Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #25

Au sommaire de cette veille littéraire du net : plusieurs challenges littéraires pour bien commencer l’année, mon retour sur Les chroniques de Bridgerton, un podcast sur Hayao Miyazaki, un article sur Stephen King et ses adaptations de livres au cinéma, un concours d’écriture sur la romance, une créatrice de créatures magiques

L’article de la semaine

Sur Actualitté, j’ai repéré fin décembre un article amusant traduit du New York Times, dans lequel Stephen King donnait son avis sur les adaptations en films ou en série de ses livres. J’ai ainsi appris que le Maître du Fantastique détestait la version de Shining réalisée par Stanley Kubrick, et le film Tommyknockers de John Power. J’ai découvert que la série Under the Dome a été arrêtée parce que CBS qui produisait le show voulait du remplissage pour tenir ses cases horaires… Bref, quelques anecdotes bien sympathiques agrémentées des bande-annonces des films pour te donner l’envie de revoir certains films comme ça, la version de 1980, emblématique et la préférée de l’auteur.

Cela a été aussi l’occasion pour moi de découvrir qu’il y avait des adaptations que je ne connaissais pas, comme celle de Mr Mercedes, visiblement assez confidentielle aux Etats-Unis, même si elle est de qualité. Ou encore de Castle rock par Canal + en série, dont la deuxième saison n’a pas abouti au grand regret de King. Si tu aimes le Fantastique et Stephen King cela pourra t’intéresser. 🙂

La série TV du moment

J’en parlais dans ma watch #24 avant les fêtes, La Chronique des Bridgerton est LA série à ne pas rater sur Netflix en ce moment si tu aimes l’univers de Jane Austen et Gossip Girl. Je l’ai regardé en deux jours pendant les vacances de Noël et j’en suis ressortie mitigée.

En soi, c’est un très bon divertissement. La série bénéficie de somptueux décors intérieurs et extérieurs dont la ville anglaise de Bath, théâtre de la vie aristocratique et de certains romans de Jane Austen. Les costumes sont magnifiques pour certains, un peu exagérés pour d’autres mais toujours très pimpants. Il ne faut pas considérer la série dès le départ comme une reconstitution historique fidèle de l’époque régence, mais plutôt comme une uchronie qui s’en inspire. Ce qui explique que les costumes ne sont pas d’époque et que la reine est noire. Car c’est un autre des points forts de la série : proposer des héros qui sont noirs et plusieurs couples interraciaux parfaitement assortis. C’est plutôt rare, et cela se justifie aussi dans la fiction : La reine noire a épousé le roi blanc et les anciens esclaves se sont vus attribuer des titres et monter les échelons de l’aristocratie dans cette Régence uchronique. J’ai trouvé cela plutôt ingénieux. Un autre point fort est l’enquête pour deviner qui est Lady Whistledown, sorte de corbeau narrant les potins de l’aristocratie dans des gazettes digne de Voici, et influençant par ses commérages l’avenir de certaines familles bien nées. Certains passages sont drôles, d’autres plus dramatiques. Pour finir, la fratrie Bridgerton est intéressante car chacun a une personnalité propre, dont les frères tiraillés entre devoir et envies ou une soeur versée dans la libération féminine.

Cependant, malgré une qualité de réalisation et le plaisir que cela m’a procuré, j’ai tiqué sur certains détails comme des scènes de sexe qui n’en finissent pas dans un ou deux épisodes, nous faisant plonger dans un Cinquante Nuances de Grey pour adolescents. J’ai aussi peu apprécié l’intrigue aux grosses ficelles qui nous est servie autour de l’histoire d’amour des deux héros et surtout le thème du féminisme abordé pas très finement par la soeur de l’héroïne et l’héroïne elle-même. On sent qu’il s’agit bien d’une adaptation de livres de la Collection Aventures et Passion chez J’ai lu.

En conclusion, si tu as envie de regarder cette série, prend la comme un divertissement et rien d’autre, tu t’amuseras bien. Si par contre, tu es fan de reconstitution historique, passe ton chemin, tu vas faire une crise cardiaque !

Les challenges littéraires du mois

De nombreux challenges littéraires ont fleuri depuis le 1er janvier, aussi j’ai dû faire un choix pour t’en proposer quelques uns auxquels je vais participer par la suite :

Le Projet Ombre, qui prend la relève du projet Maki, centré sur la lecture de Nouvelles, novella et novelettes. Il est mené par la blogueuse et écrivain Manon d’Ombremont du blog Ombrebones. Le but est de mettre en avant et de lire le plus de nouvelles possibles en un an. Il n’y a pas de menus mais quatre paliers en fonction de l’objectif que l’on souhaite atteindre : L’ombre du Palmier, L’ombre à la douzaine, Le doublé de l’ombre et L’ombre acharnée. Des missions mensuelles agrémentent le challenge si l’on est joueur sur des thématiques de lecture : lire une nouvelle de Science-Fiction, ou qui parle du Carnaval ou du cirque, ou d’un auteur/rice francophone, etc… L’ensemble du challenge est complété par un concours pour gagner des livres en lien avec le nombre de lectures et les missions réalisées. Le challenge se valide par diffusion d’une chronique sur sa lecture ou un commentaire sur un réseau social littéraire (ex : Babelio, livraddict…) et en signalant sa lecture sur un google form prévu par Manon afin de compter les points. Si le challenge t’intéresse, tu peux t’inscrire sur le blog d’Ombrebones en déposant un commentaire sous son article de présentation qui recense les détails que je n’aurais pas mentionnés. Manon a également réalisé un article qui recense les éditeurs de nouvelles si tu ne sais pas où les chercher. Le challenge début le 3 janvier 2021 et se termine le 3 janvier 2022.

Le challenge des Littéravores organisé par Justine, fondatrice du club Lecture Les littéravores, sur le blog Un coin de bouquin se déroule également sur une année. Mais il n’est pas question de mettre en avant un genre. Il s’agit plutôt de s’amuser autour de thématiques littéraires et de sortir de sa zone de confort de lecture. Le challenge s’articule autour de 100 idées de lecture allant d’un genre, à un thème ou encore des trucs farfelus comme « Un livre dont la page 100 finit par un point » ou « un livre trouvé dans une cabane à livres ». Il comporte deux niveaux de difficultés : mettre un livre dans plusieurs catégories ou dans une seule. Tu dois choisir le nombre de livres que tu penses lire dans l’année sur la base de ces 100 propositions pour te donner une idée de palier à atteindre. Je le trouve intéressant car les thèmes sont faciles et il permet par la suite d’être croisé avec son bilan de lectures annuelles. En plus, Justine propose un tableau excel récapitulatif avec les 100 thèmes du challenge pour suivre tes lectures ! Pas besoin d’inscription pour ce challenge, mais tu peux laisser un commentaire sur son article de présentation et tagguer #Challengeleslitéravores si tu publies sur Instagram pour lui faire un peu de pub. 😉

Enfin, j’ai découvert sur Instagram plusieurs challenges de lectures jeunesse qui s’adressent à des enfants, des parents d’enfants ou des enseignants (je ne sais pas trop à vrai dire). La plupart des challenges proposent des thématiques de lecture d’albums ou de livres jeunesse mensuelles et sur toute l’année. Il y a le challenge 52 albums jeunesse de Labibliodegabichou, mené par l’instagrammeuse et ancienne libraire Lamousme pour son fils « Gabichou » avec 52 propositions d’albums jeunesse et trois à quatre thèmes par mois. Mais aussi le défi #Lireenmaternelle2021 par les instagrammeurs LecturesdeKik et Lespetitsliserons orienté aussi sur 52 semaines, avec 4 à 5 thèmes par mois. Il est spécialisé pour les classes de maternelles car Lespetitsliserons est enseignante. Enfin, le challenge 1 mois/1 thème 2021 de l’instagrammeuse Chuutpetitslecteursoccupés propose comme son nom l’indique un thème de lecture par mois autour de la littérature jeunesse pour les 0-10 ans.

Pour ma part, n’ayant pas d’enfants, et n’étant ni enseignante ni bibliothécaire en contact direct avec le public, je vais participer aux deux premiers challenges mentionnés. Attends-toi à voir apparaître mes PAL dans les prochains articles. Cela te donnera peut-être des idées de lecture !

Le podcast de la semaine

France Culture consacre une série de 4 podcasts autour de la philosophie des films d’animations japonais Hayao Miyazaki. Il s’agit d’expliquer un peu le sens et l’inspiration de certains films du Maître de l’animation japonaise comme Ponyo sur la falaise, Porco Rosso, Princesse Mononoké et Nausicaä.

Dans chaque podcast, un invité différent est convié afin de décrypter un peu les films à travers le prisme de la philosophie, ponctué d’extraits audios des films. On y abordera des thèmes transversaux à l’oeuvre de Miyazaki : la transformation, l’animisme, l’écologie, la nature humaine, l’amour de l’Europe et du Japon…

Mais ce sera l’occasion aussi d’aller plus en détails dans l’analyse : Ponyo est une version revisitée de la Petite Sirène qui évoque l’écologie des mers, Porco Rosso aborde le fascisme italien et l’amour de Miyazaki pour les avions…

J’ai découvert que chaque détails des films étaient réfléchis comme l’utilisation du parapluie par Totoro comme instrument de musique, ou le bruitage qui apporte l’ambiance particulière.

J’ai trouvé dans le premier podcast que l’analyse du philosophe invité était très juste : Miyazaki nous propose des films qui peuvent avoir une vision japonisante avec une recherche d’un mode de rapport équilibré à la nature qui renoue avec l’animisme. Mais aussi une vision universelle, car ses films réussissent à nous toucher, au-delà du côté animisme, avec l’introduction d’éléments européens notamment ou les réflexions sur la nature humaine.

Chaque podcast dure 58 à 59 minutes chacun et est disponible jusqu’au 29 avril 2021 pour le premier podcast. Je t’invite à t’arrêter à la minute 53 en général, pour éviter d’écouter le journal de la philosophie, si cela ne t’intéresse pas.

Le concours d’écriture du moment

Si tu écris actuellement une romance, le concours organisé par les éditions Harper et Collins / Harlequin et sa Collection&H, pourrait t’intéresser ! Pour participer, ton histoire devra comporter les éléments suivants :

  • Etre une romance et avoir une fin heureuse (mais aussi quelques obstacles)
  • Il doit appartenir au sous-genre New Adult (=avec des héros âgés entre 25 et 35 ans)
  • Le manuscrit doit comprendre entre 300 000 et 500 000 signes.
  • Et il doit être envoyé avant le 15 mars sur le site de Harper et Collins, rubrique Manuscrits.
  • L’objet de l’email doit être « Concours Serieously »

Qui a-t-il à gagner ? Tout simplement une publication de ton histoire en version papier ou numérique chez l’éditeur Harper et Collins / Harlequin ! Alors si tu as l’envie et l’inspiration, n’hésite pas à participer ! 🙂

L’artiste de la semaine

J’ai fait la connaissance de la boutique Le Petit Peuple Caché la semaine dernière, via l’illustratrice Juliette Amadis (dont je t’ai déjà parlé dans une veille précédente). Il s’agit d’une créatrice de petites créatures magiques réalisées en pâte polymère qui débute sur Etsy, mais qui propose déjà un univers amusant et sympa, agrémenté d’histoires sur ses personnages. Ses réalisations ont l’air de qualité et ont de bons retours sur sa boutique.

Sur sa page instagram, elle a commencé à raconter l’histoire de chacun de ses personnages, tout en décrivant son entreprise et c’est très amusant. Tu apprendras ainsi concernant les champignons que « Pour accéder au rang de Maître, le Chiampi se doit de commettre un fait d’arme approuvé par le Manitou Suprême de sa Confrérie, entraînant par conséquent divers incidents et catastrophes «  (extrait du post sur les champignons). Ou encore que le Gragül, mi-troll mi-gnome est « plutôt affectueux et timide malgré sa tête de bouledogue patibulaire… »

Personnellement, je suis très fan de ses pousses de bébé mandragores qui sont absolument mignonnes et des champignons Maîtres Chiampis espiègles !

Si son travail t’intéresse, n’hésite pas à consulter sa page Instagram ou sa boutique Etsy. 😉

Voilà, ma veille est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Galette des rois et challenges littéraires,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #24

Au sommaire de cette veille littéraire du net : un prix littéraire de la plus mauvaise scène érotique, des auteurs de Science-Fiction recrutés par l’armée, plusieurs calendriers de l’avent sur Instagram pour gagner des livres, un appel à texte pour un premier roman jeunesse, un salon littéraire virtuel, une soirée contes au coin du feu virtuelle et des docu-fictions autour de la prostitution française au XIXème siècle.

L’article de la semaine

Cette semaine, deux articles m’ont interpellée sur Actualitté mais dans un genre tout à fait différent.

Le premier concerne le recrutement d’auteurs de Science-Fiction par l’armée française… afin d’envisager des scénarios catastrophe futurs. Cela ressemble à une blague, mais c’est tout à fait réel. Appelée la Red Team, elle regroupe 10 illustrateurs, romanciers et scénaristes, qui vont travailler sur trois scénarios différents aux thématiques précises : la cyberpiraterie, les migrants climatiques, la dépendance technologique, le puçage systématique des individus, etc… Une vidéo de présentation est disponible afin d’expliquer le projet par l’armée. Personnellement, j’ai trouvé l’idée très intéressante car pour une fois on met l’imagination au service d’un projet sérieux et d’avenir. Reste à voir comme le projet évolue et si cela n’est pas juste un coup de pub de l’armée. A noter que quelques grands noms sont associés au projet : Laurent Genefort, Romain Lucazeau ou encore Xavier Mauméjean.

L’autre article, qui m’a plutôt fait sourire, concerne le Bad Sex in Fiction Award, autrement dit le prix récompensant l’auteur de la plus mauvaise scène de sexe de l’année. C’est un prix que je ne connaissais pas et qui est organisé par un journal londonien appelé The Literary Review depuis 1993. Cette année, le prix a été annulé apparemment à cause d’un nombre de productions insuffisant, mais aussi parce que l’année étant assez pourrie, le jury à jugé que ces scènes de sexe pouvaient nous traumatiser davantage… Bref, si tu sais lire l’anglais, tu pourras retrouver l’ensemble des auteurs ayant reçu cette récompense les années précédentes et la liste de leurs ouvrages sur le site de la revue. Sur l’article d’Actualitté, on cite entre autres, pour le gagnant 2019 qui est l’auteur français Didier Decoin, avec une scène assez traumatisante de masturbation issue du livre Le jardin bureau des jardins et des étangs, qui m’a laissée coite… Je trouve ce genre de prix hilarant et j’apprécie tout particulièrement l’humour anglais qu’on y retrouve derrière. En revanche, je n’aimerais pas faire partie du jury. J’ai peur d’être traumatisée par toutes ces lectures… 😀

Le concours/appel à textes du moment

Gallimard jeunesse, RTL et Télérama s’associent pour lancer un appel à texte dans le cadre d’un concours de Premier roman jeunesse, à destination de jeunes auteurs débutants.

C’est ce concours qui a lancé il y a quelques années Christelle Dabos avec la Passe-Miroir, et Lucie Pierrat-Pajot avec Les mystères de Larispem.

Il s’agit d’écrire un roman qui s’adresse aux enfants ou aux adolescents et a pour date limite le 4 avril 2021.

Concernant les conditions de participation, les participants peuvent être mineurs ou majeurs. Ils ne doivent pas avoir déjà publié auprès d’une maison d’édition (mais les manuscrits en autoédition sont autorisés). Le manuscrit doit comprendre au minimum 120 000 signes et une seule participation est autorisée.

A gagner : un contrat avec la maison d’édition Gallimard jeunesse pour la publication de son roman.

Si le sujet t’intéresse, je t’invite à lire le règlement disponible sur le site du concours et à remplir la fiche de candidature. Personnellement, je trouve le timing trop juste pour proposer quelque chose, mais qui sait, peut-être auras-tu envie de participer ? 😉

Les concours Instagram de la semaine

Avec la période des fêtes qui approche, les calendriers de Noël fleurissent sur Instagram et te proposent chaque jour des livres à gagner. J’en ai relevé deux :

Sur la page Instagram et la page facebook de la blogueuse The Eden of books, de nombreux livres récents sont à gagner tous les jours avec des genres différents, et même une box Kube pour les amoureux des livres. Certaines cases sont ouvertes plusieurs jours pour participer, donc les dates de fin de concours diffèrent en fonction des livres. Pour participer, il suffit d’être abonné à la page Facebook ou Instragram de la blogueuse, et de la maison d’édition qui propose le livre, de liker le post, d’indiquer en commentaire que tu participes en invitant des amis, et de partager le post en Story en identifiant la blogueuse. Le calendrier de l’avent est ouvert à toute l’Europe (chose rare) et durera probablement jusqu’au 24 décembre avec une publication par jour. Le gagnant est annoncé le lendemain de la date limite de participation, probablement par message privé.

Si tu préfères te recentrer sur des romans Young adult ou de littérature de l’Imaginaire adulte, les Editions Scrineo proposent chaque jour un livre à gagner sur leur page Instragram, Facebook et compte Twitter issu de leur catalogue 2019-2020. Tu peux participer en étant abonné à l’une de leurs pages, liker le post du jour, et inviter deux amis minimum en commentaire. Chaque case est ouverte le jour même jusqu’au lendemain à 12h. Le résultat est annoncé sur la case concernée le lendemain avec un tag de la personne ayant gagné le livre. Bonne chance !

Les évènements littéraires à venir

Le samedi 19 décembre prochain, le Centre de l’Imaginaire Arthurien et l’Office de l’Imaginaire ardennais proposent une soirée veille au coin du feu avec des contes de Noël narrés par quatre conteurs talentueux, dont le célèbre elficologue Pierre Dubois. Je t’ai déjà parlé de Pierre Dubois dans ma veille #11, souviens-toi. C’est un vieux barbu qui a relancé l’intérêt pour les contes de fées en France en produisant des recueils pour enfants magnifiquement illustrés. Concernant la veillée, elle aura lieu en live sur l’événement Facebook créé pour l’occasion à 20h. Je pense que l’on va passer un bon moment. 🙂

Le même weekend, le salon Virtua’ livres réitère une nouvelle édition du vendredi 18 au dimanche 19 décembre, avec des dédicaces d’auteurs et surtout conférences littéraires intéressantes auxquelles tu peux participer sur Discord. Au programme : L’art de créer une saga littéraire et un univers étendu par Christopher Evrard (samedi 12h-13h30), Mythes et Légendes et leurs influences par Krystopher Shan Duncan (samedi 16h-17h30), Littératures de la Belle Epoque par les Editions Luciférines (Dimanche13h-14h30), ou encore Créer un prix littéraire à l’heure des réseaux sociaux par Céline du PLIB (Dimanche 19h-20h30). Le salon virtuel a lieu sur un salon Discord dont le lien est indiqué sur la page Facebook de Virtua’Livres ainsi que son programme complet. Je te recommande d’y faire un tour : c’est un salon né lors du premier confinement, qui met en avant de petites maisons d’éditions et propose des activités sympas. Un bon moment pour retrouver des amoureux de la littérature tout en restant chez soi !

Sinon, et c’est la nouveauté de mon calendrier, tu peux me retrouver désormais chaque mois en virtuel sur Discord aux Apéristeam pour parler steampunk. L’évènement a lieu une fois par mois, en général le vendredi soir et les dates (et le lien discord) sont annoncés sur les pages Facebook et Instagram de l’association French-Steampunk (dont je fais partie).

Qu’est ce qu’on y fait ? On rencontre des vaporistes (= des gens qui font du steampunk), on participe à des quizz et on prend l’apéro en direct !

J’ai décidé de renouer avec le Steampunk pendant le confinement, car c’est pour moi l’occasion de reprendre un projet littéraire en lien avec la communauté que je te présenterai en Janvier sur le blog. Donc patience et en attendant, n’hésite pas à passer sur le Discord pour me faire coucou ! 🙂

La vidéo de la semaine

Je t’avais déjà parlé du Stryge et de sa chaîne youtube proposant des romans feuilletons à écouter autour de vampires, de loup-garous ou de Russie (c’était dans ma première Veille !). Le youtubeur-auteur s’est mis à réaliser dernièrement des vidéos courtes sur des sujets historiques très intéressants et très bien documentés appelés les TCBS (=Tour des commodités en Bonne Société). L’un d’entre eux a attiré mon attention : les prostituées des bas fonds de Paris en 1900. Il va en réaliser une série et déjà rien qu’avec le premier épisode, on en apprend beaucoup le quartier le plus mal famé de la capitale, aujourd’hui disparu : la rue Monjol ! Pour l’anecdote, le prix d’une passe était celui d’une boîte de 6 oeufs… !

La vidéo est montée comme un voyage dans le passé, avec des incrustations de photos d’époque, des anecdotes tirées de véritables documents historiques et des montages vidéos à partir de vieux films ou de séries récentes. Comme d’habitude, le narrateur nous raconte son histoire sur un ton pince-sans-rire, agrémenté de quelques blagues. C’est ultra intéressant à écouter, et cela te plonge dans une ambiance bien mystérieuse avec des effets sonores très convaincants.

Sous la vidéo originale, tu trouveras une sacrée bibliographie, preuve du travail de qualité qui est réalisé par le Stryge. D’autres TCBS sont disponibles sur des sujets différents ayant trait au XIXème siècle comme le Titanic, les discothèques (= les bals musette), les bars bizarres… Je n’ose pas imaginer le temps qu’il doit passer à la réalisation de ces vidéos…

Bref, je te conseille une nouvelle fois sa chaîne si tu es friand de petites Histoires de France et de XIXème siècle. Tu y trouveras certainement ton bonheur. 🙂

Voilà, ma veille est terminée. J’avais peu de choses à raconter aujourd’hui. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Boite à oeufs et truffes de Noël,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #23

Au sommaire de cette veille littéraire du net : un article détaillé sur la place des autrices dans les prix littéraires de l’imaginaire, un site de BD gratuites, un podcast sur Disney, deux concours pour gagner des livres, deux challenges littéraires d’hiver et un marché de Noël steampunk virtuel.

L’article de la semaine

L’article de la semaine provient du blog Chut maman lit ! Rédigé par la blogueuse Anne-Laure, il évoque la place des autrices dans les Prix littéraires de l’Imaginaire en France et à l’Etranger et part de ce constat : Pourquoi les femmes apparaissent en minorité parmi les nominés des Prix ? Est-ce parce qu’elles écrivent moins bien que les hommes ou existe-t-il une discrimination que l’on ignore à ce sujet ?

J’ai beaucoup apprécié la lecture de cet article car il est extrêmement bien documenté. Anne-Laure a passé du temps à étudier les principaux prix littéraires de l’imaginaire français, britanniques, belges et américains entre 2000 et 2019. Elle a établi des statistiques à partir du nombre d’auteures présentes dans chaque prix et à partir de ces constats a proposé des hypothèses. L’article est ouvert à la discussion et invite à la réflexion. S’il t’intéresse, je t’invite à aller le lire en détail. Peut-être auras-tu d’autres hypothèses à proposer ?

Un article du même genre sur la place de la littérature noire ou LGBTQI+ serait aussi intéressant à lire pour se rendre compte des disparités. Si tu en connais un, je suis preneuse !

Le site d’ebook gratuit à aller consulter

Je suis abonnée aux newsletters d’Actualitté et hier, un article évoquait un site qui met en avant les publications de bande-dessinées tout en soutenant les auteurs de bd qui ne trouvent pas de maison d’édition pour être publiés en version papier. Il s’agit de Bayday. Le site reverse 70% du prix des oeuvres présentes dans leur catalogue aux auteurs, ce qui est assez généreux comparé à une maison d’édition classique.

J’ai visité le site, et j’y ai trouvé des bande-dessinées payantes.. et des gratuites, qui sont facilement consultables sur ordinateur, tablette ou smartphone. Le site a dernièrement procédé à des ajustements techniques pour rendre la lecture plus fluide.

Les auteurs du catalogue possèdent des styles et genres très différents, mais pour lire ou télécharger les BD, il te faudra créer un compte. Pour autant, on peut regarder les trois premières pages de chaque livre pour se donner une idée du contenu, ce qui est top. Je trouve que ce concept est une initiative formidable pour soutenir les auteurs et je t’invite à aller y faire un tour si tu es en panne de lectures. 😉

Le podcast du moment

Dans mon club lecture, on parle de livres… mais aussi de Podcasts ! Il y a peu, j’évoquais mon dernier achat de Phantom Manor à la Boutique Disney avec Babitty du blog Histoire Naturelle de Bibliophile et membre du club. Elle m’a parlé d‘un podcast consacré aux fans de Disney et leur communauté et j’ai eu envie d’en savoir plus…

Ce podcast intitulé Community Manager et présenté par Guillaume Natas, propose à chaque épisode de présenter une communauté à la marge qui a un fonctionnement et des règles assez particulières. Il existe déjà plusieurs épisodes dont un sur les fans d’Indochine, de poupées Reborn, de Second Life, etc…

Pour revenir au podcast Disney Fans, un monde à parcs, j’ai appris un tas de trucs sur : la manière dont la grande firme américaine propose un marketing, des accès privilégiés et un voyage différent à sa communauté, des fans qui sont vraiment très documentés sur le parc et les films, des collections de pin’s improbables, des passages secrets dans le parc connus seuls des fans… Bref, on part d’un livre sur une attraction de manoir hanté et on se retrouve à plonger au coeur d’une communauté de passionnés… tout ça pour expliquer pourquoi ce foutu livre est souvent en rupture de stock !

Sinon, j’ai passé 28 minutes passionnantes et pour le coup, cela m’a donné envie de retourner à Disneyland, juste pour vérifier des trucs énoncés dans le podcast… 😀

Les concours instagram de la semaine

Les éditions Mnémos te proposent de gagner un exemplaire du tome 2 de la série Charlotte Bousquet Shahra intitulé Les voiles d’Azara jusqu’à dimanche 29 novembre. Le concours est en ligne sur la page Facebook, le compte Instagram et le compte Twitter de Mnémos. Il suffit de s’abonner à un de leurs compte, de liker la publication et d’inviter deux amis en commentaire pour participer. Je te conseille de réaliser l’opération sur les trois comptes, si tu en possède trois, afin d’optimiser tes chances. 🙂

Sur le compte Instagram de Les lectures de Morgane, tu peux remporter un roman de Noël format poche jusqu’au 2 décembre. Pour gagner, il faut s’abonner à son compte, inviter des amis en commentaire sur sa publication et partager son concours en story en l’identifiant. Bonne chance à toi ! 🙂

Les challenges littéraires de la saison

On arrive en Hiver et la saison des fêtes de Noël. Et en ce moment mon coeur balance entre deux challenges littéraires :

Il y a le Cold Winter Challenge repris par la blogueuse l’Enluminée pour cette année 2020, centré sur l’Hiver en général, qui aura lieu du 1er décembre au 28 février. Il comprend 5 menus dont un menu bonus. Chaque menu comprend 3 sous-catégories. Il se valide par paliers en fonction du nombre de ses lectures. Au programme : du cocooning, de l’Hiver, de la romance de Noël, de la mythologie, du féminisme, de l’écologie, du thriller, etc… Il existe un groupe Facebook de discussion pour le challenge et un salon Discord. Si tu souhaites plus de détails, je te renvoie vers la vidéo de présentation de l’Enluminée.

Si tu préfères rester dans la thématique de Noël, tu peux essayer le tout nouveau Ho Ho Ho Challenge créé par les blogueuses A book and a cup et Disorder Reef, qui aura lieu aussi du 1er décembre au 28 février. Il comprend 3 menus avec 4 sous-catégories. Au programme : de l’Hiver, du thriller, du Nature Writing, du cocooning, du folklore de Noël, du beau-livre, des couleurs de Noël, du conte de Noël, de la romance de Noël, des films de Noël, de la cuisine de Noël… Le challenge comprend des actions à réaliser en lien avec Noël en plus des lectures. Il existe un compte Instagram spécialement dédié au challenge où tu peux retrouver les menus. Un concours sera organisé pour gagner 50 euros de livres sur ce compte Insta en lien avec tes lectures. Si le challenge t’intéresse, je te renvoie vers la vidéo de A book and a cup pour les détails. 😉

Je n’ai pas encore décidé lequel de ces challenges je vais essayer. C’est la première fois que je réalise un challenge en Hiver et j’hésite vraiment entre les deux. Je proposerai une PAL quand je me serai décidée dans ma publication de mercredi. 😉

L’évènement virtuel du weekend

Je ne sais pas si tu te souviens, mais je suis fan de littérature Steampunk. Or, ce weekend aura lieu le premier salon de Noël Virtuel steampunk organisé par le site Steampunk.fr !

Pendant deux jours, un live Facebook est organisé sur la page de l’évènement avec pleins d’activités : émissions littéraires sur romans et bd steampunk, jeux steampunk en direct, présentation de créateurs steampunk, et même un concert !

J’avais déjà évoqué les jeux steampunk dans ma veille #10, si tu souhaites en apprendre un peu plus avant le live, sur la manière d’affronter quelqu’un avec une tasse de thé ou une ombrelle. Ce sera l’occasion peut-être de voir des démonstrations en vidéo.

Une bonne manière de découvrir l’univers et des créateurs pour envisager quelques cadeaux de Noël !

Voilà, ma veille est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Bonnet de Noël et tasse de thé,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #22

Au sommaire de cette veille littéraire du net : une attestation de déplacement très Potterienne, 2 projets de financement participatifs sur les femmes écrivains façon pulp ou sur un grimoire abominable, un appel à texte spécial frissons, un événement live sur l’homoromance, des fonds d’écrans gratuits issus de collections patrimoniales, deux concours pour gagner des livres, une nouvelle série inspirée de l’univers de Jane Austen et une créatrice de mignonneries

Les cadeaux de la semaine spécial confinement

Marre des attestations de sortie ? Fan d’Harry Potter ? Laisse-moi te proposer une attestation de déplacement magique réalisée par Hermione Granger elle-même ! Créé sur Potterland, disponible sur Poudlard.org, à toi les sorties validées par la ministre de la Magie ! Tu pourras justifier des déplacements suivants : pour effectuer des achats de première nécessité au chemin de traverse, pour aller à Sainte Mangouste suite à des problèmes de santé, pour déposer ton enfant au Poudlard express, ou tout simplement pour aller jouer Quidditch ou promener ton Hippogriffe… Un peu d’humour fait du bien en cette période et je ne saurais remercier le créateur de cette petite merveille. Par contre, j’aimerais bien voir la tête des policiers si c’est celle-ci qu’on leur présente plutôt que l’officielle… 🙂

Peut-être travailles-tu depuis chez toi depuis le début du confinement et qu’à l’occasion, tu pratiques la réunion par visioconférence… Si jamais tu souhaites cacher ton bordel apparent situé derrière toi pendant lesdites réunions, le blog de Gallica, associé à la BNF te propose de télécharger des fonds d’écran gratuits… issu d’illustrations présentes dans les collections patrimoniales. Il suffit de faire un clic droit pour télécharger l’image. En revanche, si l’idée est bonne, je n’ai toujours pas trouvé comment l’intégrer comme fond derrière moi pendant la visio. Si jamais tu es un petit génie dans ce domaine, fais-moi signe ! :p

Pendant le premier confinement, j’ai pris 4 kilos. Et si on profitait de ce nouveau confinement pour essayer de nouvelles recettes et essayer de manger équilibré pour une fois ? La blogueuse de Salut les Confinés te propose de télécharger gratuitement son ebook de recettes de cuisine. Tu y trouveras des conseils pour réaliser des repas simples et équilibrés, des recettes de Batch Cooking, des idées de listes de courses avec des recettes sans four, pour la majorité végétariennes. Si tu souhaites le télécharger, c’est ici. 😉

L’appel à textes du moment

…provient des éditions Gulf Stream ! Profitant du confinement, certains se sont mis à écrire un roman (c’est d’ailleurs mon cas). La maison d’édition surfe sur la vague en cherchant des textes destinés aux 13 ans et +, sans contrainte de genre, pour inaugurer leur nouvelle collection jeunesse intitulée Spooky : des livres pour trembler. Le texte doit comprendre au minimum 270 000 caractères, avec les espaces, et au maximum jusqu’à 500 000 signes. La date butoir pour rendre son texte est le 31 janvier 2021. Pour envoyer ton manuscrit, rend-toi sur la page contact de la maison d’édition en renseignant « Spooky » dans la case des thèmes. Plus de renseignements ici pour les détails de l’appel à texte.

La nouvelle série à découvrir

Bande annonce VF de la Chronique des Bridgerton (Netflix)

Netflix va sortir pour le 25 décembre une nouvelle série historique intitulée La chronique des Bridgerton, basée sur les romans de Julia Quinn. Il s’agit d’une romance sur fond de saga familiale oscillant entre l’univers de Jane Austen et celui de la série Gossip Girl. Nous suivrons les aventures de Daphné Bridgerton, jeune fille de bonne famille qui se cherche un mari mais aussi l’amour. Elle va rencontrer le Duc d’Hastings, parti très convoité. Mais dans l’ombre, une certaine Lady Whistledown dévoile les secrets les plus vils de la Haute-Société anglaise, et s’acharne sur les deux jeunes gens via un journal à scandale.

Une première saison de 8 épisodes de 60 minutes pour le moment est prévue et donne déjà envie. Entre l’identité secrète de Lady Whistledown, la romance qui semble poindre entre les deux héros et une très libre adaptation de l’époque Régence, j’attends avec impatience sa sortie ! Fan de romance ? Je te donne rendez-vous le 25 décembre pour regarder avec moi sur Netflix cette nouvelle série. 😉

L’évènement de la semaine

Dimanche 22 novembre, à partir de 15h, rendez-vous sur Twitch avec l’association Event Yaoi pour parler …d’homoromance lycéennes ! Autrement dit, des romances homosexuelles dont l’action se déroule dans un lycée. En dépit de l’annulation de leur évènement IRL la Y/con , l’association te propose 3h30 de tables-rondes, d’interviews, de surprises… Deux conférences ont retenu mon attention dans leur programme : Les romances lycéennes BL et GB : reflet d’une réalité ou fantasme ? Et Ecrire une romance lycéenne quand on n’est plus au lycée. Les détails de la programmation sont disponibles sur leur page facebook, mais sache qu’ils recherchent déjà des chroniqueurs littéraires pour produire de courtes vidéos pour présenter un coup de coeur. Alors tenté(e) ? 🙂

Les concours instagram du moment

J’ai noté deux concours intéressants cette semaine pour gagner des livres :

Sur la page Instragram de Itsmylifebook, tu peux gagner le roman L’année de grace de Kim Liggett paru chez Casterman, etdont j’ai déjà entendu beaucoup de bien. Il s’agit d’une dystopie où les jeunes filles sont bannies à l’âge de 16 ans en forêt pour une année, afin d’évacuer leur « magie » et pouvoir réintégrer la communauté. Rien que le résumé est intriguant. Pour ce concours, il te faudra t’abonner à la page instagram de la blogueuse et celui de la maison d’édition, commenter la publication en invitant un à deux amis et partager le post en story en identifiant la blogueuse. Le concours est ouvert jusqu’au 22 novembre et le tirage au sort du gagnant aura lieu le lendemain en story.

Si tu préfères les romances de Noël, sur la page Instagram de Chromopixel, tu peux gagner le roman Les étoiles brillent plus fort en hiver de Sophie Jomain aux éditions Charleston… ou un roman poche de ton choix. Pour participer, il faut s’abonner à la page insta de la blogueuse, commenter en publication le lot que tu préfères. Le concours s’arrêtera le 21 novembre minuit. Bonne chance ! 🙂

Les financements participatifs de la semaine

Ils avaient déjà remporté un vif succès avec leur première campagne de publication de l’Abominable, innommable grimoire. Les illustrateurs Arsenic et Boule de Gomme reviennent avec une seconde campagne pour te permettre d’acquérir à nouveau cet affreux (et ô combien magnifique !) artbook autour des monstres sur Ulule en version augmentée. Si tu es fan de créatures de l’imaginaire effrayantes, ce financement participatif est fait pour toi ! A découvrir : un fabuleux livre de 208 pages regorgeant d’illustrations magnifiques et horrifiques. Le premier pallier est à 46 euros pour un livre relié et au-delà, tu peux acquérir une version luxe et des goodies. Le premier pallier te permet d’accéder aussi à une loterie pour gagner d’autres lots. Pour lire un extrait ou découvrir les goodies qui accompagnent ce bel objet, rends-toi sur la page Ulule du projet. Le projet est encore disponible pendant 30 jours. Et si tu ne connais pas encore l’univers d’Arsenic et Boule de Gomme, je t’invite à visiter leur site internet.

Un autre projet sur Ulule est en cours et tout aussi passionnant : L’édition d’une nouvelle Saison de l’étrange intitulée La ligue des écrivaines extraordinaires, La Relève. Inspiré des Pulp, des comics, des séries B, des récits d’aventure et d’horreur, on te propose de participer à la publication de romans mettant en scène des écrivaines ayant existé, mais sous la forme de super-héroïnes.Virginia Woolf, Renée Dunan et SelmaLagerlöff devront ainsi lutter contre différentes forces diaboliques. Les 3 romans sont écrits par des femmes : Laurianne Gourrier, Sushina Lagouje et George Spad ce qui change de ce type d’histoire et pourra apporter un nouveau point de vue littéraire sur les personnages féminins. Les paliers débutent à 20 euros pour la version numérique des trois romans puis 30 euros pour la version papier. Le projet prend fin dans 27 jours et est lancé par les éditions Les Moutons électriques qui ont déjà réalisé les campagnes précédentes : La ligue des écrivaines extraordinaires avec en vedette Jane Austen, les soeurs Brontë, Mary Shelley, mais aussi Les saisons de l’étrange, Les saisons de l’épouvante… Des projets qui sortent de l’ordinaire avec des couvertures chatoyantes et la mise en valeur d’auteures. Moi je fonce !

La créatrice de la semaine

Mandragore de bibliothèque

J’adore les objets mignons et Nelimae propose des créations qui me ravissent toujours. Depuis 2014, cette charmante créatrice réalise des bijoux, des petites figurines, des objets de décoration et des badges avec toujours un esprit kawaï et geek. C’est chez elle que j’ai trouvé ma mandragore de bibliothèque (qui tient compagnie à ma souris et ma limace de bibliothèque). A des prix très abordables, et souvent réalisés en pâte polymère ou en résine époxy de très bonne qualité, il y a toujours un cadeau à faire ou à se faire chez Nelimae. Ses influences ? Harry Potter, les films de Miyazaki, la Fantasy, l’imaginaire Geek, les mangas…

Pour découvrir un peu plus son univers, je t’invite à visiter sa page Instagram, sa page facebook et son compte sur Ungrandmarché.fr pour passer une commande. J’espère qu’elle fera des figurines spéciales pour Noël cette année. Ce serait un beau cadeau sous mon sapin !

Voilà, ma veille est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Attestation et mignonneries,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #21

Au sommaire de cette veille littéraire du net : des sites alternatifs à Amazon pour acheter des livres, une chaîne youtube d’analyse de films très médicale, un documentaire sur une littérature romantique confidentielle, un article choc sur un libraire qui reste ouvert pendant le confinement, une lecture live de contes pour Halloween, une créatrice sur céramique fan de l’automne et 3 concours pour gagner des livres.

L’article de la semaine qui fait réfléchir

Repéré sur Actualitté, depuis l’annonce du confinement et de la fermeture des librairies jugées non-essentielles contrairement aux FNAC, un libraire a décidé de laisser son commerce ouvert pour protester contre les mesures sanitaires. Un acte courageux pour dénoncer la manière dont le gouvernement considère les librairies : des commerces non-prioritaires en cas de crise. Il cherche également à sauver son commerce alors que les mois de novembre et décembre sont les plus sollicités dans l’année avant les fêtes de Noël. Et visiblement, il ne serait pas le seul libraire à résister. Sa décision m’a fait beaucoup réfléchir sur la désobéissance civique, même en cas de contexte sanitaire de crise et sur l’importance de la culture qui passe toujours après les besoins essentiels. Je trouve qu’on ne tient pas assez en compte l’aspect psychologique de ce second confinement, alors que la lecture et la culture sont des besoins qui permettent de résister à la dépression et à l’enfermement de manière générale. Espérons que cette initiative perdure et qu’il ne récupère pas une amende plus élevée que son chiffre d’affaire.

Les sites importants de la semaine

Si tu n’as pas fait le plein de lectures avant d’être mis en confinement jeudi, je te propose une liste non-exhaustive de plateformes où tu peux faire le plein tout en soutenant les libraires indépendants :

Placedeslibraires / Leslibraires / Librairiesindépendantes / Jesoutiensmalibrairie: trois sites pour des librairies indépendantes proposant une distribution presque identique. Tu y trouveras des tout type de livres papiers à récupérer en click and collect auprès de la librairie ou en livraison, et des livres numériques. La livraison n’est pas systématique.

Lalibrairie.com : Un regroupement de librairies indépendantes qui proposent systématiquement l’envoi postal de livres commandés.

Original Comics et AlbumComics sont deux librairies parisiennes spécialisées dans la bande dessinée et les comics. La première propose l’envoi à 1 centime de livraison à partir de 29 euros d’achat. Pour la seconde, les frais de port sont gratuits à partir de 50 euros d’achat. Tu peux aussi récupérer tes livres en click and collect gratuitement si tu habites à Paris.

Si tu préfères acheter local, il existe plusieurs sites qui renvoient aux libraires de ta région : Chezmonlibraire (Rhône-Alpe), Librest (Grand Paris), Librairesdusud (Sud de la France), Librairesenseine (Ouest parisien), Libr’Aire (Hauts de France), Librairesdel’Est (Est de la France).

Tu peux aussi commander auprès de ta maison d’édition préférée. Par exemple, les Editions du Chat Noir ont un site internet et assurent la livraison directement chez toi.

Tu peux aussi retrouver quelques liens dans mes veilles précédentes vers des sites qui te proposent des ebook gratuits. A ce sujet, le site confinementlecture va reprendre du service à partir du 31 octobre pour proposer des packs de livres numériques gratuits. Il te suffit pour cela de t’inscrire via le formulaire présent sur leur site internet pour en bénéficier. 😉

L’événement du weekend

Le Centre de l’Imaginaire Arthurien situé en Bretagne et l’Office de l’Imaginaire Ardennais, te proposent ce samedi 31 octobre plusieurs lectures en live de contes d’Halloween avec de grands conteurs comme Pierre Dubois ou Claudine Glot. L’évènement aura lieu sur Facebook à partir de 20h sur l’évènement Légendarium des saisons -Récits d’Automne. Moi qui n’avait rien prévu pour Halloween, je serai au rendez-vous, ne serait-ce que pour écouter la voix rocailleuse de Pierre Dubois !

Les concours instagram du moment

A l’occasion de la sortie du dernier tome de la série Nixi Turner contre les Croquemitaines par Fabrice Colin, les éditions du Chat Noir te proposent de gagner les 5 tomes dans un petit concours sur leur page Instagram. Le concours se termine ce samedi 31 octobre à minuit, alors il va falloir être rapide ! Pour participer, tague deux amis en commentaire, like le post et leur page instagram, partage le post en story… bref, les trucs habituels de concours.

Si tu préfères un roman adulte avec une histoire située dans une Corée médiévale, la youtubeuse Céline de BooktubersApp met en jeu un exemplaire dédicacé du nouveau livre de Céline Chevet : Sous les sabots des Dieux publié aux éditions du Chat noir aussi ! Le concours se termine le 4 novembre. Pour participer, il faut s’abonner à son compte instagram, partager le concours en story et taguer 3 personnes en commentaire.

Enfin, sur le compte Instagram du Mois Américain, c’est la folie depuis cette semaine : chaque jour, il y a un livre à gagner sur le thème du pays de l’Oncle Sam. La durée de participation est très courte et la plupart des dates limites des livres proposés sont pour le 31 octobre, donc si tu aimes les Etats-Unis, fonce !

La chaîne youtube du moment

Episode Spécial Scream du Coroner

En cherchant des critiques de films cette semaine, je suis tombée sur la chaîne du Coroner. C’est une chaîne youtube de critique de cinéma très bien mise en scène avec un médecin légiste comme présentateur qui va disséquer un film en 7 minutes pour t’en expliquer les ressorts et parfois son impact sur l’époque. Avec l’épisode sur Scream, il évoque le renouvellement des slasher movie : ces films d’horreur avec un tueur en série qui tue des adolescents. J’ai beaucoup apprécié l’épisode sur Twin Peaks, dont j’ai regardé les deux saisons dans la douleur il y a peu, tellement les longueurs m’insupportaient. J’en ai beaucoup mieux compris l’essence et ce que cela a apporté aux séries policières. Une chaîne que je te conseille si tu apprécies le cinéma et que tu aimes la scénarisation des chroniques vidéos.

Le documentaire du jour

Sur les conseils de Babitty, une amie du club de Lecture des Littéravores, j’ai regardé hier soir un documentaire Netflix sur la littérature romantique Amish. Dit comme ça, on dirait une punition, mais en vérité, j’ai découvert un univers parallèle ! Le docu t’explique en 16 minutes, par une spécialiste des romans d’amour qui travaille pour BuzzFeed, le succès des romans d’amour amish et ce qu’en pensent les amish. Car… aucun amish n’en écrit, ni est consulté sur le sujet ! Et souvent les fictions… ne sont qu’une représentation imaginaire de ce qui peut se passer dans ces communautés religieuse. Le succès tient au fait que les lectrices américaines y retrouvent des valeurs chrétiennes, des histoires d’amour très chastes et un mode de vie simple et déconnecté de la modernité. Un documentaire intéressant quant on sait que la Mommy Porn litterature avec Cinquante nuances de Grey est tout aussi populaire en parallèle et qu’il ne prône absolument pas les mêmes valeurs… Si le sujet t’intéresse en plus du documentaire, je te renvoie à l’article de Babitty sur son blog : Histoire naturelle de Bibliophiles.

La créatrice de la saison

J’adore la saison de l’automne et je ne pouvais pas ne pas évoquer la créatrice de La fabrique des mignonneries, Sarah Paviot. Elle réalise des miniatures en céramique de petits animaux ou de créatures imaginaires sur le thème de l’automne : bonhommes citrouilles, choixpeau magique, champignons vivants, mandragores, petits fantômes… Chaque pièce est unique et réalisée à la main. La créatrice est basée à Caen et vend ses figurines sur Etsy. Elle a également un compte instagram où elle met en ligne des photos de ses dernières créations et organise parfois des concours pour en gagner. Je t’invite à découvrir son univers charmant et mignon si tu apprécies comme moi les miniatures et les figurines.

Voilà, ma veille est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Des bonbons ou un sort,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #20

Au sommaire de cette veille littéraire du net : 3 concours pour gagner des livres et 1 concours spécial jeune auteur pour gagner des services, la remise du prix du PLIB 2020, des évènements autour de la littérature de l’imaginaire, un documentaire-fiction autour d’un écrivain russe accro à la drogue, la PAL d’automne d’un personnage fictif, une vidéo marrante d’une pub japonaise pour une librairie en manque de stocks, une plateforme de financement participatif spécialisée dans le livre, et des idées de chaîne youtube pour chiller en automne…

Les évènements littéraires de la semaine

J’ai zappé complètement d’en parler dans ma veille précédente (mea culpa), mais le Mois de l’Imaginaire a bien commencé début octobre avec de nombreuses sorties et manifestations autour de la littérature de l’Imaginaire. Les deux dernières conférences en date ont eu lieu cette semaine autour de Lovecraft et s’intitulent Le pouvoir des mots chez Lovecraft et les auteurs de Lovecraft Circle, ainsi que Les Sources de pouvoir dans le mythe de Cthulhu. Je t’invite à guetter les prochains événements du mois sur la page facebook de la manifestation plutôt que le site internet qui est plutôt vide. Si tu souhaites relayer un événement en lien avec la littérature de l’imaginaire, n’hésite pas à indiquer le hashtag #moisdelimaginaire sur les réseaux sociaux.

Sans doute dans ce cadre, les Editions du Chat Noir proposent tout le mois d’octobre plusieurs live sur leur compte Instagram. Les prochains à venir concernent l’auteur Fabien Clavel vendredi 23 octobre, Enamorte pour son livre Les yeux améthyste mercredi 28 octobre et un live spécial sur l’annonce des nouvelles retenues suite à l’appel à texte pour l’anthologie 9 le samedi 31 octobre. Tous les lives ont lieu à 20h à chaque fois et c’est l’occasion de poser des questions aux auteurs ou à l’éditeur, alors n’hésite pas !

Enfin, et depuis le temps que je l’attends, nous allons enfin connaître le vainqueur du PLIB 2020 (tu te rappelles, le prix auquel j’ai participé cette année !). L’annonce du vainqueur aura lieu en live sur la page youtube, facebook et le Twitch du PLIB lors d’une remise de prix virtuelle le samedi 17 octobre à 19h. Avant l’annonce, l’après-midi sera ponctué de diverses conférences live à partir de 10h30 le matin : La place de l’imaginaire en bibliothèque, Quelle visibilité pour la littérature de l’imaginaire hors de France ?, etc… De quoi s’occuper tout le samedi ! Alors, une idée du vainqueur ? 🙂

La vidéo marrante de la semaine

Je suis tombée par hasard sur cette vidéo en lisant un article d’ID Books sur la crise économique du livre au Japon à cause du Covid-19. Il s’agit d‘une campagne de publicité pour la librairie d’occasion très populaire Book Off qui rachète et revend les livres des particuliers (un peu de Gibert japonais). Avec la crise, les stocks de la librairie sont presque vides. Aussi les libraires ont réalisé cette vidéo afin de convaincre les gens de vendre leurs livres pour renflouer les rayons. C’est dommage qu’il n’y ait pas la traduction mais pour résumer, ils donnent des arguments marrants comme  » Vendez les livres laissés par votre petite-amie que vous avez oublié » ou « Des ouvrages qui vous donneraient l’air cool », ou encore « Des livres que n’avez pas lus même si vous étiez coincés à la maison »… le tout en scandant « Hon » qui veut dire livre entre chaque proposition. Derrière la triste réalité du marché du livre, j’ai trouvé intelligent la manière dont l’abordent les japonais : avec humour mais aussi le sens pratique. Bref, si jamais tu es au Japon et que tu as des livres à vendre, n’hésite pas ! La librairie manque surtout de livres de poche. Et en passant, la librairie a aussi pignon sur vue en France. Elle est spécialisée dans l’occasion mais aussi les livres en japonais et anglais.

Les concours de la semaine

J’ai trouvé 4 concours cette semaine sur les réseaux : 3 pour gagner des livres et un pour des services autour d’un manuscrit si tu es jeune auteur. Sans plus attendre, en voici le détail :

Si tu aimes le Young Adult plutôt jeunesse, Albin Michel jeunesse en partenariat avec la blogueuse Livres Enchantés te proposent de gagner les deux premiers tomes de la série de Julie Bonnie : L’internat de l’île aux cigales. Pour citer Livres Enchantés, il s’agit d’un roman autour de thèmes tels que « la musique, la vie, la solidarité et le dépassement de soi ». Ce concours est organisé à l’occasion de la sortie du tome 2 : La maison cachée. Il se termine le 20/10/2020. Pour les détails de participation, je te renvoie au post instagram de Livres Enchantés. Par ailleurs, si tu apprécies les jolies mise en scène de livres sur les comptes instagram, tu apprécieras beaucoup le sien. Il fourmille d’objets magiques et de décorations saisonnières. 😉

Si tu préfères les romans adultes, les éditions Flammarion en partenariat avec la blogueuse belge The Eden Of Books proposent aussi un concours sur Instagram afin de remporter l’un des deux titres suivants : Sexy Summer de Mathilde Alet et Les dédicaces de Cyril Massarotto. Le concours est ouvert jusqu’au 19 octobre et les détails sont à retrouver sur le post Instagram de The Eden of Books. Elle réalise de nombreux concours et régulièrement, ainsi que des PAL thématiques intéressante. Je t’invite à t’abonner à sa page si tu en as l’occasion, ou mieux à son blog. 🙂

Enfin, si tu souhaites découvrir de nouveaux auteurs et que l’auto-édition attise ta curiosité le compte instagram Lesautoéditésetnous propose également de remporter des titres dans le cadre de deux concours. Le premier concerne des lots de livres numériques et est valable jusqu’au 31 octobre et le second concerne des livres brochés jusqu’au 2 novembre. Tu peux participer aux deux et demander l’ensemble des lots. Ils sont assez généreux ! Et si tu as des réticences vis à vis de l’auto-édition, je t’invite à lire mon article sur le sujet où je t’explique ce qui m’a fait changer d’avis. 🙂

Non contents de proposer déjà deux concours pour gagner des livres, Lesautoéditésetnous propose aussi un concours pour les auteurs afin de gagner des services autour de l’écriture de leur livre : la correction d’une partie du manuscrit, une prestation service presse pendant un mois, une réduction sur l’illustration, un marque-page. Le concours est valable jusqu’au 1er novembre et il est possible de concourir pour plusieurs lots.

La série du moment

Arte a diffusé depuis le 3 octobre une série en huit épisodes qui retrace la vie de l’écrivain et médecin russe Mikhail Boulgakov avec dans le rôle principal : Daniel Radcliffe…et John Hamm (l’acteur principal de Mad Men). En gros, la série retrace les jeunes années du médecin dans la campagne russe en 1917 et les situations ubuesques auxquelles il est confronté… et qui vont le faire tomber dans la drogue et une sorte de dialogue bizarre avec lui-même adulte et vieux. Une série complètement WTF, basée sur deux écrits autobiographiques de Boulgakov : Récits d’un jeune médecinMorphine et Les aventures singulières d’un docteur. Un bon moment à passer, si on passe les scènes de chirurgie un peu gore, avec de l’humour grinçant et désabusé. On retrouve un Daniel Radcliffe dépassé par les évènements et un John Hamm blasé par ce qu’il voit. Bref, je te recommande la série qui est toujours disponible sur le site d’Arte ici sous le titre de A joug doctor’s notebook. Même si tu n’as pas lu Boulgakov, tu vas passer un bon moment.

La PAL de la semaine

Depuis que l’automne est là, j’ai envie de me glisser sous un plaid avec un chocolat chaud en regardant des séries d’automne. Je t’ai déjà parlé de ma passion honteuse pour Un soupçon de magie, mais cette fois je vais aborder une autre série qui a toujours l’air d’avoir lieu en automne : Gilmore Girls ! Si tu ne connais pas, il s’agit de l’histoire d’une mère célibataire farfelue, Lorelei et de sa fille, Rory très intelligente, qui vivent dans un petit village américain appelé Stars Hollow où il arrive toujours des trucs de village. C’est une série cocooning très sympa où les dialogues vont très vite et sont assez drôle mais qui a surtout un grand intérêt pour la lectrice que je suis car… Rory est une lectrice assidue !

J’ai découvert grâce à mon club de lecture qu’il existait même… une PAL de ses lectures sur Sens Critique réalisé par une fan qui a le sens du détail vu qu’elle cite le nom de l’épisode d’où chaque livre est tiré. Du coup, j’ai trouvé amusant de mettre le nez dedans et il se trouve que notre héroïne aime autant la littérature américaine que française, la littérature classique et aussi de la Science-Fiction. Bref, des idées de lecture en plus à découvrir ! Si jamais tu connais d’autres lectures de personnages fictifs, n’hésite pas à partager. Cela m’intéresse fortement… 😉

La plateforme de financement participatif de la semaine

Je suis tombée sur un article d’Actualitté (encore !) cette semaine, qui parlait de l’essor des plateformes de financement participatif pendant le confinement pour la filière livre avec l’accroissement du livre numérique en Italie.

L’article est centré sur une plateforme italienne : Bookabook, qui propose exclusivement des projets de financement liés au livre mais aussi une communauté de lecteurs. Au niveau du fonctionnement, les éditeurs font une première sélection de projets, puis diffusent les livres à la communauté de lecteurs qui peut accéder aux brouillons d’écriture, les commenter, et commander des exemplaires inédits. La publication est réalisée au bout de 200 exemplaires en précommande par projet. Il s’agit là d’une manière innovante de faire participer les contributeurs aux projets et je crois que c’est la première fois que je vois une manière de fonctionner dans un financement participatif. A part sur Wattpad mais qui n’implique pas de financement, c’est totalement inédit. Je m’interroge seulement sur la manière de procéder vis à vis de l’auteur : est-ce qu’il voit les commentaires de ses lecteurs de façon positive ? Est-ce que cela influe ou non sur ses choix d’écriture ? Est-ce que cela remplace le travail d’un vrai relecteur ? En tout cas, c’est aussi la première fois à ma connaissance, que je vois une plateforme spécialisée dans le livre et cela bouleverse complètement le rapport à l’édition traditionnelle : on publie ce qui est vraiment plébiscité par les lecteurs et non pas sur un pari qui pourrait marcher…ou pas. Il y a un intérêt à creuser peut-être pour permettre d’une production raisonnée de l’édition au lieu du fleuve ultra prolifique qui ne fait que grandir d’années en années.

Les vidéos pour chiller de la semaine

Quand j’écris, il m’arrive de mettre une ambiance sonore pour me recentrer mais aussi ne pas me laisser distraire par la musique. Sans aller jusque dans l’ASMR, je recherche avant tout des bruits de nature et celles sur l’automne ne font pas exception à la règle. J’ai eu envie de partager avec toi mes chaîne préférées comme dans ma Watch #10 où j’ai évoqué la musique Lo-Fi.

Il y a tout d’abord la chaîne New Bliss. Le créateur réalise principalement des vidéos qui te montrent un intérieur de type cabane ou bibliothèque avec le crépitement du feu et le bruit d’un orage dehors ou de la pluie sur les vitres. Il y en a même une avec les bruits de la nuit. Ma vidéo préférée est celle d’une bibliothèque avec un petit bureau et deux fauteuils au coin du feu :

J’aime également la chaîne youtube White Noise tranquility qui propose le même type de vidéo centré un peu plus sur des cabanes et des intérieurs douillets où le feu crépite alors que dehors la neige tombe. Ma préférée est celle-ci :

Enfin, un peu plus fun mais moins joli au niveau de la vidéo, la chaîne Autumn Cozy m’apporte des ambiance sonore un peu creepy parfois avec des bruits de fantômes ou de nuit, de craquements dans les feuilles, de bruits de pages qui tournent. Ma préférée est celle-ci, autour d’une maison hantée :

Certaines vidéos sont idéales également pour lire ou pour s’endormir (sauf si tu as peur des fantômes). N’hésite pas à partager tes chaines youtubes de ce type que je ne connaitrais pas encore en commentaire. Cela me ferait très plaisir.

Voilà, ma veille est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Bouillote et chat endormi,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #19

Au sommaire de cette veille littéraire du net : un challenge de dessin automnal, l’adaptation littéraire du moment sur Netflix, un documentaire sur un maître du roman d’horreur, des illustrations gratuites tirées de films d’animation japonais à télécharger, une challenge d’écriture sur Twitter, une offre de partenariat pour des blogueurs, et une collection de miniatures royales.

Un challenge de dessin pour l’automne

Cette semaine, j’ai commencé un inktober challenge spécial sur l’Automne parce que c’est une de mes saisons préférées mais aussi parce que je souhaite m’améliorer en dessin tout en m’amusant.

Pour rappel, un inktober, c’est un challenge de dessin au stylo bille, mais tu peux utiliser d’autres outils comme la peinture, le crayon de papier, etc… Il a lieu souvent en octobre (d’où le jeu de mots ink-October).

Je l’ai déjà partagé sur mon compte Instagram, mais si tu es passé à côté, j’ai choisi cet Inktober là, réalisé par Elise Francisse :

Dans mon club de lecture, nous avons chacune choisi des thématiques d’inktober différentes et cela donne un joyeux mélange entre halloween, les sorcières ou la nature. Tu peux retrouver d’autres thématiques d’Inktober en utilisant le hastag #inktoberlist sur Instagram si celui que j’ai choisi ne te tente pas.

J’ai décidé pour m’amuser de partager mes « créations » pas folichonnes sur une story permanente de mon compte Instagram chaque jour. Si cela t’intéresse, tu peux aller voir 😉

L’adaptation littéraire à voir sur Netflix

J’en parlais lors d’une veille précédente, Netflix a adapté le roman Enola Holmes en film. Il a été diffusé la semaine dernière sur la plateforme et j’ai justement eu l’occasion de le regarder.

Il faut garder en tête que c’est l’adaptation d’un roman jeunesse à l’origine, donc le film est orienté plutôt pour la tranche ado-adulte, sinon certains détails risquent de t’agacer au niveau du scénario.

Le pitch de départ est la disparition de la mère d’Enola, la soeur de Sherlock et Mycroft Holmes. Ce qui réunit la fratrie au manoir Holmes qui tombe en décrépitude. Dès le départ, on met l’accent sur le côté détestable de Mycroft qui souhaite une soeur bien éduquée, autrement dit une future Lady, épouse et mère qui sait faire les corvées et surtout se taire. Mais la mère Holmes a élevé sa fille dans l’idée de ne pas dépendre des hommes et lui a appris entre autres choses à se battre. Donc l’inverse d’une Lady, au grand dam de Mycroft.

Cela n’est pas pour déplaire à Sherlock qui voit en sa speur un mini-moi tout aussi futé, même s’il renonce à la prendre en charge ou à se battre pour en récupérer la tutelle auprès de Mycroft. J’ai trouvé Henry Cavill un peu mou pour un Sherlock et surtout trop émotif. Je comprends maintenant pourquoi Netflix a eu droit à un procès par la Conan Doyle Estate pour avoir représenté un Sherlock trop chaleureux. Dans les intrigues de base, il est plutôt froid et distant vis à vis des autres être humains…A l’inverse, Mycroft est tout à fait détestable et j’ai beaucoup apprécié le jeu d’acteur de Sam Claflin (vu dans Avant Toi).

Passé les costumes et les décors particulièrement recherchés, l’héroïne nous embarque dans une enquête digne de son frère à travers Londres, pour retrouver sa mère, avec toujours la crainte de l’abandon en filagramme. Pour conclure, je dirais que c’est plutôt réussi. Le message est surtout axé sur le féminisme et le fait de voler de ses propres ailes. Le seul truc qui m’a agacée est le fait qu’Enola passe son temps à briser le quatrième mur en s’adressant au spectateur. Même si cela est parfois amusant…

Le documentaire de la semaine

Du 16 octobre au 21 décembre prochain, Arte diffuse un documentaire intitulé : Stephen King, le mal nécessaire qui met en avant l’écrivain et son univers effrayant. En 52 minutes tu en sauras plus sur ce maître de l’horreur, sa vie, son oeuvre, sa méthode d’écriture, ce qui lui fait peur…Le film est réalisé par Julien Dupuy et a été approuvé par l’auteur à succès.

Mais ce n’est pas tout, car Arte prévoit de diffuser 4 films adaptés des romans de Stephen King à partir du 23 octobre pour la période d’Halloween : Terreur à l’opéra, Dead Zone, l’Emmurée vivante et Soeurs de sang. Si tu ne savais pas quels films d’horreur regarder pour Halloween, tu as maintenant quelques suggestions.

Pour plus de détails sur la programmation, je t’invite à lire l’article d‘Actualitté sur le sujet, en attendant de voir les projections en replay sur Arte-TV.

Le cadeau de la semaine

…est signé le Studio Ghibli ! Le célèbre studio japonais te propose en téléchargement libre et gratuit plus de 400 images en couleur de haute qualité provenant de ses plus célèbres films : Le voyage de Chihiro, Arrietty, Ponyo sur le falaise, La colline aux coquelicots…

Pour bénéficier de ces images, que tu pourras utiliser comme bon te semble (fond d’écran, illustrations…), il suffit de te rendre sur le site du studio. Attention toutefois : tout est en japonais ! Je te conseille donc de passer à la traduction automatique via google une fois dessus pour comprendre un minimum le texte.

Pourquoi Ghibli fait ce cadeau à ses fans? Aucune idée. Peut-être pour adoucir un peu la crise sanitaire qui sait ?

Le challenge d’écriture du moment

Je suis tombée sur le Challenge Writober en scrollant sur le compte Twitter d’Elodie Serrano, (l’auteure du roman Cuits à Point dont je t’ai déjà parlé).

Il s’agit d’un challenge d’écriture qui a lieu en Octobre. La version proposée par Elodie est celle créée par @Nanochimères, alias @fuzzyraptor, alias Marion Sabourdy (trop d’alias !) et c’est une spéciale littérature de l’imaginaire avec pour thème principal la nostalgie.

Comment ça marche ? Chaque jour, tu écris une nanofiction en un tweet et un gif en fonction du thème du jour, puis tu la poste en commentaire sur le compte twitter de @Nanochimères, sous le post principal du challenge.

Je trouve que c’est un bon exercice d’écriture car il faut être concis (NB : un tweet, c’est 280 signes). Et le gif apporte un peu d’illustration et de mouvement au texte.

Si tu n’as pas de compte twtitter, tu peux quand même t’inspirer du challenge et partager tes écrits sur ton compte Facebook, Instagram ou même les garder pour toi. C’est toi qui vois. 🙂

Le partenariat de la semaine

Les éditions Scrineo proposent un partenariat aux blogueurs littéraires qui aiment leur livres pour l’année 2020.

Si tu es blogueur/booktubeur littéraire depuis 6 mois et que tu attends avec impatience chacune de leurs parutions, c’est le moment de tenter ta chance. A la clé : l’envoi de services presse toute l’année, autrement dit leurs dernières parutions, gratuitement, en échange d’une chronique.

J’avoue avoir été très tentée par ce partenariat car j’aime beaucoup leurs publications adultes ou ados comme Rouille de Floriane Soulas. Et contrairement à ce que j’ai pu dire sur les services presse, l’essentiel est de bien choisir son partenaire et savoir dans quoi l’on s’engage.

Mais je n’ai pas le temps cette année, car je viens de m’inscrire à un atelier d’écriture (Spoiler Alert!). Et je ne pense pas pouvoir assumer de recevoir de nouveaux livres entre ceux de ma PAL et ceux que je ramène du boulot.

Il n’empêche que si tu es fan de cette maison d’édition, n’hésite pas, fonce ! C’est une opportunité de lectures gratuites et d’une possible mise en valeur de ton blog en affichant un tel partenaire.

L’offre est valable jusqu’au 9 octobre à 12h et le formulaire est à remplir ici. Les candidats recevront une réponse la semaine du 19 octobre.

La miniature de la semaine

J’ai une passion pour les miniatures et la Maison de poupée de la Reine Mary ne fait pas exception à la règle.

Il s’agit d’une maison de poupée gigantesque qui représente un château entier avec ses jardins, datant de 1921, offerte à la reine Mary, épouse du roi George V par son amie d’enfance la Princesse Marie-Louise. En plus d’être un terrain de jeu royal, l’objet participe au patrimoine culturel anglais en étant un témoignage parfait de l’époque Edwardienne. La maison dispose de décorations et de véritables tableaux de maître miniatures mais aussi des objets d’époque, de l’eau et de l’électricité et même d’un mini-ascenseur fonctionnel !

Dans la vidéo ci-dessus, on se rend compte du travail énorme de conservation du service de restauration. Il y a des milliers de pièces, parfois minuscules, à inspecter, dépoussiérer, réparer. Et tout est photographié afin que le public puisse voir de plus près certains objets sur le site internet dédié à la maison de poupées.

Car comme l’explique la conservatrice, lorsque l’on visite le château de Windsor, où la maison de poupée est entreposée, on n’a pas le temps de voir tous les détails. Je ne l’ai personnellement jamais vue en vrai, mais c’est le prochain truc prévu sur ma liste la prochaine fois que je vais à Londres.

Pour la petite histoire, on raconte qu’afin de fournir la bibliothèque de maison de poupée en livres miniatures, la Princesse Marie-Louise, cousine de George V, aurait demandé aux écrivains de son temps de lui écrire des histoires originales ou de fournir leurs récits classiques. C’est ainsi que l’on retrouve des écrits de J.M. Barrie, John Buchan, G.K. Chesterton, Joseph Conrad, Sir Arthur Conan Doyle, John Galsworthy, Robert Graves, Thomas Hardy, Aldous Huxley, Rudyard Kipling, Somerset Maugham, A.A. Milne, Vita Sackwille-West et Edith Wharton… en version miniature. La princesse s’amusait avec son cousin à jouer aux bibliothécaires !

Il y a peu, on a redécouvert dans cette bibliothèque miniature un livre qui avait totalement disparu dans sa forme originale depuis un siècle : A note of explanation de la poétesse et romancière anglaise Vita Sackville-West. Une chance que cette copie miniature existe encore !

La même Princesse a demandé aussi à 700 artistes peintres de son époque de réaliser des miniatures de certains de leurs tableaux afin de décorer la maison.

Comme quoi un simple jouet pour enfant peut devenir un vrai chef-d’oeuvre royal !

Si la maison t’intéresse, tu peux la découvrir pièce par pièce sur le site dédié. Il y a également quelques vidéos disponibles en ligne sur youtube, à défaut de la voir en vrai au château de Windsor. 🙂

Voilà, ma veille est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Chocolat chaud et chat endormi,

A. Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #18

Au sommaire de cette veille littéraire du net : Trois concours pour gagner des livres, deux événements littéraires LGBT+, des box pour bien profiter de l’automne, un challenge d’écriture collaborative, un challenge littéraire amusant, une vidéo témoignage sur les débuts d’auteures connues en maison d’édition, un article choc sur Amazon et ses clubs lecture.

L’article de la semaine qui fait réfléchir 

Hier matin, lors de ma veille pro quotidienne, je suis tombée sur un article d’Actualitté qui évoquait le lancement de clubs de lecture par Amazon USA. L’information me semblant bizarre, j’ai cliqué ( oui, je suis un pigeon) et j’ai découvert avec effroi que le géant du commerce souhaitait effectivement lancer un nouveau service de club lecture qui pourrait concurrencer la plateforme Goodreads (l’équivalent américain de Babelio).

Or, Amazon possède Goodreads. N’est-ce pas un peu étrange de proposer un service qui existe déjà dans une autre filiale que l’on possède ? Pas si l’on considère que Goodreads, malgré sa prédominance du marché du réseau social littéraire est une grosse machine pleine de dysfonctionnements avec des recommandations sans queue ni tête.

Alors qu’apporte de plus ce nouveau service Amazon ? Rien de plus que des listes de livres à acheter. Quand un algorithme remplace un libraire, ce n’est pas forcément pour le meilleur. Et n’oublions pas que même si l’idée de créer son club de lecture sur Amazon reste séduisante, cela contribue une fois de plus à récupérer vos données à des fins commerciales.

La question que je me pose est de savoir si quelqu’un peut arriver à concurrencer le géant pour vendre des livres, maintenant qu’il dispose d’un réseau social littéraire de la taille de Facebook pour les liens d’affiliation et qu’il propose ce nouveau service ? Il y aurait un renforcement des propositions de librairies indépendantes à réaliser en France,  et peut-être un développement des clubs lectures par d’autres biais à mettre en avant.

Si le fonctionnement de ce club lecture Amazon t’intéresse, voici la FAQ américaine du futur service pour te faire une idée.

Les événements littéraires de la semaine

                         

Ce weekend a lieu le Festival Fantastiqueer à Strasbourg. En fait, ça a commencé hier, mais je m’en suis aperçue trop tard… Sur trois jours, tu pourras découvrir des auteurs LGBT+ de romans SFFF avec des rencontres, un atelier d’écriture, un atelier GN, une soirée jeux de rôle, etc… Le festival devait être plus élaboré mais pour des raisons sanitaires, le plus gros des activités est reporté à juin 2021. C’est donc en petit comité qu’il est maintenu. Pour plus de détails, je te renvoie au site dédié. Le petit + : le site du festival héberge une bibliothèque  qui recense les romans de SFFF à tendance LGBT+, en partenariat avec la Rainbowthèque, site collaboratif dont je t’ai déjà parlé. Tu peux soumettre des livres si tu souhaites participer au projet.

Autre événement en lien avec la communauté LGBT+ : Y/Men, la convention spécial Yaoi, le manga (érotique) gay se tiendra le 26 septembre prochain à Lyon. Pour 6 euros, tu pourras accéder à de nombreux jeux et quizz prévus sur place, un défilé cosplay, des ateliers créatifs, un karaoké géant, et des tables-ronde autour du manga incluant des sujets hot ! Si tu souhaites plus d’informations, je t’invite à consulter le programme de la convention.

Le challenge d’écriture du moment

Vu sur Instagram, sur le compte de Violainejaneau, un challenge d’écriture commune est en cours sur les réseaux sociaux, lancé par la blogueuse Jenniferdainaart. Le principe est simple : Jennifer a rédigé le premier chapitre et lancé le synopsis : il s’agit d’écrire une histoire autour d’une jeune femme réalise la réalité d’un monde magique lorsqu’elle hérite d’une mystérieuse clé au décès de son oncle.

26 auteures se sont inscrites pour continuer l’histoire chapitre par chapitre pendant tout le mois de septembre. A chaque fois, elles publient leur morceau d’histoire sur un post instagram dans la zone texte, en citant l’auteure précédente et la suivante pour qu’on puisse suivre l’histoire. Le post doit être court : 300 mots et il y a quelques règles à respecter que Jennifer a énoncé en Story.

A la fin du mois, le texte est réuni sur le compte de Jennifer et on y apporte quelques corrections si j’ai tout saisi. Pendant tout le challenge, les participants peuvent aussi échanger via un serveur Discord.

Si le sujet t’intéresse, je t’invite à suivre son projet et le texte du mois de septembre. Et si tu veux participer, il reste de nombreuses places pour le mois d’octobre dont l’histoire est la suivante : A l’approche de Samhain après une séance de spiritisme avec ses amis, un jeune homme est retrouvé mort chez lui. Bon challenge !

Les concours de la semaine

           

Beaucoup de concours sur Instagram cette semaine !

Si tu aimes la littérature contemporaine, la Kube box t’invite à gagner l’ensemble des romans sélectionnés pour le prix Goncourt de cette année, soit 15 livres !  Pour cela, il suffit de s’inscrire à leur jeu concours sur leur site internet et de le partager pour multiplier tes chances d’être tiré au sort. Le concours se termine mercredi 30 septembre.

Si tu préfères les romans gothiques, je te conseille le concours organisé par Livres enchantés sur son compte Instagram en partenariat avec les éditions Noir d’Absinthe. Pour fêter ses 4k abonnés, la blogueuse te propose de gagner un ebook de la maison d’édition. Pour cela, il suffit d’être abonné à son compte instagram et à celui de Noir d’Absinthe et de partager le concours dans sa story en la mentionnant. Les modalités se trouvent actuellement dans la story instagram de la blogueuse et le concours se termine d’ici 6 jours.

Enfin, si tu n’as pas d’idées précises, mon ancien binôme du challenge des alliés, Shury Lecture te propose de gagner le ou les livres de ton choix parmi ceux de sa bibliothèque. Il te suffit d’indiquer en commentaire de son post instagram ce qui t’intéresse. Pas de contrepartie à prévoir. Le tirage au sort aura lieu le 8 octobre et le jeu est ouvert à la France et la Belgique. 🙂

La vidéo de la semaine

La Charte des auteurs de littérature jeunesse lance une série de vidéos sur les femmes auteures. A travers 5 vidéos de 8 minutes, 8 auteures répondent à la question : Être une femme est-il un point de difficulté dans la pratique de son métier d’autrice ? Pour le moment deux vidéos sont en ligne sur le compte youtube de la Charte : Les débuts et Les difficultés. Voici la première vidéo pour te faire une idée :

Le sujet est intéressant car il est peu abordé, mais les discriminations liées au genre existent même dans le métier d’auteure. J’ai trouvé pertinent le choix des femmes interrogées car elles sont de milieux, couleur, âge et styles complètement différents. Certaines écrivent pour la jeunesse, d’autres pour les adultes, d’autres encore de la BD. Une série à suivre !

Les box de la saison

         

Je ne sais pas pour toi, mais en automne j’aime bien l’ambiance cocooning et quoi de mieux qu’un bon thé associé à une tablette de chocolat pour se remonter le moral quand il pleut dehors ? Bon, en ce moment, c’est plutôt la canicule. Mais j’anticipe sur les mauvais jours.

J’ai offert récemment une box spéciale chocolat noir à ma petite maman pour son anniversaire et j’ai trouvé l’offre tellement top que je souhaitais en parler. Il s’agit de la box Raconte moi un chocolat. J’ai pris la formule trois mois pour 70 euros environ. Elle comprend un envoi de trois tablettes de chocolats noirs différents par mois, accompagnés d’un fascicule explicatif sur l’origine des tablettes. Il y a une formule mensuelle à 20 eur et une autre également sur 6 mois. On reçoit le colis par voie postale directement chez soi. De quoi craquer avec un bon livre ! Ma mère est ravie et j’envisage de me prendre un abonnement moi aussi.

Pour se réchauffer, il y a aussi la thé Box, une box entièrement dédiée au thé et accompagnée de douceurs. Les boîtes sont jolies et à thématique : cuisine, jardin japonais, maison de famille, etc…Tu peux l’offrir ou te faire un cadeau. Pour cela, il existe plusieurs abonnements : 3 mois (65.70 euros), 6 mois (125 euros)… et tu reçois une box chaque mois comprenant 30 thés différents, quelques biscuits, des goodies comme des marque-pages ou des cartes, et un cahier de saveurs comprenant des recettes. Bref, je pense la commander pour passer mes soirées d’automne sous mon plaid devant la cheminée. Je ne sais pas pour toi, mais je me lasse souvent de mes thés et je suis très curieuse d’en découvrir de nouveaux. Cette box est un bon moyen de satisfaire ma curiosité.

Peut-être connais-tu ces box ? Si oui, n’hésite pas à me faire un retour en commentaire. 🙂

Le challenge littéraire du moment

Après le Mois Américain et le Pumpkin Autumn Challenge 2020 (je te renvoie vers mes PAL associées car je participe aux deux), j’ai découvert le #Challengefoireux sur le compte instagram de la Foire du livre de Bruxelles.

Mais qu’est-ce que c’est que ce truc me diras-tu ? C’est un challenge littéraire qui prend les autres à contre-pied en inventant trois types de livres à lire chaque mois, toujours dans l’objectif de te faire diminuer ta PAL.

Pour le mois de septembre, il faudra lire : un livre dont l’intrigue se situe dans un autre pays, un livre recommandé par un ami, et un livre que tu aurais dû lire pour l’école.

J’ai trouvé l’idée amusante et je pense réaliser mes propres challenges foireux pour les mois à venir. Peut-être même que je vais l’inclure dans ma version du Bookopoly que je prépare pour l’année 2021 pour les cartes chance. Affaire à suivre…

Si le challenge t’intéresse, je te renvoie au hashtag associé sur Instagram afin de retrouver les posts des mois précédents. Peut-être souhaiteras-tu créer les tiens ? N’hésite pas à me faire des propositions en commentaire. 😉

Tu l’auras remarqué, il n’y a pas d’article sur un artiste cette semaine. Je n’avais pas d’idées. Ce sera pour la prochaine veille ! 😉

Ma veille littéraire du net se termine. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Thé et plaid tout doux,

A.Chatterton

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #17

Au sommaire de cette veille littéraire du net : un podcast sur les comédies musicales, une collection dédiée aux œuvres matrimoniales peu connues, une étude comparative de méthodes de formation en ligne pour écrire son premier livre, un évènement steampunk, un challenge littéraire pour l’automne, un concours au parfum d’halloween et une créatrice de papeterie aux couleurs automnales…

L’article de la semaine

Il date d’avril  mais j’ai beaucoup aimé l’article de la blogueuse Veryimportantbook intitulé Les formations en ligne pour écrire son premier roman. Il s’agit d’un comparatif assez détaillé entre trois méthodes d’ateliers pour se lancer dans l’écriture.

Elle évoque la formation de Cécile Duquenne (Ecrire son premier roman et arriver jusqu’au bout !), celle de Bernard Werber intitulée Les secrets de Bernard Werber, ainsi que la méthode proposée par les éditions Noir d’Absinthe : Accompagnement littéraire pour un premier roman. A chaque fois, elle a testé la méthode et donne ses impressions et ses préférences.

Un chouette article quand on cherche justement une méthode pour un coup de pouce dans l’écriture sans savoir vers qui se tourner. Après comme elle dit, l’important ce n’est pas la méthode, mais plutôt de se lancer. 🙂

L’évènement littéraire du moment

Les invités des Imaginales d’Automne ont enfin été dévoilés, en remplacement du salon celui de Mai. Cette édition 2020 sera en lien avec le Mois de L’Imaginaire. Tu pourras donc du 16 au 18 octobre te rendre dans les Vosges à Epinal pour rencontrer les auteurs piliers de ces rencontres littéraires : Pierre Pevel, Johan Heliot, Estelle Faye, Floriane Soulas,Silène Edgar… Petite édition oblige, les auteurs sont tous français ou belges et en nombre réduit. Tu peux retrouver tous les détails sur le site des Imaginales dont la  fameuse Remise des prix littéraires du Salon, en attendant la session 2021 qui sera, je l’espère aussi grandiose que les années précédentes.

Si tu es sur Paris et alentours et que tu préfères les animations autour du Steampunk, je te recommande l’Inauguration de la Maison de Fer qui aura lieu le 19 septembre à Poissy, au Parc Meyssonier. L’évènement est en partenariat avec mes amis de FrenchSteampunk.fr !

Au programme : déambulation en costume (tu as le droit de venir costumé si tu veux), visite de la Maison de Fer, une exposition de photos et un feu d’artifice. Tu peux retrouver les détails sur l’événement facebook. 😉

Le podcast de la semaine

Cette semaine dans mon club lecture, j’ai découvert l’existence de google podcast et surtout le podcast dédié aux critiques de comédies musicales : Les rois du monde est stone etc…

Il s’agit de sessions de 2 heures environ (oui, c’est long !) consacrées en détail à des comédies musicales récentes ou non, entrecoupées d’extraits musicaux et analysées par plusieurs experts ou adeptes du sujet.

J’ai commencé par le podcast sur Robin des bois, et je me suis bien amusée à écouter les 5 animateurs détailler les tops et les flops de ce spectacle musical ayant pour vedette Matt Pokora… Cela m’a replongée dans mon adolescence et les spectacles qui étaient mis en scène à l’époque : Notre-Dame de Paris, Le roi soleil…

Il y a pour le moment 21 épisodes disponibles et le dernier date du 21 août 2020 et tout est en accès libre sur cette plateforme.

Tu peux aussi suivre leurs dernières publication sur leur page Facebook.

Si toi aussi tu aimes les comédies musicales, que tu souhaites revivre l’ambiance de tes années lycées ou en découvrir de nouvelles, je t’invite à les écouter. Moi je les écoute dans mon bain et je me bidonne devant mon chat ahuri… 🙂

L’éditeur de la semaine

J’inaugure une nouvelle rubrique avec l’éditeur de la semaine, pour te parler des Editions Talents Hauts. Et pourquoi donc ? Parce qu’en plus de proposer des livres bilingues pour la jeunesse et d’autres sur la discrimination de genre (et en général), cet éditeur a lancé une collection d’oeuvres dites « matrimoniales » ntitulée : Les plumées.

Mais qu’est ce qu’une oeuvre matrimoniale me diras-tu ? C’est une oeuvre produite par un écrivain féminin, à l’inverse des œuvres « patrimoniales ». Le but de cette collection est donc de mettre en avant des auteures peu connues et de réhabiliter des nouvelles ou des romans, contemporaines de grand auteurs classiques.

Ainsi tu trouveras une dizaine de titres aux couvertures très colorées et contrastées avec d’illustres inconnues comme Marie-Louise Gagneur ou encore Renée Dunan, des femmes de caractère aux écrits plutôt engagés pour certaines.

J’ai particulièrement apprécié la nouvelle Trois soeurs Rivales de Marie-Louise Gagneur dont l’intrigue m’a fait penser à celles de Jane Austen.

Une collection engagée et féministe à découvrir et surtout à faire sortir des placards !

Un challenge littéraire automnal

Je ne peux pas passer à côté du Pumpkin Autumn Challenge 2020, mais ce sera l’objet de mon article de dimanche, accompagné de ma Pile à lire. En revanche, connais-tu le Challenge Cocooning automnal ? Il s’agit d’un autre défi sur le thème de l’automne organisé par la bloggueuse Au boudoir de Candyshy qui a lieu du 22 septembre au 22 décembre sur la Romance. N’étant pas adepte de la période d’Halloween, elle a lancé ce challenge depuis trois ans pour retrouver de la douceur à cette saison où les températures se refroidissent doucement. 

Le challenge cocooning automnal comprend des paliers de lecture et 6 menus aux noms évocateurs tels que cocooner sous le plaid, bougies allumées ou Au coin du feu. Ce n’est pas un challenge prise de tête pour la validation des menus avec des thèmes assez larges pour ne pas être bloqué dans une catégorie quant au choix du livre.

Pour les détails, je te renvoie vers son article en lien avec le challenge ou sa vidéo explicative. 😉

Le concours de la semaine

la fabrique des mignonneries

Aux accents d’Halloween, la créatrice de La Fabrique des Mignonneries propose un concours pour gagner un aimant citrouille en céramique.

Il s’agit d’une artiste spécialisée dans la céramique qui adore créer des petits personnages des bois à l’ambiance délicieusement automnale.

Le concours a lieu sur sa page instagram et se termine le 11 septembre. Il suffit de s’abonner à sa page, de partager en story son concours et de citer en commentaire deux amies et ce que tu aimerais voir dans sa boutique. 

Je t’invite également à visiter sa boutique Etsy pour te donner un aperçu de ses créations mignonnes et farfelues. Pour ma part, je suis très fan des figurines citrouilles et des petits chaudrons en céramique noire. 😉

L’artiste de la semaine

Si tu aimes la papeterie, l’automne et l’univers de Tolkien, tu vas adorer Le Prince au Petit Pois ! J’ai découvert cette créatrice de papeterie originale aux tendances écolo, via le compte instagram de la créatrice The Bat in the Hat dont je t’ai déjà parlé dans ma veille #14 (elle crée de la décoration de sorcière et d’halloween).

Emma est une illustratrice bretonne qui adore dessiner. Elle propose un univers chatoyant aux tonalités réconfortantes autour de l’automne, d’animaux de la forêt et de hobbits. Parfois, il lui arrive même de s’égarer dans l’univers d’Harry Potter !

Elle propose des cartes, marque-pages, bloc-notes, stickers et pins dans sa boutique Etsy, avec des créations originales comme les maisons-champignons, les ratons-laveur en pull-over ou des collections d’objets saisonnières. Chaque envoi est emballé avec du papier recyclé et enrubanné d’une jolie ficelle de rafia. Il est accompagné d’un petit mot et parfois d’une petite surprise.

C’est une créatrice qui apporte beaucoup de réconfort avec son art et je trouve cela très rare de nos jours.

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Citrouille et balai magique,

A.Chatterton

 

Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #16

Au sommaire de cette veille littéraire du net : un webtoon sur un cochon qui parle, une émission littéraire sur les livres cultes, un nouveau film sur Sherlock, un challenge littéraire qui fait voyager, un site qui parle de boîtes à livres, une box d’énigmes et un collectif d’artistes qui réalisent des miniatures.

Le webtoon gratuit du moment

DAVID d-mon

Cette semaine, j’ai découvert les webtoons avec mon club lecture. J’étais curieuse de découvrir ce qui se cachait derrière ce terme, donc je suis allée sur le site webtoons.com pour me faire une idée. Il s’agit de cartoon ou BD/manga publiés uniquement sur le web, par épisodes, à la manière de wattpad pour les romans.

En explorant le site, je suis tombée sur un webtoon pas ordinaire intitulé : David, le cochon qui parlait, par d-mon. Il s’agit d’un webtoon qui interroge la notion d’être humain et ce qui le caractérise. Si David, le personnage principal, a conscience d’être un cochon, il parle, lit et pense comme un être humain. Il habite dans une ferme avec son frère humain Georges et il va lui arriver de drôles d’aventures. Le webtoon est un drama en 7 épisodes qui se lisent facilement. Un nouvel épisode est publié chaque jeudi.

Si tu préfères des sujets plus légers, le site propose d’autres webtoon en catégorie humoristique, comédie voire romance. Chacun possède une patte graphique différente et c’est ce qui fait la richesse de ce site. Bien sûr, c’est gratuit et tu peux t’abonner à tes auteurs préférés afin de suivre leur travail.

L’émission littéraire de la semaine 

unnamed

De retour sur Arte TV, j’ai visionné les différentes vidéos de l’émission littéraire Culte qui en trois minutes te propose de faire le tour d’un livre culte mais par un biais détourné. Par exemple, pour évoquer Sur la route de Jack Kerouac, on commencera par parler du chanteur Bob Dylan qui a décidé de prendre la route après avoir lu le livre. Ou encore, d’un américain qui a décidé de réaliser un périple sur les endroits inconnus et non touristiques de Tokyo, sur les traces de Haruki Murakami et de ses lieux de prédilection évoqués dans L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage.  J’ai trouvé l’approche intéressante et dynamique, et en plus tu abordes un roman au sujet éclusé de manière originale. Je te recommande donc cette émission, si tu n’as pas lu un de ces romans cultes : cela pourrait te donner envie ! Actuellement, il y a 16 vidéos dont : Millenium de Stieg Larsson, Harry Potter de J.K.Rowling, Justine ou les malheurs de la vertu de Sade, Les versets sataniques de Salman Rushdie, 1984 de George Orwell ou encore le fameux ça de Stephen King…

Le film Netflix à voir absolument

Netflix adapte la série de roman jeunesse Les enquêtes d’Enola Holmes de Nancy Springer. Il s’agit d’enquêtes ayant pour héroïne la soeur cachée de Sherlock Holmes, âgée de 14 ans qui au lieu de se conduire comme une Lady, préfère résoudre des énigmes. Les romans sont géniaux, donc j’espère que la série le sera tout autant. D’après la bande-annonce, ça envoie déjà du lourd entre les décors, les costumes, un Henry Cavill qui a rangé ses muscles pour interpréter un jeune Sherlock, une Helena Bonham Carter toujours aussi déjantée et surtout l’actrice Millie Bobby Brown, le personnage principal de la série Stranger Things. Le film sort le 23 septembre sur Netflix, et se concentre sur le tome 1 de la série de livre avec pour toile de fond la disparition de maman Holmes. Vivement la rentrée !

Le challenge littéraire de la rentrée

eagle-1

Vu sur le blog The Cannibal Lecteur, le mois Américain se prépare pour septembre. Après le mois anglais qui a eu lieu en juin, la blogueuse propose un challenge autour du pays de l’Oncle Sam dans ce qu’il a de plus noirs : amérindiens, western, ségrégation raciale, Guerre de Sécession, KKK, rednecks et compagnie… Belette2911 te propose une PAL de propositions de lecture comprenant des BD, des romans policiers, du Nature Writing à écluser en septembre pour vivre la rentrée façon cowboy.

Pas de règles particulières pour ce challenge, excepté qu’il a lieu tout le mois de septembre. Tu peux proposer ta PAL et échanger autour dans le groupe Facebook dévolu ou en commentaire sur le post du Challenge de Cannibal Lecteur.

Le site ressource du moment 

bo

Est-ce que tu fréquentes les boîtes à livres ? Tu sais, ces boîtes installées parfois par des particuliers, parfois par des bibliothèques pour échanger des livres sans passer par une bibliothèque ? ça tombe bien, cette semaine je suis tombée sur le site Boîte à Lire,  qui recense les boîtes à lires et autres bookbox de France ! L’occasion de voir s’il en existe une près de chez toi ! Le site est participatif donc tu peux ajouter la boîte à livre de ton quartier ou ta ville sur la carte. Il propose également un onglet professionnel pour acheter des boîtes à livres, en installer dans des communes et animer des projets culturels autour. Car derrière tout cela, se cache RecycLivres.com, une entreprise qui récupère et valorise les livres d’occasion en les revendant ou en les recyclant et qui reverse ses fonds à des associations en faveur de la culture et de l’environnement.

Voilà donc un bel outil qui peut s’avérer bien utile quand on ne souhaite pas passer par la case bibliothèque ou librairie, tout en faisant un geste écologique et solidaire.

La box du moment

expédition mus

Au boulot, un collègue m’a fait découvrir La box Expédition mystère. Il s’agit d’une box spécialisée dans les jeux d’énigmes pour les amateurs d’escape game. Elle consiste en un envoi d’objets sous plusieurs colis qui aident à reconstituer une histoire afin de résoudre une énigme. 5 box sont disponibles, à partir de 12 ans avec un niveau de difficulté croissant. Les sujets sont variés : mystère autour d’une momie, romance dramatique en Indochine, conspiration autour d’une station polaire qui mène des recherches interdites… Les tarifs vont de 40 à 220 euros en fonction de la thématique.

L’avantage de cette box est double : les objets que tu reçois te permettent d’alimenter une collection de curiosité et une fois l’énigme résolue, tu peux réutiliser le jeu pour l’offrir à quelqu’un ou t’en servir pour créer ton escape à domicile.

Et si tu es joueur, tu peux essayer de résoudre les énigmes proposées  sur la page facebook d’Expédition mystère afin de remporter des coupons de réduction sur l’achat des box. En général, il s’agit de deviner le nom et l’utilisation d’un objet ancien dont la photo est postée sur leur page tous les 15 jours. A toi de jouer 🙂

L’artiste de la semaine 

Anonymouse instagram 1

J’ai une passion pour les miniatures. Je trouve que c’est un moyen amusant de recréer des univers issus de livres ou d’en inventer. La semaine dernière, j’ai trouvé sur Bored Panda un article sur le collectif suédois Anonymouse et ses boutiques miniatures.

 Ce collectif crée des boutiques miniatures et les installe dans la rue, dans des murs ou des soupirails, comme si c’étaient de vraies boutiques pour les souris. Le groupe réalise des miniatures de rue depuis 2016. Leurs inspirations oscillent entre l’univers d’Astrid Lindgren ( la maman de Fifi Brindacier), les films de Disney et le réalisateur Don Bluth (le papa de Fievel). Leur idée principale derrière ces créations et d’apporter un peu de magie dans l’univers urbain et de faire appel à la part d’enfance qui est en chacun de nous.

Si leur univers t’intéresse, je t’invite à consulter leur compte instagram qui recense des photos de leurs réalisation et de lire l’article de Bored Panda à leur sujet car il contient une interview (en anglais) d’un des membres du collectif. Personnellement, j’aimerais beaucoup posséder la librairie miniature. Je suis sûre que Marmouset, ma souris de bibliothèque saurait conseiller les souris du quartier sur leurs lectures ! 🙂

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Enquêtes et boutiques pour souris,

A.Chatterton