Bilan des mes lectures 2021

Comme l’an dernier, j’ai noté consciencieusement toutes mes lectures au fil des mois afin d’en réaliser un petit bilan personnel de lecture : Qu’ai-je lu ? Combien de livres ? Combien d’autrices ? Quels sont les genres ou thèmes que je plébiscite le plus ? Voici réunis de manière plus exhaustive, mes lectures de 2021 :

En 2021, j’ai lu 150 livres. C’est 3 fois plus qu’en 2020 et pour cause : je me prévois des temps lectures dans la semaine au lieu de regarder des séries, et j’ai participé à 4 challenges de lecture. J’avoue aussi avoir lu pas mal de textes courts et de bd à une période de l’année. Cependant, je ne décompte pas les nouvelles des recueils de nouvelles dans ce calcul. Sans vouloir entrer dans les détails, avec une liste longue comme le bras, voici les couvertures de mes lectures 2021 :

Mes coups de coeur lecture

Cette année, mes coups de coeur lecture sont principalement issus de la littérature japonaise. Dans le cadre du Hanami Book Challenge, j’ai découvert l’auteure Aki Shimazaki et sa pentalogie A l’ombre du Chardon, aux éditions Acte Sud qui m’a totalement éblouie. Elle aborde de nombreux thèmes associés à la culture japonaise dans ses romans en centrant son action sur une série de personnages qui se croisent et découvrent de nouveaux aspects à leur existence. Le tome qui m’a le plus marquée est Hozuki, autour de la figure de Mitstuko, une mère célibataire et surtout un esprit libre qui gère une librairie d’occasion tout en étant hôtesse de bar le vendredi soir en secret. La plupart des romans de cet auteure ont beau être des drames, je suis toujours sidérée de découvrir des thématiques assez contemporaines et fortes comme le racisme ou la place de la femme au Japon, sous la plume très délicate de son auteure.

Mes autres coups de coeur suivent cette même thématique mais sont des mangas. Il s’agit de la série en 18 tomes Barakamon de Satsuki Yoshino aux éditions Kioon et la série en 9 tomes Tokyo Tarareba Girls de Akiko Higashimura aux éditions le Lézard noir.

Barakamon évoque l’histoire d’un jeune maître calligraphe envoyé sur une île paumée afin de parfaire son art et surtout de gagner en humilité. Mais une fois débarqué, il va être confronté à l’hospitalité envahissante des habitants de l’île. C’est un manga sur l’art, sur se découvrir une personnalité mais aussi sur les îles japonaises et la convivialité de leurs habitants ainsi que leur mode de vie. J’ai beaucoup ri avec ce manga que j’ai récemment découvert, en plus d’en apprendre beaucoup sur la calligraphie et l’archipel de Gotô qui a inspiré l’île du récit.

Tokyo Tarareba Girls est une petite pépite d’humour et de drames autour de la figure de la japonaise célibataire active qui cherche une relation amoureuse dans une société où passé 30 ans, les femmes sont déclarées périmées. On y retrouve un trio de trois célibataires qui partent en quête d’un mari ou d’une relation afin de sortir de leur solitude et surtout de se caser. L’auteure s’est inspirée de ses propres amies pour écrire ce roman, 6 ans avant les JO de 2020. On sent derrière l’humour toutes les problématiques auxquelles sont confrontées les jeunes femmes et ce n’est pas très reluisant. Je n’ai lu que le tome 1 pour le moment et je projette de me procurer le reste de la série.

J’ai également eu d’autres coups de cœur hors littérature japonaise cette année avec notamment Un reflet de lune d’Estelle Faye, éditions ActuSF et Winterhouse Hôtel de Ben Guterson aux éditions Albin Michel jeunesse. Une enquête post-apocalyptique et une enquête fantastique jeunesse qui m’ont donnés à chaque fois envie de découvrir l’univers de ces deux auteurs.

Mes flops littéraires

J’ai eu quelques flops cette année et en général, je ne prends pas forcément la peine d’en parler sous forme d’avis lecture, donc voici en exclusivité les livres dont vous ne verrez jamais la chronique sur mon site (ou peut-être éventuellement sur mon Babelio si c’est une masse critique).

Concernant les déceptions de lecture, j’ai lu entier et dans la douleur Meurtre et pépites de chocolat, de Joanne Fluke sous l’influence de la blogosphère littéraire. Si l’idée de départ de mélanger Culinary Romance et Cosy Mystery m’enthousiasmait énormément, j’ai été déçue par le personnage principal qui m’a semblé antipatique, et l’intrigue policière assez plate… et dont on ne pouvait deviner à aucun moment l’issue (un comble pour un roman policier). Bref, sans vous refaire mon avis lecture, je ne comprends pas l’engouement des lecteur pour cette série de livres.

Toujours sous influence d’instagram, j’ai tenté de lire un roman de la collection J’ai Lu Régency : Le petit défaut de Lady Rotherham de Mary Ballogh. J’étais attirée par le côté romance à la Jane Austen, et j’ai finalement été déçue de trouver un couple de personnages qui passent leur temps à se chamailler pendant que leur famille assiste à toute la scène. J’ai cru comprendre que ce n’était pas le meilleur de la collection, malheureusement pour moi.

Une autre déception, mais du point de vue de sa construction reste le tome 2 de la série Fingus Malister de Ariel Holzl. J’adore cet auteur depuis ma lecture des Soeurs Carmines, mais j’ai vraiment l’impression qu’il a bâclé la fin alors qu’il y avait matière à développer un troisième tome.

Pour finir sur les déceptions, dans le cadre d’une masse critique privilégiée, j’ai lu Crossroads de Hervé Gagnon, un roman sur une chanson et un bluesman maudit pour avoir pactisé avec le diable. Si le résumé s’annonçait alléchant, l’histoire reprenant tout ce qui fait le succès de l’auteur : du thriller avec une chasse à la relique, du mysticisme et un duo d’enquêteurs, l’ensemble m’a laissée de marbre et j’ai dû me forcer à le terminer pour écrire mon avis lecture.

Enfin, je compte deux abandons de lecture cette année : Le jeu de la trame de Sylviane Corgiat et Bruno Lecigne car je n’ai pas adhéré au personnage principal amoureux de sa propre soeur et aux trop nombreuses scènes de sexe dès le début du roman. Mais aussi, et peut-être parce qu’il est destiné à un public jeunesse, Le Drakkar éternel de Estelle Faye. J’ai trouvé l’histoire assez plate avec la forte impression d’assister à un cours accéléré sur les vikings. D’ailleurs, j’ai un rapport étrange avec Estelle Faye : une fois sur deux, j’apprécie ou je déteste ses romans !

Mon profil de lecture

Comme l’an dernier, je vais établir mon profil de lecture en décortiquant la liste des livres lus selon quelques critères.

Sur ces 150 livres, 83 relèvent de la littérature adulte, 50 relèvent de la littérature jeunesse ou grand ado, et seulement 17 du young adult, ce qui franchement est un comble pour un blog censé proposer du young adult…

Concernant les genres présents dans ces 150 titres, je compte : 60 romans (dont 10 de littérature japonaise, 14 de fantasy, 12 de fantastique et horreur, 2 steampunk, 2 de post-apocalyptique, 5 d’historique, 3 romances, 6 policiers et 6 de littérature contemporaine), 7 recueils de nouvelles (dont 5 de littérature de l’imaginaire et 2 de littérature japonaise), 5 (dont 2 de littérature japonaise et 3 de littérature de l’imaginaire), 62 BD (dont 25 mangas), 13 documentaires (dont 3 sur la littérature et 10 sur le Japon), 2 recueils de contes et 1 album.

Au niveau des thèmes récurrents de mes lectures, j’ai noté : La recherche d’identité, le voyage, l’écologie, le féminisme, la société japonaise, le deuil.

J’ai lu 64 livres d’auteurs, 70 livres d’auteures, 7 livres d’auteurs non genrés, et 4 issus de collaborations hommes-femmes (principalement de la bd). Je n’ai pas compté les pourcentages pour les recueils de nouvelles et de contes car c’était trop compliqué. Ce total me permet d’atteindre mon objectif de l’an dernier, à savoir lire plus de livres écrits par des femmes.

Au niveau de l’inclusion LGBTQIA+, j’ai lu 3 bd de Kay/Katie O’Neil avec des personnages non genrés ou homosexuels : Princesse, Princesse; Le festival du Dragon thé et Le Cercle du Dragon thé aux éditions Bliss. J’ai également lu 2 nouvelles présentant des personnages lesbiens : Hairos et Cie de Eric Lysoe et La hyène, la sorcière et le garde-manger de Aeph, publiés aux éditions Yby dont je suis partenaire. J’ai lu 1 recueil de nouvelles proposant des romances homosexuelles : Dolls de Nepenth S. aux éditions Noir d’Absinthe. Enfin, j’ai lu 2 romans présentant des personnages lesbiens : La vie invisible d’Addie Larue de Victoria Shwab éditions Lumen, et Une idée d’incandescence de Naël Legrand aux éditions Yby.

A mon grand regret, excepté de nombreux livres mettant en scène des personnages asiatiques, je n’ai lu aucun livre cette année sur des personnages d’une autre couleur. C’est un point à améliorer pour 2022.

Et vous ? Combien de livres avez-vous lus cette année ? Quel est votre profil de lecture ? Dites-moi tout en commentaires. 🙂

Tampon encreur et marque-page,

A.Chatterton

6 commentaires

  1. bonjour, comment vas tu? j’ai commencé à regarder mes stats hier soir et j’ai lu 125 livres cette année. c’est assez drole car j’en avais lu également 125 en 2020. je suis agréablement surprise car j’avais le sentiment d’avoir moins lu… en ce moment je peine sur un roman de Léa Silhol.
    le hanami book challenge me tente bien pour 2022 mais je ne sais pas si je participerai au vu de la crise sanitaire qui m’empeche de profiter de mon abonnement en bib. passe un bon mercredi et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

  2. Bravo pour ce bilan 🙂
    Barakamon me tente pas mal… Quant au Drakkar éternel, je l’avais apprécié, mais j’ai vu passer d’autres avis peu enthousiastes.
    Tes thématiques de prédilection, du moins cette année, me parlent beaucoup, ce qui explique que la plupart des livres que tu as présentés me tentent.
    Merci pour avoir partagé avec nous ce bilan de lecture 2021 !

    Aimé par 1 personne

  3. Très sympa ce bilan, tu as lu énormément 😱 j’aime bien la façon dont tu analyses ton profil de lectrice, c’est intéressant. Encore merci pour ton challenge autour du Japon cette année, ça m’a permis de découvrir des titres sympas.
    Je te souhaite le meilleur pour 2022 😊

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s