Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #12

Au sommaire de cette veille littéraire du net : Un ebook gratuit par la maman d’Harry Potter, un pique-nique steampunk virtuel, un article sur la place des femmes en littérature de SF, un podcast sur un film d’animation japonais à couper le souffle, deux appels à texte autour de la littérature de l’imaginaire, une artiste qui manie papier et fil de fer de façon originale, une film d’animation émouvant sur un bibliothécaire particulier, un concours pour gagner des livres et un projet de financement autour d’un Beau-Livre sur les auteur(e)s de la Belle-Epoque… le tout pas nécessairement dans cet ordre !

L’ebook gratuit du moment 

the ickabog Paris match

J.K Rowling  a encore frappé ! Oui, je sais, j’ai deux semaine de retard sur l’information. Mais avec mon déménagement, j’ai reporté mes lectures d’article de veille, et voilà, ô stupeur que je découvre cette nouvelle ô combien importante. The Ickabog de J.KRowling est en ligne sur un fabuleux site internet et l’histoire est même traduite en français (si tu repères la barre déroulante des langues en haut à droit de l’écran). Mais de quoi ça parle son nouveau livre ? C’est un livre jeunesse en au moins 28 chapitres qui parle du Roi Fred sans peur, peu expérimenté et mal conseillé par ses amis pour gouverner, mais aussi de la légende l’Ickabog, un monstre des marais à la voix de sirène, l’apparence monstrueuse et qui mange les voyageurs imprudents. Suite à un évènement particulier, le roi se fait haïr d’une partie de ses sujets. Afin de redorer son blason, il décide de partir pour une quête qui lui semble juste, mais qui semble ridicule aux yeux de ses sujets…

Le roman se lit très facilement, à la manière d’un conte et regorge de créativité et de petites leçons de morale. Une petite pépite à découvrir en ligne sur le site internet créé pour l’occasion. Tu peux aussi participer à un concours de dessin pour illustrer l’histoire, organisé par l’auteure elle-même. 😉

Le projet Ulule de la semaine

Une anthologie sur les femmes de la Belle Epoque façon Beau Livre, ça te tente ? Tel est le projet proposé par les éditions Luciférines sur Ulule qui m’a tapé dans l’oeil cette semaine.

Le recueil regroupe 15 illustrations originales dont certaines façon Mucha, 16 nouvelles originales autour de cet univers, des dossiers historiques sur des figures importantes…

Il sera question, en vrac, de Paris, les quartiers latins, les fumeries d’opium, les fêtes foraines, les salles de jeux, des découvertes scientifiques du siècle, des débuts de la psychiatrie, du spiritisme… et d’auteurs symbolistes décadents.

Le projet a déjà atteint son objectif mais s’il t’intéresse tu peux encore participer jusqu’au 4 juillet. Des interviews des auteurs du recueil et autres informations sont disponibles sur la page facebook de la maison d’édition. Le premier palier pour la version  papier est à partir de 21 euros, ce que je trouve personnellement raisonnable pour un Beau Livre. 😉

L’événement virtuel du weekend

Le confinement est terminé, mais des évènements virtuels pullulent encore sur le net. Fan de l’univers Steampunk, je n’ai pas pu m’empêcher de noter dans mon agenda le pique-nique virtuel steampunk de la Société des Libellules qui a lieu ce dimanche 21 juin sur Discord.

Apéro en ligne, retrouvailles costumées, spectacle de magie, critique littéraire, démo d’illustration en live, démo de cuisine et lecture de nouvelle sont au programme. Si tu souhaites plus d’informations, je t’invite à consulter la page Facebook de La Société des Libellules et à revêtir ta crinoline ou ton haut de forme pour nous rejoindre dimanche à partir de 11h !

L’article qui fait réfléchir

Hier, j’ai lu un article de la blogueuse et auteure Ombre Bones alias Manon d’Ombremont qui m’a quelque peu interpellée. Elle évoque la sous-représentation des auteures en littérature de SF et aussi dans les prix de littérature SF.  Son article fait suite à la nomination par le jury des Utopiales cette année d’un panel exclusivement masculin d’auteurs, qui a enflammé la blogosphère littéraire. J’ai trouvé qu’elle abordait de manière assez juste la nécessite de mettre en avant des romancières de SF pour la qualité de leur travail, sans tomber dans une forme de discrimination positive liée au genre. Elle s’interroge sur le classement de ces auteures le plus souvent en Young adult et la manière dont ce genre est sous-évalué car lié à la littérature jeunesse. Elle donne également des noms à suivre comme Aurélie Wellenstein ou Ada Palmer. Bref, un article qui te poussera à t’interroger sur le panorama féminins de la création littéraire française dans les littératures de l’imaginaire et peut-être à te faire connaître des auteures tout aussi talentueuses que leurs compatriotes masculins. 😉

Les appels à textes du moment

Tu le sais peut-être, j’aime bien écrire et je participe depuis septembre à un atelier d’écriture (cf ma rubrique Atelier d’écriture). Alors je me suis dit que je devais peut-être parler des appels à textes que je vois passer de temps à autre chez les éditeurs de l’imaginaire. On ne sait jamais, peut-être que tu es toi aussi une graine d’écrivain ?

Cette semaine, je suis tombée sur l’appel à textes des éditions Projets Sillex qui te propose d’éditer une anthologie de nouvelles autour de la fantasy animalière intitulée Féro(ce)cités. Selon le résumé de l’annonce : « Dans cette anthologie, nous vous invitons à mettre en scène des animaux anthropomorphes dont le sort est intimement lié à celui de la cité où ils résident ou qu’ils recherchent. Qu’ils en soient les sauveurs, les pillards, qu’ils soient témoins d’événements importants ou qu’ils se contentent d’essayer d’y survivre, nous voulons connaître leur histoire, et nous comptons sur vous pour nous la raconter ! » . Tu peux t’inspirer des livres des Légendes de la garde de David Petersen que j’ai chroniquées en octobre par exemple. La date butoir pour l’envoi des textes est le 15 janvier 2021. Tu trouveras le reste des informations sur la page facebook de l’éditeur.

Un autre appel à texte est en cours pour les éditions Noir d’Absinthe autour du thème du monstre féminin. Le sujet est le suivant : « Lovée dans le sein maternel, son cruel poison s’insinue jusqu’au lait intime, corrompt et pervertit.Frappée du sceau de l’infamie par une déesse jalouse, brûlée pour avoir fait des anges dans les bois, ou chassée pour avoir offert sa matrice de chair à l’innommable, ces puissances féminines de l’ombre, Monstresse(s) manifestée(s), hantent l’humanité… L’homme, surtout. Que se cache-t-il derrière cette terreur ancestrale ? Que provoque leur ire ? À vous de l’explorer et, peut-être, d’y répondre.Vos œuvres s’adresseront à un public adulte. Vos textes ne se contenteront pas d’histoires monstrueuses: elles creuseront sous les catacombes de la civilisation, exploreront cette peur du féminin, excaveront les tabous. L’heure de la catharsis est venue. » Les textes sont à envoyer avant le 30 septembre 2020 à l’éditeur. Tu trouveras plus de détails sur son site internet, et des conseils sur le groupe facebook réalisé pour l’occasion. 😉

Le podcast de la semaine

Connais-tu le film d’animation japonais Your Name de Makoto Shinkai ? C’est LE film qui a explosé les records en salles au Japon, dépassant même Le voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki. Un véritable petit bijou tant par ses dessins ultra réalistes, son jeu sur la lumière, son sujet à la fois amusant et inspirant et surtout sa bande son extraordinaire. Je suis une grande fan de ce film et j’ai eu l’occasion d’écouter le podcast « C’est plus que de la SF » animé par Lloyd Chery qui évoque le succès de ce film et le parcours du réalisateur. Tu apprendras que Makoto Shinkai est un grand romantique : la plupart de ses films parlent d’amour. Il apparaît un peu comme un ovni dans les films d’animations car il réalise des oeuvres de qualité, montées de manière particulière, en mettant en avant souvent le ciel avec un dessin extraordinaire et des décors contrastés.

Un podcast de 30 minutes à écouter, où Sylvie Brevignon, directrice d’All The Anime France, revient sur ce long métrage qu’elle a édité en vidéo, et répond aux questions de Loyd Chery. Et si le film te tente, il est actuellement disponible sur Netflix. 😉

La vidéo littéraire de la semaine

La fantastique histoire des livres volants de Morris Lessmore, est avant-tout l’adaptation de l’album Les fantastiques livres volants de Morris Lessmore de William Joyce. C’est l’histoire, toute en sensibilité d’un amoureux des livres, qui découvre une bibliothèque abandonnée où les livres sont vivants. Années après années, il s’occupe d’eux, jusqu’à ce qu’un jour il passe le relais à quelqu’un d’autre. Métaphore du temps qui passe, de ce que les livres apportent aux gens, on peut y voir plusieurs lectures selon son âge ou son vécu.

C’est un de mes livres préférés et je trouve que le film d’animation lui rend tout à fait hommage. Il est visible directement sur Youtube et a été réalisé par le studio Moonbot. L’auteur de l’album est aussi le réalisateur du film d’animation. 😉

Le concours de la semaine

Pour fêter ses 10 000 abonnés sur son compte Instagram, la blogueuse The eden of books te propose de gagner jusqu’au 22 juin ou 24 juin (selon les livres), des romansau thème estival sur instagram :

Pour participer, il suffit de liker les posts en lien avec les concours sur son compte insta, de commenter en invitant quelqu’un et de liker la page éditeur et mettre le post en story avec un tag sur la blogueuse. Les trucs habituels quoi… Bonne chance ! 😉

L’artiste de la semaine 

Si tu es familière avec le concept de poésie de papier, tu vas adorer Betty Pepper, l’artiste que je te présente aujourd’hui. Betty est une créatrice britannique qui réalise des sculptures avec du papier et du fil de fer très poétiques. Son thème récurrent est la petite maison de papier. Elle aime jouer aussi avec de vieux livres recyclés qu’elle sculpte comme du bois, ou bien du bois flotté sur lequel elle dispose certaines de ses créations. Elle a été exposée dans plusieurs galeries en Angleterre, au Danemark, à Munich, en Italie et aux Pays-Bas. Actuellement, ses dernières créations sont exposées à Cambridge dans la galerie Byard Art. Si son travail t’intéresse, tu peux consulter sa page instagram où elle réalise aussi des photos d’objets inanimés qui semblent vivants, ou sa page facebook. Il est possible d’acquérir ses oeuvres sur la boutique de la galerie d’art Byard Art.

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Petites maisons et coucher de soleil,

A.Chatterton

Publié dans Questions existentielles

La battle entre le livre papier et le livre numérique

Et si le Livre Papier et l’Ebook s’affrontaient pour savoir qui était le meilleur ? Cela donnerait probablement ce petit dialogue que je vous ai concocté aujourd’hui. Bonne lecture 🙂

Le livre papier : « Salut l’ebook ! Comment ça va ? T’as vu, j’ai une nouvelle couverture avec tranche dorée. Elle est top, hein ?

L’ebook : ça va, ça va. Oui, elle est belle ta couverture. Moi, j’ai pas droit à autant d’égards. Si je suis sur le smartphone, on voit ma couverture en couleur, mais sur la liseuse, c’est en noir et blanc. C’est pas terrible. Je ne suis pas exhibé comme toi « objet-livre », mais au moins je ne m’abîme pas. C’est ça le progrès.

Le livre papier : Le progrès… mouais. J’ai entendu dire que notre lectrice galérait à te charger dans sa bibliothèque numérique. Parfois tu zappes même la première de couverture. A la place, il y a un dossier gris tout moche. Il est pas très beau le progrès…

L’ebook : Euh… je ne vois pas de quoi tu parles. Et puis, moi au moins, je ne pèse pas 8 kilos dans la valise quand elle part en voyage ou qu’elle prend le métro. Elle me sort sur son téléphone et hop, c’est parti pour une lecture infinie !

Le livre papier : Une lecture infinie ? Tu parles de moi là ! Je te signale que le smartphone ou la liseuse qu’on utilise pour te lire nécessite une  batterie qui n’est pas inépuisable. Au contraire, moi je suis vraiment inépuisable. Je suis peut-être lourd, mais il existe des versions allégées de ma personne : les poches. Et j’ai un autre avantage : je favorise le sommeil. Toi, tu fatigues les yeux à cause de l’écran mais ça n’aide pas à dormir après.

L’ebook : Ouais, mais moi je coûte pas cher. En moyenne, il faut débourser entre 2 et 15 euros pour m’avoir. C’est loin des 30 euros que tu atteins parfois ! Notre lectrice réalise des économies avec moi.

Le livre papier : Peut-être que je coûte cher, mais quand elle a besoin de me relire, de retrouver un chapitre ou un détail pour écrire sa chronique littéraire, je suis plus facilement manipulable que toi.

L’ebook : C’est parce qu’elle ne sait pas encore utiliser les marque-pages et les signets sur smartphone quand elle me lit. C’est tout. Pour revenir à mon prix, tu as conscience que toi et tes copains les livres papiers vous êtes moins nombreux que nous les ebooks ? La bibliothèque numérique de notre lectrice est 10 fois plus fournie que celle de papier car elle se laisse plus facilement tenter par notre stockage facile et notre prix.

Le livre papier : Certes, les nombreux déménagements te donnent raison sur notre stockage. Mais nous sommes rassemblés en un seul lieu. Est-ce que tu peux en dire autant ? Tu cumules plusieurs bibliothèques numériques entre Google livres, la bibliothèque kindle fire et la bibliothèque Kobo. Ce n’est pas très pratique pour retrouver un livre. Il faut déjà savoir dans quelle bibliothèque numérique il se trouve. Et puis soyons réalistes, tu ne fournis pas toutes les publications papier actuelles. Par conséquent, je suis toujours aussi indispensable.

L’ebook : Oui, mais parmi mes congénères se trouvent des livres qui n’ont même pas été édités en format papier. Les livres auto-édités ! Notre lectrice fait de belles découvertes et plus, sur Amazon, la rémunération des auteurs en auto-éditions est plus importante qu’en maison d’édition classique.

Le livre papier : Moi je suis le fruit d’une réflexion d’éditeur, Môssieur, gage de qualité. Peu de livre auto-édités dans ma famille. Alors, certes l’auteur gagne moins en passant pas une maison d’édition, mais il ne se cogne pas toute la publicité et acquiert une forme de légitimité. Par ailleurs, on peut me prêter très facilement. Est-ce que tu peux en dire autant avec tes DRM et les autres extensions multiples qui existent ? Il n’y a aucune harmonisation de ton format chez les éditeur ! Moi j’existe en poche, grand format… ce n’est pas très compliqué.

L’ebook : Oh ça va ! Fais pas ta snob. Les livres auto-édités, il en existe des très bien. Tu as conscience de faire partie d’une structure d’édition archaïque, qui a peur du changement ? Je serais toi, je me méfierais de notre suprématie à venir. Alors oui, effectivement, notre système de prêt est quasi impossible avec l’histoire des DRM dans le privé. Mais c’est possible en format Epub. Par contre, dans les bibliothèques, j’admets que c’est encore plus compliqué de nous prêter. Entre le nombre d’ebooks prêtés simultanément, ou disponibles à l’achat pour les bibliothèques, et surtout la technicité que requiert notre emprunt, il faut être motivé. Mais je ne perds pas espoir. Un jour, nous dominerons le monde, tu verras. Regarde : on fabrique des housses de protection pour tablettes et liseuses comme pour les livres maintenant. Si c’est pas un signe…

Le livre papier : Mouais, pas sûre. On peut me dédicacer et me mettre de jolis marque-pages. Tu vois un auteur signer un smartphone ? ça me fait bien rire. En tout cas, on se rejoint au moins sur un point l’ebook.

L’ebook : Ah ? Lequel ? Tu ne fais que me critiquer depuis tout à l’heure. Je suis curieux de savoir ce que tu as en tête.

Le livre papier : Nous ne sommes pas écologiques. Je suis fabriqué à partir d’arbres et toi à partir de composants rares pour le smartphone ou la liseuse, et stockés sur des serveurs qui nécessitent une énergie démentielle pour lire ta petite personne. Nous sommes un loisir polluant. »

L’ebook : Oui, nous sommes un loisir polluant, Livre Papier, mais en même temps, comment pourrait-on se passer de nous ?

Vous l’aurez compris, j’ai repris quelques points qui m’interpellent quand j’utilise un livre papier ou un livre numérique.

Si l’impact de la lecture sur l’écologie vous intéresse, je vous invite à lire l’article du RSE magazine sur le sujet. Il vous éclairera un peu plus sur la pollution surtout liée aux livres numériques.

Pour ma part, je trouve que les deux lectures se complètent bien car elles sont le reflet de pratiques différentes. L’ebook me convient pour les voyages, je dirais qu’il a un côté nomade. A l’inverse le livre papier relève de la lecture à la maison et de la collection avec ses belles couvertures.

Et vous, êtes-vous team papier ou team numérique ? Dites-moi tout en commentaire ! Peut-être ai-je oublié des arguments… 😉

Arobase et marque-page,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #8

Au sommaire de ma veille littéraire du net cette semaine : deux événements littéraires d’envergure, un podcast sur le prince Charmant, deux financements participatifs autour de l’illustration et de la musique, un challenge littéraire, un documentaire sur Londres et une romancière féministe, une formation pour les blogueurs et un concours d’écriture

Ebooks gratuits et opérations littéraire de la semaine

Image par <a href="https://pixabay.com/fr/users/janeb13-725943/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Welcome to all and thank you for your visit ! ツ</a> de <a href="https://pixabay.com/fr/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Pixabay</a>

Peu d’ebooks gratuits cette semaine. La source s’est tarie pour les adultes. Néanmoins, j’ai trouvé des nouvelles américaines sur la nature et l’aventure aux éditions Galmeister. Et oui ! La maison d’édition propose en téléchargement des nouvelles de ses auteurs : Chris Offutt, David Vann, Craig Johnson, etc…

Et pour changer des livres à lire, je te propose de découvrir deux sites de plus pour les audiolivres gratuits : Kobo et Livreaud.io via cet article de TerraFemina. L’article a le mérite de recenser l’ensemble des sites proposant de l’audio-livre, dont ceux que j’avais déjà évoqués dans ma watch 6. L’inconvénient, c’est que la plupart des livres proposés sont des classiques et pas des nouveautés. Mais il en faut pour tout le monde…

Le challenge de lecture du mois

#PLIB2020

Le bingo du PLIB démarre aura lieu du 1er au 30 mai. Il s’agit d’un challenge lecture sur le principe du Bingo avec des cases actions et des cases lecture. Il est organisé par Le Prix littéraire de l’Imaginaire Booktubers et fonctionne en équipe. Pour y participer, il te suffit de t’inscrire via un formulaire disponible le Discord du PLIB et de choisir ta PAL. Si tu as déjà une équipe, suite à un précédent challenge du Prix, pas besoin de formulaire : échange autour de ta PAL avec tes partenaires de jeu sur Discord. La validation du challenge s’effectuera en fin de mois avec un autre formulaire à remplir. Plus de renseignements concernant les catégories et actions sur la page facebook du PLIB 2020. 😉

Demain, je posterai un article avec ma PAL pour ce challenge afin de te donner des idées.

Les événements littéraires de la semaine

 

L’événement attendu aujourd’hui dans le monde littéraire, c’est le Bibliothon de la bloggueuse Bulledop. 12 heures de live avec des rencontres d’auteur, des défis, des coups de coeur littéraires, des table-rondes, un concours pour gagner des livres. Tu trouveras le programme détaillé sur cet article de Booksquad. Le live aura lieu sur la chaine Youtube de Bulledop ce Samedi 2 mai à partir de 12h.

Quant à Virtua’Livres, le salon littéraire numérique a annoncé sa troisième édition cette fois-ci sur trois jours : du 29 au 31 mai 2020. Comme d’habitude, je te renvoie à la page organisatrice du salon, qui aura lieu sur Discord avec des auteurs en dédicace, des table-rondes littéraire, des live dessins et pleins d’autres trucs. 😉

Le podcast du moment 

Disney La belle au bois dormant

Et si le Prince Charmant n’était pas si Charmant ? Après tout il embrasse la Belle au Bois Dormant sans son consentement, séquestre Belle dans son château dans la Belle et la Bête… Dans ce podcast post-#Metoo, on remet en cause le statut de l’homme idéal des contes de fées par une mise en scène intéressante de son procès. Le podcast dure 56 minutes et il est à retrouver sur le site de télérama.   Une vision intéressante des contes de fées de notre enfance et une déconstruction du mythe du Prince Charmant qui fait réfléchir.

Les projets de financement de la semaine

Connais-tu Juliette Amadis ? Comment ? pas du tout ? Alors je t’informe que tu passes à côté de superbes illustrations ! Juliette est une illustratrice de talent qui dessine autant des sirènes que des filles de saloon, voire de jolies dames aux tenues steampunk. Son truc, ce sont surtout des héroïnes dans un style entre Art nouveau/Déco et comics. J’ai découvert son univers quand j’écrivais pour le site French-Steampunk.fr. Outre une boutique super cool, Juliette a pour projet de lancer un Tipeee afin de réaliser un Art-Book sur les femmes de l’Ouest Sauvage. Je te laisse découvrir ce super projet ici.

Mon autre projet coup de coeur du moment, c’est l’album de musique celtique de Morgan of Glencoe. Et oui, l’auteure de Dans l’ombre de Paris est aussi musicienne : elle joue de la harpe celtique. Son projet consiste à produire un album intitulé Fleur du Porhoet. Ce sera son quatrième album ! L’objectif du projet est déjà atteint, mais tu peux encore contribuer jusqu’à début juin. 😉

Le documentaire de la semaine

Doris Lessing

En furetant sur les reportages Arte-vidéo cette semaine, j’ai été attirée par celui concernant Doris Lessing, intitulé A Londres, libre comme Doris Lessing. Je ne connaissais pas du tout cette romancière sud-africaine, féministe et mère célibataire. J’ai découvert sa vie à Londres dans les années 1950. Elle est l’auteure du Carnet d’Or, un roman d’autofiction avec une structure peu conventionnelle, qui lui a valu un statut de féministe mondial. Dans ce reportage de 13 minutes, on en apprend un peu plus sur la pauvreté du quartier de Notting Hill à Londres après la guerre, l’engagement communiste de la romancière et surtout sa vision de femme libre face à la société rigide londonnienne. La vidéo est consultable jusqu’en avril 2022 sur la plate forme Arte-vidéo. Personnellement, il m’a donné envie de lire ses livres, d’autant qu’elle a obtenu le prix Nobel de la littérature en 2007…

La formation blogueur du moment

Image par <a href="https://pixabay.com/fr/users/FunkyFocus-3900817/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1875813">FunkyFocus</a> de <a href="https://pixabay.com/fr/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1875813">Pixabay</a>

Vous voulez faire des vidéos pour votre blog, mais vous n’y connaissez rien ? ça tombe bien, L’école des Gobelins réputée pour sa formation aux jeux-vidéos, vous propose un MOOC sur le montage de reportage vidéo avec un smartphone. La formation proposée est en deux formules : une gratuite qui comprend l’ensemble des cours, et une payante (38 euros) qui vous délivre un certificat qualifiant et vous demandera 3 heures de plus pour créer et présenter un projet. Si la formation vous intéresse, rendez-vous sur le site fun-mooc.frLes cours seront en ligne du 11 mai au 19 juin 2020. 

Attention, prévoyez un peu de matériel pour cette formation. L’Ecole des Gobelins recommande : un trépied pour smartphone, un micro-cravate, et deux applications de tournage (Filmicpro et LumaFusion).

L’escape game à tester chez soi

Planète expérience

Pour terminer, j’ai testé un autre escape game en ligne où tout commence bien sûr par un meurtre… Elle a été créée par le complexe d’escape game Planète expérience Antibes. C’est assez ardu et je n’ai pas réussi à le terminer, mais si tu veux te lancer un défi, tente l’expérience ! 😉

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Tasse de thé et marque-page,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #6

Au sommaire de ma veille littéraire du net cette semaine : encore des ebooks, des audiolivres aussi, un festival littéraire virtuel avec Pierre Dubois, un escape game virtuel, un jeu de société à télécharger, un concours d’écriture, un reportage sur le château de Downtown Abbey et une expo idéale à réaliser avec Hervé Tullet.

Ebooks et audiolivres gratuits du jour

Voici les ebooks que j’ai glanés sur la toile cette semaine :

Le Festival des Imaginales met en ligne une anthologie du confinement, comprenant des nouvelles issues des anthologies précédentes, en accès gratuit. On peut s’abonner à l’aide du formulaire situé à la fin du livre, sur la dernière page. Les livres ne sont pas téléchargeables mais en lecture seule avec Calameo. Que du beau monde dans ces nouvelles : Charlotte Bousquet, Estelle Faye, Silène Edgar, Lionel Davoust…

La e-bibliothèque de la SNCF te propose polars, mais aussi documentaires, bd et littérature générale sur son site internet. Pour les mamies, des romans du terroir sont disponibles et classés par région. C’est la première fois que je vois ça ailleurs qu’en bibliothèque ! L’inscription est gratuite, mais les livres ne sont pas téléchargeables, tu peux juste les lire en ligne.

L’application Rocambole, des romans présentés sous formes d’épisodes courts, idéal pour lire dans le train ou quand on a 5 minutes à tuer. Tous les genres sont dispos. Tu trouveras des textes originaux d’auteurs inconnus, un classement sympa (mention spéciale aux « filles badass ») et des couvertures de jolies couvertures de livres. Pour le moment, le catalogue est peu fourni mais c’est un début prometteur.

Et sinon, je me suis dit que les ebooks, c’était bien, mais que je passais beaucoup trop de temps sur les écrans, alors je me suis orientée vers les audiolivres. J’ai trouvé un article de Les outils Tice, qui recense cinq sites d’audiolivres gratuits. Et j’ai essayé d’écouter Orgueils et préjugés de Jane Austen sur Audiocité. Et bien, ça change ! Par contre, impossible d’écouter sans faire autre chose à côté, alors je me suis mise à la peinture…

Evénements littéraires virtuels à venir

Les blogueuses de Recto-Verso organisent depuis 4 semaines des rencontres avec des maisons d’éditions dans le but de soutenir la chaîne du livre, dans le cadre d’une opération baptisée « Une semaine, une maison d’édition, une mobilisation ». Des live vidéo ont lieu chaque semaine sur la page Instagram de la maison d’édition mise à l’honneur. Il y a quelques temps, c’étaient les éditions du Chat noir. La semaine prochaine (du 20 au 26 avril 2020), ce sera le tour des éditions du Héron d’argent, où est publié le roman L’apprentie Faucheuse de Justine Robin . C’est l’occasion de découvrir une maison d’édition ou de poser des questions à des auteurs que tu connais déjà. En parallèle, les blogueuses proposent des interviews d’auteurs autoédités et de petites maisons d’éditions, en live facebook ou instagram. La prochaine est prévu samedi 18 avril à 20h30 avec les éditions L’alsacienne indépendante. Les informations relatives aux programmes des lives sont sur la page facebook de Recto-Verso.

Le festival Florilège des imaginaires, organisé par L’Office de l’imaginaire ardennais sera en live sur Facebook du 17 au 19 avril 2020. Au Programme : des contes et contes musicaux, des tables-rondes littéraires, une soirée jeu de rôle en ligne, des conférences et la clôture avec du chant par Luc Arbogast. Personnellement, je suis impatiente d’assister au Conte de Paddington lu par Pierre Dubois (samedi 18/04 à 15h) et la conférence de Claudine Glot intitulée De Merlin à Daenerys qui me semble bien mystérieuse. Attention, pour la soirée jeu de rôle du dimanche soir, il faut s’inscrire au préalable ici.

Deux jeux pour s’amuser sans sortir de chez toi

Un escape game en ligne par les créateurs d’Escape Yourself Le Mans, est disponible en accès libre depuis peu. On te propose une enquête immersive sur les traces de Sherlock Holmes, intitulée L’alliance du Docteur Watson. Enigmes, casse-têtes sont au rendez-vous, dans une escape où le temps n’est pas compté, mais où, pour gagner il te faudra demander le moins d’indices possibles. Les créateurs organisent un concours autour de ce jeu. Si tu veux y participer, prend une copie d’écran de ta victoire et envoie-leur en message sur leur page facebook. Le gagnant pourra gagner des places pour venir essayer de vraies escape game, au Mans.

J’avais déjà parlé des packs de jeux à télécharger chez Asmodee dans ma watch #4 avec le jeu Sherlock Holmes Détective conseil…Et bien, tu seras content(e) d’apprendre qu’ils ont ajouté le jeu Dixit ! C’est un de mes jeux favoris. Il s’agit de faire deviner sa carte aux autres joueurs en faisant référence à un livre, film, etc… Cela peut vite partir en sucette si les sujets dérapent. Dans la version proposée en ligne, tu trouveras des cartes à découper et un livret de règle. Pour les jetons et le plateau, à toi de l’inventer ! Si tu veux plus de détails sur le jeu, clique ici. Et si tu n’as pas d’imprimante, pourquoi ne pas inventer tes propres cartes ? 😉

Un concours d’écriture 

Suite à un vote de leurs lecteurs sur Instagram, les éditions Scrineo organisent un concours d’écriture dont le principe est d‘écrire la suite de ton roman Scrineo préféré. Moi je trouve l’idée sympa, parce qu’elle change du sempiternel concours d’écriture spécial confinement (qui te ramène inlassablement au coronavirus). En plus, dans le catalogue Scrinéo, il y a pas mal de livres supers comme Rouille et Les noces de la renarde de Floriane Soulas, ou Mers Mortes de Aurélie Wellenstein, ou encore La voie des oracles de Estelle Faye… Le concours se termine le 11 mai 2020. Si tu veux plus de détails, c’est ici. 😉

Le documentaire de la semaine

Si tu es fan de la série historique Downtown Abbey, tu seras ravie de découvrir ce reportage Arte sur le château de Highclere. Au-delà de servir de décor à la célèbre famille Crawley, tu en apprendras un peu plus sur l’histoire du château, rénové par l’architecte de Westminster, et surtout sur son propriétaire frappé d’une malédiction égyptienne. Le reportage dure 10 minutes, à partir de la 30ème minute. (si tu veux t’éviter le reportage sur l’Acadie et la Croatie). Il est disponible jusqu’au 13/06/2020 en replay sur le site d’Arte.

L’artiste de la semaine 

Connais-tu Hervé Tullet ? Connais-tu l’album jeunesse Un livre ? Si ce n’est pas le cas, tu passes à côté d’un truc ! Je sors un peu des sentiers battus pour l’artiste de la semaine, mais cela en vaut la peine.

Hervé Tullet est un artiste-illustrateur-plasticien français qui vit à New-York. Il est célèbre pour sa série de livres jeunesse, dont le fameux Un livre. Ses albums sont comme des mini-oeuvres d’art modernes sans pour autant être prétentieuses… vu qu’ils sont destinés aux enfants.

L’artiste indique lui-même qu’il dessine très mal. Il essaie de désacraliser la notion d’oeuvre d’art par ses dessins en la mettant à la portée de tout le monde. J’avais écouté le podcast du Salon de la littérature jeunesse consacré à Hervé Tullet, la semaine dernière (cf my watch #5), et j’ai découvert son projet en ligne L’expo idéale.

Il s’agit d’un projet de création collaboratif mené par l’artiste dont le but est de libérer sa créativité. Il est basé sur une websérie qu’à réalisée Hervé Tullet pour apprendre aux enfants à réaliser ses dessins. On peut participer au projet en envoyant ses propres créations via un formulaire. Tout est rediffusé ensuite sur les différents réseaux sociaux de l’artiste.

Personnellement, je trouve que c’est une manière originale d’aborder les illustrations, l’art… et de créer sa propre expo à la maison ! Et toi, qu’en penses-tu ? Envie d’essayer ?

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Boule de gomme et sucre d’orge,

A.Chatterton

 

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #5

Au sommaire de cette nouvelle veille littéraire du net : encore des ebooks gratuits, une réflexion sur le sexisme en Fantasy, un salon du livre virtuel dédié à la jeunesse, une murder party virtuelle, un documentaire sur Donjon et Dragons, la visite virtuelle des lieux emblématiques de Jane Austen, et des Bd pour bien se marrer.

Les Ebooks gratuits de la semaine 

Image par <a href="https://pixabay.com/fr/users/janeb13-725943/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Welcome to all and thank you for your visit ! ツ</a> de <a href="https://pixabay.com/fr/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Pixabay</a>

J’ai encore dégoté quelques ebooks gratuits ou peu onéreux cette semaine que j’avais envie de te partager.

  • Dans un article de ActuSF, la Ligue de l’imaginaire te propose des nouvelles à prix libre par 40 auteurs pendant le confinement. Dans le lot, plusieurs noms connus : Jean-Luc Bizien, Bernard Werber…
  • La Bibliothèque du Sillon Lorrain ouvre ses abonnements numériques gratuitement à des nouveaux adhérents. Il suffit de s’inscrire sur leur site internet. Magazines, romans récents, documentaires, et livres jeunesse sont disponibles dessus.
  • Envie de bd et de mangas ? Je suis tombée sur un article de IdBoox.com qui recense des ressources numériques gratuites. Je te laisse piocher, il y a pas mal de titres dont des mangas récents comme The promised Neverland ou Black Clover

Si tu n’as pas envie de fouiller parmi ces ressources foisonnantes, je te conseille trois livres :

  • Dans le même univers que La crécerelle de Patrick Moran, tu apprécieras de découvrir une nouvelle intitulée L’assassin du Praximarque en accès libre sur le blog de l’auteur.
  • Plutôt Dark Fantasy ? Essaie Nuit tatouée, le premier tome de la série de la Peau des rêves par Charlotte Bousquet, est disponible en wetransfer gratuit ici. Un roman Young adult dans un Paris Post-apocalyptique avec des chimères et une jeune héroïne à la recherche de ses origines, sur fond de lutte pour sa survie.
  • Enfin, si tu es d’humeur philosophe, Histoires de chambres de Michelle Perrot pourra te convenir. Il s’agit d’une réflexion sur l’histoire culturelle de la chambre, ses usages et occupations au fil des époques, mais aussi à travers la vision des auteurs et artistes qui écrivent confinés.

La réflexion de la semaine

prieuré orangé samantha shannon

La fantasy est-elle sexiste ?  A la lecture de cet article du blog Planète diversité qui met en exergue le roman Le Prieuré de l’oranger de Samantha Shannon et les autres romans de fantasy que l’on connaît tous, je me suis rendue compte que 1) j’avais une vision réduite des romans de Fantasy, et plutôt sexiste, 2) on pouvait mettre en valeur les personnages féminins en Fantasy sans qu’elles soient des mères, des épouses, des femmes fatales ou des guerrières badass, 3) je peux à mon niveau favoriser cette mise en valeur en lisant des romancières, ou des intrigues qui les valorisent.

En bref, un article qui m’a interpellée sur des attentes de lecture et des clichés qui me sont habituels, alors que je devrais les questionner, sans pour autant tomber dans un féminisme forcené. En bonus, cela me donne encore plus envie de lire Le Prieuré de l’oranger !

Les événements littéraires du moment 

Le salon du livre jeunesse ne peut avoir lieu cette année à Paris. Ce n’est que partie remise ! Il sera virtuel ! Sur le site du Salon, depuis le 8 mars, tu peux visiter quelques expos, t’amuser avec des jeux concoctés par les auteurs, réaliser des ateliers créatifs depuis chez toi, écouter des podcasts associés à des illustrateurs. Mon coup de coeur est le podcast sur Hervé Tullet, auteur de Un livre, un super album un peu interactif, idéal pour les enfants. En 50 minutes, l’auteur évoque ses influences littéraires, musicales, et artistique en général, ainsi que son processus de création.

Les Imaginales sont annulées ? Ce n’est pas grave ! Tu peux quand même participer à la fameuse murder party organisée chaque année par la Bibliothèque d’Epinal. Elle aura lieu pour la première fois en virtuel sur Facebook du 10 au 17 avril. Prêt à découvrir le coupable ? A vos loupes et carnets !

Les comic-strip qui me font rire en ce moment

Si tu apprécies l’humour noir un peu limite, je te conseille Les Patates de David Berry. Comme son titre l’indique, il s’agit de patates mises en scène sur quelques cases de bd autour de sujets un peu crades. La chute est toujours ignoble mais je trouve ça hilarant. David Berry a un site internet, mais il publie régulièrement des planche de 6 cases ou moins sur sa page facebook.

Sinon, Poulop, un dessinateur bordelais à l’origine d’un site sur l’éducation au dessin, propose depuis le début du confinement et chaque jour sur sa page facebook, un strip de deux cases intitulé Dédé le confiné. Sur la deuxième case, il demande aux lecteurs de choisir l’action du personnage pour le lendemain. Dédé le confiné, c’est un peu nous, mais version rat de laboratoire. Une bd interactive et amusante que je te conseille.

La mini-web-série youtube pour se poiler :

J’ai découvert cette semaine la web-série Le syndic du Donjon, par Davy Mourier qui joue sur les codes des romans de Fantasy. L’intrigue tourne autour d’une réunion de syndic des membres d’un Donjon avec pas mal de caricatures et de l’humour bien potache. On y trouve un magicien, un bourreau et sa victime, Jeanne d’Arc, un nain, un dragon, une princesse… autour des joies de la vie en communauté. Les décors extérieurs envoient du lourd, et ont été tournés en Ardèche je pense,  mais les costumes sont bien cheap . Si ça t’intéresse, il y a 9 épisodes de 5 minutes chacun sur la chaîne youtube de Davy Mourier. Cela m’a bien amusée pendant 30 minutes, même si je dois avouer qu’il y a plus de générique que de scènes jouées à proprement dit.

Le jeu de société du moment 

Les-Loups-Garous-de-Thiercelieux-Asmodee FNAC

Tu es seul(e) chez toi, et tu voudrais jouer à un jeu collectif ? Si tu connaissais Le loup garou de Thiercelleux, je t’annonce qu’il est disponible en application par Wolfy et gratuitement !

Si tu ne connais pas ce jeu, c’est simple : il s’agit d’un genre de cluedo où chaque nuit, dans un village, attaquent des loups-garous. Le but est de les débusquer quand il reprennent forme humaine, car ils font partie des villageois.  Pour jouer, il suffit de te connecter via ton compte facebook, gmail, twitter ou Discord.

La visite virtuelle littéraire

Jane Austen

Fan de Jane Austen ? Tu apprécieras la visite des 10 lieux des romans de ta romancière favorite grâce à Google Art et culture. De Basildon Park, à Belton House en passant par Bath ou encore Lyme House, tu pourras te promener dans les jardins et extérieurs de magnifiques châteaux anglais mais aussi dans Lacock, un village du XIIIème siècle où ont été tournées les scènes du film Emma de 1996.

Pour avoir visité Lacock en vrai,  je peux te dire que c’est un charmant village peuplé de boutiques à l’ancienne. C’est aussi un des lieux de tournage de Harry Potter. On y trouve  la maison des parents du sorcier ! (Près de l’église, si tu te ballades en virtuel dans le village). Si tu as l’occasion de t’y rendre en vrai un jour et que tu n’as pas de voiture, tu peux t’y rendre en bus. Attention, c’est un vrai coin paumé !

Le documentaire de la semaine 

dungeons and dragons roleplaying game

Arte propose un documentaire sur la success story du jeu de rôle Donjons et Dragons en rediffusion jusqu’au 30 septembre 2024. En cinq minutes, tu apprends comment est né ce jeu, son fonctionnement et son influence sur la culture pop actuelle (littérature, Séries TV, films, BD). Un docu super intéressant, notamment sur des notions de construction littéraire comme « donner de l’espace au lecteur pour jouer… » Au passage, on retrouve une interview de Joann Sfar, l’auteur des BD Le chat du rabbin et Donjons qui explique comment le jeu a influencé sa création littéraire.

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Tasse de thé et jeux de société,

A.Chatterton

 

 

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #4

Au sommaire de ma veille littéraire cette semaine : encore des ebooks gratuits (hibooks pardon !), une exposition virtuelle sur Harry Potter, un salon littéraire en ligne, des conférences sur l’imaginaire, un jeu de société sur Sherlock Holmes à télécharger et bien d’autres choses encore !

La sélection d’ebooks gratuits de la semaine

Pour continuer sur la lancée des watch précédentes, j’ai écumé la toile cette semaine pour trouver de nouveaux sites qui proposent des ebooks gratuits afin d’enrichir ma google bibliothèque. J’ai même développé une astuce pour éviter de m’enregistrer sur chaque site qui en propose : je reprends le titre convoité sur le module de recherche de google livres et je l’intègre directement dans ma bibliothèque. Quand Google me demande ma CB ou un compte paypal, je l’enregistre. Jusqu’à présent, je n’ai jamais été débitée pour un livre noté gratuit sur Google livres. Par contre, je pense que la firme américaine doit bien récupérer mes données à chaque achat « gratuit ». 😦

Le site publie.net publie régulièrement des ebooks de littérature contemporaine, policière ou fantastique tous les 15 jours. Il suffit de créer un compte et d’ajouter au panier les titres qui t’intéressent, puis de les télécharger. Sinon, tu peux utiliser mon astuce si tu as une google bibliothèque.

Les éditions Au diable Vauvert proposent 30 livres numériques jusqu’au 3 mai prochain à télécharger depuis leur site internet. Romans policiers, témoignages, Science-fiction, Fantastique et romans contemporains sont à ta disposition pour compléter ta PAL.

Si les romans ne sont pas ta tasse de thé, tu peux essayer les BD et romans graphiques sur le site grandpapier.org, où tout se lit en ligne sans besoin de télécharger quoi que ce soit !

Des auteurs proposent aussi des nouvelles en accès libre, directement sur leur site internet ou via leur éditeur. Un article de Elbakin.net en recense quelques uns. Je te conseille la nouvelle de Rozenn Illiano, l’auteure du Phare au Corbeau, intitulée : Quand le soleil s’éteint. Le texte est lisible sur le blog de l’auteure ou téléchargeable sur wattpad. Il est écrit sous forme d’épisodes, 9 au total et a pour thème une apocalypse fantastique sur fond de mise en quarantaine.

Pour finir, le premier témoignage littéraire du confinement est italien et en accès libre ici. Il s’agit d’un texte d’environ 60 pages de l’écrivain Paolo Giordano intitulé Contagions. Les bénéfices de sa version papier, quand elle sera publiée, serviront à la gestion d’urgence sanitaire et à la recherche scientifique. 

Et si tu veux soutenir des éditeurs, dans ma watch #2, je t’avais indiqué que les Editions du chat noir proposaient des ebooks à 1.99 euros en ce moment sur Emaginaire.com, et bien, c’est aussi le cas pour les éditions Bragelonne pour le même tarif. Si tu veux mettre plus, les Indés de l’imaginaire (Les moutons électriques, ActuSF et Mnémos éditions) cassent les prix sur leurs livres numériques, de 2.99 euros à 4.99 euros. Dans le lot, tu trouveras La stratégie des As de Damien Snyers que je te conseille et le dernier roman de Ariel Holz, Lames vives. Où comment remplir sa PAL numérique en aidant la sphère littéraire… 😉

Les podcasts du jour 

Les Imaginales  ont été annulées il y a quelques jours, à mon grand désespoir. Cependant, j’ai constaté qu’il était possible de revoir ou de réécouter les conférences des Imaginales de l’an dernier sur le site de ActuSF, et ce gratuitement ! Cela tombe bien, j’en avais raté certaines ! C’est parti pour une conférence sur la mythologie viking aux accents de conte épique : Odin, Thor et compagnie : L’épopée contée des Dieux vikings par Marie-Charlotte Delmas (Le début est un peu laborieux, mais après on se prête vite au jeu). Ou pour une conférence plus sérieuse sur le Trône de Fer, intitulée Game of Thrones : Une épopée démesurée ? Il y a une cinquantaine de podcast en ligne sur le site, de quoi occuper ses soirées et réfléchir sur la littérature…

Sinon, si tu as lu Dans l’Ombre de Paris de Morgan of Glencoe, je te conseille de découvrir gratuitement la préquelle de son roman basée sur le même univers. Morgan a en effet diffusé plusieurs épisodes sur sa chaîne youtube à Noël dernier sous forme de Calendrier de l’Avent. Et c’est plutôt pas mal ! Il ne manque plus que le feu de cheminée et le chocolat chaud…

L’événement littéraire à suivre 

Virtua’Livres première édition a eu lieu le weekend dernier sur Discord et pour une première, c’était top !

Personnellement, je n’ai pas rendu visite aux auteurs présents sur chaque salon, mais j’ai beaucoup apprécié les deux conférences audio qui étaient proposées. Je te ferai certainement un compte-rendu sur celle concernant les Bases de l’écriture avec Emmanuelle Nuncq. En tout cas, l’ambiance était super et les modérateurs très à l’écoute.

Si tu as raté l’événement, ce n’est pas un souci : une deuxième édition est prévue les 25 et 26 avril prochain, toujours avec les éditions Séma. Alors si tu es auteur, illustrateur ou juste lecteur, n’hésite pas à profiter de l’Événement, confinement ou pas ! Les détails sont sur la page facebook de la maison d’édition. 😉

L’exposition virtuelle du jour

Je me baladais sur les produits Google cette semaine (je pense que je vais devenir Google addict à long terme…), et je suis tombée sur un dossier complet retraçant l’exposition de la British Library intitulée Harry Potter et l’Histoire de la magie sur Google Art et Culture. (Je t’ai mis le teasing vidéo, active les sous-titres par contre si l’anglais n’est pas ta tasse de thé).

Il s’agit d’une exposition qui mêle de vrais artefacts liés à la magie (ou du moins ce qu’on pensait comme tel du XVème au XXème siècle), provenant du Musée de la sorcellerie et de la magie, des collections de la British Library… et des éléments associés à la série de livres Harry Potter comme des croquis et des manuscrits de J.K. Rowling.

L’idée est de proposer une immersion dans l’univers de la magie, en démêlant le vrai du faux des romans de J.K Rowling ou de ce qui a pu l’inspirer pour écrire la saga. Par exemple, tu trouveras la vraie recette de la pierre philosophale sur un rouleau manuscrit du XVIème siècle, des traités sur la mandragore, les licornes, les phénix ou encore de véritables chaudrons.

Côté interactivité, l’exposition se compose de plusieurs dossiers thématiques. Il y a des interviews du conservateur, des vidéos rigolotes de présentation, des présentations du type « Le saviez-vous ? » sur certains objets et on peut parfois zoomer sur les détails des pièces comme les manuscrits de JK Rowling. Bref, une super expo à découvrir en ligne. Je regrette simplement qu’ils n’aient pas pensé à réaliser une visite guidée en 3D.

Si les musées t’intéressent et que tu as envie de t’évader virtuellement, tu trouveras certainement ton bonheur dans les multiples visites virtuelles proposées par Google Art et Culture en cliquant sur l’onglet Collections.  On peut déambuler entre autres dans le Musée d’Orsay, le château de Versailles, et la plupart des musées du monde entier. 😉

Et si tu veux replonger dans l’univers du sorcier, et t’amuser en anglais, J.K.Rowling vient de lancer une plateforme intitulée Harry Potter at Home avec des jeux, quizz et articles ludiques.

Se cultiver cette semaine 

Dans ma première Watch, je te parlais des cours gratuit du Mooc sur la Science-fiction qui démarrait en avril sur le site fun-mooc.fr. Le site a décidé de réouvrir l’intégralité de ses cours passés dont… celui sur la Fantasy : de l’Angleterre Victorienne au Trône de fer ! Tout est consultable en version archive et tu trouveras certainement de quoi occuper tes soirées parmi les sujets divers. Quant à celui sur la Fantasy, il t’expliquera l’origine du genre, son évolution en jeunesse et dans des branches pour adultes différentes : fantasy urbaine, romance paranormale, Bit-lit et Moyen-âge, mais aussi ses différentes formes (jeu de rôle, cinéma, séries…). Un mooc à ne pas manquer pour comprendre la littérature de l’imaginaire, autant chez les néophytes que les passionnés. Côté technique, il est nécessaire d’ouvrir un compte sur Fun-mooc pour pouvoir y avoir accès, mais encore une fois, c’est gratuit. Alors tu n’as pas d’excuses 😉

S’amuser un jeu de société…en lien avec la littérature

L’éditeur de jeux Asmodee a mis en ligne un pack de jeux de société gratuits à télécharger depuis son site internet et dans le lot… on retrouve trois enquêtes du jeu Sherlock Holmes Détective Conseil ! Elles s’intitulent : Meurtre de la Tamise, Jack l’éventreur et Aventures à West End, et Carlton House et Queen’s Park. Le but est de résoudre des énigmes en compétition avec Sherlock Holmes. Tu auras à ta disposition le livret de règles du jeu (à la fin de la première page du site), et suivant l’enquête choisie, tu auras accès à des journaux, la carte de Londres et l’annuaire de Londres. Pour une démo, je te renvoie à la page de description du jeu par les Space Cowboy et sa vidéo tuto.

Une belle façon de renouer avec le grand Détective de Baker Street que tu sois seul ou à 8 pour jouer. Et si tu n’es pas fan de Sherlock, tu peux aussi essayer Unlock ou encore Corinth.

Petit bémol : une imprimante est nécessaire pour imprimer tout ça. Sauf si tu utilises un ordinateur pour regarder les PJ liées aux enquêtes et que tu es bon en dessin 😉

Le concours de la semaine 

La Kube est une box littéraire qui t’envoie sous forme d’abonnement chaque mois ou plus, des livres sélectionnés selon tes goûts par trois libraires indépendants. Ils organisent un nouveau concours pour gagner 50 livres. Si tu es intéressé, il suffit de remplir le formulaire suivant et un tirage au sort aura lieu le 14 avril prochain. Un des avantages du concours est que l’équipe te propose ou non de t’inscrire à leur newsletter littéraire. J’ai trouvé que c’était plutôt intelligent et que cela ne forçait pas à l’inscription, contrairement à d’autres concours. 😉

Alors ? Est-ce que tu as trouvé ton bonheur dans cette Veille du net cette semaine ? Si tu as raté les Watch précédentes, tu peux les retrouver ici. Et si tu veux des idées pour t’occuper pendant le Confinement, j’ai écris un article sur le sujet ici et des idées de lecture ici.

Loupe et carte du maraudeur,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #3

Vous avez explosé mes statistiques avec ma watch n°2, donc je me suis dit que j’allais pour le moment établir cette veille littéraire de façon hebdomadaire jusqu’à la fin du confinement.

Au programme cette semaine : encore des sites d’ebook gratuits, des concours littéraires, un projet participatif pour une chaîne youtube, un salon littéraire virtuel, un documentaire sur une écrivain pour enfants et quelques idées pour occuper sa progéniture autour de la lecture.

Les sites d’ebook gratuit du moment (#2)

Image par <a href="https://pixabay.com/fr/users/janeb13-725943/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Welcome to all and thank you for your visit ! ツ</a> de <a href="https://pixabay.com/fr/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Pixabay</a>

Après avoir épluché plusieurs articles associés aux ebooks pour aider ma maman en manque de livres et pas à l’aise avec l’informatique, j’ai fait une petite sélection de sites d’ebooks en ce sens, où tu n’as qu’à cliquer sur le livre pour le regarder en direct sur ton écran, sans passer par la case téléchargement-appli casse-bonbon.

Sur Le héron à la plume flamboyante, tu peux lire des romans autoédités en accès libre, chapitre par chapitre, ou même proposer tes propres romans ! C’est une plateforme pour les jeunes auteurs. Attention à bien sélectionner les histoires « terminé seulement » dans le catalogue si tu veux lire des récits bien terminés !

Je ne t’apprends peut-être rien, mais si tu as une adresse gmail, tu as forcément accès à Google Livres ou Google books. En réalisant une recherche par titre dans la bibliothèque google, tu peux tomber sur des romans gratuits à intégrer dans ta bibliothèque google qui est lisible sur ton ordinateur, ta tablette ou ton smartphone en te connectant avec ton adresse gmail.

Sinon, tu préfères les BD, je suis tombée sur un article de sortiraparis.com recueillant quelques adresses de sites proposant BD, mangas et romans graphiques en ligne. Dedans on trouve la BD Pepper et Carrot que je te conseille. C’est l’histoire d’une petite sorcière et de son chat un peu aventureux. Et si tu l’aimes, tu peux la financer. 😉

Enfin, si ta maman veut lire des romans du terroir ou historique et qu’elle cherche un peu d’exotisme, je t’invite à lui montrer le site de la Bibliothèque numérique Romande où les fiches des livres sont plutôt bien détaillées et où la lecture ne nécessite pas de téléchargement. Elle se fait en direct en version pdf sur le site.

Tu peux retrouver d’autres sites proposant des ebooks gratuits dans ma watch #2 😉

Le projet de financement participatif de la semaine

Je ne sais pas si tu connais la chaîne « Et tout le monde s’en fout« , mais c’est de l’or en barre. En plus d’être drôle, bien construite, et scénarisée, elle t’apprend plein de connaissances sur des sujets divers… dont tout le monde se fiche alors qu’ils sont très importants, comme les déchets ou l’estime de soi.

Les épisodes sont présentés par un hacker aux punchlines mémorables qui se planque dans un grenier ou sa caravane, et à qui il arrive des histoires.

Le projet concerne le financement de la saison 4, car la chaîne ne bénéficie plus de sa subvention du CNC et nécessite d’autres revenus pour continuer à exister. Le projet Ulule a été lancé depuis peu mais les paliers sont déjà atteints. Tu peux apporter ta pierre à l’édifice si cela t’intéresse 😉

Les concours littéraires du moment

Librinova propose un concours d’écriture sur le thème du confinement du 20 mars au 26 avril 2020. L’idée est de parler de ton expérience du confinement. La forme est libre : fiction, témoignage, guide pratique… Les textes sélectionnés feront l’objet d’un recueil diffusé dans 200 librairies en format numérique et à des éditeurs susceptibles d’être intéressés par leur publication. C’est le moment de profiter de cette période pour en tirer quelque chose de positif si tu es écrivain en herbe. Tenant moi-même un journal de confinement, l’idée me semble séduisante.

Sinon, tu peux participer aux ateliers d’écriture hebdomadaires et en ligne des bibliothécaires des médiathèque de Strasbourg sur leur blog Myriades. Les textes sont à mettre en commentaire sur leur blog. Un gagnant est désigné chaque semaine et ces textes feront l’objet d’un recueil numérique disponible dans le réseau de leurs médiathèques.

Si les ateliers d’écriture te tentent, je te renvoie aussi à ma rubrique qui y est consacrée, où tu trouveras quelques jeux d’écriture. 😉

L’événement littéraire à suivre

Les éditions belges Séma proposent un Salon littéraire virtuel autour du livre numérique ce weekend, le 28 et le 29 mars sur Facebook et Discord de 10h à 18h. Le Salon s’appelle VirtuaLivres. Au programme : des conférences en ligne, de l’achat de livres numérique, des rencontres avec des auteurs et des dessinateurs. J’ai noté une conférence sur Les serial killer dans la pop culture le samedi à 16h et une autre sur Les bases de l’écriture le dimanche à 14h. Elles seront diffusées en audio sur Discord. La plupart des auteurs de Sémia édition seront là, mais aussi Olivier Gechter (auteur steampunk), et Emmanuelle Nuncq (auteure Fantasy). Il y aura aussi des illustrateurs qui dessineront en direct et un concert.

Les ressources pour enfant spécial confinement

Depuis le début du confinement, j’ai entrepris de lire des albums en vidéo à mes neveux et nièces éloignés pour leur envoyer par messenger. Mais je manquais de livres, alors j’ai recherché d’autres ressources sur internet.

Côté lecture d’albums en vidéo, j’ai trouvé deux ressources cette semaine. Tout d’abord, Les mini-contes de la médiathèque de l’Octogone au Québec, qui sont des lectures d’album en vidéo, disponibles sur leur page facebook. Ensuite, le compte Viméo des Editions de L’école des Loisirs, qui a pris le parti de mettre en voix avec des ambiances sonores certains de leurs albums phares. Tu retrouveras Ma vallée de Claude Ponti, Cornebidouille, ou encore une aventure de Calinours…

Côté artistique, la BNF propose la semaine prochaine des ateliers bande-dessinée via une application, réalisés à partir des ressources de la bibliothèque. Un bon moyen d’occuper les plus grands qui touchent un peu à la technologie en restant créatif ! Et si tu veux vraiment t’éclater, la médiathèque de Toulouse a lancé un défi artistique sur le modèle du Rijksmuseum d’Amsterdam avec le #tussenkunstenquarantaine : il s’agit de recréer une oeuvre artistique existante avec les objets de la maison. Le résultat est à prendre en photo et à partager sur leur instagram !

Le documentaire du moment 

Arte vidéo (mon ami !) rediffuse un documentaire sur la vie de Béatrix Potter, intitulé : La Culottée de l’ère Victorienne. Alors… non, ce n’est pas la cousine d’Harry Potter, mais l’auteure des albums jeunesse autour de Pierre Lapin ! Cette anglaise de la société victorienne a réussi à s’émanciper de sa famille à 40 ans,  grâce à la vente de ses livres pour enfants, à une époque où seul le mariage garantissait une forme de liberté féminine. Dans le documentaire de 6 minutes, disponible jusqu’au 24/12/2024,  on t’explique son influence actuelle sur les femmes anglaises et comment son attrait pour la botanique l’a poussée vers l’illustration pour enfants. Et si tu souhaites en découvrir davantage, je te conseille le film biographique de Chris Noonan sorti en 2006 et intitulé Miss Potter, où elle est incarnée par Renée Zellweger. 😉

Voilà pour cette veille déjà bien longue. Je retourne à ma patrouille du net, en espérant t’avoir apporté des idées pour te distraire ou te cultiver. Si tu veux revoir mes autres Watch, clique ici. 😉

Pomme de reinette et pomme d’Api,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my Watch Begins #2

Je pensais réduire ma patrouille littéraire du net à un article par mois, mais au vu de la situation actuelle, te seras peut-être content de mes trouvailles de la semaine, surtout si tu es en manque de divertissement. 

Cette semaine, je te propose plusieurs sites gratuits pour télécharger des ebooks de littérature de l’imaginaire, mais aussi deux documentaires différents en lien avec la littérature, un projet Ulule axé Histoire et une artiste qui aime jouer avec les livres.

Les sites d’ebook gratuits du moment

Depuis la semaine dernière, de nombreux sites légaux voient le jour pour proposer des ebooks gratuits en ligne. J’en ai recensé quelques uns en espérant que tu trouveras ton bonheur :

  • Confinementlecture.com met à disposition 5 livres numériques pendant 5 jours depuis le 20 mars. Il suffit de donner son adresse email et on reçoit en version zip ces 5 titres au hasard.
  • Opération Bol d’Air commence le 21 mars et met en ligne un livre par jour pendant 5 jours, associés à plusieurs maisons d’édition. Il suffit aussi de donner son adresse email et le livre est envoyé dessus. Il est indiqué sur le site que tes données ne sont pas récoltées pour d’autres opérations.
  • Le site de la BNF proposait déjà des ressources numériques, mais là, il met le paquet avec un recensement de tout ce qu’ils ont : livres, jeux, coloriages associés aux collections, documents éducatifs, conférences audio et expositions virtuelles. Pas besoin de donner son mail, il suffit d’aller sur leur site.
  • Les éditions La Fabrique ont mis en ligne des documentaires numériques. Si tu n’es pas fan de fiction, tu apprécieras peut-être la sélection.
  • Le site des Furets du Nord propose de nombreux livres de tous horizons : policiers, humour, documentaires, sentimental, classiques de la littérature sur 5 pages, à télécharger directement sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone après avoir créé son compte client.
  • Un roman de circonstance par l’auteure Mona Chollet : Chez soi est disponible en ligne sans téléchargement depuis le site des éditions Zones. Il s’agit d’un essai sur ce qui définit un lieu de vie pour l’auteur. Une sorte ode aux casaniers et introvertis. 😉

Pour les fans de littérature de l’imaginaire, plusieurs maisons d’éditions se sont associées pour te proposer des livres numériques gratuits sur les sites suivants :

  • Les Moutons électriques donnent accès aux Saisons de l’Etrange, une série de nouvelles entre Pulp et policier sur le site des Saisons de l’Etrange. Il suffit de cliquer sur le lien du recueil et de l’importer dans sa bibliothèque numérique. Et si la lecture te plaît, saches que les romans de la Première Saison de l’Etrange sont disponibles sur le site des Moutons Electriques, et qu’un financement participatif est encore en cours pour mettre au jour la Deuxième Saison : La Saison de l’Effroi sur Ulule.
  • Le site Emaginaire regroupe de nombreux éditeurs de SFFF et propose plusieurs nouvelles gratuites ou en réduction à télécharger. Tu dois créer un compte client pour les télécharger et les placer dans un panier sauf qu’au moment de payer, le montant sera égal à zéro. Rien ne t’empêche cependant d’en acheter pour soutenir les éditeurs. Les éditions du Chat Noir par exemple, proposent des ebooks à 1.99 euros.

Pour ceux qui souhaitent avoir des conseils en matière d’écriture, Cécile Duquenne a mis gratuitement  à disposition sa méthode pour écrire son premier roman. Il suffit d’entrer son adresse email et vous avez accès aux cours. 😉

Le projet de Financement participatif du mois

Tu aimes l’Histoire ? la fiction ? Tu détestes quand, lorsque tu lis un roman historique, ce n’est pas tout à fait réaliste ? Ou tu aimerais en apprendre plus sur l’Histoire derrière la fiction ? Alors ce projet Ulule va t’intéresser.

Il s’agit de l’édition des actes du colloque Clichés d’Histoire qui a eu lieu en 2018 lors du Festival Fest’Ain d’Histoire. Alors, oui dit comme ça, ce n’est pas très vendeur. Mais le projet regroupe des historiens, des écrivains et des youtubeurs en Histoire. On y évoque un large spectre des représentations historiques dans la fiction : la Mythologie scandinave et viking, les dragons, les clichés médiévaux, le mythe de la Bataille Décisive…

En plus, c’est Jean-Laurent Del Socorro qui a l’honneur de rédiger la postface. Si tu ne connais pas Jean-Laurent, je te renvoie à mes chroniques littéraires de Boudicca et Je suis fille de rage et t’invite à lire cet auteur de romans historiques et fantastiques (oui, je suis fan, même pas honte !)

Si tu veux en savoir plus sur le projet, je t’invite à aller faire un tour sur sa page Ulule. Il se termine le 11 avril prochain.

Les documentaires littéraires à voir :

Arte met en rediffusion deux documentaires sur deux auteures féministes en leur temps : Jane Austen et Margaret Atwood.

Le premier documentaire met en scène Jane Austen et la ville de Bath en Angleterre. Sur 15 minutes, il est question de la fin de la vie de l’écrivaine à succès et de ses romans posthumes : Northanger Abbey et Persuasion dont l’intrigue a lieu dans la ville. Il permet de jauger ce qu’était la vie à Bath à l’époque de la Régence à travers le regard de l’auteure mais aussi d’historiens conviés pour le reportage, tout en nous baladant dans les parcs et lieux important évoqués dans ses romans. Il est encore visible en replay sur Arte vidéo jusqu’au 9 mai 2020.

Le second documentaire se concentre sur l’auteure de La Servante écarlate.  Il s’intitule Margaret Atwood, de la force des mots, est visionnable jusqu’au 15 juin 2020 et propose en 52 minutes un portrait de Mme Atwood réalisé sur une année, la suivant dans ses habitudes et le regard qu’elle porte sur le monde à travers ses romans. Un portrait passionnant qui dévoile ses multiples facettes : canadienne, universitaire, poétesse, féministe, sauvageonne, engagée politique…

L’artiste de la semaine : Elizabeth Sagan

Tu as déjà sans doute rencontré ses clichés sur Instagram, il s’agit d’une amoureuse de la littérature qui se met en scène avec ses livres et ses clichés sont à la fois magnifiques, créatifs, amusants, poétiques.

Je t’invite à aller sur son compte Instagram pour en voir plus 😉

 

J’espère t’avoir fait découvrir des trucs intéressant pour ce deuxième article de veille.

Si tu veux revoir mes autres articles de And my Watch begins et découvrir d’autres choses encore en matière de littérature du net, clique sur le lien.

N’hésite pas à échanger tes trouvailles en commentaire. 😉

Arobase et machine à écrire,

A.Chatterton

Publié dans On joue ?

Bilan du Challenge lecture « L’épreuve des alliés » : mon expérience de jurée PLIB2020 #6

Un dernier challenge lecture en duo et l’annonce des 5 finalistes pour cet épisode des coulisses du PLIB2020.

L’épreuve des alliés : un challenge express en duo 

Je suis repartie pour un dernier challenge lecture dans le cadre du PLIB 2020, mais cette fois ci accompagnée d’un binôme désigné par le hasard des inscriptions, sur une durée de 15 jours.

Pour le récapitulatif des règles de cette Epreuve des alliés, si cela vous intéresse, je vous renvoie à mon article précédent.

J’ai réalisé ce challenge avec Shury, qui n’est pas un juré du PLIB, mais un grand lecteur désireux de participer à ce challenge court et qui partage ses lectures sur son compte intagram.

Après avoir fait connaissance sur le tchat Discord de l’Epreuve des alliés, nous avons échangé nos PAL respectives. A des fins tactiques, j’ai proposé de réduire aux livres de moins de 500 pages afin d’en lire un maximum pendant cette brève période de 15 jours.

Au terme de deux jours de réflexion, nous avons envoyé à l’autre la liste qu’il allait lire.

Il a choisi pour moi les titres suivants, issus de ma PAL :

Et j’ai choisi ces titres issus de la sienne :

Nos deux lectures communes pour gagner des points bonus sont :

 

L’avantage du challenge lecture en duo 

Pour l’équipe des mages, il s’agit d’accumuler le plus de points afin de battre les deux autres.

A titre individuel, je souhaitais faire baisser ma PAL avant le Festival des Imaginales, pour acheter de nouveaux livres.

Mais ce que j’ai appris le plus avec ce défi en duo, c’est que lorsque quelqu’un d’extérieur t’oblige à lire des livres de ta PAL, cela créé de l’inattendu, du suspense dans ton quotidien de lecteur.

En plus, tu découvres d’autres livres dans sa PAL à lui, et cela te donne de nouvelles idées de lecture (donc tu agrandis ta PAL… !).

Et surtout tu rencontres une personne qui aime autant lire que toi, et tu peux échanger avec elle sur tes lectures communes ou les autres, et c’est vraiment cool.

Le bilan du défi 

J’ai lu 3 livres et Shuri 4 (bon d’accord  2 et demi et 2 +2 et demi…) en 15 jours.

J’ai passé un bon moment à discuter avec mon binôme et à me mettre enfin à lire des romans qui étaient depuis un moment dans ma pile à lire. J’ai été déçue de Je suis Fille de Rage, et au contraire, très emballée par La 25e heure (mais j’en reparlerai via mes retours de lecture).

J’ai flippé sur la dernière ligne droite comme d’habitude en accélérant la cadence, mais aussi au début du défi : Bien que je l’ai commencé dans les temps, j’ai voulu lire en premier Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro, emprunté à la bibliothèque qui est… un pavé ! Entre la peur de ne jamais en venir à bout et celle de rendre le livre dans les temps, cela n’a pas été facile. (et je me dis que je suis trop à fond dans les défis…)

Avec le recul, je pense que les défis courts ne sont pas pour moi, car j’aime prendre mon temps pour lire, surtout si le livre est intéressant. 15 jours est un délai beaucoup trop restreint.

Finalement, après deux défaites consécutives mon équipe, celle des mages, a gagné ! Il fallait bien qu’on réussisse une fois avant la fin des défis 😉

Retour sur les 5 finalistes du PLIB 2020

Le 22 février, à l’issue des votes des Jurés du Prix, ce sont les titres suivants qui ont remporté les suffrages pour aller en finale :

 

Sur les 5 romans sélectionnés, je n’ai que Je suis fille de rage en commun avec ma propre sélection, donc je suis assez déçue.

Tous les jurés sont à présent lancés dans la lecture des 5 finalistes jusqu’à août, pour écrire les critiques de chacun des livres et surtout voter pour le vainqueur.

Autant dire que lire des livres qui ne m’intéressaient absolument pas à la base ne m’enchante pas, mais c’est le jeu. Et peut-être qu’il y aura de bonnes découvertes. Comme je le disais plus haut, j’ai été un peu échaudée par Je suis fille de rage après lecture, car je pensais qu’il serait aussi bien que les deux romans précédents de l’auteur. Mais cela n’a pas été le cas.

Je ferai un nouveau pronostic après lecture de l’ensemble des livres. Je pense qu’à présent, il n’est plus possible de se fier à ses intuitions avant d’avoir lu le livre.

La vie d’un juré de prix littéraire est bien difficile 😉

Poils de chats et crin de licorne,

A. Chatterton