Anatomie d’une lectrice #2 – Mes rendez-vous littéraires

C’est bien d’avoir beaucoup de livres à disposition, mais comment s’organiser pour lire justement ? Quand votre Pile à Lire vous jette des regards assassins alors que vous êtes en train de faire la vaisselle, il serait temps de prendre des moments pour vous… Quand vous visualisez avec angoisse votre bibliothèque et tous les rayonnages de livres non-lus, alors que vous venez d’acquérir un nouvel ouvrage, peut-être que vous pourriez prévoir des créneaux de lecture dans votre journée ? Voici la manière dont je me crée des rendez-vous littéraires au quotidien, en espérant que cela pourra vous inspirer.

Définir sa situation et ses freins

Pour être parfaitement transparente avec vous, laissez moi vous expliquer ma situation familiale qui n’est peut-être pas identique à la vôtre.

J’ai la chance d’avoir un travail avec des horaires de bureau, et pas d’enfants donc j’ai un peu plus de temps libre. Pour autant, je dois aussi trouver du temps car m’occuper de ma maison et de mon jardin reste assez chronophage au quotidien. Et je suis engagée dans d’autres activités comme mon blog par exemple.

Il y a quelques années, j’ai lu le livre Votre temps est infini de Fabien Olicard qui m’a ouvert les yeux sur la manière dont je gérais mon temps quotidien. Cela m’a été d’une grande aide pour me rendre compte des moments où je perdais mon temps. Un exemple flagrant est de passer des heures à regarder des réels sur les réseaux sociaux comme Instagram ou de procrastiner sur des tâches ménagères au lieu de m’y mettre une bonne fois pour toutes. Une fois cette prise de conscience bien ancrée, et un système trouvé pour arrêter mes mauvaises habitudes, j’ai développé mes créneaux de lecture. Et j’ai arrêté de me plaindre que je n’avais pas le temps de lire.

Par exemple, j’ai réparti mes tâches ménagères au fil de la semaine ou lors de mes pauses en télétravail afin de gagner du temps sur le weekend. J’ai arrêté de passer 3h à écrire un article de blog alors qu’en 2h il était tout aussi efficace. Et j’ai surtout arrêté de passer ma moindre minute de disponible sur Instagram.

Avoir un coin lecture dédié

Cela peut sembler basique, mais avoir un espace à soi, même un fauteuil bien placé dans un coin calme de la maison aide beaucoup à se détendre et à profiter de son livre.

Pour ma part, j’ai dédié deux pièces de ma maison à la lecture parce que j’ai assez de place : mon bureau avec un fauteuil de lecture, et une pièce bibliothèque disposant d’un canapé. J’ai aménagé les deux espaces avec tout ce qui est nécessaire à mon confort : un éclairage adéquat, un plaid et un guéridon pour poser mes mugs.

Dans mon bureau, j’ai à disposition ma PAL mensuelle du moment afin de piocher dedans et de me souvenir surtout que j’ai ces lectures à lire avant d’acheter de nouveaux livres. J’ai également un sac dédié dans la bibliothèque aux documents empruntés à la bibliothèque municipale afin de les ranger quand ils sont lus.

Ces deux pièces sont éloignées du salon et disposent d’une porte. De ce fait, lorsque mon conjoint regarde la télévision, je suis au calme pour lire dans mon espace personnel.

18h-19h – l’horaire de décompression après le travail

En général, pendant la semaine, je rentre du travail vers 17h30. Je prends un temps pour échanger avec mon conjoint sur nos journées respectives, puis je m’enferme dans la bibliothèque pendant 1h afin de lire. C’est un moment de décompression vis à vis de ma journée de travail. Je m’arrête pour préparer le dîner vers 19h. Mon conjoint sait qu’il ne doit pas me déranger et je lui en suis très reconnaissante.

22h30-23h – l’horaire pour s’endormir

Il n’est pas rare que je reprenne ma lecture après le dîner et la série du soir. Une fois dans mon lit, je lis encore 30 minutes voire une heure si l’histoire est palpitante. Cet horaire est surtout propice à mon endormissement et m’évite d’aller sur mon téléphone qui pourrait me causer des insomnies à cause de sa lumière blanche. Si j’utilise la liseuse, je réduis la luminosité. Les soirs de weekend, je lis jusqu’à minuit ou 1 heure du matin car je sais que je pourrai dormir le lendemain matin.

Le weekend- avec des horaires aléatoires

Selon les activités du weekend, je peux lire le samedi matin ou le dimanche en fin d’après-midi, une ou deux heures de plus. Mes weekends sont souvent chargés entre le ménage, le club lecture et l’écriture de mon article hebdomadaire. Ce sont donc des horaires assez aléatoires. J’ai remarqué que j’étais moins encline au blues du dimanche soir si je lisais en fin d’après-midi ce jour-là. En général, je m’arrange dans ce cas de figure pour préparer soit à manger en avance, soit des plats simples et rapides afin d’être le moins possible dérangée dans ma lecture.

Pendant les congés – sans horaires fixes

Pendant mes congés, je lis évidemment beaucoup plus, mais j’éprouve des difficultés à lire plus de deux heures à la suite, car j’ai la bougeotte et l’envie de me promener. En général, j’organise mon temps entre des corvées sur une partie de la journée et des temps lecture l’autre partie pour me reposer. De manière générale, j’évite de me lancer des défis lecture pendant des congés car cela peut être une source de stress à terme et devenir des vacances peu reposantes.

Lors de trajets en voiture ou en voyage

Lors de trajets en voiture ou en train quand je suis passagère, j’emmène également un livre pour passer le temps. Je peux lire pendant une heure en continu dans ce cas de figure car je ne suis pas malade dans les transports.

Une autre possibilité que je compte explorer est d’exploiter mes temps de trajet pour aller au travail, lorsque je suis conductrice, pour écouter des livres audios. Pour le moment, je n’écoute que des podcasts, mais cela reste une idée intéressante car mon trajet est de 1h au total par jour.

En voyage, ou lorsque je me rends dans un lieu où je sais qu’il y aura de l’attente, j’ai toujours un livre sur moi afin d’avancer sur ma lecture et de ne pas m’ennuyer. Par exemple, dans la salle d’attente d’un médecin ou à la gare, je trouve toujours un coin pour m’asseoir et lire.

Bonus – Le club lecture

Ce n’est pas vraiment un rendez-vous pour lire mais une forme d’objectif à avoir vis à vis de mes lectures. En plus de mes habitudes de lecture, je réalise une sorte de club lecture à deux chaque semaine avec une amie, avec qui j’échange sur mes livres en visio. De ce fait, je m’oblige à lire au moins un livre, même une bande-dessinée, afin d’avoir quelque chose à lui présenter. Il arrive que nous annulions si nous n’avons pas le temps de nous voir. Mais le fait est qu’avoir un interlocuteur à qui présenter ses lectures (en dehors du blog), permet de maintenir ses objectifs vis à vis de ses temps de lecture.

Pour d’autres, cela peut être organiser un weekend à 1000 pages ou participer à une lecture commune, ou encore à un challenge littéraire. Pour avoir testé les trois, la solution qui me convient le mieux et qui me permet d’avancer est ce club lecture à deux, car il est moins contraignant pour moi que le reste des outils qui existent.

Voilà pour mes rendez-vous littéraires au quotidien. Certes, il n’engagent que moi et ne sont pas forcément adaptés à tout le monde, mais cela peut vous donner des idées.

N’hésitez pas à m’indiquer en commentaire quelles astuces vous avez développé pour vous créer des rendez-vous de lecture. 😊

Pendule et Pile à Lire,

A.Chatterton

9 réflexions sur « Anatomie d’une lectrice #2 – Mes rendez-vous littéraires »

  1. Comme toi, je m’arrange toujours pour avoir un livre sur moi quand je me déplace et que j’ai des RDV au cas où il y ait de l’attente.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est rassurant de voir que nous sommes quelques uns a avoir certains rituels autour de notre activité favorite qui permettent un cadre rassurant et propices à l’imaginaire et l’évasion !

    Aimé par 1 personne

  3. De mon côté, comme je vis seule dans un studio, je n’ai pas de pièces réservée à la lecture mais j’ai le calme quand je veux. J’ai tout de même réussi à me faire un coin un peu spécifique au cocooning, que ce soit lecture, broderie…, avec un bon fauteuil et un guéridon (j’adore les guéridons mais je trouve qu’il est de plus en plus compliqué d’en trouver !). Mes plages horaires de lectures se sont faites toutes seules : en mangeant et dans les transports (idem, je ne sors jamais sans un livre !).
    Pouvoir se trouver des moments pour lire tranquillement, c’est tellement important 💜
    Réduire le temps passer à écrire une chronique est une bonne chose, en effet. Je l’ai fait l’autre jour et, à ma grande surprise, non seulement j’avais plus de temps pour faire autre chose, mais j’avais également réussi à écrire un article tout aussi bien que les autres sur lesquels je passe des plombes. Donc, comme toi, je vais essayer d’y passer moins de temps désormais ^^

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai réduit considérablement mon temps d’écriture depuis un moment, alors que je suis du genre perfectionniste. Le fait de me donner une limite m’oblige à être plus synthétique. Merci de ton retour, ça fait plaisir de voir d’autres fonctionnement. 😁

      Aimé par 1 personne

  4. Coucou , j’ai déjà noté le livre « Votre temps est infini » et suis allée voir de suite s’il n’existait pas en audio, ce sera l’occasion de l’écouter en faisant la cuisine ou le linge 😉
    Sinon je le chercherai à la médiathèque. Car j’ai grand besoin de gérer mieux mon temps lorsque je ne suis pas au boulot.

    En ce qui me concerne mes temps de lecture sont pour la plupart nocturnes. En fait, une fois que mes louloutes sont couchées, que chéri (quand il est là) est devant la télé, je me pose avec ma liseuse ou un roman. A cette heure là tout est calme et je peux m’évader comme je veux, avec qui je veux 😉
    Mais je lis aussi dès que je peux à la pause méridienne c’est hélas rare car elle est courte et que si je rentre manger avec chéri elle l’est encore plus temps de trajet aidant. Du coup je profite souvent l’été en camping. Je ne suis pas plage , bronzette et baignade alors je lis à l’ombre au bord de l’eau (plage ou piscine) . En camping car j’arrive à lire en passagère mais en voiture je privilégie la papote avec chéri sauf quand il se décide à écouter une émission radiophonique auquel cas je sors mes écouteurs et à moi un livre audio.
    Avoir mes enfants m’a forcément pris du temps, et partager mes lectures avec elles aussi mais en même temps je leur ai donné ma passion. Alors ça en vaut la peine. Maintenant ma grande me ramène des livres, mangas … du cdi pour me les faire lire c’est adorable.
    J’ai une pièce juste pour mes bibliothèques qui commence à crier grâce car je suis un peu la succursale imaginaire de la bibli du bourg lol mais niveau classement ça craint car je les ai sur plusieurs rayons les uns devant les autres. Je rêve d’y placer un fauteuil ou une poire pour lire tranquillement mais en attendant c’est sur le canapé devant la cheminée en hiver ou dans mon lit. Et sur la terrasse en été 😉
    Merci encore pour ce super article.

    Aimé par 1 personne

    1. Avec plaisir 😁 ça me réjouis de voir des fonctionnements différents surtout avec des enfants. Peut être que si tu degages des livres dans ta pièce, tu auras l’espace pour mettre un siège 😊. Et oui, n’hésite pas à lire votre temps est infini, moi ça m’a vraiment aidée à prendre conscience du temps que j’ai et de comment je l’utilise 😁

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close