Publié dans Lectures

Phantom Manor, L’attraction décryptée, Jérémie Noyer et Mathias Dugoujon, éditions Euro Disney Associés

Halloween passant, associé à ma grande passion pour les parcs d’attractions, j’ai eu envie de découvrir les coulisses de la célèbre maison hantée de Disneyland Paris : Phantom House. L’occasion aussi de redécouvrir l’histoire unique crée pour cette attraction en France.

Mon avis :

Un bel ouvrage très documenté

Au premier abord, l’esthétique de ce livre est tout simplement époustouflante pour les amateurs de belles couvertures ou de livres-objets. La première et la quatrième de couverture sont soignées : reliure au fil, couverture rigide avec grains imitation cuir, couleur violette rappelant celle du manoir, titre et illustration en dorures, typographie spooky… Phantom Manor attire par son aspect extérieur avant de l’être par son contenu. Et quel contenu !

A l’intérieur, le livre se découpe en plusieurs parties richement illustrées par des photos du manoir, de ses concepteurs, des illustrations préliminaires à l’attraction, des maquettes, des portraits de personnages, des cartes… Impossible de tout décrire tellement la quantité est impressionnante ! Et malgré son épaisseur fine de 100 pages seulement, on ne peut que saluer la qualité de conception de ce livre-objet, conçu à la base pour les fans.

Comment est née l’attraction ?

La première partie du livre, intitulée « Une demeure Spectraculaire », nous plonge dans les détails de la conception initiale en 1960 pour Disneyland Resort en Floride, puis de son adaptation pour la France. On y découvre les raisons pour lesquelles l’attraction est implantée dans le quartier du Vieil Ouest, comment son nom a été choisi pour le public français. On apprend aussi quels manoirs réels et imaginaires ont influencé l’attraction et surtout… en quoi la maison hantée diffère d’un parc Disney à un autre ! J’ai été très surprise de découvrir que le manoir français de style néo-gothique ne ressemblait pas du tout à son cousin américain de style néo-classique (= maison coloniale du Sud des Etat-Unis). Quelques anecdotes de conception parsèment également cette partie : le choix de couleur extérieure du bâtiment, celui des plantes présentes autour du domaine, les tombes du cimetière, le papier peint de l’entrée du manoir…

L’histoire d’une mariée malheureuse

La deuxième partie du livre, « De l’ombre aux tableaux », est consacrée à l’histoire de Mélanie Ravenswood, crée spécialement pour l’attraction française. Il s’agit d’une histoire élaborée comme un scénario de film, narrant la vie d’une mariée abandonnée 4 fois avant ses noces par chacun de ses fiancés, tous morts dans des circonstances mystérieuses. Son fantôme et ses portraits jalonnent le circuit créé dans le manoir pour nous raconter sa vie. Dans cette partie, on nous expliquera comment est née cette histoire, ses inspirations et comment elle marque chaque détail du parcours parfois à travers des détails insignifiants : jeux de mots funestes sur les noms des fiancés, portraits en trompe-l’œil, choix de musique et de voix d’outre-tombe…

Une visite guidée de la maison hantée

Dans une troisième partie, appelée « Descente aux enfers », le livre aborde un peu plus en détail le circuit suivi par les visiteurs de l’attraction, ce que j’ai trouvé astucieux.

Pour celui qui ne s’est jamais rendu à Phantom Manor, cela donne une première idée avec des détails scénaristiques que l’on ne soupçonnerait pas au premier abord. Pour celui qui a déjà eu l’occasion de s’y rendre, cela donne envie de réaliser à nouveau le circuit (et c’est mon cas) !

Sans vous spoiler la visite, je vous indiquerais que le livre vous dévoile plus de détails sur quelques scènes marquantes : la mariée en haut des escaliers, la salle de bal fantôme, la rencontre avec la voyante, la pièce secrète… et la conception des navettes-pierre tombales utilisées pour se déplacer dans le manoir.

Les photos et illustrations de conception aident à visualiser le voyage et à mieux s’immerger. L’émotion et l’ambiance fantomatique sont présentes. Frissons garantis !

Phantom Manor : une attraction qui évolue

Le reste du livre est consacré à la rénovation de l’attraction en 2018 et aux différents acteurs français et américains qui y ont contribué à plusieurs niveaux : musique, animatronics, lumière, ingénierie. J’ai découvert à cette occasion le terme Imagineer qui désigne les « ingénieurs de l’imaginaire », ceux qui créent les attractions (du moins chez Disney). Je me rappelle avoir visité le Phantom Manor avant cette rénovation et j’avais trouvé l’attraction vieillote. Sachant tous les détails qui se cachent derrière les tableaux, les couleurs, la musique et qu’il y a eu un rafraîchissement conséquent de l’ensemble, cela m’a donné envie de retourner à Disneyland pour visiter à nouveau, et si possible à la période d’Halloween.

Quelques détails en vrac sur l’ouvrage

Le livre est bilingue français-anglais : à chaque paragraphe français correspond sa traduction en dessous du texte en anglais, sans doute pour toucher un public plus large, au vu de la notoriété de Disney.

La deuxième de couverture représente le papier-peint violet avec motifs de chauve-souris présent dans l’entrée du manoir et la quatrième de couverture est une carte ancienne du quartier du Vieil Ouest.

Le livre est disponible sur la boutique de Disneyland Paris, mais souvent en rupture de stock. Son prix est de 19.99 euros +6 euros de frais de port à ce jour. Vous pouvez aussi vous le procurer dans les boutiques Disney sur place, en visitant le parc.

En conclusion : Un très bel ouvrage, bien documenté, qui nous en apprend beaucoup sur les détails de la création de l’attraction Phantom Manor et sa rénovation. La richesse des illustrations et la visite guidée via le livre donnent envie de réaliser une vraie visite de cette demeure, hantée par le fantôme d’une mariée malheureuse… Un livre parfait pour le pumpkin autumn challenge !

Auteur :

Bibliothécaire IRL, j’ai eu envie de partager mes lectures avec d’autres amoureux de la littérature, mais aussi jouer avec les livres à travers des challenges ou encore désacraliser l’écriture avec des ateliers pour les écrivains en herbe. Je vous invite également à développer votre imaginaire avec mes projets d’écriture autour d’une bibliothécaire de l’extrême qui voyage à travers les livres mais a du fil à retordre avec son chat… Bienvenue dans mon univers et surtout bonnes découvertes littéraires ! Amélie

4 commentaires sur « Phantom Manor, L’attraction décryptée, Jérémie Noyer et Mathias Dugoujon, éditions Euro Disney Associés »

  1. C’est vraiment sympa comme objet-livre, ça donne un peu plus de profondeur au lieu attraction. On doit y retourner avec un nouveau regard !
    Pour le coup, j’habite vraiment à côté de Disney (même pas 15km) mais n’y suis allée qu’une fois il y a une dizaine d’année ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s