Où trouver des services presse quand on débute le blogging littéraire ?

Quand j’ai débuté ce blog, je connaissais déjà le système de service presse afin de m’alimenter en livres et de pouvoir réaliser des partenariats éditoriaux. Avec le temps, je me suis rendue compte que pour un blogueur débutant, ce n’était pas un concept évident et qu’il était difficile de savoir où chercher des partenariats ou des livres. Voici donc quelques unes des astuces que j’ai pu expérimenter au terme de mes trois ans de blog si vous vous lancez dans le blog et que vous cherchez des services presse. Ce n’est pas un article exhaustif et il relève de mon expérience, mais cela vous permettra de débuter. Bonne lecture !

Quelle est votre motivation à demander un service presse ?

Avant de passer aux conseils, demandez-vous d’abord pourquoi vous souhaitez un service presse.

Un service presse, pour rappel, est l’envoi gratuit d’un livre par un éditeur ou un organisme de lecture en échange d’une critique bénévole sur un livre.

Cela implique une notion d’échange dans les deux sens, une sorte de contrat entre vous et l’éditeur et le partenaire. Il n’y a pas de rémunération (je n’évoque pas ici le cas des blogueurs en autoentrepreneuriat qui ont des partenariats rémunérés).

Si votre motivation est uniquement de cumuler des livres gratuits sans les lire ni de passer du temps à écrire un avis, il n’est peut-être pas judicieux de demander des services presse.

En effet, d’une part vous allez donner une mauvaise image de vous et des blogueurs auprès des éditeurs ou organismes. D’autre part, vous leur faites perdre de l’argent et du temps, ce qui n’est pas juste pour eux, peu importe la taille de la structure.

Par ailleurs, ce n’est pas parce que votre engagement est bénévole qu’il ne doit pas être rempli. Si l’éditeur vous accorde sa confiance en vous fournissant gratuitement un livre, il est en droit d’attendre un retour de votre part. Cependant, si vous n’accrochez pas au livre, vous avez le droit de l’évoquer et de ne pas remplir votre contrat. Il faut simplement en parler à l’éditeur plutôt que de ne rien dire.

Combien de temps allez-vous consacrer à ce service presse ?

Connaître son temps de lecture et d’écriture peut s’avérer important dans ce cas de figure, car la majorité des organismes qui vous proposent des services presse imposent de rendre un avis lecture au terme de 30 jours. Avec les maisons d’édition, il est possible de négocier ce temps mais l’idéal se situe dans les 30 jours de la sortie du livre en librairie afin de mettre en avant cette nouveauté.

S’il vous faut plus de 30 jours pour lire un livre, il n’est peut-être pas judicieux de demander un service presse. Vous ne serez pas en capacité de répondre au contrat initial.

Si vous êtes capable de lire un livre par semaine comme c’est mon cas ( j’ai un rythme de lecture de 1 livre d’environ 300 pages par semaine), vous pouvez demander plusieurs services presse en variant les organismes. Mais attention : il vous faudra organiser votre lecture ! Et surtout rester motivé pour lire ce qui est prévu dans le temps imparti sans céder au stress.

Personnellement, j’essaie de ne pas cumuler plus de 2 services presse par mois pour me laisser une latitude concernant mes lectures personnelles. C’est pour cela que je refuse parfois les propositions de lecture de mes partenaires. Cela me permet de lire avec plaisir ce qu’on m’envoie et d’éviter de procrastiner auprès de lectures qui me plaisent moins.

Est-ce que le livre proposé en service presse me plaît vraiment ?

Cela peut paraître anodin, mais j’avoue avoir souvent cédé à la tentation de demander des livres qui m’intéressaient peu juste pour le plaisir de les posséder. Et de m’en mordre les doigts quand il fallait écrire leur critique ensuite car je n’avais rien de spécial à dire à leur sujet !

Je vous conseille fortement d’appliquer ma méthode : réalisez une liste des livres que vous souhaitez acquérir. Puis regardez si ces livres ne sont pas proposés en service-presse afin de les solliciter. Cela vous évitera des déconvenues ou des sollicitations trop importantes de services-presse, juste parce que c’était « possible » d’en demander.

Qui propose des services-presse ?

1) Netgalley

C’est un site qui est utilisé par certains éditeurs pour proposer des nouveautés pour éviter de proposer des partenariats plus personnels avec des blogueurs en général. Les services presse envoyés sont uniquement en version numérique. Ce sont des livres audios ou des livres numériques.

Je ne l’ai personnellement jamais utilisé, mais le principe est simple : après avoir créé un compte et rempli votre profil sur le site, vous postulez pour des publications à venir de certains éditeurs.

Si vous êtes sélectionné, le site vous envoie le livre en version numérique et vous avez un délai imparti pour publier votre avis lecture (en moyenne 30 jours). L’avis doit être publié sur leur site.

Je suppose que pour être sélectionné, il faut avoir proposé plusieurs avis lecture et être bien noté sur le site. Pour plus de renseignements, je vous invite à consulter la page de mode d’emploi du site.

2) Babelio et les masses critiques

Chaque mois, le réseau social littéraire Babelio propose des livres à chroniquer sur son site sous le terme de Masse critique. Ces Masses critiques sont thématiques selon le mois : SFFF et Policier, BD et romans graphiques, jeunesse… Les services-presse sont envoyés sous format papier, à votre domicile.

Pour pouvoir participer, il faut ouvrir un compte sur le site et remplir un profil de lecture. L’idéal est d’avoir publié plusieurs avis lecture sur le site, afin de favoriser vos chances d’être sélectionné.

Ensuite, vous pouvez émettre vos voeux de service-presse concernant cette Masse critique sur une liste ouverte pendant la journée dédiée à l’opération, en indiquant vos coordonnées postales. Cette liste est consultable avant le jour d’ouverture de la Masse critique pour vous rendre compte de ce qui est proposé et réfléchir en amont à vos demandes.

Vous pouvez postuler pour plusieurs livres si vous vous sentez capable d’assurer la lecture et la critique de plusieurs service-presse sur le même temps imparti pour rendre votre critique.

Après tirage au sort une semaines après, vous recevez un email pour savoir si vous êtes sélectionné ou non. Si oui, Il faudra indiquer sur la plateforme que vous avez bien réceptionné le livre. Vous avez 30 jours par la suite pour émettre un avis écrit sur le site de Babelio. Si vous avez un blog, vous pouvez indiquer le lien vers votre avis lecture sur le site de Babelio.

A noter que si vous lisez et publiez de nombreux avis lecture sur certains sujets, Babelio peut vous contacter directement par email pour vous proposer des Masses Critiques Privilégiées. Il s’agit de proposition de service presse, concernant un livre particulier, dont la publication est imminente. Pour le recevoir, il suffit de répondre assez rapidement à la demande et de s’inscrire à un tirage au sort. En général, c’est le premier arrivé, le premier servi. Comme pour les autres Masses Critiques, vous recevez le livre en format papier et vous avez 30 jours pour publier votre avis.

Personnellement, j’utilise Babelio pour certains services presse de fantasy lors de la masse critique mauvais genres (policier et SFFF). Et il m’arrive régulièrement de recevoir des propositions de Masses Critiques Privilégiées sur les romans historiques ou de fantasy.

3) Les partenariats éditeurs

Si vous êtes familier d’Instagram ou Facebook, vous aurez peut-être vu passer des demandes de partenariat éditeur pour l’année en cours (ex : Editions du Chat noir, Leha éditions, Flammarion, etc…).

Cela a lieu en général en début d’année pour un engagement entre six mois et un an.

Il s’agit de postuler via un formulaire fourni par la maison d’édition en expliquant vos motivations à devenir partenaire. (Une forme de lettre de motivation sous forme de questions en somme).

Si vous êtes sélectionné, la maison d’édition vous envoie des livres en service presse pendant l’année en échange d’avis lecture. Ces service-presse sont sous format papier ou numérique selon les termes du « contrat » de base. Parfois, le choix est laissé au blogueur partenaire.

Certaines maisons d’édition proposent aussi des services presse ponctuels pour leur dernière publication. Il faut alors postuler sur ledit livre via un formulaire ou un message via les réseaux sociaux.

Si vous souhaitez savoir si votre éditeur préféré recherche des blogueurs pour un partenariat régulier, regardez d’abord sur son site internet s’il n’a pas mis à disposition une page dédié au fonctionnement des services-presse. Sinon, guettez aux alentours de décembre et janvier les publications sur ses réseaux sociaux pour repérer les appels à partenaires.

4) Les candidatures spontanées

En dehors des cas cités plus haut, vous pouvez solliciter les maisons d’édition spontanément en utilisant leurs réseaux sociaux ou un formulaire de contact présent sur leur site (quand il y en a un.) afin de proposer un partenariat ou demander un service-presse.

Vous pouvez montrer que vous appréciez leur ligne éditoriale en mettant en avant certains de leurs livres avec des avis lecture sur votre blog (ou tout autre plateforme) ou indiquer votre nombre d’abonnés et le public que vous touchez avec vos publications.

La méthode fonctionne beaucoup plus auprès de petites maisons d’édition qui manquent de visibilité et quand vous commencez à avoir un peu d’abonnés.

Pour ma part, cette méthode n’a jamais bien fonctionné, car la plupart du temps les éditeurs que j’ai sollicités utilisaient Netgalley ou avaient assez de partenaires blogs pour l’année.

5) Les propositions des éditeurs

C’est un peu ce qui m’est arrivé avec deux de mes partenaires éditeurs actuels.

Concernant les éditions Yby, j’ai rédigé un avis assez détaillé sur certains de leurs livres qu’ils ont apprécié. Par la suite, ils m’ont contacté pour me proposer un partenariat régulier.

Pour les éditions Noir d’Absinthe, l’un de leurs auteurs était abonné à mon blog et appréciait mon travail. Leur attachée de presse m’a proposé de réaliser un essai en m’envoyant un service presse afin de rédiger un avis lecture. Puis, elle m’a proposé un partenariat régulier sur l’année avec envoi de leur catalogue en fonction des nouvelles publications.

Ce sont de petites maisons d’édition donc, je pense que nous y gagnons chacune de notre côté. Par ailleurs, j’avoue que cela flatte un peu mon ego car mon travail de critique est mis en avant alors que je n’ai pas sollicité ces partenariats au départ.

6) Les auteurs autoedités

Dans ce cas de figure, il suffit de contacter l’auteur ou de repérer sur ses réseaux sociaux une proposition de service-presse.

A vous de vous entendre avec lui/ elle sur ce qui est attendu suite à l’envoi de ce service presse : critique écrite ou vidéo ? publiée sur votre site, vos réseaux sociaux ? quel délai suite à l’envoi du service presse pour publier votre avis ? Si le livre ne vous plaît pas, est-ce que vous publiez un avis (positif ou négatif, enjolivé ou non) ou pas d’avis ?

Je vous invite à demander plutôt des services-presse numériques car l’envoi de format papier coûte cher à ces auteurs qui ont déjà des difficultés pour rendre rentables l’édition de leur livre. C’est aussi le cas pour les maisons d’édition, mais les plus grosses assument ces coûts dans leur budget communication.

Voilà pour mes conseils concernant les services-presse aux blogueurs débutants. J’espère que cela vous aura un peu aidé pour comprendre le fonctionnement des services-presse.

Si vous souhaitez avoir une vision plus globale du travail qu’implique la réception d’un service presse, et ses aspects négatifs je vous invite à relire mon article Service presse or not Service presse : Pourquoi j’ai arrêté d’en demander.

Si vous êtes auteur auto-édité ou petite maison d’édition et que vous souhaitez proposer des services presse à des blogueurs, découvrez quelques idées pour vous lancer dans mon article Quelques idées pour un meilleur fonctionnement des services presse côté éditeurs et auto-édités.

N’hésitez pas à laisser en commentaire vos astuces concernant les services-presse !

Plume d’oie et chocolat,

A.Chatterton

7 commentaires

  1. Merci beaucoup pour ce petit point bien utile ! Pour ma part j’utilise NetGalley, mais de manière ponctuelle seulement : comme tu le dis, c’est important d’être sûr.e d’avoir du temps à consacrer à ces lectures, et quand on a un rythme de lecture assez chaotique…

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup ton article et surtout le début quand tu encourages ton lectorat à se demander pour quelle raison on demande un sp. C’est important, autant que les bonnes questions à se poser comme le temps de lecture à consacrer. J’aime aussi ta transparence, tu n’as pas peur d’évoquer tes propres erreurs. Je me suis beaucoup reconnue à ce moment là, pendant longtemps je prenais tous les livres qu’on me proposait en me disant je peux essayer, découvrir, et au final j’ai craqué et arrêté 😅

    Aimé par 1 personne

  3. Article très intéressant, tu soulèves les bonnes questions.
    J’en ai fait quelques-uns dans les débuts de mon blog par le biais des plateformes NetGalley et Simplement.pro. Aucun souci particulier n’en a découlé, si ce n’est le fait que je me suis sentie glisser vers quelque chose de plus « professionnel », cadré (je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire) avec tous ces délais à respecter, ces consignes (mots-clés obligatoires, partage des chroniques sur tel ou tel RS, etc). Un peu comme un second job en somme !
    Depuis mon mantra, c’est blog bénévole = zéro contrainte (ce qui n’engage que mon ressenti).

    Aimé par 1 personne

    • Je comprends ce que tu veux dire. J’ai levé le pied en début d’année côté articles à cause de ce sentiment que le blog est un deuxième travail. Les services presse renforcent ce sentiment, car il y a une attente de résultats finalement. J’ai aussi réduit mon nombre de service presse à cause du travail qu’ils représentent. Et aussi pour garder du temps pour mes lectures non programmées. J’ai beau choisir des livres qui m’intéressent en sp, ça reste une lecture contrainte. et cela peut générer du stress inutile. 😅

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s