ou encore de véritables chaudrons.

Côté interactivité, l’exposition se compose de plusieurs dossiers thématiques. Il y a des interviews du conservateur, des vidéos rigolotes de présentation, des présentations du type « Le saviez-vous ? » sur certains objets et on peut parfois zoomer sur les détails des pièces comme les manuscrits de JK Rowling. Bref, une super expo à découvrir en ligne. Je regrette simplement qu’ils n’aient pas pensé à réaliser une visite guidée en 3D.

Si les musées t’intéressent et que tu as envie de t’évader virtuellement, tu trouveras certainement ton bonheur dans les multiples visites virtuelles proposées par Google Art et Culture en cliquant sur l’onglet Collections.  On peut déambuler entre autres dans le Musée d’Orsay, le château de Versailles, et la plupart des musées du monde entier. 😉

Et si tu veux replonger dans l’univers du sorcier, et t’amuser en anglais, J.K.Rowling vient de lancer une plateforme intitulée Harry Potter at Home avec des jeux, quizz et articles ludiques.

Se cultiver cette semaine 

Dans ma première Watch, je te parlais des cours gratuit du Mooc sur la Science-fiction qui démarrait en avril sur le site fun-mooc.fr. Le site a décidé de réouvrir l’intégralité de ses cours passés dont… celui sur la Fantasy : de l’Angleterre Victorienne au Trône de fer ! Tout est consultable en version archive et tu trouveras certainement de quoi occuper tes soirées parmi les sujets divers. Quant à celui sur la Fantasy, il t’expliquera l’origine du genre, son évolution en jeunesse et dans des branches pour adultes différentes : fantasy urbaine, romance paranormale, Bit-lit et Moyen-âge, mais aussi ses différentes formes (jeu de rôle, cinéma, séries…). Un mooc à ne pas manquer pour comprendre la littérature de l’imaginaire, autant chez les néophytes que les passionnés. Côté technique, il est nécessaire d’ouvrir un compte sur Fun-mooc pour pouvoir y avoir accès, mais encore une fois, c’est gratuit. Alors tu n’as pas d’excuses 😉

S’amuser un jeu de société…en lien avec la littérature

L’éditeur de jeux Asmodee a mis en ligne un pack de jeux de société gratuits à télécharger depuis son site internet et dans le lot… on retrouve trois enquêtes du jeu Sherlock Holmes Détective Conseil ! Elles s’intitulent : Meurtre de la Tamise, Jack l’éventreur et Aventures à West End, et Carlton House et Queen’s Park. Le but est de résoudre des énigmes en compétition avec Sherlock Holmes. Tu auras à ta disposition le livret de règles du jeu (à la fin de la première page du site), et suivant l’enquête choisie, tu auras accès à des journaux, la carte de Londres et l’annuaire de Londres. Pour une démo, je te renvoie à la page de description du jeu par les Space Cowboy et sa vidéo tuto.

Une belle façon de renouer avec le grand Détective de Baker Street que tu sois seul ou à 8 pour jouer. Et si tu n’es pas fan de Sherlock, tu peux aussi essayer Unlock ou encore Corinth.

Petit bémol : une imprimante est nécessaire pour imprimer tout ça. Sauf si tu utilises un ordinateur pour regarder les PJ liées aux enquêtes et que tu es bon en dessin 😉

Le concours de la semaine 

La Kube est une box littéraire qui t’envoie sous forme d’abonnement chaque mois ou plus, des livres sélectionnés selon tes goûts par trois libraires indépendants. Ils organisent un nouveau concours pour gagner 50 livres. Si tu es intéressé, il suffit de remplir le formulaire suivant et un tirage au sort aura lieu le 14 avril prochain. Un des avantages du concours est que l’équipe te propose ou non de t’inscrire à leur newsletter littéraire. J’ai trouvé que c’était plutôt intelligent et que cela ne forçait pas à l’inscription, contrairement à d’autres concours. 😉

Alors ? Est-ce que tu as trouvé ton bonheur dans cette Veille du net cette semaine ? Si tu as raté les Watch précédentes, tu peux les retrouver ici. Et si tu veux des idées pour t’occuper pendant le Confinement, j’ai écris un article sur le sujet ici et des idées de lecture ici.

Loupe et carte du maraudeur,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #3

Vous avez explosé mes statistiques avec ma watch n°2, donc je me suis dit que j’allais pour le moment établir cette veille littéraire de façon hebdomadaire jusqu’à la fin du confinement.

Au programme cette semaine : encore des sites d’ebook gratuits, des concours littéraires, un projet participatif pour une chaîne youtube, un salon littéraire virtuel, un documentaire sur une écrivain pour enfants et quelques idées pour occuper sa progéniture autour de la lecture.

Les sites d’ebook gratuit du moment (#2)

Image par <a href="https://pixabay.com/fr/users/janeb13-725943/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Welcome to all and thank you for your visit ! ツ</a> de <a href="https://pixabay.com/fr/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Pixabay</a>

Après avoir épluché plusieurs articles associés aux ebooks pour aider ma maman en manque de livres et pas à l’aise avec l’informatique, j’ai fait une petite sélection de sites d’ebooks en ce sens, où tu n’as qu’à cliquer sur le livre pour le regarder en direct sur ton écran, sans passer par la case téléchargement-appli casse-bonbon.

Sur Le héron à la plume flamboyante, tu peux lire des romans autoédités en accès libre, chapitre par chapitre, ou même proposer tes propres romans ! C’est une plateforme pour les jeunes auteurs. Attention à bien sélectionner les histoires « terminé seulement » dans le catalogue si tu veux lire des récits bien terminés !

Je ne t’apprends peut-être rien, mais si tu as une adresse gmail, tu as forcément accès à Google Livres ou Google books. En réalisant une recherche par titre dans la bibliothèque google, tu peux tomber sur des romans gratuits à intégrer dans ta bibliothèque google qui est lisible sur ton ordinateur, ta tablette ou ton smartphone en te connectant avec ton adresse gmail.

Sinon, tu préfères les BD, je suis tombée sur un article de sortiraparis.com recueillant quelques adresses de sites proposant BD, mangas et romans graphiques en ligne. Dedans on trouve la BD Pepper et Carrot que je te conseille. C’est l’histoire d’une petite sorcière et de son chat un peu aventureux. Et si tu l’aimes, tu peux la financer. 😉

Enfin, si ta maman veut lire des romans du terroir ou historique et qu’elle cherche un peu d’exotisme, je t’invite à lui montrer le site de la Bibliothèque numérique Romande où les fiches des livres sont plutôt bien détaillées et où la lecture ne nécessite pas de téléchargement. Elle se fait en direct en version pdf sur le site.

Tu peux retrouver d’autres sites proposant des ebooks gratuits dans ma watch #2 😉

Le projet de financement participatif de la semaine

Je ne sais pas si tu connais la chaîne « Et tout le monde s’en fout« , mais c’est de l’or en barre. En plus d’être drôle, bien construite, et scénarisée, elle t’apprend plein de connaissances sur des sujets divers… dont tout le monde se fiche alors qu’ils sont très importants, comme les déchets ou l’estime de soi.

Les épisodes sont présentés par un hacker aux punchlines mémorables qui se planque dans un grenier ou sa caravane, et à qui il arrive des histoires.

Le projet concerne le financement de la saison 4, car la chaîne ne bénéficie plus de sa subvention du CNC et nécessite d’autres revenus pour continuer à exister. Le projet Ulule a été lancé depuis peu mais les paliers sont déjà atteints. Tu peux apporter ta pierre à l’édifice si cela t’intéresse 😉

Les concours littéraires du moment

Librinova propose un concours d’écriture sur le thème du confinement du 20 mars au 26 avril 2020. L’idée est de parler de ton expérience du confinement. La forme est libre : fiction, témoignage, guide pratique… Les textes sélectionnés feront l’objet d’un recueil diffusé dans 200 librairies en format numérique et à des éditeurs susceptibles d’être intéressés par leur publication. C’est le moment de profiter de cette période pour en tirer quelque chose de positif si tu es écrivain en herbe. Tenant moi-même un journal de confinement, l’idée me semble séduisante.

Sinon, tu peux participer aux ateliers d’écriture hebdomadaires et en ligne des bibliothécaires des médiathèque de Strasbourg sur leur blog Myriades. Les textes sont à mettre en commentaire sur leur blog. Un gagnant est désigné chaque semaine et ces textes feront l’objet d’un recueil numérique disponible dans le réseau de leurs médiathèques.

Si les ateliers d’écriture te tentent, je te renvoie aussi à ma rubrique qui y est consacrée, où tu trouveras quelques jeux d’écriture. 😉

L’événement littéraire à suivre

Les éditions belges Séma proposent un Salon littéraire virtuel autour du livre numérique ce weekend, le 28 et le 29 mars sur Facebook et Discord de 10h à 18h. Le Salon s’appelle VirtuaLivres. Au programme : des conférences en ligne, de l’achat de livres numérique, des rencontres avec des auteurs et des dessinateurs. J’ai noté une conférence sur Les serial killer dans la pop culture le samedi à 16h et une autre sur Les bases de l’écriture le dimanche à 14h. Elles seront diffusées en audio sur Discord. La plupart des auteurs de Sémia édition seront là, mais aussi Olivier Gechter (auteur steampunk), et Emmanuelle Nuncq (auteure Fantasy). Il y aura aussi des illustrateurs qui dessineront en direct et un concert.

Les ressources pour enfant spécial confinement

Depuis le début du confinement, j’ai entrepris de lire des albums en vidéo à mes neveux et nièces éloignés pour leur envoyer par messenger. Mais je manquais de livres, alors j’ai recherché d’autres ressources sur internet.

Côté lecture d’albums en vidéo, j’ai trouvé deux ressources cette semaine. Tout d’abord, Les mini-contes de la médiathèque de l’Octogone au Québec, qui sont des lectures d’album en vidéo, disponibles sur leur page facebook. Ensuite, le compte Viméo des Editions de L’école des Loisirs, qui a pris le parti de mettre en voix avec des ambiances sonores certains de leurs albums phares. Tu retrouveras Ma vallée de Claude Ponti, Cornebidouille, ou encore une aventure de Calinours…

Côté artistique, la BNF propose la semaine prochaine des ateliers bande-dessinée via une application, réalisés à partir des ressources de la bibliothèque. Un bon moyen d’occuper les plus grands qui touchent un peu à la technologie en restant créatif ! Et si tu veux vraiment t’éclater, la médiathèque de Toulouse a lancé un défi artistique sur le modèle du Rijksmuseum d’Amsterdam avec le #tussenkunstenquarantaine : il s’agit de recréer une oeuvre artistique existante avec les objets de la maison. Le résultat est à prendre en photo et à partager sur leur instagram !

Le documentaire du moment 

Arte vidéo (mon ami !) rediffuse un documentaire sur la vie de Béatrix Potter, intitulé : La Culottée de l’ère Victorienne. Alors… non, ce n’est pas la cousine d’Harry Potter, mais l’auteure des albums jeunesse autour de Pierre Lapin ! Cette anglaise de la société victorienne a réussi à s’émanciper de sa famille à 40 ans,  grâce à la vente de ses livres pour enfants, à une époque où seul le mariage garantissait une forme de liberté féminine. Dans le documentaire de 6 minutes, disponible jusqu’au 24/12/2024,  on t’explique son influence actuelle sur les femmes anglaises et comment son attrait pour la botanique l’a poussée vers l’illustration pour enfants. Et si tu souhaites en découvrir davantage, je te conseille le film biographique de Chris Noonan sorti en 2006 et intitulé Miss Potter, où elle est incarnée par Renée Zellweger. 😉

Voilà pour cette veille déjà bien longue. Je retourne à ma patrouille du net, en espérant t’avoir apporté des idées pour te distraire ou te cultiver. Si tu veux revoir mes autres Watch, clique ici. 😉

Pomme de reinette et pomme d’Api,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #1

Quoi de neuf en matière de littérature sur internet ? Telle une patrouilleuse de la Garde de Nuit, j’inaugure une nouvelle rubrique consacrée à mes découvertes littéraires sur la toile, à l’image de Babitty Lapina et de sa série « La littérature s’empare du net » sur son blog Histoire naturelle de bibliophiles.

Peut-être as-tu vu passer certains sujets que je vais évoquer, ou pas ! Pour ce premier opus, j’aborde la liberté d’expression, la Science-Fiction et bien d’autres choses.

Littérature et politique : Une bibliothèque de livres censurés sur Minecraft

01_Uncensored_Library_island2

Quoi de mieux que d’utiliser un jeu vidéo pour faire circuler des livres censurés dans d’autres pays ? C’est le pari qu’à lancé Reporter sans Frontières en créant une bibliothèque de livres censurés sur Minecraft, en libre-accès. On peut évoluer à l’intérieur du bâtiment et lire quelques articles en anglais représentés dans chaque pièce par des pictogrammes « i » pour Information. Un article du Monde décrit un peu plus les origines de ce projet si cela  t’intéresse. Pour ma part, j’ai trouvé la visite interactive très ludique et le concept novateur pour ce qui concerne la liberté d’expression.

Monde littéraire : La Fantasy Gay 

rainbowtheque logo

Le Monde diplomatique propose un article sur le roman d’Ellen Kushner intitulé A la pointe de l’épée, remettant en cause le héros masculin viril et… hétérosexuel ! L’article est un peu creux, mais il m’a fait réfléchir sur le sujet, et je me suis interrogée sur le nombre romans de fantasy gay qui existaient. Coïncidence, j’ai découvert peu après la Rainbowthèque, un site participatif qui recense l’ensemble de la littérature LGTBT en français. De belles découvertes en perspective ! Et si tu veux allier l’utile à l’agréable, tu peux proposer de nouveaux titres que tu connais au site pour gagner des livres. Un concours est organisé jusqu’au 1er avril. 😉

L’instant artistique : Les Paysages de papier d’Ayumi Shibata

Ayumi-shibata

Bewaremag.com consacre un article sur l’artiste japonaise Ayumi Shibata qui réalise des paysages de papier époustouflants. Une approche artistique mais aussi spirituelle du papier car au Japon, dans la religion Shinto, il est considéré comme un matériau sacré. Une invitation à la méditation mais aussi à une dimension poétique du papier. Si tu veux en savoir plus, je t’invite à visiter son site internet, qui bien qu’en anglais et japonais présente de multiples photos de ses réalisations.

Fiction Audio : La chaîne du Stryge

Parce qu’il n’y a pas que les livres papiers dans la vie, laisse moi te faire découvrir la chaîne youtube du Stryge, un mec qui écrit, raconte, crée les bruitages et monte des histoires audio, dans le style des romans-feuilletons du XIXème siècle. Pour le moment, j’ai découvert sa première histoire en 24 vidéos de 12 à 15 minutes : Votre grâce est sur les dents, une enquête policière mêlant vampires et section secrète de police sur le paranormal dans un Paris Belle-Epoque / steampunk. L’auteur propose deux autres séries tout aussi intéressantes : La Tour de Nesle et Le Titanic en Troisième Classe. Personnellement, j’écoute ses histoires dans le métro ou à la salle de sport, ce qui me permet de me cultiver tout en passant le temps. Je dis ça, je dis rien 😉

Le podcast du mois : SF, une littérature de genre ?

Image par <a href="https://pixabay.com/fr/users/024-657-834-51581/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=3010309">024-657-834</a> de <a href="https://pixabay.com/fr/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=3010309">Pixabay</a>

Peu après la journée de la femme, France Culture a développé un Podcast consacré à la Science-fiction féministe, interrogeant la place de la femme dans ce genre si masculin au départ. Le podcast s’intitule : SF, une littérature de genre ? Il dure 58 minutes et regroupe trois autrices interrogées sur l’évolution du genre : Jeanne A Débats, Ian Larue et Catherine Dufour. Le débat est assez intéressant, expliquant comment la femme est passée de cruche sans cervelle proche d’un robot, à celle d’un personnage à part entière qui ne soit pas décrit de façon sexiste. Même si le sujet concerne la littérature de Science-fiction, il vaut le détour vis à vis des autres genres littéraires. Je te conseille de passer directement à la 14ème minute pour éviter le journal scientifique du jour, qui n’a aucun rapport avec le podcast.

L’instant éducatif : Un Mooc consacré à la littérature de Science-Fiction

mooc Science-fiction université artois 2020

Si tu souhaites découvrir ou approfondir tes connaissances sur la littérature de Science-fiction, je te conseille le Mooc gratuit intitulé La Science-Fiction, explorer le futur au présent. Il est organisé par l’université d’Artois et débute le 28 avril. Il suffit de s’inscrire avant le 12 juin. Une page facebook est en ligne pour se tenir au courant des dernières actualités. J’avais déjà participé à celui d’avant que j’avais trouvé très intéressant et assez ludique. Je me suis déjà inscrite pour ce dernier volet, notamment parce qu’il aborde l’uchronie (entre autres). Un bon moyen de découvrir la science-fiction du point de vue littéraire et scientifique, depuis chez toi, avec des professionnels des deux secteurs.

Voilà pour cette première Watch, j’espère que tu as découvert des trucs intéressants.

N’hésite pas à m’indiquer tes trouvailles du mois en commentaire. 😉

Grumpy et Lolcat,

A.Chatterton