Bilan de la création du Hanami Book Challenge 2021

Au terme de ce challenge sur le Japon et la littérature japonaise, j’ai souhaité vous faire part de l’envers du décor concernant sa création et sa mise en oeuvre, en vous proposant un bilan détaillé. Pour ceux qui souhaitent réaliser un challenge, cela peut éventuellement vous aider. Vous trouverez aussi en fin d’article ce que j’envisage comme évolution pour l’année prochaine.

La création du challenge

Le Hanami Book Challenge est le premier challenge que j’ai créé à ce jour. C’est la concrétisation d’une envie que j’ai depuis un an et je me suis surtout fait plaisir en le réalisant.

Après avoir participé à environ 5 challenges différents et décortiqué leur mode de fonctionnement, je me suis dit que cela n’était pas bien sorcier d’en réaliser un moi-même.

J’ai décidé de prendre comme thématique la littérature japonaise et le Japon car c’est un thème que j’apprécie mais aussi parce qu’à l’époque je n’avais pas trouvé de challenge spécifique sur le sujet. Je voulais proposer quelque chose de nouveau.

Ce challenge a la même structure que le Pumpkin Autumn Challenge créé par Guimause Terrier : 3 menus avec 4 sous-catégories au noms évocateurs, avec des mots-clés entre parenthèses pour aiguiller le lecteur. Il a la même temporalité : trois mois, mais de avril à juin.

J’ai essayé d’englober des thématiques récurrentes, voire stéréotypées autour du Japon afin de faire entrer un maximum de documents, mais aussi de le mettre à la portée des lecteurs qui découvrent cette littérature. Mon vœu était de proposer un challenge tout public et pas uniquement centré sur les lecteurs spécialistes de la culture nippone.

J’avoue que ce qui m’a causé le plus de fil à retordre était le mode de validation, mais au final personne ne l’a beaucoup utilisé.

La page instagram crée pour le challenge n’était pas prévue au départ. J’ai décidé de sa création sur un coup de tête afin de faire connaître un peu le challenge et d’avoir un espace d’échange autour des lectures. J’ai choisi Instagram pour son côté visuel mais aussi pour éviter la modération d’un groupe facebook.

J’ai également proposé une pal de livres et une pal de Séries et films pour aider les participants à trouver des idées car ce challenge ne se limite pas aux livres.

Enfin, j’ai publié de façon régulière mes avis personnels sur les lectures réalisées pendant le challenge sur mon blog et Instagram afin de faire d’autres propositions et animer la page Instagram.

Les participants au challenge

Difficile d’évaluer la participation réelle des lecteurs pour le challenge car je n’ai pas mis en place un système d’inscription. J’évoquerai donc les lecteurs qui se sont manifestés sur wordpress, Facebook et Instagram ou sur qui je suis tombés par hasard.

Je me suis vite aperçue que mon challenge coïncidait avec un autre challenge intitulé Un mois au Japon (évoqué dans ma veille littéraire du net #28) qui avait lieu tout le mois d’avril. Les organisatrices de Un mois au Japon ont relayé mon challenge sur leur groupe facebook, ce qui m’a attiré des participantes (et c’était très sympa de leur part !). Par conséquent, certaines lectrices ont réalisé les deux challenges en parallèle, mais quelques unes ont arrêté de participer au mien une fois celui le mois du Japon terminé.

Au niveau de la page instagram, je compte 42 abonnés, et 4 participantes régulières qui ont publié des avis lectures pendant tout le challenge. Sur WordPress, j’ai noté 6 participantes dont une déjà abonnée sur le compte Instagram. De ce côté, j’ai noté principalement deux retours par des articles de bilan. La majorité des participants sont des femmes. Je n’ai pas eu de participants masculins.

L’article de présentation du challenge a généré sur mon blog 181 vues, 7 likes et 23 commentaires (dont 10 sont des notifications ping de mes articles entre eux et ne comptent pas.). Sur Instagram, les posts de présentation du challenge et des menus a généré 22 likes sur la page instagram du challenge et 33 likes sur ma page personnelle. Sur Facebook, mon post de présentation du challenge sur la page Miss Chatterton a généré 9 likes, 2 partages, 1 commentaire et touché 88 personnes.

En général, les participantes ont été très contentes de l’expérience, même si elles ont trouvé le menu Japan Pop difficile à remplir. Elles ont apprécié ma proposition de menus détaillés et le fait que le challenge soit flexible au niveau du type de document à utiliser pour remplir toutes les catégories (série ou livre, fiction ou documentaire, roman ou manga).

Un autre détail intéressant est que pour certaines, cela leur a fait découvrir la littérature japonaise ou sortir de leur zone de confort de lecture, ce qui étaient mes principaux objectifs.

Pour résumé, même si le taux de participation est faible cette année, je suis contente d’avoir réalisé un challenge de qualité qui a été apprécié par les participantes.

Les écueils du challenge

Maintenir une barrière entre animation et participation à son propre challenge.

Sur le compte Instagram du challenge, j’ai eu des difficultés à séparer mes posts censés présenter des livres pour le challenge de mes propres lectures pour le challenge. Je souhaitais séparer ma participation au challenge et son animation. Finalement, j’ai dû publier sur les deux comptes mes retours personnel pour gagner du temps. Par ailleurs, j’ai trouvé mes présentations de livres trop impersonnelles à l’inverse de mes retours de lecture.

Compter le nombre d’inscrits

Je n’ai pas pensé à mettre en place un vrai système d’inscription, en me disant qu’un commentaire sur l’article de présentation du challenge suffirait. Or, j’ai eu des participantes depuis Instagram directement qui n’avaient pas vu mon article de blog. Au final, pour réaliser ce bilan, il a été compliqué de savoir combien de lecteurs ont réalisé exactement le challenge.

Le manque d’échange sur Instagram

A ma grande surpise, j’ai aussi trouvé qu’Instagram n’était pas suffisant pour que les participants échangent autour de leurs lectures. Tout se borne aux commentaires. Je n’ai pas trouvé non plus comment reposter les publications des participants sur le feed, donc j’ai pris le parti de les reposter en story.

Communiquer plus et plus régulièrement

Niveau communication, cette année j’ai créé la page Instagram du challenge et j’ai contacté des maisons d’éditions spécialisées en littérature japonaise pour leur proposer de relayer le challenge.

Concernant la page Instagram, je l’ai animée pendant deux mois et demi avec des suggestions de lecture ou des retours personnels et quelques défis. J’ai aussi reporté en story les lectures des participants et taggué les maisons d’éditions citées dans les post. Au final, j’ai eu trois personnes régulières qui ont utilisé le Hashtag du challenge sur Instagram, peu de participations aux défis et de repartages des maisons d’éditions. J’ai trouvé le projet chronophage vis à vis du retour des participations, notamment sur la prise de photos des livres ou les idées de défis. Je pense que mon rythme de publication sur Instagram n’a pas aidé car j’ai été attentive à publier deux fois par semaine au début et je me suis essoufflée au terme du deuxième mois.

Pour ce qui est de l’investissement des maisons d’éditions, il a été maigre. J’ai contacté par les réseaux sociaux quelques maisons d’édition pour leur expliquer le challenge et leur proposer de relayer mes participations. Pour résumer, les grandes maisons m’ont ignorée à l’inverse des plus petites qui ont été plus réactives comme Ynnis éditions, ActuSF ou LivrS éditions. Je pense que la jeunesse du challenge et son manque de notoriété ne m’ont pas aidée.

Des menus trop compliqués ou clichés

Côté menus, j’ai eu des remarques sur leur côté cliché ou malvenu. Une lectrice notamment, m’a fait une remarque concernant l’intitulé Le sourire de la Geisha car dans les mots-clés associés, il y avait le mot « érotique ». Cela n’a pas plu à la personne, estimant qu’on y voyait un amalgame entre geisha et prostituée. Ce n’était pas mon intention, et je connais bien la différence pour avoir lus des ouvrages sur le sujet. Dans mon souci d’ouvrir à un plus large public le challenge, je n’avais pas pensé à cela donc je pense modifier les menus pour la deuxième édition afin d’éviter les raccourcis trop rapide pour les lecteurs.

Par ailleurs, le menu Japan Pop a semblé difficile à remplir pour tout le monde, notamment la catégorie Monter sur scène avec idols. Je n’ai même pas lu de livres moi-même pour ce menu, donc il risque de disparaître l’an prochain.

Evolution du challenge pour l’an prochain

Comme je compte réitérer le challenge l’an prochain malgré le peu de participants, j’ai noté certaines améliorations qui vont le modifier légèrement.

Tout d’abord, je pense à minima proposer un système d’inscription pour que les gens me signalent s’ils participent au challenge. Ce sera certainement via un commentaire sur l’article publié sur mon blog ou les réseaux sociaux. Je sais que cela ne semble pas très utile à première vue, mais cela m’aide à réaliser l’impact du challenge dans la blogosphère littéraire.

Je pense revoir les menus également pour proposer des thèmes plus abordables et moins clichés et en introduire d’autres que j’ai oubliés. J’ai noté que le menu Japon Contemporain remportait un grand succès en termes de lectures. Il est possible que je m’en inspire pour décliner les menus.

J’envisage aussi d’étendre ma communication sur le challenge en m’y prenant plus tôt, et de deux manières : tout d’abord en enregistrant mon challenge sur Booknode qui en recense une grande partie. Puis, en proposant un groupe facebook en plus de la page Instagram, même si la modération ne m’enchante pas. Le fait est que j’aimerais plus d’échanges autour de la littérature japonaise et je n’ai pas l’impression qu’Instagram en propose, du moins dans la forme que j’ai choisie. J’envisage aussi de réaliser des partenariats avec les petits éditeurs qui ont relayés mon challenge cette année.

J’aimerais aussi communiquer des ressources sur la culture japonaise et réfléchir un peu plus à des jeux autour du challenge, ce que je n’ai pas pris le temps de faire cette année. Ce sera d’autant plus intéressant l’an prochain car j’ai prévu de partir 10 jours au Japon au mois de mai 2022, donc il y aura des photos in situ !

Voilà pour ce bilan déjà assez long comme ça. Je tiens à remercier les participants, les maisons d’éditions et les blogpotes qui m’ont soutenue ou ont relayé mes publications pour faire connaître ce challenge.

Je vous attends l’an prochain, un peu plus nombreux je l’espère. Et si ce n’est pas le cas, je passerai un bon moment lecture tout de même. L’important restant de se faire plaisir. 🙂

Si vous avez envie de m’indiquer votre bilan, votre ressenti ou des idées d’évolution du challenge, n’hésitez pas à me l’indiquer en commentaire.

Tofu et wasabi,

A.Chatterton

13 commentaires

  1. Pour un premier challenge, tu peux être fière du nombre de participation. Surtout avec un thème de niche comme c’est le cas ici ! Je trouve ça intéressant de lire ton bilan et tes réflexions, ça permet de voir l’envers du décor et, dans mon cas, de comparer avec mes propres ressentis sur l’organisation d’un challenge.
    Je l’ai relayé au début et j’étais très motivée mais les aléas de la vie a fait que je n’ai pas pu y participer comme je le voulais. J’ai pourtant lu un manga dans chaque catégorie (j’ai tout validé en théorie) mais je n’ai pas publié d’article à ce sujet parce que ça me paraissait artificiel comme remplissage. Je n’ai pas changé mes habitudes, je ne suis pas allée vers quelque chose de nouveau, il n’y a pas eu d’investissement de ma part au final et je pense que ton initiative mérite mieux.
    L’année prochaine, je compte mieux me préparer.
    Je voulais aussi te remercier car j’ai découvert plusieurs livres très intéressants grâce à toi via ce challenge, dont certains que j’ai déjà acheté.

    Aimé par 1 personne

  2. Bravo pour ce premier challenge, c’est vraiment un sacré boulot, bravo! Je n’ai pas eu le temps de participer cette année, mais j’espère pouvoir participer l’année prochaine 🙂

    De ce que j’ai vu des autres challenges, il semble que ce qui fonctionne bien c’est le groupe FB pour discuter des livres, etc. Le plus compliqué je pense est de former une communauté de personnes motivées qui se tirent tous vers le haut.
    J’ai l’impression que les vidéo sur youtube marchent plutot bien aussi pour les lancements de ce genre d’évènement. Après c’est très surement chronophage!

    Sur l’un des challenge auquel je participe (https://arcanesouvertes.wordpress.com/2020/12/24/challenge-voix-dautrices-2021/) l’organisatrice propose un google doc dans lequel on peut voir les différents livres par participant.e.s

    J'aime

  3. bonjour, comment vas tu? tu as bien travaillé et je pense que tu peux etre fière de toi. j’ai un peu laissé de coté les challenges cette année, par manque de temps. je verrai si je peux reprendre cet automne mais le tien est vraiment sympa. comme je lis régulièrement des romans japonais, il faudrait que je pense à ,m’inscrire au prochain. passe un bon lundi et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai très peu échangé/communiqué autour du challenge mais je suis très contente d’avoir participé parce que j’ai découvert des œuvres formidables. 😀 J’ai également beaucoup apprécié tes idées de lectures/visionnages pour chaque menu, c’était un sacré boulot pour aider à trouver comment les remplir (ah ce menu Japan Pop… haha)
    En tout cas, félicitations d’avoir mené ce challenge jusqu’au bout, merci pour tout et je participerai avec plaisir la prochaine fois !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s