bilan HBC 2022

Bilan lecture du Hanami Book Challenge 2022

Cette deuxième saison du Hanami Book Challenge s’achève et voici venir le bilan de mes lectures. Combien ai-je lu de livres ? Ai-je respecté ma Pile à Lire initiale ? Quelles ont été mes déceptions ? Mes coups de coeur ? Comment ai-je vécu ce challenge pour cette deuxième édition ? Vous saurez tout dans cet article !

Mon ressenti général sur le challenge

Contrairement à l’an dernier, j’ai été moins motivée à lire pour mon propre challenge ou du moins à visionner films et séries. Peut-être est-ce dû à une lassitude vis à vis de la tenue de mon blog, m’obligeant à tenir le compte de mes lectures pour vous en parler ensuite ? Ou que la deuxième édition d’un challenge est moins motivante que la première, où je m’étais trop impliquée ?

J’avais prévu de lire 41 livres (en comptant tous les tomes de séries de mangas) dans ma Pal initiale. J’ai lu au final 59 livres (toujours en comptant tous les tomes de séries de mangas), ce qui est un beau score. L’an dernier, j’ai lu 21 livres et visionné 6 films et séries. Donc, si je résume, même en étant moins motivée, j’ai dépassé mon score de 2021 ! 🙂

Comme l’an dernier, j’ai ajouté des livres à ma Pal initiale au fil du challenge et pas lus certains livres prévus à la base. Le fait est que j’ai vu passer beaucoup de documents intéressants en bibliothèque que je n’ai pas pu m’empêcher d’emprunter.

J’ai lu surtout des mangas, des documentaires, un album jeunesse et de courts romans, voire même un essai. J’ai complètement délaissé les romans longs, ce qui devient de plus en plus une tendance au fil de mes lectures.

J’ai tenté de visionner une série animée mais complètement laissé tomber au bout de deux épisodes car je n’ai pas accroché. De ce fait, je ne la compte pas dans mon total.

Décompte des lectures par menu

Je n’ai pas réalisé d’avis lecture pour chaque livre lu par paresse, mais ceux qui sont surlignés d’un lien vous renvoient à la chronique associée, au cas où ils vous intéressent.

Menu 1 : Le Japon de l’imaginaire

Pour ce menu Le Japon de l’Imaginaire, j’ai lu assez peu de livres. C’est le menu que j’ai le plus délaissé. J’ai lu quand même :

  • Un été à Tsurumaki, Shin’ya Komatsu, éditions Imho (manga jeunesse oneshot) – Catégorie Le Japon de l’Imaginaire
  • Tokyo alien bros (série en trois tomes), Keigo Shinzo, éditions Le lézard noir (Manga adulte) – Catégorie Au coeur de la Matrice
  • The cave king, Hajime Naehara, éditions Bamboo (tome 1) – Catégorie Goldorak Go !

Menu 2 : Passé, Présent et Futur du Japon

J’ai lu plus de livres que prévu pour le menu Passé, Présent et Futur du Japon car je m’intéresse beaucoup cette année à la société japonaise contemporaine qu’à l’imaginaire japonais plus fantaisiste. Pour ce menu, j’ai lu :

  • Eloge de l’ombre, Junichirô Tanizaki, éditions Verdier (Essai) – Catégorie Au temps des samouraïs (Histoire du Japon, traditions)
  • Sengo (série en 7 tomes – 6 tomes lus), Sansuke Yamada, éditions Casterman (Manga adulte) – Catégorie Au temps des samouraïs ( Histoire du Japon)
  • La cantine de minuit, tomes 1 à 6 Abe Yaro, éditions du Lézard noir (roman graphique)– Catégorie Tokyo Capitale (Cuisine, divertissement, mafia)
  • Ivre du Japon, Jean Paul Nishi, éditions Kana (roman graphique – récit de voyage) – Catégorie Tokyo Capitale (Tourisme)
  • Sur ma planète Japon, Maëlle Bompas, éditions Hikari (Carnet de Voyage) – Catégorie Tokyo Capitale (Tourisme)
  • Tokyo Stories, Tim Anderson, éditions Hachette (Livre de cuisine) – Catégorie Tokyo Capitale (Cuisine, Tourisme)
  • J’aime le nattô, Julie Blanchin Fujita, éditions Hikari (carnet de voyage illustré)– Catégorie Tokyo capitale (Tourisme)
  • Un sandwich à Ginza, Hiramatsu Yôko, éditions Picquier (recueil de critiques culinaires) -Catégorie Tokyo capitale (Cuisine)
  • Découvrir Tokyo en mangas, éditions Petit à Petit (Guide de voyage illustré) – Catégorie Tokyo Capitale (Tourisme)
  • Golden Sheep, tomes 1 à 3, Kaori Ozaki, éditions Delcourt-Tonkam ( Manga young adult) – Catégorie L’individu dans la société (Ecole, discrimination)
  • Entre les lignes tomes 1 et 2, Tomoko Yamashita, éditions Kana (manga adulte) – Catégorie L’individu dans la société (Ecole, discrimination, famille).
  • Tokyo Tarareba Girls (série en 9 tomes – 7 tomes lus), Akiko Higashimura, éditions Le Lézard Noir (Manga adulte) – Catégorie L’individu dans la société ( Travail, discrimination)
  • Barakamon, tomes 1 à 18, Satsuki Yoshino, éditions Kioon ( Manga tout public) – Catégorie La vie à la campagne (Art, solidarité)
  • BL métamorphose tomes 1 à 5, Kaori Tsurutani, éditions Ki-oon (manga tranches de vie) – Catégorie La vie à la campagne (Art, solidarité)
  • Le vieux fou de dessin, François Place, Gallimard jeunesse (Album jeunesse) -Catégorie La vie à la campagne (Art)
  • L’été de la sorcière, Nashiki Kaho, éditions Picquier (Roman japonais) – Catégorie La vie à la campagne (Nature, saisons, solidarité)

J’ai lu au minimum deux livres par catégories. Celles qui en comptent le plus sont Tokyo Capitale avec des livres sur la cuisine ou le tourisme (7 documents), et celle de La Vie à la campagne en lien avec l’Art ou la Nature (4 documents). Certains documents dans le même menu auraient pu être mis dans une autre catégorie comme Le vieux fou de dessin dans la catégorie Au temps des Samouraïs au lieu de La vie à la campagne car il parle de l’Histoire d’Hokusaï et des artistes de son époque.

Coups de coeur de cette année

J’ai particulièrement apprécié la série de mangas Tokyo Tarareba Girls de Akiko Higashimura aux éditions Le lézard noir qui évoque avec justesse la complexité du célibat féminin au Japon pour les générations de trentenaires souvent indépendantes financièrement.

J’ai eu de bonnes surprises avec Un été à Tsurumaki, de Shin’ya Komatsu, éditions Imho dont l’histoire pleine de nostalgie sur l’enfance m’a beaucoup amusée. J’ai aussi beaucoup aimé ses illustrations très détaillées.

La série Sengo de Sansuke Yamada, éditions Casterman a été une belle découverte pour moi qui n’apprécie pas les histoires de guerre. Son ton tragi-comique a su me toucher et j’ai appris de nombreuses choses sur le Japon après la Deuxième Guerre Mondiale.

Enfin, BL métamorphose de Kaori Tsurutani, éditions Ki-oon m’a fait découvrir le manga tranche de vie, qui est un genre particulier avec un rythme plus lent que les autres genres de mangas, mais qui mérite qu’on s’y intéresse.

Mes déceptions de lecture et films

Alléchée par la bande annonce de Netflix, j’ai tenté de regarder la série animée Thermae Romae issue du manga éponyme. J’ai apprécié la partie documentaire consacrée aux onsen en fin d’épisode avec des interviews de la mangaka à l’origine de l’univers. Mais j’ai trouvé le rythme des épisodes trop lent avec assez peu de scènes humoristiques (elles semblaient avoir été toutes regroupées dans la bande annonce pour attirer le spectateur). Bref, j’ai abandonné au terme de deux épisodes.

J’avais beaucoup d’attentes envers l’essai Eloge de l’ombre de Junichirô Tanizaki, éditions Verdier qui sont retombées comme un soufflé après lecture. Certes l’auteur explique le concept de beauté japonaise à travers l’ombre, mais il tergiverse un peu trop sur des questions personnelles de confort.

L’intrigue de Golden Sheep, de Kaori Ozaki, éditions Delcourt-Tonkam dispose d’une belle entrée en matière, mais j’ai trouvé que la série se terminait trop rapidement (3 tomes !). Par ailleurs, je n’adhère pas au concept de voeu à la japonaise, qui me semble un peu mièvre.

J’ai été très déçue du carnet de voyage Sur ma planète Japon de Maëlle Bompas, éditions Hikari qui m’a semblé un peu trop engagé politiquement et juger le peuple japonais sur certains aspects de leur quotidien. Ce n’est pas un carnet de voyage façon langue de bois, mais il ne m’a pas fait rêver.

Pour finir, ce n’est pas vraiment une déception, mais j’ai été surprise par Un sandwich à Ginza, de Hiramatsu Yôko, éditions Picquier. Je m’attendais à un roman sur la cuisine japonaise et j’ai découvert qu’il s’agissait d’un recueil de critiques culinaires sur des restaurants existants à Tokyo et Osaka. J’ai quand même apprécié sa lecture, mais mes attentes ont été déçues vis à vis de son genre.

J’espère que vous vous êtes autant amusés que moi à participer à ce challenge. N’hésitez pas à cliquer sur les liens des titres si vous souhaitez lire mon retour sur le livre ou le film mentionné ou à me laisser un commentaire si nous avons une lecture en commun.

J’espère proposer un challenge aussi amusant l’an prochain pour la troisième édition, avec toujours de belles découvertes sur la culture japonaise.

Omurice et Sakura,

A.Chatterton

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s