Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #6

Au sommaire de ma veille littéraire du net cette semaine : encore des ebooks, des audiolivres aussi, un festival littéraire virtuel avec Pierre Dubois, un escape game virtuel, un jeu de société à télécharger, un concours d’écriture, un reportage sur le château de Downtown Abbey et une expo idéale à réaliser avec Hervé Tullet.

Ebooks et audiolivres gratuits du jour

Voici les ebooks que j’ai glanés sur la toile cette semaine :

Le Festival des Imaginales met en ligne une anthologie du confinement, comprenant des nouvelles issues des anthologies précédentes, en accès gratuit. On peut s’abonner à l’aide du formulaire situé à la fin du livre, sur la dernière page. Les livres ne sont pas téléchargeables mais en lecture seule avec Calameo. Que du beau monde dans ces nouvelles : Charlotte Bousquet, Estelle Faye, Silène Edgar, Lionel Davoust…

La e-bibliothèque de la SNCF te propose polars, mais aussi documentaires, bd et littérature générale sur son site internet. Pour les mamies, des romans du terroir sont disponibles et classés par région. C’est la première fois que je vois ça ailleurs qu’en bibliothèque ! L’inscription est gratuite, mais les livres ne sont pas téléchargeables, tu peux juste les lire en ligne.

L’application Rocambole, des romans présentés sous formes d’épisodes courts, idéal pour lire dans le train ou quand on a 5 minutes à tuer. Tous les genres sont dispos. Tu trouveras des textes originaux d’auteurs inconnus, un classement sympa (mention spéciale aux « filles badass ») et des couvertures de jolies couvertures de livres. Pour le moment, le catalogue est peu fourni mais c’est un début prometteur.

Et sinon, je me suis dit que les ebooks, c’était bien, mais que je passais beaucoup trop de temps sur les écrans, alors je me suis orientée vers les audiolivres. J’ai trouvé un article de Les outils Tice, qui recense cinq sites d’audiolivres gratuits. Et j’ai essayé d’écouter Orgueils et préjugés de Jane Austen sur Audiocité. Et bien, ça change ! Par contre, impossible d’écouter sans faire autre chose à côté, alors je me suis mise à la peinture…

Evénements littéraires virtuels à venir

Les blogueuses de Recto-Verso organisent depuis 4 semaines des rencontres avec des maisons d’éditions dans le but de soutenir la chaîne du livre, dans le cadre d’une opération baptisée « Une semaine, une maison d’édition, une mobilisation ». Des live vidéo ont lieu chaque semaine sur la page Instagram de la maison d’édition mise à l’honneur. Il y a quelques temps, c’étaient les éditions du Chat noir. La semaine prochaine (du 20 au 26 avril 2020), ce sera le tour des éditions du Héron d’argent, où est publié le roman L’apprentie Faucheuse de Justine Robin . C’est l’occasion de découvrir une maison d’édition ou de poser des questions à des auteurs que tu connais déjà. En parallèle, les blogueuses proposent des interviews d’auteurs autoédités et de petites maisons d’éditions, en live facebook ou instagram. La prochaine est prévu samedi 18 avril à 20h30 avec les éditions L’alsacienne indépendante. Les informations relatives aux programmes des lives sont sur la page facebook de Recto-Verso.

Le festival Florilège des imaginaires, organisé par L’Office de l’imaginaire ardennais sera en live sur Facebook du 17 au 19 avril 2020. Au Programme : des contes et contes musicaux, des tables-rondes littéraires, une soirée jeu de rôle en ligne, des conférences et la clôture avec du chant par Luc Arbogast. Personnellement, je suis impatiente d’assister au Conte de Paddington lu par Pierre Dubois (samedi 18/04 à 15h) et la conférence de Claudine Glot intitulée De Merlin à Daenerys qui me semble bien mystérieuse. Attention, pour la soirée jeu de rôle du dimanche soir, il faut s’inscrire au préalable ici.

Deux jeux pour s’amuser sans sortir de chez toi

Un escape game en ligne par les créateurs d’Escape Yourself Le Mans, est disponible en accès libre depuis peu. On te propose une enquête immersive sur les traces de Sherlock Holmes, intitulée L’alliance du Docteur Watson. Enigmes, casse-têtes sont au rendez-vous, dans une escape où le temps n’est pas compté, mais où, pour gagner il te faudra demander le moins d’indices possibles. Les créateurs organisent un concours autour de ce jeu. Si tu veux y participer, prend une copie d’écran de ta victoire et envoie-leur en message sur leur page facebook. Le gagnant pourra gagner des places pour venir essayer de vraies escape game, au Mans.

J’avais déjà parlé des packs de jeux à télécharger chez Asmodee dans ma watch #4 avec le jeu Sherlock Holmes Détective conseil…Et bien, tu seras content(e) d’apprendre qu’ils ont ajouté le jeu Dixit ! C’est un de mes jeux favoris. Il s’agit de faire deviner sa carte aux autres joueurs en faisant référence à un livre, film, etc… Cela peut vite partir en sucette si les sujets dérapent. Dans la version proposée en ligne, tu trouveras des cartes à découper et un livret de règle. Pour les jetons et le plateau, à toi de l’inventer ! Si tu veux plus de détails sur le jeu, clique ici. Et si tu n’as pas d’imprimante, pourquoi ne pas inventer tes propres cartes ? 😉

Un concours d’écriture 

Suite à un vote de leurs lecteurs sur Instagram, les éditions Scrineo organisent un concours d’écriture dont le principe est d‘écrire la suite de ton roman Scrineo préféré. Moi je trouve l’idée sympa, parce qu’elle change du sempiternel concours d’écriture spécial confinement (qui te ramène inlassablement au coronavirus). En plus, dans le catalogue Scrinéo, il y a pas mal de livres supers comme Rouille et Les noces de la renarde de Floriane Soulas, ou Mers Mortes de Aurélie Wellenstein, ou encore La voie des oracles de Estelle Faye… Le concours se termine le 11 mai 2020. Si tu veux plus de détails, c’est ici. 😉

Le documentaire de la semaine

Si tu es fan de la série historique Downtown Abbey, tu seras ravie de découvrir ce reportage Arte sur le château de Highclere. Au-delà de servir de décor à la célèbre famille Crawley, tu en apprendras un peu plus sur l’histoire du château, rénové par l’architecte de Westminster, et surtout sur son propriétaire frappé d’une malédiction égyptienne. Le reportage dure 10 minutes, à partir de la 30ème minute. (si tu veux t’éviter le reportage sur l’Acadie et la Croatie). Il est disponible jusqu’au 13/06/2020 en replay sur le site d’Arte.

L’artiste de la semaine 

Connais-tu Hervé Tullet ? Connais-tu l’album jeunesse Un livre ? Si ce n’est pas le cas, tu passes à côté d’un truc ! Je sors un peu des sentiers battus pour l’artiste de la semaine, mais cela en vaut la peine.

Hervé Tullet est un artiste-illustrateur-plasticien français qui vit à New-York. Il est célèbre pour sa série de livres jeunesse, dont le fameux Un livre. Ses albums sont comme des mini-oeuvres d’art modernes sans pour autant être prétentieuses… vu qu’ils sont destinés aux enfants.

L’artiste indique lui-même qu’il dessine très mal. Il essaie de désacraliser la notion d’oeuvre d’art par ses dessins en la mettant à la portée de tout le monde. J’avais écouté le podcast du Salon de la littérature jeunesse consacré à Hervé Tullet, la semaine dernière (cf my watch #5), et j’ai découvert son projet en ligne L’expo idéale.

Il s’agit d’un projet de création collaboratif mené par l’artiste dont le but est de libérer sa créativité. Il est basé sur une websérie qu’à réalisée Hervé Tullet pour apprendre aux enfants à réaliser ses dessins. On peut participer au projet en envoyant ses propres créations via un formulaire. Tout est rediffusé ensuite sur les différents réseaux sociaux de l’artiste.

Personnellement, je trouve que c’est une manière originale d’aborder les illustrations, l’art… et de créer sa propre expo à la maison ! Et toi, qu’en penses-tu ? Envie d’essayer ?

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Boule de gomme et sucre d’orge,

A.Chatterton

 

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #5

Au sommaire de cette nouvelle veille littéraire du net : encore des ebooks gratuits, une réflexion sur le sexisme en Fantasy, un salon du livre virtuel dédié à la jeunesse, une murder party virtuelle, un documentaire sur Donjon et Dragons, la visite virtuelle des lieux emblématiques de Jane Austen, et des Bd pour bien se marrer.

Les Ebooks gratuits de la semaine 

Image par <a href="https://pixabay.com/fr/users/janeb13-725943/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Welcome to all and thank you for your visit ! ツ</a> de <a href="https://pixabay.com/fr/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Pixabay</a>

J’ai encore dégoté quelques ebooks gratuits ou peu onéreux cette semaine que j’avais envie de te partager.

  • Dans un article de ActuSF, la Ligue de l’imaginaire te propose des nouvelles à prix libre par 40 auteurs pendant le confinement. Dans le lot, plusieurs noms connus : Jean-Luc Bizien, Bernard Werber…
  • La Bibliothèque du Sillon Lorrain ouvre ses abonnements numériques gratuitement à des nouveaux adhérents. Il suffit de s’inscrire sur leur site internet. Magazines, romans récents, documentaires, et livres jeunesse sont disponibles dessus.
  • Envie de bd et de mangas ? Je suis tombée sur un article de IdBoox.com qui recense des ressources numériques gratuites. Je te laisse piocher, il y a pas mal de titres dont des mangas récents comme The promised Neverland ou Black Clover

Si tu n’as pas envie de fouiller parmi ces ressources foisonnantes, je te conseille trois livres :

  • Dans le même univers que La crécerelle de Patrick Moran, tu apprécieras de découvrir une nouvelle intitulée L’assassin du Praximarque en accès libre sur le blog de l’auteur.
  • Plutôt Dark Fantasy ? Essaie Nuit tatouée, le premier tome de la série de la Peau des rêves par Charlotte Bousquet, est disponible en wetransfer gratuit ici. Un roman Young adult dans un Paris Post-apocalyptique avec des chimères et une jeune héroïne à la recherche de ses origines, sur fond de lutte pour sa survie.
  • Enfin, si tu es d’humeur philosophe, Histoires de chambres de Michelle Perrot pourra te convenir. Il s’agit d’une réflexion sur l’histoire culturelle de la chambre, ses usages et occupations au fil des époques, mais aussi à travers la vision des auteurs et artistes qui écrivent confinés.

La réflexion de la semaine

prieuré orangé samantha shannon

La fantasy est-elle sexiste ?  A la lecture de cet article du blog Planète diversité qui met en exergue le roman Le Prieuré de l’oranger de Samantha Shannon et les autres romans de fantasy que l’on connaît tous, je me suis rendue compte que 1) j’avais une vision réduite des romans de Fantasy, et plutôt sexiste, 2) on pouvait mettre en valeur les personnages féminins en Fantasy sans qu’elles soient des mères, des épouses, des femmes fatales ou des guerrières badass, 3) je peux à mon niveau favoriser cette mise en valeur en lisant des romancières, ou des intrigues qui les valorisent.

En bref, un article qui m’a interpellée sur des attentes de lecture et des clichés qui me sont habituels, alors que je devrais les questionner, sans pour autant tomber dans un féminisme forcené. En bonus, cela me donne encore plus envie de lire Le Prieuré de l’oranger !

Les événements littéraires du moment 

Le salon du livre jeunesse ne peut avoir lieu cette année à Paris. Ce n’est que partie remise ! Il sera virtuel ! Sur le site du Salon, depuis le 8 mars, tu peux visiter quelques expos, t’amuser avec des jeux concoctés par les auteurs, réaliser des ateliers créatifs depuis chez toi, écouter des podcasts associés à des illustrateurs. Mon coup de coeur est le podcast sur Hervé Tullet, auteur de Un livre, un super album un peu interactif, idéal pour les enfants. En 50 minutes, l’auteur évoque ses influences littéraires, musicales, et artistique en général, ainsi que son processus de création.

Les Imaginales sont annulées ? Ce n’est pas grave ! Tu peux quand même participer à la fameuse murder party organisée chaque année par la Bibliothèque d’Epinal. Elle aura lieu pour la première fois en virtuel sur Facebook du 10 au 17 avril. Prêt à découvrir le coupable ? A vos loupes et carnets !

Les comic-strip qui me font rire en ce moment

Si tu apprécies l’humour noir un peu limite, je te conseille Les Patates de David Berry. Comme son titre l’indique, il s’agit de patates mises en scène sur quelques cases de bd autour de sujets un peu crades. La chute est toujours ignoble mais je trouve ça hilarant. David Berry a un site internet, mais il publie régulièrement des planche de 6 cases ou moins sur sa page facebook.

Sinon, Poulop, un dessinateur bordelais à l’origine d’un site sur l’éducation au dessin, propose depuis le début du confinement et chaque jour sur sa page facebook, un strip de deux cases intitulé Dédé le confiné. Sur la deuxième case, il demande aux lecteurs de choisir l’action du personnage pour le lendemain. Dédé le confiné, c’est un peu nous, mais version rat de laboratoire. Une bd interactive et amusante que je te conseille.

La mini-web-série youtube pour se poiler :

J’ai découvert cette semaine la web-série Le syndic du Donjon, par Davy Mourier qui joue sur les codes des romans de Fantasy. L’intrigue tourne autour d’une réunion de syndic des membres d’un Donjon avec pas mal de caricatures et de l’humour bien potache. On y trouve un magicien, un bourreau et sa victime, Jeanne d’Arc, un nain, un dragon, une princesse… autour des joies de la vie en communauté. Les décors extérieurs envoient du lourd, et ont été tournés en Ardèche je pense,  mais les costumes sont bien cheap . Si ça t’intéresse, il y a 9 épisodes de 5 minutes chacun sur la chaîne youtube de Davy Mourier. Cela m’a bien amusée pendant 30 minutes, même si je dois avouer qu’il y a plus de générique que de scènes jouées à proprement dit.

Le jeu de société du moment 

Les-Loups-Garous-de-Thiercelieux-Asmodee FNAC

Tu es seul(e) chez toi, et tu voudrais jouer à un jeu collectif ? Si tu connaissais Le loup garou de Thiercelleux, je t’annonce qu’il est disponible en application par Wolfy et gratuitement !

Si tu ne connais pas ce jeu, c’est simple : il s’agit d’un genre de cluedo où chaque nuit, dans un village, attaquent des loups-garous. Le but est de les débusquer quand il reprennent forme humaine, car ils font partie des villageois.  Pour jouer, il suffit de te connecter via ton compte facebook, gmail, twitter ou Discord.

La visite virtuelle littéraire

Jane Austen

Fan de Jane Austen ? Tu apprécieras la visite des 10 lieux des romans de ta romancière favorite grâce à Google Art et culture. De Basildon Park, à Belton House en passant par Bath ou encore Lyme House, tu pourras te promener dans les jardins et extérieurs de magnifiques châteaux anglais mais aussi dans Lacock, un village du XIIIème siècle où ont été tournées les scènes du film Emma de 1996.

Pour avoir visité Lacock en vrai,  je peux te dire que c’est un charmant village peuplé de boutiques à l’ancienne. C’est aussi un des lieux de tournage de Harry Potter. On y trouve  la maison des parents du sorcier ! (Près de l’église, si tu te ballades en virtuel dans le village). Si tu as l’occasion de t’y rendre en vrai un jour et que tu n’as pas de voiture, tu peux t’y rendre en bus. Attention, c’est un vrai coin paumé !

Le documentaire de la semaine 

dungeons and dragons roleplaying game

Arte propose un documentaire sur la success story du jeu de rôle Donjons et Dragons en rediffusion jusqu’au 30 septembre 2024. En cinq minutes, tu apprends comment est né ce jeu, son fonctionnement et son influence sur la culture pop actuelle (littérature, Séries TV, films, BD). Un docu super intéressant, notamment sur des notions de construction littéraire comme « donner de l’espace au lecteur pour jouer… » Au passage, on retrouve une interview de Joann Sfar, l’auteur des BD Le chat du rabbin et Donjons qui explique comment le jeu a influencé sa création littéraire.

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Tasse de thé et jeux de société,

A.Chatterton

 

 

Publié dans Lectures

Les légendes de la Garde, David Petersen, éditions Gallimard Jeunesse

Une fantasy animalière mêlant complots et combats chez un tout petit peuple…

Aujourd’hui, je vous présente une série de BD en trois tomes + un bonus éditée chez Gallimard jeunesse.

Résumé(s) : 

Automne 1152 : Depuis toujours, la Garde protège les plus faibles dans le monde des souris, sans prendre part à la politique. Mais un complot est en marche pour que les villes prêtent allégeance à la Garde. Une mystérieuse souris, revendiquant la Hache Noire, une arme ancienne, mène ses partisans à faire le siège de Lockhaven, le bastion de la Garde. Trois souris de la Garde : le téméraire Saxon, le sage Kenzie et le jeune Lieam se battent pour défaire le complot et l’armée en marche.

Hiver 1152 : La rébellion de la Hache Noire a été défaite, révélant au grand jour le vrai possesseur de l’ancienne relique, une vieille souris qui devient le mentor de Lieam. En mission pour lutter contre l’hiver approchant, les souris doivent récupérer de la nourriture et des médicaments. Mais la neige sépare la troupe. Kenzie et Saxon, accompagnés d’une dame souris tombent dans un trou qui semble être d’anciennes fondations du royaume du roi Furet menant à Lockhaven. Lieam et Celanawe sont assiégés par une chouette qui les défie en combat singulier.

La hache noire : Ce tome relate l’histoire de Celanawe, la souris surnommée la Hache noire, et son combat contre le roi Furet lors de la grande guerre entre les souris et les furets.

Baldwin le Brave et autres contes : Suite au succès des précédents tomes, l’auteur a réalisé un recueil de contes dans l’imaginaire de l’univers des Légendes de la Garde, dont tous les enfants souris auraient eu connaissance depuis le berceau. Les six fables contées ici rendent hommage au courage, à l’humilité, à l’amour et à la générosité pour former de futurs héros.

legendes-de-la-garde via Portdragon.fr
Couvertures des trois premiers volumes via Portdragon.fr

Mon avis :

Une thématique originale, entre La famille souris de Kazuo Iwamura et le médiéval fantastique

David Petersen développe un imaginaire autour du peuple des souris, avec ses prédateurs naturels, sa hiérarchie et surtout un vrai code de l’honneur digne des plus grand romans de Fantasy.

Les personnages principaux sont des souris formant une sorte de garde de nuit qui protègent leur peuple de tous les dangers. Mais quel danger est le pire ? Les Belettes ou la trahison par les siens ? C’est ce qui est développé ici.

La BD est destinée au public jeunesse mais peut être lue par des adultes au vu des sujets abordés : l’attrait du pouvoir, l’amour impossible, la trahison, le sens de l’honneur, les relations filiales jeune/ancien.

L’espièglerie est aussi au rendez-vous malgré des sujets plus graves, et apporte une touche de légèreté à l’ensemble.

Cependant, niveau intrigue, des mystères restent à éclaircir encore sur l’avenir de certains personnages à la fin de Hiver 1152. En effet, les deux autres tomes bonus narrant les aventures parallèles de deux autres souris n’éclairent pas le récit principal.

Par ailleurs, j’ai trouvé l’histoire trop rapide : on a à peine le temps d’entrer dans l’histoire qu’elle est déjà terminée.

contes des légendes de la garde
Baldwin le Brave et autres contes, David Petersen, via Amazon

Un graphisme éblouissant

Amoureux de l’automne et de l’hiver, vous allez être servis ! Les dessins sont superbes tant par leurs traits que par leurs couleurs avec des paysages dignes d’une carte postale… mais au niveau du sol ! Et oui, nous sommes chez les souris. Mais ce point de vue est intéressant et rappelle par exemple Arthur et les Minimoys de Luc Besson.

Malgré cette volonté de bien faire, j’ai rencontré quelques soucis pour reconnaître les personnages principaux par moments, car à part les capes de couleurs différentes, ils se ressemblent beaucoup !

Dos hiver les légendes de la Garde
Quatrième de couverture de Hiver 1152, David Petersen, via Amazon

Une BD, un site internet et un jeu de rôle 

L’univers des Légendes de la Garde est étendu sur internet. L’auteur a réalisé un site internet qui regroupe des extraits de ses bande-dessinées, des musiques liées aux histoires et même des personnages à réaliser en papercraft ! Par contre, si vous n’êtes pas anglophone, passez votre chemin.

David Petersen a eu tellement de succès avec ces BD, qu’un jeu de rôle a été crée par l’auteur Luke Crane, reprenant l’univers de façon plus détaillée. Vous pouvez retrouver les règles du jeu et télécharger cartes et fiches de personnage gratuitement sur son site internet.

En revanche, pour le livret de jeu de rôle, il faudra débourser environ 40 dollars et pour la version anglaise. La version française n’est plus éditée à ce jour visiblement ce qui est bien dommage. Elle avait fait l’objet d’une campagne Ulule en 2012 avec les éditions Mnémos. A moins d’une réédition ou d’un coup de bol chez un marchand de jeux, cela risque d’être difficile de la retrouver en français.

Si vous souhaitez quand même vous immerger dans l’univers des souris, un jeu de plateau coopératif assimilé à du jeu de rôle existe : Mice and Mystics chez Plaid Hat Games. Il ne reprend pas exactement l’univers de David Petersen mais vous promet un bon moment de détente.

les légendes de la garde, jeu de rôle deuxième version en anglais via Amazon
Les légendes de la garde, jeu de rôle deuxième version en anglais via Amazon

 

En conclusion : Une fantasy animalière plutôt réussie mêlant une garde de nuit version souris tirée du trône de fer à des personnages tirés d’un livre de Beatrix Potter.

Article auparavant publié par mes soins sur le site Portdragon.fr,puis remanié.