Publié dans On joue ?

Hanami Book Challenge : Ma PAL de livres pour ce challenge

Pour faire suite à mon article de présentation du Hanami Book Challenge, un challenge sur le Japon et le printemps que j’ai créé, voici ma Pile à Lire afin de vous donner quelques idées de lecture. En espérant que vous y trouviez votre bonheur !

Au temps des traditions

Pour la gloire de l’empereur (Intrigue politique, samouraïs, arts-martiaux)

Le jeu de la trame, Sylviane Corgiat et Bruno Lecigne, éditions Mnémos (intégrale)

Résumé : Trente-neuf, c’est le nombre de cartes du Jeu de la Trame que Keido, fils du seigneur du Roseau, doit réunir afin de ressusciter sa soeur, morte de l’avoir trop aimé. Et il ne laissera rien ni personne le distraire de son but. Des guerres sauvages du pays des Mille Nuages aux combats contre les pirates sans merci du fleuve Salé en passant par la bataille contre le terrible Ordre des Ananke, Keido ira même jusqu’à franchir la gigantesque Muraille de Pierre qui sépare le monde en deux pour se livrer aux brûlures inconnues des Terres de Cendre et affronter les légendaires créatures du feu. Mais que trouvera-t-il au bout du chemin ?

Mon choix : J’ai reçu cette intégrale dans le cadre d’un service presse par l’éditeur. C’est une série ancienne qui vient d’être rééditée chez Mnémos en intégrale. Il y a en plus quelques scènes érotiques…

Autres propositions :

  • Kenshin le vagabond, de Natsuki Nobuhiro, éditions Egmon manga (manga sur un samouraï vagabond)
  • La Pierre et le sabre, de Eiji Yoshikawa, éditions J’ai lu (Roman historique en deux tomes sur un samouraï)
  • Le clan des Otori, Lian Hearn, éditions Gallimard (série de romans de fantasy historique en 5 tomes, où un jeune garçon ignorant de ses origines est recueilli par une communauté qui condamne la violence. Mais leur assassinat va déclencher une guerre sanglante).
  • Le masque de Nô, tome 1 des Chroniques de l’érable et du cerisier, Camille Monceaux, éditions Gallimard jeunesse (roman jeunesse sur un enfant abandonné élevé par un samouraï qui voit soudain sa vie basculer…)

Le temple abandonné (Religion, esprits, moine, fantastique)

Histoires de fantômes du Japon, Benjamin Lacombe et Lafcadio Hearn, éditions Soleil

Résumé : Fasciné par le Japon – son art, sa culture et ses paysages – depuis ses plus tendres années, Benjamin Lacombe a souhaité illustrer Fantômes du Japon, un recueil d’histoires imprégnées du folklore japonais, recueillies par Lafcadio Hearn. Cet écrivain irlandais a été l’un des premiers occidentaux à obtenir la nationalité japonaise. Il est connu pour avoir sillonné les provinces de ce pays, recueilli et mis par écrit les contes et légendes de fantômes japonais. Pour cet ouvrage, Benjamin a choisi d’illustrer un panel de bestiaire large et diversifié ; une diversité qu’il était essentiel pour lui de laisser transparaître dans un traitement graphique différent pour chaque histoire. En fin de livre, la création de jeux, inspirés de jeux anciens, offre la possibilité de raconter sa propre légende de yôkai.

Mon choix : Dans ma PAL depuis Noël, j’attendais le prochain Pumpkin Autumn Challenge pour me plonger dans le fascinant monde des Yokais, Bakemono et autres esprits, mais finalement, je n’ai pas pu résister à la tentation.

Autres propositions :

  • Esprits et créatures du Japon, Benjamin Lacombe, éditions soleil (le tome 2 de celui que je vous propose)
  • Les héritiers d’Higashi, Clémence Godefroy, éditions du Chat noir (série de romans fantasy en deux tomes ayant pour thème les bakemono, ces esprits à figure animale).
  • Death Note, de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata, éditions Kana (Manga façon thriller avec un dieu de la mort qui prête son outil de travail à un mortel).
  • Les noces de la renarde, de Floriane Soulas, éditions Scrineo (Roman de fantasy historique sur le destin de deux femmes à deux époques différentes autour des Yokaïs, des esprits japonais).

Le sourire de la Geisha ( Erotique, Art, écrit par une femme)

Les neiges de l’éternel, Claire Krust, éditions ActuSF

Résumé : Dans un Japon féodal fantasmé, cinq personnages racontent à leur manière la déchéance d’une famille noble. Cinq récits brutaux qui voient éclore le désespoir d’une jeune fille, la folie d’un fantôme centenaire, les rêves d’une jolie courtisane, l’intrépidité d’un garçon inconscient et le désir de liberté d’un guérisseur. Le tout sous l’égide de l’hiver qui s’en revient encore.

Mon choix : J’ai déjà pas mal lu de livres autour des geisha et un livre d’Art ne me tente pas. Ce livre est un cadeau qui est dans ma PAL depuis peu, et écrit par une femme. En plus, il a eu de bons retours, donc j’ai décidé de tenter ma chance.

Autres propositions :

  • Le miroir des courtisanes, Sawako Ariyoshi, éditions Philippe Picquier (Roman historique autour des quartiers des courtisanes de Tokyo avant-Guerre, qui retrace le destin de trois femmes d’une même famille).
  • Geisha, Arthur Golden, éditions Le livre de Poche (Fiction historique sur l’histoire d’une Geisha et de son apprentissage).
  • Ma vie de Geisha, de Mineko Iwasaki, éditions Le Livre de Poche (Autobiographie d’une geisha japonaise très connue)
  • 24 vues du Mont Fuji par Hokusai, Roger Zelazny, éditions Le Bélial (Nouvelle autour du deuil et du célèbre peintre)
  • Yayoi Kusama, l’artiste qui mettait des pois partout et s’en fichait, Gilberti Fausto, éditions Phaidon (Documentaire jeunesse sur l’artiste Yayoi Kusama façon biographie et découverte de son art).

Quand les cerisiers sont en fleurs ( Fêtes traditionnelles, Nature, écologie)

Your name, Makoto Shinkai, éditions Pika

Résumé : Taki est Mitsuha, et Mitsuha est Taki. Le lycéen tokyoïte et la jeune fille de la montagne échangent mystérieusement, à plusieurs reprises, leurs corps durant leur sommeil, et vivent chacun la vie de l’autre. Voici l’histoire de deux destins entremêlés qui défient l’espace et le temps, dans laquelle la tragédie se mêle à la romance… Reprenant la trame de son film d’animation éponyme, Makoto Shinkai, réalisateur et écrivain, nous invite à explorer plus en profondeur l’univers poétique et touchant de Your Name.

Mon choix : Après avoir été émerveillée par le film d’animation, j’ai décidé de lire l’adaptation en roman. Mitsuha est une jeune prêtresse qui perpétue la tradition familiale et vit en province dans la nature. Taki est un citadin qui vit à Tokyo. Ensemble, ils vont vivre un échange de corps pendant de brèves périodes pendant leur sommeil… Une vraie ode à l’adolescence, la nature et le temps qui passe. Peut aussi rentrer dans le menu Japon d’aujourd’hui/Souvenirs de lycée ou Fly me to Saitama.

Autres propositions :

  • Hayao Miyazaki : Cartographie d’un univers, de Raphaël Colson et Gaël Régner, éditions Les Moutons électiques (Documentaire sur l’univers du réalisateur Miyazaki, qui s’inspire de la nature et de thèmes du Japon contemporain dans ses créations).
  • Aokigahara, la forêt des suicidés, Gabriel Hernandez et El Torres, éditions Atlantic Comics (roman graphique d’horreur sur la forêt célèbre pour le nombre de suicidés qui y est retrouvé tous les ans. Peut aussi entrer dans la catégorie Le temple Abandonné).
  • Maneki-Neko et autres histoires d’objets japonais, de Jorane, éditions Sully (Documentaire sur les objets de culte du quotidien japonais)
  • La péninsule aux 24 saisons, Mayumi Inaba, éditions Philippe Picquier (roman contemporain contemplatif autour d’une femme qui se redécouvre au fil des saisons).
  • Japon, 365 us et coutumes, David Michaud, éditions le Chêne (Documentaire sur les particularités culturelles japonaises et les traditions).

Japan Pop

Monter sur scène avec les idols (musique, amitié, Otaku)

Nana, Ai Yazawa, éditions Delcourt

Résumé : Deux jeunes filles portant un prénom synonyme de bonheur vont, par leur propre volonté, mettre leur destin en marche. Voici deux histoires d’amours et d’émotions vécues en parallèle par ces deux jeunes filles portant le même prénom « Nana » !!

Mon choix : J’avais beaucoup aimé l’anime éponyme ainsi que les chansons rock qui l’accompagnaient. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers le manga, même s’il date un peu. C’est l’histoire de deux groupes de musique qui s’affrontent, mais aussi les coulisses des chanteurs, et surtout une solide histoire d’amitié entre filles.

Autres propositions :

  • Beck, de Harold Sakuichi, éditions Akata (Manga qui retrace de nos jours, le parcours réaliste d’un jeune bien décidé à percer dans le monde de la musique).
  • Blue Giant de Shinichi Ishizuka (Manga sur un lycéen passionné par le saxophone et le jazz).
  • Back Street Girls, de Jasmine Gyuh, éditions soleil (Manga sur un groupe d’idols pas banal : ce sont des anciens yakuza transformés en filles par punition de leur chef !)
  • Otaku otaku, Fujita, éditions Kana (Manga sur deux otakus qui travaillent ensemble et partagent leurs passions aussi mutuelles qu’hétéroclites).

Sangoku, Cat’s eyes et les autres ( Rétro, adapté en anime, manga des années 80)

Orange road, Izumi Matsumoto, éditions Tonkam

Résumé : Kyosuke Kasuga vient de déménager. Avec son père et ses deux soeurs, ils démarrent une nouvelle vie discrète. En effet, ces trois adolescents cachent un secret : ils sont télépathes et télékynésistes et personne ne doit l’apprendre. Mais à l’heure de la rentrée, Kyosuke a d’autres soucis en tête, il vient de tomber amoureux de Madoka Ayukawa, une jeune lycéenne rebelle, envoûtante mais terriblement capricieuse !

Mon choix : L’adaptation de mon anime « Club Dorothée » préféré : Max et compagnie. Même si le héros est pas très doué, et que son crush a un sale caractère, ça fait toujours plaisir de se replonger dans leurs histoires.

Autres propositions :

  • Japanime, de Clément Cusseau, Les éditions culinaires (Documentaire sur l’histoire des anime japonais les plus connus, avec fiches détaillées et anecdotes de création).
  • City Hunter de Tsukasa Hojo, éditions Pannini (Manga à l’origine de l’anime Nicky Larson, le côté chaud lapin non censuré).
  • Dragon Ball, de Akira Toriyama, éditions Glénat (Manga à l’origine de l’anime Dragon Ball Z)

C’est l’heure du duel ( affrontement, jeux-vidéos, robots)

One-Punch Man, Yusuke Murata, éditions Kurokawa

Résumé : Saitama est un jeune homme sans emploi et sans réelle perspective d’avenir, jusqu’au jour où il décide de prendre sa vie en main. Son nouvel objectif : devenir un super-héros. Il s’entraîne alors sans relâche pendant trois ans et devient si puissant qu’il est capable d’éliminer ses adversaires d’un seul coup de poing. On le surnomme désormais One-Punch Man. Mais rapidement, l’euphorie du succès cède place à l’ennui, car lorsqu’on est si fort, les victoires perdent de leur saveur… 

Mon choix : Encore un manga que je lis après avoir vu la version anime. Ce qui m’intéresse dans celui-ci est la figure d’anti-héros : le personnage principal ne se voit pas comme un Maître dans sa discipline ni comme un héros au départ. Il a juste décidé d’être super badass pour se prouver des choses à lui-même. A côté de ça, la société des héros laisse entrevoir les dérives d’un tel système. Bref, un manga sur l’affrontement mais pas que.

Autres propositions :

  • Food Wars, Yuto Tsukuda, éditions Delcourt (manga autour de duels de chefs assez humoristique, dans une école de Haute-Cuisine)
  • Pluto, Naoki Urasawa, éditions Dargaud (manga policier dans un monde où les robots côtoient les humains. Un robot aura tué un humain…)
  • Chobits, Reyda Seddiki, éditions Clamp (manga où un jeune étudiant retrouve un robot fille qui a perdu la mémoire)
  • Konosuba, Soit béni monde merveilleux, Masahito Watari (manga où un joueur de jeux-vidéos meurt et se réincarne en fille dans son jeu préféré).

Cosplay à Harajuku (Kawaï, look particulier, complexes)

Sexy Cosplay Dolls, Shinichi Fukuda, éditions Kana

Résumé : Wakana Gojo est un lycéen solitaire. Son rêve est de devenir artisan et de fabriquer les poupées traditionnelles pour le Hina Matsuri. Mais comme cette passion n’est pas très virile, il la cache et ne se fait pas remarquer. Jusqu’au jour ou Marine Kitagawa, la fille la plus populaire du lycée, le voit se servir d’une machine à coudre ! Contre toute attente elle lui demande de devenir son couturier pour réaliser… des tenues de cosplay !

Mon choix : Le résumé m’a pas mal intrigué et je m’attends à une série humoristique, ainsi qu’à des costumes très sympas.

Autres propositions :

  • Lovely Complex, Aya Nakahara, éditions Akata (manga sur deux amis lycéens au physique peu commun décident de s’allier pour trouver l’amour)
  • Blue Spring Ride, Io Sakisaka, éditions Kana (manga sur une jeune lycéenne qui décide de changer de look pour mieux se faire accepter par ses camarades de classe)
  • Artelier Collection, Yen Hioka (manga sur un univers où les vêtements fabriqués par des artisans de génie, ont le pouvoir d’exaucer des voeux…)
  • L’atelier des sorciers, Kamome Shirahama, éditions Pika (manga autour d’une jeune apprentie magicienne avec des costumes à couper le souffle.)

Le Japon d’aujourd’hui

Fly me to Saitama (Vie à la campagne, village, vieillesse)

Quartier lointain, Jirô Taniguchi, éditions Casterman

Résumé : Ce jour d’avril 1998, un homme s’apprête à prendre le train pour rentrer chez lui, à Tôkyô. Il s’appelle Hiroshi. C’est un cadre d’entreprise comme le Japon en produit des milliers. La bouche légèrement pâteuse et la tête lourde – il a encore trop bu la veille lors d’un repas d’affaires –, cet homme de 48 ans a rendez-vous avec son destin. Car le train qu’il prend n’est pas le bon : sans l’avoir fait exprès, il se retrouve à bord d’un express qui se dirige tout droit vers sa ville natale. À l’arrivée, avant de repartir à destination de Tôkyô, Hiroshi décide de faire un tour dans les rues où il a grandi, devenues méconnaissables. Dans le petit cimetière où est enterrée sa mère, il s’assoupit quelques minutes. Mais à son réveil, il constate avec une surprise mêlée d’effroi qu’il vient d’effectuer un bond dans le passé. Il se trouve en effet projeté à l’époque de son adolescence, et doit désormais vivre dans l’enveloppe corporelle qui était la sienne à l’âge de 14 ans. ! Mais ses souvenirs, sa mémoire et ses capacités intellectuelles sont restés ceux d’un homme de 48 ans… Hiroshi va alors revoir ses parents et ses amis d’école. Et bien qu’il craigne de bousculer sa propre histoire d’homme adulte et de « fausser l’avenir », il décide de comprendre enfin pourquoi son père est parti un jour loin de chez lui, abandonnant sa femme et ses deux enfants. En revivant ses quatorze ans, il ne va pas seulement épater ses copains en leur prédisant les événements à venir. Plus fondamentalement, il va tenter d’infléchir le cours de son histoire familiale et découvrir que « l’enfant que nous avons été est toujours là, bien vivant tout au fond de nous… ».

Mon choix : J’ai peu l’occasion de lire des romans graphiques/mangas de grands mangakas. Celui-ci a attiré mon attention car il est seulement en deux tomes et parle de voyage dans le temps.

Autres propositions :

  • L’amour dans un coin de campagne, Noriko Hakuto, éditions IDP boy’s love (Yaoi sur un jeune garçon qui retourne habiter dans son village natal et retrouve un ami d’enfance qui lui avait autrefois déclaré ses sentiments)
  • Je suis née dans un village communautaire, Kaya Takada, éditions rue de l’échiquier (Manga/roman graphique autobiographique de l’auteure qui raconte son enfance dans un village rural communautaire proche d’une secte, dans les années 70 au Japon)
  • La fille du temple aux chats, Makoto Ojiro, éditions Soleil (manga où un jeune étudiant décide de retourner vivre à la campagne auprès de sa grand-mère et de sa cousine, qui vivent dans un temple).
  • Nanja Monja, Shizuka Ito, éditions Glénat ( manga sur un village bucolique qui vit à côté d’une forêt envahie d’un petit peuple magique)

Gambate ! (vie d’entreprise, harcèlement, racisme)

Love Fragrance, Kintetsu Yamada, éditions Kana

Résumé : Asako, une jeune femme complexée par son hyperhidrose – le fait d’avoir une transpiration excessive – est un jour interpellée par Kôtarô Natori. C’est le concepteur star des nouveaux produits de soins corporels de la société où elle travaille. Ce dernier lui déclare de but en blanc : « Votre odeur est magnifique, laissez-moi la sentir pour développer notre nouveau produit ! »

Mon choix : Le résumé m’a fait hurler de rire, et j’ai bien l’impression que cette nouvelle série de manga va être hilarante, tout en montrant quelques aspects critiques de la société japonaise.

Autres propositions :

  • Stupeurs et tremblements, Amélie Nothomb, éditions Albin Michel (Roman sur la vie de l’auteur au Japon, quand elle travaillait dans une entreprise japonaise)
  • Tchikan, Emmanuel Arnaud et Kumi Sasaki, éditions Thierry Marchaise (Roman sur le harcèlement des jeunes filles et des femmes dans les transports en commun japonais)
  • Hana l’inaccessible, Koji Murata, éditions Meian (manga sur une romance au travail avec une héroïne encore vierge).
  • Relife, Yayoiso, éditions Ki-hoon (manga sur un chômeur qui décide de retourner au lycée pour recommencer sa vie)
  • Le jour de la gratitude au travail, Akiko Itoyama, éditions Philippe Picquier (Recueil de deux nouvelles autour sur le monde du travail au Japon, vu par un personnage féminin)
  • Bucket List of the dead, Kotaro Kataka, éditions Kana (manga à paraître en avril-mai 2021 sur un employé de bureau exploité en burn out qui découvre la délivrance grâce à une attaque de zombies. Il va alors décider de réaliser la liste de ses rêves avant de mourir).

Souvenirs de lycée (Univers scolaire, adolescence, romance, light novel)

Je veux manger ton pancréas, Idumi Kirihara et Yoru Sumino, éditions Pika

Résumé : Sakura est une lycéenne à la personnalité solaire, toujours entourée d’amis et au centre de l’attention de la classe. Elle est aux antipodes de Haruki, un simple élève banal et transparent. Celui-ci préfère fuir son prochain pour se réfugier dans ses livres de fiction jusqu’au jour où il trouve un journal intime, celui de Sakura. Il découvre alors que cette camarade si pleine de vie souffre d’une infection du pancréas et que ses jours sont comptés… Unis à Haruki par ce secret, Sakura demande une faveur au garçon : vivre avec elle une vie entière le temps d’un printemps…

Mon choix : un diptyque court qui semble pas très joyeux au premier abord mais dont les critiques évoquent un dessin délicat et une histoire empreinte de sensibilité.

Autres propositions :

  • La fille qui tressait les nuages, Céline Chevet, éditions du Chat noir (Roman YA fantastique où un jeune lycéen a dû mal à se remettre du deuil de la jeune fille dont il était amoureux. Ses pertes de mémoire cachent un terrible secret)
  • 5 cm per second, Makoto Shinkai, éditions Pika (Roman YA où deux amis d’enfance se souviennent de leur rencontre et de leurs retrouvailles des années plus tard, après une relation longue distance).
  • Assassination Classroom, Yusei Matsui, éditions Kana (Manga où dans un collègue élitiste, un poulpe enseignant décide de transformer la classe des cancres en classe d’assassins. Chaque leçon sera l’occasion de le tuer. Une critique déguisée du système scolaire japonais).
  • Switch Girl, Natsumi Aida, éditions Delcourt (Manga où une jeune fille modèle voit son secret dévoilé auprès d’un autre élève, ce qui donnera lieu à une amitié improbable)
  • GTO (Great Teacher Onizuka), Toro Fujisawa, éditions Pika (Manga où un ancien voyou décide de devenir enseignant en lycée, mais hérite d’une classe de cancres et s’efforce de leur redonner confiance en eux par des méthodes peu conventionnelles).

Tokyo by night (Mafia, gastronomie, prostitution, LGBTQIA+)

La cantine de minuit, Abe Yaro, éditions Le lézard noir

Résumé : Dans ce petit restaurant situé au fond d’une ruelle du quartier de Shinjuku, le patron vous accueille de minuit à sept heures du matin. La carte ne propose que du tonjiru, soupe de miso au porc, ainsi que du saké, mais selon vos envies, on vous préparera à la demande tout ce qu’on est en mesure de vous servir. Saucisses en forme de poulpe, curry qui a reposé toute une nuit, concombres marinés dans du son de riz… Des petits plats typiques du Japon qui réveilleront les papilles et les souvenirs du temps passé. Car ici, chaque plat est lié aux souvenirs d’un personnage : yakuza, stripteaseuse, boxer… Les habitués et clients d’un soir qui se rassemblent ici ont chacun leurs raisons, et le patron bienveillant est toujours à leur écoute, derrière son comptoir.

Mon choix : J’ai beaucoup apprécié l’adaptation en série de ce roman graphique intitulée Midnight Diner : Tokyo stories. Je vais donc essayer la version illustrée en espérant réaliser les recettes proposées par le chef.

Autres propositions :

  • Mauvaise herbe, Keigo Shinzo, éditions Le lézard noir (manga autour de la prostitution infantile au Japon avec une fugueuse et un policier qui essaie de la réhabiliter).
  • La voie du tablier, Kousuke Oono, éditions Kana (manga sur un ancien yakuza devenu homme au foyer)
  • Mémoires d’un yakuza, Junichi Saga et Eiji Ijichi, éditions Philippe Picquier (Autobiographie d’un Yakuza qui explique son ascension et sa chute à la fin des années 70)
  • Le passage de la nuit, Haruki Murakami, édition 10-18 (Roman sur plusieurs histoires ayant toutes lieu à Tokyo, la même nuit)
  • Les délices de Tokyo, Durian Sugekawa, éditions Le livre de poche (Roman autour d’une jeune fille et d’une vieille femme qui réalise des pâtisseries et cache un lourd secret).
  • Confessions d’un masque, Yukio Mishima, éditions Folio (Roman sur l’homosexualité vécue par un homme dans le Japon des années 30 et son acceptation dans une société ultra-conformiste)

Voilà pour mes propositions de livres associées à ce challenge littéraire. N’hésitez pas à m’indiquer les vôtres sur Instagram avec le Hashtag #HanamiBookchallenge ou en commentaire à cet article.

A venir, un nouvel article de PAL mais cette fois télévisuelle, pour ceux qui souhaiteraient réaliser ce challenge avec des écrans plutôt que des livres.

D’ici là, amusez-vous bien et si vous n’arrivez pas à faire entrer un livre dans une catégorie, vous pouvez toujours utiliser la carte joker !

Mochi et feuilles de thé,

A.Chatterton

Auteur :

Bibliothécaire IRL, j’ai eu envie de partager mes lectures avec d’autres amoureux de la littérature, mais aussi jouer avec les livres à travers des challenges ou encore désacraliser l’écriture avec des ateliers pour les écrivains en herbe. Je vous invite également à développer votre imaginaire avec mes projets d’écriture autour d’une bibliothécaire de l’extrême qui voyage à travers les livres mais a du fil à retordre avec son chat… Bienvenue dans mon univers et surtout bonnes découvertes littéraires ! Amélie

8 commentaires sur « Hanami Book Challenge : Ma PAL de livres pour ce challenge »

  1. Très chouette PàL ! Pour la mafia ou le Japon contemporain il y a aussi Tokyo Vice de Jake Adelstein ainsi que le dernier des yakuzas, ce sont des textes non fictions que j’ai trouvé vraiment passionnant et je pense profiter du challenge pour les relire d’ailleurs o/

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s