Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #17

Au sommaire de cette veille littéraire du net : un podcast sur les comédies musicales, une collection dédiée aux œuvres matrimoniales peu connues, une étude comparative de méthodes de formation en ligne pour écrire son premier livre, un évènement steampunk, un challenge littéraire pour l’automne, un concours au parfum d’halloween et une créatrice de papeterie aux couleurs automnales…

L’article de la semaine

Il date d’avril  mais j’ai beaucoup aimé l’article de la blogueuse Veryimportantbook intitulé Les formations en ligne pour écrire son premier roman. Il s’agit d’un comparatif assez détaillé entre trois méthodes d’ateliers pour se lancer dans l’écriture.

Elle évoque la formation de Cécile Duquenne (Ecrire son premier roman et arriver jusqu’au bout !), celle de Bernard Werber intitulée Les secrets de Bernard Werber, ainsi que la méthode proposée par les éditions Noir d’Absinthe : Accompagnement littéraire pour un premier roman. A chaque fois, elle a testé la méthode et donne ses impressions et ses préférences.

Un chouette article quand on cherche justement une méthode pour un coup de pouce dans l’écriture sans savoir vers qui se tourner. Après comme elle dit, l’important ce n’est pas la méthode, mais plutôt de se lancer. 🙂

L’évènement littéraire du moment

Les invités des Imaginales d’Automne ont enfin été dévoilés, en remplacement du salon celui de Mai. Cette édition 2020 sera en lien avec le Mois de L’Imaginaire. Tu pourras donc du 16 au 18 octobre te rendre dans les Vosges à Epinal pour rencontrer les auteurs piliers de ces rencontres littéraires : Pierre Pevel, Johan Heliot, Estelle Faye, Floriane Soulas,Silène Edgar… Petite édition oblige, les auteurs sont tous français ou belges et en nombre réduit. Tu peux retrouver tous les détails sur le site des Imaginales dont la  fameuse Remise des prix littéraires du Salon, en attendant la session 2021 qui sera, je l’espère aussi grandiose que les années précédentes.

Si tu es sur Paris et alentours et que tu préfères les animations autour du Steampunk, je te recommande l’Inauguration de la Maison de Fer qui aura lieu le 19 septembre à Poissy, au Parc Meyssonier. L’évènement est en partenariat avec mes amis de FrenchSteampunk.fr !

Au programme : déambulation en costume (tu as le droit de venir costumé si tu veux), visite de la Maison de Fer, une exposition de photos et un feu d’artifice. Tu peux retrouver les détails sur l’événement facebook. 😉

Le podcast de la semaine

Cette semaine dans mon club lecture, j’ai découvert l’existence de google podcast et surtout le podcast dédié aux critiques de comédies musicales : Les rois du monde est stone etc…

Il s’agit de sessions de 2 heures environ (oui, c’est long !) consacrées en détail à des comédies musicales récentes ou non, entrecoupées d’extraits musicaux et analysées par plusieurs experts ou adeptes du sujet.

J’ai commencé par le podcast sur Robin des bois, et je me suis bien amusée à écouter les 5 animateurs détailler les tops et les flops de ce spectacle musical ayant pour vedette Matt Pokora… Cela m’a replongée dans mon adolescence et les spectacles qui étaient mis en scène à l’époque : Notre-Dame de Paris, Le roi soleil…

Il y a pour le moment 21 épisodes disponibles et le dernier date du 21 août 2020 et tout est en accès libre sur cette plateforme.

Tu peux aussi suivre leurs dernières publication sur leur page Facebook.

Si toi aussi tu aimes les comédies musicales, que tu souhaites revivre l’ambiance de tes années lycées ou en découvrir de nouvelles, je t’invite à les écouter. Moi je les écoute dans mon bain et je me bidonne devant mon chat ahuri… 🙂

L’éditeur de la semaine

J’inaugure une nouvelle rubrique avec l’éditeur de la semaine, pour te parler des Editions Talents Hauts. Et pourquoi donc ? Parce qu’en plus de proposer des livres bilingues pour la jeunesse et d’autres sur la discrimination de genre (et en général), cet éditeur a lancé une collection d’oeuvres dites « matrimoniales » ntitulée : Les plumées.

Mais qu’est ce qu’une oeuvre matrimoniale me diras-tu ? C’est une oeuvre produite par un écrivain féminin, à l’inverse des œuvres « patrimoniales ». Le but de cette collection est donc de mettre en avant des auteures peu connues et de réhabiliter des nouvelles ou des romans, contemporaines de grand auteurs classiques.

Ainsi tu trouveras une dizaine de titres aux couvertures très colorées et contrastées avec d’illustres inconnues comme Marie-Louise Gagneur ou encore Renée Dunan, des femmes de caractère aux écrits plutôt engagés pour certaines.

J’ai particulièrement apprécié la nouvelle Trois soeurs Rivales de Marie-Louise Gagneur dont l’intrigue m’a fait penser à celles de Jane Austen.

Une collection engagée et féministe à découvrir et surtout à faire sortir des placards !

Un challenge littéraire automnal

Je ne peux pas passer à côté du Pumpkin Autumn Challenge 2020, mais ce sera l’objet de mon article de dimanche, accompagné de ma Pile à lire. En revanche, connais-tu le Challenge Cocooning automnal ? Il s’agit d’un autre défi sur le thème de l’automne organisé par la bloggueuse Au boudoir de Candyshy qui a lieu du 22 septembre au 22 décembre sur la Romance. N’étant pas adepte de la période d’Halloween, elle a lancé ce challenge depuis trois ans pour retrouver de la douceur à cette saison où les températures se refroidissent doucement. 

Le challenge cocooning automnal comprend des paliers de lecture et 6 menus aux noms évocateurs tels que cocooner sous le plaid, bougies allumées ou Au coin du feu. Ce n’est pas un challenge prise de tête pour la validation des menus avec des thèmes assez larges pour ne pas être bloqué dans une catégorie quant au choix du livre.

Pour les détails, je te renvoie vers son article en lien avec le challenge ou sa vidéo explicative. 😉

Le concours de la semaine

la fabrique des mignonneries

Aux accents d’Halloween, la créatrice de La Fabrique des Mignonneries propose un concours pour gagner un aimant citrouille en céramique.

Il s’agit d’une artiste spécialisée dans la céramique qui adore créer des petits personnages des bois à l’ambiance délicieusement automnale.

Le concours a lieu sur sa page instagram et se termine le 11 septembre. Il suffit de s’abonner à sa page, de partager en story son concours et de citer en commentaire deux amies et ce que tu aimerais voir dans sa boutique. 

Je t’invite également à visiter sa boutique Etsy pour te donner un aperçu de ses créations mignonnes et farfelues. Pour ma part, je suis très fan des figurines citrouilles et des petits chaudrons en céramique noire. 😉

L’artiste de la semaine

Si tu aimes la papeterie, l’automne et l’univers de Tolkien, tu vas adorer Le Prince au Petit Pois ! J’ai découvert cette créatrice de papeterie originale aux tendances écolo, via le compte instagram de la créatrice The Bat in the Hat dont je t’ai déjà parlé dans ma veille #14 (elle crée de la décoration de sorcière et d’halloween).

Emma est une illustratrice bretonne qui adore dessiner. Elle propose un univers chatoyant aux tonalités réconfortantes autour de l’automne, d’animaux de la forêt et de hobbits. Parfois, il lui arrive même de s’égarer dans l’univers d’Harry Potter !

Elle propose des cartes, marque-pages, bloc-notes, stickers et pins dans sa boutique Etsy, avec des créations originales comme les maisons-champignons, les ratons-laveur en pull-over ou des collections d’objets saisonnières. Chaque envoi est emballé avec du papier recyclé et enrubanné d’une jolie ficelle de rafia. Il est accompagné d’un petit mot et parfois d’une petite surprise.

C’est une créatrice qui apporte beaucoup de réconfort avec son art et je trouve cela très rare de nos jours.

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Citrouille et balai magique,

A.Chatterton

 

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #14

Au sommaire de cette veille littéraire du net : Un appel à textes pour un roman fantasy Young Adult, un article qui interroge la place des réseaux sociaux dans notre quotidien, un salon littéraire virtuel, des nouvelles des Imaginales, un podcast sur Xena la guerrière, un financement participatif sur un artbook de dinosaures, un challenge de littérature sur des nouvelles et une créatrice qui te fait vivre Halloween toute l’année.

 

L’article de la semaine 

LD_logo-02-0.22

…est de Lionel Davoust, auteur de Fantasy mais aussi créateur du podcast Procastination où il donne des conseils d’écriture. Lionel a décidé de quitter Facebook cette semaine pour de multiples raisons mais surtout pour se recentrer sur le blogging et l’écriture. Il a écrit un article assez long et complet sur le pourquoi du comment qui m’a remuée un peu vis à vis de la place des réseaux sociaux dans ma vie.

Je passe peut-être un peu trop de temps sur Facebook et Instagram, juste pour le plaisir de voir se rafraîchir les actualités. Et que cela m’apporte-t-il ? Pas grand chose en enrichissement personnel. Je ne peux pas dire que c’est inutile, sinon cette veille n’aurait pas vu le jour. J’utilise les réseaux sociaux comme moyen de veille. Mais j’avoue que parfois, la saturation de la publicité, les contenus inutiles m’agacent.

Comme Lionel Davoust, je suis partisane d’un internet où la qualité prime à l’inverse du bruit inutile, où un vrai sens du partage et de la solidarité existe, et où surtout rester sain d’esprit prime sur le reste.

L’article évoque une conférence Tedx réalisée par Cal Newport qui répond de manière efficace aux arguments des gens qui disent ne pas pouvoir arrêter les réseaux sociaux. Efficace et instructif. Moi, cela m’a donné à réfléchir. Affaire à suivre  😉

Le challenge littéraire de l’année

les lectures de Maki Maki project

Fan de nouvelles en tout genre ? Le Maki Project est fait pour toi ! Vu en post sur le blog de Bulledelivre, ce challenge littéraire a été lancé par Les lectures du Maki depuis décembre 2019 ! Il s’étend sur 52 semaines et consiste à lire une nouvelle par semaine sur toute une année. Il y a plusieurs paliers basés sur des noms de lémuriens : Hapalémur doré (13 semaines de lectures), Lémur Fauve (26 semaines), Lémur Vari (39 semaines), Maki Catta (une nouvelle par semaine toute l’année). Pour jouer, il suffit de poster en commentaire de son article de blog le palier atteint. La fin du challenge est prévue en février 2021. Un chouette challenge pour mettre à l’honneur les nouvelles. Et si tu n’as pas d’idées, Les lectures du Maki t’en proposent pleins sur son blog, avec une préférence pour la SF.

L’appel à textes de la semaine 

téléchargement

Les éditions Lamartinière, Babelio et Librinova s’allient pour te proposer un appel à texte sous forme de concours pour l’écriture d’un roman de fantasy Young Adult. Pour participer, il faut s’inscrire sur la plateforme Librinova, prendre connaissance du règlement du concours et renvoyer son projet en format numérique comprenant :  un synopsis, les trois premiers chapitres et un texte descriptif expliquant l’univers et les personnages principaux. Le concours se termine le 30 septembre 2020. Le gagnant obtiendra un accompagnement éditorial avec un éditeur, un contrat d’édition avec les éditions Lamartinière J.fiction,  et une présentation de son livre au Salon Livre Paris 2021. Les cinq autres finalistes remporteront la publication de leur livre en format numérique, une invitation au Salon et à une masterclass personnalisée. Si l’aventure te tente, n’hésite pas à aller consulter les modalités sur le site de Librinova.

Le podcast de la semaine

Xena Princesse guerrière

Cette semaine, j’ai écouté une émission de France Inter sur Xena la guerrière montrée comme figure LGBT mais aussi comme femme forte et indépendante. Et cela m’a donné envie de revoir la série, malgré son côté nanard. 🙂

Dans ce podcast de 58 minutes, on te fait découvrir cette pépite de la pop culture issue des années 90, spin off de la série Hercule où l’utilisation de la mythologie grecque est plus qu’approximative. Xena est une méchante cheffe de guerre qui remet en cause le bien et le mal et qui parcourt le monde en quête de rédemption. Elle est accompagnée de Gabrielle, jeune paysanne qui fuit un mariage arrangé. La série est une des rares où les femmes sont toutes puissantes, jamais chapeautées par un homme (à l’inverse de Buffy), avec un des premiers couples lesbiens plus ou moins revendiqués.

A côté de ça, l’ensemble des 6 saisons a un côté pulp et kitch dans l’esthétique car les moyens étaient limités, et le scénario te promets parfois une tambouille mythologique imbuvable.

En bref, un podcast qui interroge la série et qui reste à voir avec du recul vis à vis des années 90.

Si le sujet t’intéresse, les 10 premières minutes du podcast sont à passer car il s’agit du répondeur téléphonique de France Inter avec des messages random de gens obsédés par James Bond. Et l’émission est ponctuée de passages musicaux parfois chelous, mais cela vaut la peine de s’y attarder. Attention, il y a aussi quelques spoilers pour ceux qui ne connaissent pas la série !

Les événements littéraires à ne pas rater

Les Imaginales sont annulées en mai ? Pas grave, tu pourras découvrir la version light du festival cet automne à Epinal du 16 au 18 octobre 2020 avec la remise des prix littéraires de cette année et des rencontres-dédicaces auprès d’une vingtaines d’auteurs présents. La liste des festivités n’est pas complète, mais tu peux retrouver les détails sur le site de la manifestation qui sera mise à jour sous peu.

Sinon, une nouvelle édition du salon littéraire Virtuel Virtua’Livres aura lieu du 24 au 26 juillet 2020 sur Discord. Comme d’habitude, le programme est disponible sur la page facebook de l’événement. Personnellement, j’ai hâte d’écouter celle du dimanche à 18h30 sur comment bien écrire ses personnages. Petite nouveauté : tu peux participer à du jdr sur des thématiques Harry Potter ou Cthulhu. Pour info, certaines des conférences des éditions précédentes sont à présent disponibles en audio sur leur page facebook également. Une occasion de plus de rattraper une table-ronde autour d’un sujet intéressant. 😉

Le financement participatif du moment

dimitry dimetrodon

Tu aimes les dragons et le dinosaures ? Tu es familier du travail de Camille Renversade qui réalise de faux carnets d’expéditions ? Tu vas apprécier ce financement participatif !

Il est dédié à un art-book dans lequel on suit les aventures de Dimitry le Dimetrodon et de sa maîtresse la paléo-botaniste et voyageuse temporelle Eleonora Brooks. De jolis dessins, une histoire d’animaux de compagnie et de voyages… moi je dis oui !

Le premier pallier est à 17 euros pour acquérir le livre et un A4 de dessin original issu de l’Artbook. L’objectif est déjà atteint mais tu peux encore participer jusqu’au 4 Août. 

Attention aux allergiques à l’anglais, le projet est expliqué dans la langue de Shakespeare car l’illustratrice, Melissa est sûrement britannique. 😉

La créatrice de la semaine

74880444_692276031299237_796088126937235456_n(1)

J’avais envie de parler depuis longtemps de The Bat in the Hat parce qu’il s’agit d’une créatrice de talent et que j’adore son travail. Il était temps ! Stéphanie vit en Picardie et sa passion, c’est Halloween. Toute l’année, elle crée des objets de décoration mi-magiques, mi-cabinet de curiosité afin de prolonger l’ambiance si particulière de l’automne et des sorcières et t’apporter un peu de rêverie chez toi.

Cela fait peut-être trois ans que je la suis, entre sa boutique Etsy puis son nouveau site internet tout neuf. J’adore ses sacs ou pulls aux messages à l’humour noir, ses planches de ouija décoratives, ses jupons en dentelle, ses bougies qui sentent divinement bon dans des tasses en porcelaine vintage ou des mini-chaudrons… Elle s’inspire de la wicca, de Harry Potter et des séries sur les sorcières comme Sabrina.

Les créations de The bat in the hat sont limitées car tout est fait à la main. Aussi, quand elle publie de nouveaux articles sur son site, il faut être très réactif !

Dernièrement, j’ai réussi à shopper une tasse sorcière et une petite planche ouija qui parfaireront le bureau de Miss Chatterton… Photos à venir !

En plus, la fée/sorcière est dotée d’un humour noir décapant qui personnellement me fait hurler de rire et un sens de la mise en scène dans ses photos très inspirant.

Pour avoir un aperçu de son univers, je vous invite à la retrouver sur son compte instagram, sa page facebook et son site internet.

Que l’esprit d’Halloween t’accompagne ! Moi, je suis parée pour l’automne et je prépare déjà mon futur Pumpkin autumn challenge, c’est dire ! 😉

 

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Chaudron de sorcière et girl power,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #12

Au sommaire de cette veille littéraire du net : Un ebook gratuit par la maman d’Harry Potter, un pique-nique steampunk virtuel, un article sur la place des femmes en littérature de SF, un podcast sur un film d’animation japonais à couper le souffle, deux appels à texte autour de la littérature de l’imaginaire, une artiste qui manie papier et fil de fer de façon originale, une film d’animation émouvant sur un bibliothécaire particulier, un concours pour gagner des livres et un projet de financement autour d’un Beau-Livre sur les auteur(e)s de la Belle-Epoque… le tout pas nécessairement dans cet ordre !

L’ebook gratuit du moment 

the ickabog Paris match

J.K Rowling  a encore frappé ! Oui, je sais, j’ai deux semaine de retard sur l’information. Mais avec mon déménagement, j’ai reporté mes lectures d’article de veille, et voilà, ô stupeur que je découvre cette nouvelle ô combien importante. The Ickabog de J.KRowling est en ligne sur un fabuleux site internet et l’histoire est même traduite en français (si tu repères la barre déroulante des langues en haut à droit de l’écran). Mais de quoi ça parle son nouveau livre ? C’est un livre jeunesse en au moins 28 chapitres qui parle du Roi Fred sans peur, peu expérimenté et mal conseillé par ses amis pour gouverner, mais aussi de la légende l’Ickabog, un monstre des marais à la voix de sirène, l’apparence monstrueuse et qui mange les voyageurs imprudents. Suite à un évènement particulier, le roi se fait haïr d’une partie de ses sujets. Afin de redorer son blason, il décide de partir pour une quête qui lui semble juste, mais qui semble ridicule aux yeux de ses sujets…

Le roman se lit très facilement, à la manière d’un conte et regorge de créativité et de petites leçons de morale. Une petite pépite à découvrir en ligne sur le site internet créé pour l’occasion. Tu peux aussi participer à un concours de dessin pour illustrer l’histoire, organisé par l’auteure elle-même. 😉

Le projet Ulule de la semaine

Une anthologie sur les femmes de la Belle Epoque façon Beau Livre, ça te tente ? Tel est le projet proposé par les éditions Luciférines sur Ulule qui m’a tapé dans l’oeil cette semaine.

Le recueil regroupe 15 illustrations originales dont certaines façon Mucha, 16 nouvelles originales autour de cet univers, des dossiers historiques sur des figures importantes…

Il sera question, en vrac, de Paris, les quartiers latins, les fumeries d’opium, les fêtes foraines, les salles de jeux, des découvertes scientifiques du siècle, des débuts de la psychiatrie, du spiritisme… et d’auteurs symbolistes décadents.

Le projet a déjà atteint son objectif mais s’il t’intéresse tu peux encore participer jusqu’au 4 juillet. Des interviews des auteurs du recueil et autres informations sont disponibles sur la page facebook de la maison d’édition. Le premier palier pour la version  papier est à partir de 21 euros, ce que je trouve personnellement raisonnable pour un Beau Livre. 😉

L’événement virtuel du weekend

Le confinement est terminé, mais des évènements virtuels pullulent encore sur le net. Fan de l’univers Steampunk, je n’ai pas pu m’empêcher de noter dans mon agenda le pique-nique virtuel steampunk de la Société des Libellules qui a lieu ce dimanche 21 juin sur Discord.

Apéro en ligne, retrouvailles costumées, spectacle de magie, critique littéraire, démo d’illustration en live, démo de cuisine et lecture de nouvelle sont au programme. Si tu souhaites plus d’informations, je t’invite à consulter la page Facebook de La Société des Libellules et à revêtir ta crinoline ou ton haut de forme pour nous rejoindre dimanche à partir de 11h !

L’article qui fait réfléchir

Hier, j’ai lu un article de la blogueuse et auteure Ombre Bones alias Manon d’Ombremont qui m’a quelque peu interpellée. Elle évoque la sous-représentation des auteures en littérature de SF et aussi dans les prix de littérature SF.  Son article fait suite à la nomination par le jury des Utopiales cette année d’un panel exclusivement masculin d’auteurs, qui a enflammé la blogosphère littéraire. J’ai trouvé qu’elle abordait de manière assez juste la nécessite de mettre en avant des romancières de SF pour la qualité de leur travail, sans tomber dans une forme de discrimination positive liée au genre. Elle s’interroge sur le classement de ces auteures le plus souvent en Young adult et la manière dont ce genre est sous-évalué car lié à la littérature jeunesse. Elle donne également des noms à suivre comme Aurélie Wellenstein ou Ada Palmer. Bref, un article qui te poussera à t’interroger sur le panorama féminins de la création littéraire française dans les littératures de l’imaginaire et peut-être à te faire connaître des auteures tout aussi talentueuses que leurs compatriotes masculins. 😉

Les appels à textes du moment

Tu le sais peut-être, j’aime bien écrire et je participe depuis septembre à un atelier d’écriture (cf ma rubrique Atelier d’écriture). Alors je me suis dit que je devais peut-être parler des appels à textes que je vois passer de temps à autre chez les éditeurs de l’imaginaire. On ne sait jamais, peut-être que tu es toi aussi une graine d’écrivain ?

Cette semaine, je suis tombée sur l’appel à textes des éditions Projets Sillex qui te propose d’éditer une anthologie de nouvelles autour de la fantasy animalière intitulée Féro(ce)cités. Selon le résumé de l’annonce : « Dans cette anthologie, nous vous invitons à mettre en scène des animaux anthropomorphes dont le sort est intimement lié à celui de la cité où ils résident ou qu’ils recherchent. Qu’ils en soient les sauveurs, les pillards, qu’ils soient témoins d’événements importants ou qu’ils se contentent d’essayer d’y survivre, nous voulons connaître leur histoire, et nous comptons sur vous pour nous la raconter ! » . Tu peux t’inspirer des livres des Légendes de la garde de David Petersen que j’ai chroniquées en octobre par exemple. La date butoir pour l’envoi des textes est le 15 janvier 2021. Tu trouveras le reste des informations sur la page facebook de l’éditeur.

Un autre appel à texte est en cours pour les éditions Noir d’Absinthe autour du thème du monstre féminin. Le sujet est le suivant : « Lovée dans le sein maternel, son cruel poison s’insinue jusqu’au lait intime, corrompt et pervertit.Frappée du sceau de l’infamie par une déesse jalouse, brûlée pour avoir fait des anges dans les bois, ou chassée pour avoir offert sa matrice de chair à l’innommable, ces puissances féminines de l’ombre, Monstresse(s) manifestée(s), hantent l’humanité… L’homme, surtout. Que se cache-t-il derrière cette terreur ancestrale ? Que provoque leur ire ? À vous de l’explorer et, peut-être, d’y répondre.Vos œuvres s’adresseront à un public adulte. Vos textes ne se contenteront pas d’histoires monstrueuses: elles creuseront sous les catacombes de la civilisation, exploreront cette peur du féminin, excaveront les tabous. L’heure de la catharsis est venue. » Les textes sont à envoyer avant le 30 septembre 2020 à l’éditeur. Tu trouveras plus de détails sur son site internet, et des conseils sur le groupe facebook réalisé pour l’occasion. 😉

Le podcast de la semaine

Connais-tu le film d’animation japonais Your Name de Makoto Shinkai ? C’est LE film qui a explosé les records en salles au Japon, dépassant même Le voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki. Un véritable petit bijou tant par ses dessins ultra réalistes, son jeu sur la lumière, son sujet à la fois amusant et inspirant et surtout sa bande son extraordinaire. Je suis une grande fan de ce film et j’ai eu l’occasion d’écouter le podcast « C’est plus que de la SF » animé par Lloyd Chery qui évoque le succès de ce film et le parcours du réalisateur. Tu apprendras que Makoto Shinkai est un grand romantique : la plupart de ses films parlent d’amour. Il apparaît un peu comme un ovni dans les films d’animations car il réalise des oeuvres de qualité, montées de manière particulière, en mettant en avant souvent le ciel avec un dessin extraordinaire et des décors contrastés.

Un podcast de 30 minutes à écouter, où Sylvie Brevignon, directrice d’All The Anime France, revient sur ce long métrage qu’elle a édité en vidéo, et répond aux questions de Loyd Chery. Et si le film te tente, il est actuellement disponible sur Netflix. 😉

La vidéo littéraire de la semaine

La fantastique histoire des livres volants de Morris Lessmore, est avant-tout l’adaptation de l’album Les fantastiques livres volants de Morris Lessmore de William Joyce. C’est l’histoire, toute en sensibilité d’un amoureux des livres, qui découvre une bibliothèque abandonnée où les livres sont vivants. Années après années, il s’occupe d’eux, jusqu’à ce qu’un jour il passe le relais à quelqu’un d’autre. Métaphore du temps qui passe, de ce que les livres apportent aux gens, on peut y voir plusieurs lectures selon son âge ou son vécu.

C’est un de mes livres préférés et je trouve que le film d’animation lui rend tout à fait hommage. Il est visible directement sur Youtube et a été réalisé par le studio Moonbot. L’auteur de l’album est aussi le réalisateur du film d’animation. 😉

Le concours de la semaine

Pour fêter ses 10 000 abonnés sur son compte Instagram, la blogueuse The eden of books te propose de gagner jusqu’au 22 juin ou 24 juin (selon les livres), des romansau thème estival sur instagram :

Pour participer, il suffit de liker les posts en lien avec les concours sur son compte insta, de commenter en invitant quelqu’un et de liker la page éditeur et mettre le post en story avec un tag sur la blogueuse. Les trucs habituels quoi… Bonne chance ! 😉

L’artiste de la semaine 

Si tu es familière avec le concept de poésie de papier, tu vas adorer Betty Pepper, l’artiste que je te présente aujourd’hui. Betty est une créatrice britannique qui réalise des sculptures avec du papier et du fil de fer très poétiques. Son thème récurrent est la petite maison de papier. Elle aime jouer aussi avec de vieux livres recyclés qu’elle sculpte comme du bois, ou bien du bois flotté sur lequel elle dispose certaines de ses créations. Elle a été exposée dans plusieurs galeries en Angleterre, au Danemark, à Munich, en Italie et aux Pays-Bas. Actuellement, ses dernières créations sont exposées à Cambridge dans la galerie Byard Art. Si son travail t’intéresse, tu peux consulter sa page instagram où elle réalise aussi des photos d’objets inanimés qui semblent vivants, ou sa page facebook. Il est possible d’acquérir ses oeuvres sur la boutique de la galerie d’art Byard Art.

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Petites maisons et coucher de soleil,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #10

Au sommaire de cette watch : un forum dédié à la littérature anglaise, une visite virtuelle d’un musée japonais d’animation très connu, deux concours pour gagner des livres, un podcast d’histoires glaçantes sur les yokai, des jeux steampunk, un article sur ma chaîne de musique préférée, un salon du livre virtuel LGBT et des livres-maisons…

Le site internet de la semaine

whoopsy daisy

Tu l’auras remarqué au fil des watch, je suis fan de littérature anglaise. Entre J.K. Rowling, Beatrix Potter, Jane Austen, les soeurs Brontë et Arthur Conan Doyle, mon petit coeur s’emballe assez rapidement pour le continent britannique. Et je vais te dire un secret : j’y ai même travaillé pendant un an ! Mais c’est une autre histoire…

Le site que je te présente aujourd’hui regroupe un peu tous mes auteurs britanniques préférés et bien d’autres, mais aussi une communauté active sur le sujet. Il s’agit de Whoopsy Daisy. 

Ce site est un forum participatif très large sur la littérature anglophone, principalement britannique mais aussi américaine. Tu peux y réaliser des challenges de lecture, y trouver des conseils de livres selon différentes thématiques ou genres,  ou débattre sur ton film préféré.

Le design reste celui des forums des années 2000, et il faut un peu de temps au début pour se repérer, mais cela en vaut la peine. Les Whoopsy Daisiennes sont très dynamiques et accueillantes et tu peux lancer tes propres sujets tout en respectant la charte de bonne conduite du forum bien sûr. En bref, un super espace de discussion et de découverte pour tout amateur de culture anglophone qui se respecte. 😉

La visite virtuelle du mois

Cette fois-ci, je t’emmène… au Musée Ghibli ! Situé à Mitaka, dans la banlieue de Tokyo au Japon, le musée est fermé au public depuis le début du confinement. Ils ont donc décidé de réaliser des vidéos pour présenter le parc et de les présenter sur leur chaîne Youtube. Certes, il n’est pas possible de visiter le musée dans le cadre d’une véritable visite virtuelle comme sur Google maps ou avec un module de vidéo en 360°C, mais c’est toujours un premier pas pour découvrir ce musée de plus près.

Moi qui suis fan des films d’animation de ce studio, je retrouve avec plaisir la mignonitude  des intérieurs mi-japonais mi-européens fantasmés,  tout en restant dans mon canapé, et cela me fait voyager un peu à défaut de partir en vacances. Le bémol ? La visite est un peu courte : 6 vidéos de 1 minute chacune. J’aurais préféré un plus grand tour, mais le musée publie quand même régulièrement des vidéos. Qui sait ? D’ici l’été, nous verrons peut-être un peu plus l’intérieur du parc ? J’ai trouvé une vidéo d’une youtubeuse sur les extérieurs si cela t’intéresse, pour patienter. Visiblement, filmer à l’intérieur n’est pas autorisé pour les visiteurs du musée…

Deux concours pour gagner des livres

Cette semaine, je suis tombée sur deux concours pour gagner des livres sur les réseaux sociaux :

Le premier est organisé par la romancière Elodie Serrano, auteure de Cuits à point aux éditions ActuSF. Il s’agit de remporter un exemplaire de son livre en allant sur sa page auteur Facebook. Si tu ne connais par l’intrigue, je t’invite à relire ma chronique sur le sujet. Le concours se terminera le 25 mai à 18h.

Le second concours a lieu sur le compte Instagram des éditions Snag et en partenariat avec le PLIB 2020. Tu peux remporter un exemplaire de La cité des Chimères de Vania Prates, une des finalistes du Plib 2020, ou carrément un swap réalisé par l’auteure (avec un exemplaire dédicacé de son livre et pleins d’autres trucs). Le concours se terminera le 29 mai. Tu trouveras un résumé du livre en cliquant sur le titre pour te donner une idée de l’intrigue. 😉

Le podcast de la semaine

téléchargement

Il y a peu, j’ai rejoins un club lecture sur Discord avec qui j’échange beaucoup (ce qui fera l’objet d’un article pour t’en parler) et cela m’a permis de découvrir de nombreux podcasts dont celui de La librairie Yôkai. Il est écrit et réalisé par Amandine Coyard, une créatrice de contenus qui réside à Tokyo. Il y a deux formats : Les histoires glaçantes, épisodes courts de 4 minutes où elle propose une histoire qu’elle a écrite autour d’un Yokai. Et les formats plus longs de type émission où elle raconte des histoires vraies et des légendes sur un Yokai en compagnie de Mathieu de Mensetsu. Les podcasts des émissions sont en accès libre sur le site d’Amandine, et aussi sur Spotify. Ceux sur les Histoires glaçantes sont accessibles sur la plateforme Badgeek. Un podcast idéal pour en apprendre un peu plus sur la culture japonaise mais évite tout de même les histoires glaçantes le soir avant d’aller dormir… 😉

Les jeux de la semaine

Les beaux jours reviennent et j’ai la nostalgie des conventions et des festivals geek et littéraires auxquels je me rends d’habitude. Alors j’ai décidé d’amener le festival à toi en te proposant des jeux steampunk qui sont habituellement présents lors des manifestations. J’en connais actuellement trois :

Le Duel de thé consiste à s’affronter à deux autour d’une tasse de thé et d’un biscuit à thé. Le but est de manger son biscuit trempé de thé avant l’autre, sans qu’il tombe non plus, au top-départ de l’arbitre. Attention à ne pas le faire tomber dans ton thé ou sur toi, sinon gare aux pénalités !

Le Duel d’ombrelle reprend les codes du chifoumi (pierre-papier-ciseaux). On s’affronte à deux comme un duel au pistolet, dos à dos. Et au signal de l’arbitre, on se retourne en réalisant une figure avec son ombrelle. Certaines figures sont plus fortes que d’autres. Il y a en général trois manches. Si tu n’as pas d’ombrelle à la maison, tu peux utiliser un parapluie. 😉

Pour finir, le Teapot-Racing est une course de théières téléguidées. Tu as bien lu ! Les vaporistes (=gens qui font du steampunk) sont des bricoleurs. Une voiture téléguidée toute simple, très peu pour eux ! Ils ont décidé de monter des théières sur des ossatures de voitures téléguidées,  et le must, c’est de l’accorder avec sa tenue steampunk. Tu peux bien sûr faire des courses d’obstacles et inventer des défis chronométrés avec ta création.

L’avantage de ces trois jeux est qu’ils nécessitent peu de matériel (à part le teapot-racing) et que tu peux y jouer en intérieur comme en extérieur (si, si, même dans ton salon !)

Si tu souhaites connaître les subtilités des règles pour ces trois jeux, je t’invite à lire l’article d’Arthur Morgan à ce sujet. Et si tu veux aller plus loin, il existe la Fédération Française de Duel de thés, la Fédération Française de Duels d’ombrelles et la Teapot-racing France. D’autres jeux existent certainement, d’autres sont à inventer, dans tous les cas, le but est de s’amuser, de bricoler et de socialiser, le tout avec distinction bien sûr !

L’article de la semaine et la chaîne de radio qui l’accompagne

La semaine dernière, j’ai lu un article de Traxmag concernant la musique Lo-fi hip-hop  qui m’a marquée. En effet,  je croyais être une des rares personne à écouter ce genre de musique sur internet. En fait, j’ai découvert que nous sommes des millions et l’article explique très bien les origines de cette musique, et surtout quelle population elle regroupe.

Pour résumer, c’est un style créé fin années 90-début années 2000 mélangeant plusieurs genres musicaux, qui rassemble des adolescents fans de dessins animés japonais et de communautés en ligne. Une musique idéale pour réviser à la maison seul dans sa chambre, loin du tumulte extérieur, mais parfois aussi teintée de solitude et de tristesse. Dans l’article, tu apprends qu’une des vidéos les plus populaires a dû être archivée par Youtube lui-même pour qu’elle continue d’exister, car le créateur de la chaîne a cessé d’émettre en dépit de millions de vues. Tu apprends aussi qu’une autre vidéo a fait l’objet d’une campagne de prévention contre le suicide…

Bref, tout cela ne semble pas très gai même si la musique en soi est plutôt sympa. Par ailleurs, il faut mettre un peu de distance sur ce qui est raconté dans l’article vis à vis de son public par exemple. Même si je suis fan de culture japonaise et de communautés en ligne, je ne suis pas une ado ! Ceci dit, j’ai été contente de savoir que je n’étais pas la seule à être fan de Lo-fi hip hop et je t’invite à lire cet article fort intéressant si toi aussi tu en écoutes.

Pour aller plus loin,  j’en profite pour te faire découvrir ma chaîne de Chill préférée : Lo-fi Hip hop radio. Je l’écoute souvent pour écrire mes articles car cela m’apporte une ambiance sereine de travail. J’apprécie aussi l’animation réalisée sur la vidéo avec le raton-laveur et les changements de saison ou les rythmes de la journée derrière la fenêtre. Bref, ouvre la vidéo et tu comprendras. 😉

Un salon du livre virtuel

yby éditions

 

Les éditions YBY, spécialisées dans la littérature LGBT ouvrent un salon virtuel littéraire qui aura lieu les 4 et 5 juillets prochains. Il se nomme Y/Books et aura lieu sur Discord avec pour le moment les auteurs de cette maison d’édition dont Emrys que je t’avais déjà présentée avec la chronique sur sa nouvelle Derniers battements. Toutes les informations sur l’Événement sont à retrouver sur le site de la maison d’édition et sa page facebook. Il est déjà noté au programme des tables-rondes, des rencontres d’artistes et des surprises à gagner. Alors, retiens la date, en plus tu n’auras pas à bouger de ton canapé ! 🙂

L’artiste du moment

Connais-tu les miniatures Book Nooks ? Si le nom ne t’évoque rien, tu auras certainement vu passer ces photos sublimes sur Bored Panda de livres aménagés dans des bibliothèques comme des mini-maisons miniatures pour des habitants invisibles. Cela te revient ? Cette semaine, j’ai découvert un article détaillé en anglais du blog Messy Nessy Chic qui explique un peu comment sont nés ces livres-maisons-miniatures.

75367547_167008714497645_4536328930023187881_n-930x698

Visiblement, une importante communauté de créateurs de ces maquettes peu ordinaires est présente sur Reddit.com. Il y a une forte entraide avec un mode d’emploi pour les débutants et une partie exposition où chacun montre sa dernière création. Pour quelques créateurs, l’engouement a été tel de la part du public qu’ils ont commencé à vendre leurs créations sur Etsy… avant d’être vite dévalisés ! Maintenant, ils ne produisent que sur commande car créer ce genre de projet prend énormément de temps, mais tu peux encore en trouver à la vente. Compte en moyenne entre 100 et 200 euros pour une reproduction d’une rue japonaise, ou du Chemin de Traverse…

Pour ma part, j’ai tenté de réaliser une maison-livre pour Marmouset, ma souris de bibliothèque, mais le résultat est très loin de ce que font les Book-Nookers, car je n’ai pas leur talent… 😦

Miss Chatterton cliché par Anais Nannini

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Miniatures et musique zen,

A.Chatterton

ps : le dernier cliché est d’Anais Nannini