Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #4

Au sommaire de ma veille littéraire cette semaine : encore des ebooks gratuits (hibooks pardon !), une exposition virtuelle sur Harry Potter, un salon littéraire en ligne, des conférences sur l’imaginaire, un jeu de société sur Sherlock Holmes à télécharger et bien d’autres choses encore !

La sélection d’ebooks gratuits de la semaine

Pour continuer sur la lancée des watch précédentes, j’ai écumé la toile cette semaine pour trouver de nouveaux sites qui proposent des ebooks gratuits afin d’enrichir ma google bibliothèque. J’ai même développé une astuce pour éviter de m’enregistrer sur chaque site qui en propose : je reprends le titre convoité sur le module de recherche de google livres et je l’intègre directement dans ma bibliothèque. Quand Google me demande ma CB ou un compte paypal, je l’enregistre. Jusqu’à présent, je n’ai jamais été débitée pour un livre noté gratuit sur Google livres. Par contre, je pense que la firme américaine doit bien récupérer mes données à chaque achat « gratuit ». 😦

Le site publie.net publie régulièrement des ebooks de littérature contemporaine, policière ou fantastique tous les 15 jours. Il suffit de créer un compte et d’ajouter au panier les titres qui t’intéressent, puis de les télécharger. Sinon, tu peux utiliser mon astuce si tu as une google bibliothèque.

Les éditions Au diable Vauvert proposent 30 livres numériques jusqu’au 3 mai prochain à télécharger depuis leur site internet. Romans policiers, témoignages, Science-fiction, Fantastique et romans contemporains sont à ta disposition pour compléter ta PAL.

Si les romans ne sont pas ta tasse de thé, tu peux essayer les BD et romans graphiques sur le site grandpapier.org, où tout se lit en ligne sans besoin de télécharger quoi que ce soit !

Des auteurs proposent aussi des nouvelles en accès libre, directement sur leur site internet ou via leur éditeur. Un article de Elbakin.net en recense quelques uns. Je te conseille la nouvelle de Rozenn Illiano, l’auteure du Phare au Corbeau, intitulée : Quand le soleil s’éteint. Le texte est lisible sur le blog de l’auteure ou téléchargeable sur wattpad. Il est écrit sous forme d’épisodes, 9 au total et a pour thème une apocalypse fantastique sur fond de mise en quarantaine.

Pour finir, le premier témoignage littéraire du confinement est italien et en accès libre ici. Il s’agit d’un texte d’environ 60 pages de l’écrivain Paolo Giordano intitulé Contagions. Les bénéfices de sa version papier, quand elle sera publiée, serviront à la gestion d’urgence sanitaire et à la recherche scientifique. 

Et si tu veux soutenir des éditeurs, dans ma watch #2, je t’avais indiqué que les Editions du chat noir proposaient des ebooks à 1.99 euros en ce moment sur Emaginaire.com, et bien, c’est aussi le cas pour les éditions Bragelonne pour le même tarif. Si tu veux mettre plus, les Indés de l’imaginaire (Les moutons électriques, ActuSF et Mnémos éditions) cassent les prix sur leurs livres numériques, de 2.99 euros à 4.99 euros. Dans le lot, tu trouveras La stratégie des As de Damien Snyers que je te conseille et le dernier roman de Ariel Holz, Lames vives. Où comment remplir sa PAL numérique en aidant la sphère littéraire… 😉

Les podcasts du jour 

Les Imaginales  ont été annulées il y a quelques jours, à mon grand désespoir. Cependant, j’ai constaté qu’il était possible de revoir ou de réécouter les conférences des Imaginales de l’an dernier sur le site de ActuSF, et ce gratuitement ! Cela tombe bien, j’en avais raté certaines ! C’est parti pour une conférence sur la mythologie viking aux accents de conte épique : Odin, Thor et compagnie : L’épopée contée des Dieux vikings par Marie-Charlotte Delmas (Le début est un peu laborieux, mais après on se prête vite au jeu). Ou pour une conférence plus sérieuse sur le Trône de Fer, intitulée Game of Thrones : Une épopée démesurée ? Il y a une cinquantaine de podcast en ligne sur le site, de quoi occuper ses soirées et réfléchir sur la littérature…

Sinon, si tu as lu Dans l’Ombre de Paris de Morgan of Glencoe, je te conseille de découvrir gratuitement la préquelle de son roman basée sur le même univers. Morgan a en effet diffusé plusieurs épisodes sur sa chaîne youtube à Noël dernier sous forme de Calendrier de l’Avent. Et c’est plutôt pas mal ! Il ne manque plus que le feu de cheminée et le chocolat chaud…

L’événement littéraire à suivre 

Virtua’Livres première édition a eu lieu le weekend dernier sur Discord et pour une première, c’était top !

Personnellement, je n’ai pas rendu visite aux auteurs présents sur chaque salon, mais j’ai beaucoup apprécié les deux conférences audio qui étaient proposées. Je te ferai certainement un compte-rendu sur celle concernant les Bases de l’écriture avec Emmanuelle Nuncq. En tout cas, l’ambiance était super et les modérateurs très à l’écoute.

Si tu as raté l’événement, ce n’est pas un souci : une deuxième édition est prévue les 25 et 26 avril prochain, toujours avec les éditions Séma. Alors si tu es auteur, illustrateur ou juste lecteur, n’hésite pas à profiter de l’Événement, confinement ou pas ! Les détails sont sur la page facebook de la maison d’édition. 😉

L’exposition virtuelle du jour

Je me baladais sur les produits Google cette semaine (je pense que je vais devenir Google addict à long terme…), et je suis tombée sur un dossier complet retraçant l’exposition de la British Library intitulée Harry Potter et l’Histoire de la magie sur Google Art et Culture. (Je t’ai mis le teasing vidéo, active les sous-titres par contre si l’anglais n’est pas ta tasse de thé).

Il s’agit d’une exposition qui mêle de vrais artefacts liés à la magie (ou du moins ce qu’on pensait comme tel du XVème au XXème siècle), provenant du Musée de la sorcellerie et de la magie, des collections de la British Library… et des éléments associés à la série de livres Harry Potter comme des croquis et des manuscrits de J.K. Rowling.

L’idée est de proposer une immersion dans l’univers de la magie, en démêlant le vrai du faux des romans de J.K Rowling ou de ce qui a pu l’inspirer pour écrire la saga. Par exemple, tu trouveras la vraie recette de la pierre philosophale sur un rouleau manuscrit du XVIème siècle, des traités sur la mandragore, les licornes, les phénix ou encore de véritables chaudrons.

Côté interactivité, l’exposition se compose de plusieurs dossiers thématiques. Il y a des interviews du conservateur, des vidéos rigolotes de présentation, des présentations du type « Le saviez-vous ? » sur certains objets et on peut parfois zoomer sur les détails des pièces comme les manuscrits de JK Rowling. Bref, une super expo à découvrir en ligne. Je regrette simplement qu’ils n’aient pas pensé à réaliser une visite guidée en 3D.

Si les musées t’intéressent et que tu as envie de t’évader virtuellement, tu trouveras certainement ton bonheur dans les multiples visites virtuelles proposées par Google Art et Culture en cliquant sur l’onglet Collections.  On peut déambuler entre autres dans le Musée d’Orsay, le château de Versailles, et la plupart des musées du monde entier. 😉

Et si tu veux replonger dans l’univers du sorcier, et t’amuser en anglais, J.K.Rowling vient de lancer une plateforme intitulée Harry Potter at Home avec des jeux, quizz et articles ludiques.

Se cultiver cette semaine 

Dans ma première Watch, je te parlais des cours gratuit du Mooc sur la Science-fiction qui démarrait en avril sur le site fun-mooc.fr. Le site a décidé de réouvrir l’intégralité de ses cours passés dont… celui sur la Fantasy : de l’Angleterre Victorienne au Trône de fer ! Tout est consultable en version archive et tu trouveras certainement de quoi occuper tes soirées parmi les sujets divers. Quant à celui sur la Fantasy, il t’expliquera l’origine du genre, son évolution en jeunesse et dans des branches pour adultes différentes : fantasy urbaine, romance paranormale, Bit-lit et Moyen-âge, mais aussi ses différentes formes (jeu de rôle, cinéma, séries…). Un mooc à ne pas manquer pour comprendre la littérature de l’imaginaire, autant chez les néophytes que les passionnés. Côté technique, il est nécessaire d’ouvrir un compte sur Fun-mooc pour pouvoir y avoir accès, mais encore une fois, c’est gratuit. Alors tu n’as pas d’excuses 😉

S’amuser un jeu de société…en lien avec la littérature

L’éditeur de jeux Asmodee a mis en ligne un pack de jeux de société gratuits à télécharger depuis son site internet et dans le lot… on retrouve trois enquêtes du jeu Sherlock Holmes Détective Conseil ! Elles s’intitulent : Meurtre de la Tamise, Jack l’éventreur et Aventures à West End, et Carlton House et Queen’s Park. Le but est de résoudre des énigmes en compétition avec Sherlock Holmes. Tu auras à ta disposition le livret de règles du jeu (à la fin de la première page du site), et suivant l’enquête choisie, tu auras accès à des journaux, la carte de Londres et l’annuaire de Londres. Pour une démo, je te renvoie à la page de description du jeu par les Space Cowboy et sa vidéo tuto.

Une belle façon de renouer avec le grand Détective de Baker Street que tu sois seul ou à 8 pour jouer. Et si tu n’es pas fan de Sherlock, tu peux aussi essayer Unlock ou encore Corinth.

Petit bémol : une imprimante est nécessaire pour imprimer tout ça. Sauf si tu utilises un ordinateur pour regarder les PJ liées aux enquêtes et que tu es bon en dessin 😉

Le concours de la semaine 

La Kube est une box littéraire qui t’envoie sous forme d’abonnement chaque mois ou plus, des livres sélectionnés selon tes goûts par trois libraires indépendants. Ils organisent un nouveau concours pour gagner 50 livres. Si tu es intéressé, il suffit de remplir le formulaire suivant et un tirage au sort aura lieu le 14 avril prochain. Un des avantages du concours est que l’équipe te propose ou non de t’inscrire à leur newsletter littéraire. J’ai trouvé que c’était plutôt intelligent et que cela ne forçait pas à l’inscription, contrairement à d’autres concours. 😉

Alors ? Est-ce que tu as trouvé ton bonheur dans cette Veille du net cette semaine ? Si tu as raté les Watch précédentes, tu peux les retrouver ici. Et si tu veux des idées pour t’occuper pendant le Confinement, j’ai écris un article sur le sujet ici et des idées de lecture ici.

Loupe et carte du maraudeur,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #3

Vous avez explosé mes statistiques avec ma watch n°2, donc je me suis dit que j’allais pour le moment établir cette veille littéraire de façon hebdomadaire jusqu’à la fin du confinement.

Au programme cette semaine : encore des sites d’ebook gratuits, des concours littéraires, un projet participatif pour une chaîne youtube, un salon littéraire virtuel, un documentaire sur une écrivain pour enfants et quelques idées pour occuper sa progéniture autour de la lecture.

Les sites d’ebook gratuit du moment (#2)

Image par <a href="https://pixabay.com/fr/users/janeb13-725943/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Welcome to all and thank you for your visit ! ツ</a> de <a href="https://pixabay.com/fr/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1176150">Pixabay</a>

Après avoir épluché plusieurs articles associés aux ebooks pour aider ma maman en manque de livres et pas à l’aise avec l’informatique, j’ai fait une petite sélection de sites d’ebooks en ce sens, où tu n’as qu’à cliquer sur le livre pour le regarder en direct sur ton écran, sans passer par la case téléchargement-appli casse-bonbon.

Sur Le héron à la plume flamboyante, tu peux lire des romans autoédités en accès libre, chapitre par chapitre, ou même proposer tes propres romans ! C’est une plateforme pour les jeunes auteurs. Attention à bien sélectionner les histoires « terminé seulement » dans le catalogue si tu veux lire des récits bien terminés !

Je ne t’apprends peut-être rien, mais si tu as une adresse gmail, tu as forcément accès à Google Livres ou Google books. En réalisant une recherche par titre dans la bibliothèque google, tu peux tomber sur des romans gratuits à intégrer dans ta bibliothèque google qui est lisible sur ton ordinateur, ta tablette ou ton smartphone en te connectant avec ton adresse gmail.

Sinon, tu préfères les BD, je suis tombée sur un article de sortiraparis.com recueillant quelques adresses de sites proposant BD, mangas et romans graphiques en ligne. Dedans on trouve la BD Pepper et Carrot que je te conseille. C’est l’histoire d’une petite sorcière et de son chat un peu aventureux. Et si tu l’aimes, tu peux la financer. 😉

Enfin, si ta maman veut lire des romans du terroir ou historique et qu’elle cherche un peu d’exotisme, je t’invite à lui montrer le site de la Bibliothèque numérique Romande où les fiches des livres sont plutôt bien détaillées et où la lecture ne nécessite pas de téléchargement. Elle se fait en direct en version pdf sur le site.

Tu peux retrouver d’autres sites proposant des ebooks gratuits dans ma watch #2 😉

Le projet de financement participatif de la semaine

Je ne sais pas si tu connais la chaîne « Et tout le monde s’en fout« , mais c’est de l’or en barre. En plus d’être drôle, bien construite, et scénarisée, elle t’apprend plein de connaissances sur des sujets divers… dont tout le monde se fiche alors qu’ils sont très importants, comme les déchets ou l’estime de soi.

Les épisodes sont présentés par un hacker aux punchlines mémorables qui se planque dans un grenier ou sa caravane, et à qui il arrive des histoires.

Le projet concerne le financement de la saison 4, car la chaîne ne bénéficie plus de sa subvention du CNC et nécessite d’autres revenus pour continuer à exister. Le projet Ulule a été lancé depuis peu mais les paliers sont déjà atteints. Tu peux apporter ta pierre à l’édifice si cela t’intéresse 😉

Les concours littéraires du moment

Librinova propose un concours d’écriture sur le thème du confinement du 20 mars au 26 avril 2020. L’idée est de parler de ton expérience du confinement. La forme est libre : fiction, témoignage, guide pratique… Les textes sélectionnés feront l’objet d’un recueil diffusé dans 200 librairies en format numérique et à des éditeurs susceptibles d’être intéressés par leur publication. C’est le moment de profiter de cette période pour en tirer quelque chose de positif si tu es écrivain en herbe. Tenant moi-même un journal de confinement, l’idée me semble séduisante.

Sinon, tu peux participer aux ateliers d’écriture hebdomadaires et en ligne des bibliothécaires des médiathèque de Strasbourg sur leur blog Myriades. Les textes sont à mettre en commentaire sur leur blog. Un gagnant est désigné chaque semaine et ces textes feront l’objet d’un recueil numérique disponible dans le réseau de leurs médiathèques.

Si les ateliers d’écriture te tentent, je te renvoie aussi à ma rubrique qui y est consacrée, où tu trouveras quelques jeux d’écriture. 😉

L’événement littéraire à suivre

Les éditions belges Séma proposent un Salon littéraire virtuel autour du livre numérique ce weekend, le 28 et le 29 mars sur Facebook et Discord de 10h à 18h. Le Salon s’appelle VirtuaLivres. Au programme : des conférences en ligne, de l’achat de livres numérique, des rencontres avec des auteurs et des dessinateurs. J’ai noté une conférence sur Les serial killer dans la pop culture le samedi à 16h et une autre sur Les bases de l’écriture le dimanche à 14h. Elles seront diffusées en audio sur Discord. La plupart des auteurs de Sémia édition seront là, mais aussi Olivier Gechter (auteur steampunk), et Emmanuelle Nuncq (auteure Fantasy). Il y aura aussi des illustrateurs qui dessineront en direct et un concert.

Les ressources pour enfant spécial confinement

Depuis le début du confinement, j’ai entrepris de lire des albums en vidéo à mes neveux et nièces éloignés pour leur envoyer par messenger. Mais je manquais de livres, alors j’ai recherché d’autres ressources sur internet.

Côté lecture d’albums en vidéo, j’ai trouvé deux ressources cette semaine. Tout d’abord, Les mini-contes de la médiathèque de l’Octogone au Québec, qui sont des lectures d’album en vidéo, disponibles sur leur page facebook. Ensuite, le compte Viméo des Editions de L’école des Loisirs, qui a pris le parti de mettre en voix avec des ambiances sonores certains de leurs albums phares. Tu retrouveras Ma vallée de Claude Ponti, Cornebidouille, ou encore une aventure de Calinours…

Côté artistique, la BNF propose la semaine prochaine des ateliers bande-dessinée via une application, réalisés à partir des ressources de la bibliothèque. Un bon moyen d’occuper les plus grands qui touchent un peu à la technologie en restant créatif ! Et si tu veux vraiment t’éclater, la médiathèque de Toulouse a lancé un défi artistique sur le modèle du Rijksmuseum d’Amsterdam avec le #tussenkunstenquarantaine : il s’agit de recréer une oeuvre artistique existante avec les objets de la maison. Le résultat est à prendre en photo et à partager sur leur instagram !

Le documentaire du moment 

Arte vidéo (mon ami !) rediffuse un documentaire sur la vie de Béatrix Potter, intitulé : La Culottée de l’ère Victorienne. Alors… non, ce n’est pas la cousine d’Harry Potter, mais l’auteure des albums jeunesse autour de Pierre Lapin ! Cette anglaise de la société victorienne a réussi à s’émanciper de sa famille à 40 ans,  grâce à la vente de ses livres pour enfants, à une époque où seul le mariage garantissait une forme de liberté féminine. Dans le documentaire de 6 minutes, disponible jusqu’au 24/12/2024,  on t’explique son influence actuelle sur les femmes anglaises et comment son attrait pour la botanique l’a poussée vers l’illustration pour enfants. Et si tu souhaites en découvrir davantage, je te conseille le film biographique de Chris Noonan sorti en 2006 et intitulé Miss Potter, où elle est incarnée par Renée Zellweger. 😉

Voilà pour cette veille déjà bien longue. Je retourne à ma patrouille du net, en espérant t’avoir apporté des idées pour te distraire ou te cultiver. Si tu veux revoir mes autres Watch, clique ici. 😉

Pomme de reinette et pomme d’Api,

A.Chatterton

Publié dans Ateliers d'écriture, On joue ?

Concours d’écriture : astuces et conseils pour s’amuser en écrivant.

Info du jour : Les éditions Jouvence et le site Librinova organisent un concours autour du thème du développement personnel. Voici quelques raisons qui pourraient vous pousser à m’accompagner dans cette aventure ou à vous inscrire à un concours d’écriture en général…

Le concours ou LA solution pour terminer et/ou arranger un roman inachevé

Vous vous souvenez de ce roman dont vous avez écrit le début et connaissez la fin sans pour autant l’avoir jamais terminé ?  Ou encore celui que vous avez terminé sans jamais oser l’envoyer à un éditeur ? C’est le moment de le ressortir de son placard, s’il colle au thème du concours bien sûr !

Sinon, il y a toujours possibilité de l’orienter en fonction du sujet du concours. Pour cela, prenez garde aux consignes imposées dans le règlement intérieur : réduction du format, thème, etc…

Ecrire sous contrainte pour débloquer sa créativité

A l’image des exercices d’écriture de ma rubrique Ateliers d’écriture, participer à un concours qui vous impose des règles peut vous aider à débloquer votre créativité.

Si vous êtes comme moi, désespérée d’inventer une histoire sortie du néant, cela promet d’être une expérience intéressante. A l’image d’un sujet imposé par un professeur, vous aurez un cadre pour composer.

Cependant, il est important d’être d’accord avec les contraintes imposées, sinon cela risque de vous freiner, ce qui est l’effet inverse recherché !

Ecrire un format long pour gagner en expérience.

Imaginer une nouvelle, ce n’est pas la même chose qu’imaginer un roman.

Il vous faudra structurer votre histoire en chapitres et garder une cohérence du début à la fin. Pour cela, je vous invite fortement à réaliser un plan de votre roman, voire un résumé, pour vous aider à vous orienter au fil de votre écriture. Il sera votre guide et vous évitera de vous décourager en chemin.

Si vous avez déjà rédigé une nouvelle dans le thème du concours visé, vous pouvez la transformer en roman. Il suffit d’ajouter plus de descriptions, d’intrigues, de dialogues, et des personnages à la psychologie bien détaillée.

Attention à ne pas tomber pour autant dans l’allongement massif de texte qui plombe l’équilibre général de l’histoire ! Concernant ce sujet, je vous invite à lire l’article amusant de l’auteur Lionel Davoust,  qui utilise la méthode Marie Kondo pour alléger ses histoires. 😉

Ecrire dans un délai imposé, pour mieux tout terminer

Si vous êtes comme moi et que sans délai, vous ne finissez rien, les dates d’envoi indiquées pour un concours peuvent être une bonne manière de vous motiver !

Cela vous demandera de vous organiser au quotidien pour écrire votre roman, en trouvant un moment par jour ou par semaine pour passer à la rédaction. Si vous êtes du genre méthodique, vous pouvez envisager de réaliser un véritable planning d’écriture.

Votre emploi du temps est trop chargé ? Je vous conseille la méthode du défi sablier de l’auteure Samantha Bailly. Il consiste à trouver entre 5 et 15 minutes par jour sur son emploi du temps pour écrire, en utilisant un sablier.

Au contraire, si une deadline vous cause des pics de stress, un concours n’est peut-être pas l’idéal pour vous, à moins de le transformer en challenge. A vous de voir 😉

Gagner un prix, parce que bon, on a signé pour ça à la base !

LA grosse motivation d’un concours reste surtout ce qu’il y a à gagner en cas de réussite.

Dans le cas du concours organisé par les éditions jouvence, il s’agit d’une publication de votre roman dans leur catalogue, et sa communication auprès du public, après relecture de votre texte par des professionnels.

Sans pour autant se mettre la pression, vous pouvez aussi envisager cela comme un challenge personnel.

Dans le cas où vous ne gagnez pas, il faut toujours se dire que vous ferez mieux au prochain concours et que la pratique permet de s’améliorer.

Une autre possibilité serait d’envoyer votre roman à une autre maison d’édition pour tenter une publication, s’il correspond à leur ligne éditoriale.

Le concours des éditions Jouvence met en avant le roman de développement personnel. Ce n’est pas pour rien : ce genre a le vent en poupe. Il n’y a qu’à voir la naissance de la catégorie « Roman Feel Good » pour s’en persuader chez les éditeurs, et la popularité de certains auteurs comme Laurent Gounelle, Raphaëlle Giordano ou encore Virginie Grimaldi.

Plus on est de fous, plus on rit !

Vous avez la chance d’avoir un groupe d’amis avec qui vous partagez la passion de l’écriture ou  vous êtes adepte de groupes et blogs d’écriture ? Pourquoi ne pas challenger d’autres personnes afin d’écrire sur le même sujet ?

Cela vous aidera à vous motiver et à avoir conseils et points de vue différent sur votre intrigue pour l’améliorer avant son envoi.

Où trouver la liste des concours d’écriture en cours ?

Librinova propose de nombreux concours d’écriture sur sa plateforme d’autoédition.

Vous pouvez également trouver une liste non exhaustive de concours de nouvelles et de romans sur le site concoursnouvelles.com. Il mélange participations gratuites et payantes. Certains concours permettent de gagner de l’argent en plus de la publication. Lisez bien les règlements intérieur pour savoir à quoi vous attendre et faites votre tri.

De manière générale, les maisons d’édition proposent des appels à texte sur leurs sites internet avec des contraintes. N’hésitez pas à vous en inspirer, même si ce ne sont pas exactement des concours, cela promet parfois d’être publié.

Quelques informations sur le concours des éditions Jouvence pour terminer 

Ce concours est organisé par les éditions Jouvence et Librinova du 15 novembre 2019 au 30 avril 2020. L’annonce des résultats est prévue en juin 2020.

Le premier gagnant verra son texte publié à l’automne 2020. Il bénéficiera de l’expertise de communication des Éditions Jouvence. Les deux lauréats suivants bénéficieront de la publication de leur ouvrage en version numérique et en version papier par Librinova.

Son sujet d’écriture est le suivant : Rédigez un récit fictif partant de l’un ou plusieurs des thèmes suivants : les Quatre Accords toltèques, la Communication NonViolente ®, le lâcher-prise, la sororité.

Rédigez un texte de 80 000 à 120 000 signes (espaces compris) et laissez place à votre imaginaire ! Que votre récit fasse référence à votre vécu ou qu’il soit totalement inventé, il doit être rédigé comme une fiction et si possible, suivre la structure du schéma narratif (situation initiale, élément[s] perturbateur[s], péripéties, élément de résolution, situation finale). Attention : votre récit doit impérativement être une fiction. Les témoignages ne seront pas pris en compte.

Des ouvrages de référence sur les méthodes de développement personnel évoquées pour le concours sont disponibles aux éditions Jouvence.

Le Règlement intérieur disponible sur le site de Librinova.

Note de ma part : Il vous faudra ouvrir un compte sur le site de Librinova pour participer au concours et envoyer votre texte.

La seule difficulté d’écriture de ce type de roman est de glisser subtilement une méthode de développement personnel dans l’intrigue (à la manière de Laurent Gounelle), ou de l’assumer complètement avec un index (comme le fait Raphaëlle Giordano).

En espérant que cet article vous aura donné envie de découvrir le monde des concours d’écriture ou débloqué votre créativité.

Rouages et chocolat,

A.Chatterton

Publié dans On joue ?

Concours pour gagner un an de livres avec Kube

Dernièrement, je suis tombée sur un petit concours sur Facebook, organisé par Kube, une société spécialisée dans la valorisation de la librairie indépendante par des box de livres, et dans la découverte de lieux atypiques autour du livre.

Le concours permet de gagner un an de livres sous la forme d’une Bibliothèque mystère, soit en tout 50 livres au total !

Pour participer au concours, il suffit de remplir ce formulaire qui te demande ton nom et ton prénom ici, et si tu souhaites maximiser tes chances de gagner, tu peux le partager sur les réseaux sociaux ou par messenger. Le concours se termine le 15 novembre 2019.

Pour éviter de te faire spammer, je te conseille de cocher les cases associées sous le formulaire d’inscription. C’est toujours désagréable de recevoir des emails non désirés.

Si tu souhaites proposer une box de livres pour Noël, je t’invite à consulter leur offre sur leur site. Les tarifs ne sont pas excessifs, et cela permet de valoriser la librairie indépendante au lieu d’Amazon 😉

ps : Je précise que je ne suis pas sponsorisée par l’entreprise. J’avais juste envie de partager une découverte et j’aime bien donner un coup de pouce aux librairies indé.