Publié dans On joue ?

Bilan à mi-parcours du Pumpkin Autumn Challenge 2020

Quels livres ai-je lu depuis le début du challenge ? Quels sont mes flops ? Et mes coups de cœur du moment ? Est-ce que j’ai changé ma PAL en cours de challenge ? Voici un petit bilan à mi-parcours, à un mois et une semaine de la fin du challenge

Varier ses lectures

Je me suis dit en réalisant ma PAL au début du challenge, que j’allais certainement me lasser de toujours lire des romans adultes, parfois denses, qui ne laissent pas de place pour une forme de « respiration » littéraire.

Et en cela j’ai eu raison ! Depuis le 1er octobre, j’ai lu deux bande-dessinées, un album, un recueil de conte et seulement deux romans dont un jeunesse.

En voici la liste :

  • Peau d’Homme de Hubert et Zanzim (Bande-dessinée) pour Les écailles de Mélusine
  • Le prince et la couturière de Jen Wang (Bande-dessinée) pour Les rêves d’Aurore
  • Grimoire de Sorcières de Benjamin Lacombe et Sébastien Pérez (Album/Beau-Livre) pour Sarah Bernardt monstre sacré
  • Sauvage de Jamey Bradbury (Roman adulte Nature Writing fantastique) pour Nausicaä de la vallée du vent
  • Trois contes de fantômes, de Guy de Maupassant et Camille Garoche (Conte/ Beau-Livre) pour Fafnir ton assiette sinon pas de piécette !
  • Fingus Malister de Ariel Holzl (Roman jeunesse) pour Siroter un chocolat chaud sous les saules

On peut dire que j’ai bien entamé le challenge, en commençant par le plus facile… Maintenant, j’attaque le gros morceau des romans, et je pense varier en alternant romans young-adult, nouvelles et roman adulte pour finir dans les temps. Et si ce n’est pas le cas, on pourra dire que j’aurai quand même lu pas mal sur deux mois.

Pour rappel, j’ai commencé le challenge un mois en retard car je souhaitais aussi participer au Mois Américain qui est un challenge centré sur la littérature américaine. 😉

Jusqu’à présent, je n’ai pas réalisé de chronique pour toutes mes lectures, seulement celles qui ont été un coup de coeur. J’ai pour principe de ne pas parler des livres qui m’ont déçu, mais comme vous les avez peut-être dans votre PAL pour ce challenge, je me suis dit que ce serait intéressant de comparer nos points de vue et/ou de vous expliquer ce qui m’a déplu.

Mes déceptions de lecture

Pour le moment, j’ai buté sur deux livres que j’ai lu malgré tout, même si j’ai un peu l’impression d’avoir perdu mon temps.

Le premier est Sauvage de Jamey Bradbury, un roman dans la veine du Nature Writing (=genre littéraire américain où la nature est mise en avant) avec une pointe de fantastique. L’histoire est celle de Tracy, une adolescente rebelle mais bizarre, qui cache un secret : comme sa mère, elle a une nature un peu sauvage et passe son temps en forêt pour… boire le sang des animaux qu’elle attrape. Quand elle les a « bus », elle revoit une partie de leur souvenirs et apprend d’eux : chasser, pister, vivre dans la forêt. Sa mère, décédée un an plus tôt renversée par une voiture, lui a interdit de boire le sang des humains ainsi que d’autres règles de ce type afin qu’elle puisse s’adapter au monde des hommes. Bien entendu, Tracy va transgresser cette règle et il va se passer des choses… pas très jolies. A côté de ce personnage, on découvre les paysages magnifiques de l’Alaska, le monde des mushers (les entraineurs de chien de traineau et les courses qui gravitent autour) avec le père de Tracy, et aussi les techniques pour survivre dans la forêt. Ces thématiques m’ont plu et m’ont aidées à finir le livre avec l’envie de savoir jusqu’où le don de Tracy allait l’emmener. Mais j’ai vite déchanté. Certes, il y a beaucoup de suspense, et même une thématique transgenre à un moment donné, mais contrairement à ce que j’avais supposé, ce n’était pas un livre sur les vampires et la fin du roman m’a profondément déçue. Elle manquait d’un retournement de situation. Et mes théories sur la mort de la mère de Tracy n’ont pas pu être confirmées ou non car… on n’en sait pas plus sur sa mort étrange. Bref, je suis restée sur ma faim avec une lecture laborieuse, malgré une couverture soignée.

Le deuxième livre qui ne m’a pas convaincue est Trois contes de fantômes de Maupassant, illustrés par Camille Garoche. J’ai beaucoup aimé le travail d’illustration de Camille et le format Beau-Livre avec ses pages en dentelle de papier. J’ai apprécié le dossier en fin d’ouvrage qui explique la manière dont l’illustratrice réalise ses dessins et découpes de papier pour les prendre ensuite en photo. Ce procédé est très intéressant. Côté histoire, étant fan de longue date de Maupassant (avec le Horla, notamment), je m’attendais à frissonner comme il se doit avec des contes de fantômes. Mais si la première histoire intitulée Apparition, m’a fait un peu trembler, les deux autres m’ont laissée de marbre. Peut-être est-ce un problème d’époque ? De nos jours, d’autres écrivains manient le fantastique et l’horreur de façon plus poussée et je pense que j’avais des attentes trop hautes vis à vis des histoires. Bref, un Beau-Livre intéressant pour sa forme plus que son contenu.

Que me reste-t-il à lire ?

Avec les lectures réalisées jusqu’à présent, j’ai validé le menu Automne des Enchanteresses et bien entamé le menu Automne Douceur de vivre. Je n’ai pas touché du tout à celui de Automne Frissonnant malgré une forte envie de… frissonner dans ce challenge ! C’est assez curieux d’ailleurs !

Il me reste donc 6 livres à lire et j’ai dû entamer un roman qui ne fait pas partie du challenge car c’est un service presse. Il s’agit de L’héritage du rail de Morgan of Glencoe, le tome 2 de la série La Dernière Geste dont j’avais déjà chronique le premier tome : Dans l’ombre de Paris, aux éditions ActuSF pour le site French-Steampunk.fr. Cela me retarde un peu dans le challenge, mais je compte essayer de l’utiliser pour valider un menu. A savoir lequel…

Ai-je procédé à des changements dans ma PAL ?

Le Prince et la Couturière n’était pas du tout prévu dans ma PAL. A la place, pour Les rêves d’Aurore (LGBTQI+ et militantisme), j’avais choisi initialement le recueil de nouvelles publié chez les éditions Yby intitulé Félin. Je compte bien lire ce dernier (car c’est aussi un service presse et j’aimerais mettre en avant cette maison d’édition spécialisée LGBTQI+), mais cela risque d’arriver après le challenge.

Alors pourquoi me tourner vers le roman graphique du Prince et la Couturière ? Et bien… il était dans ma wishlist depuis un petit moment et j’ai eu l’occasion de le récupérer au boulot ! Je me suis donc empressée de le lire… et je n’ai pas du tout été déçue. C’est une histoire touchante entre une jeune couturière pas très jolie mais talentueuse, qui se voit proposer un poste auprès d’un Prince… qui adore porter des robes ! Le propos est léger mais le sujet sérieux : on aborde les questions autour du paraître, des icônes de mode, un peu de transgenre, de l’amour quand on a un hobby particulier, de l’acceptation familiale, … Le prince ne sait pas comment gérer sa passion en public sans mettre la honte à sa famille royale et être pris au sérieux dans ses fonctions d’héritier régnant. La couturière sort des sentiers battus en créant des robes qui font ressortir la personnalité de ceux qui les portent. Bref, une excellente BD qui pose les bonnes questions avec une fin qui sort des sentiers battus. Je vous la recommande fortement.

Voilà pour mon bilan à mi-parcours du Pumpkin Autumn Challenge 2020. J’en réaliserai un autre début décembre quand il sera terminé. Pour celles et ceux qui suivent ce challenge également, n’hésitez pas à me dire en commentaire si nous avons des lectures communes et ce que vous en avez pensé.

Pumpkin Spice latte et chaussettes en laine,

A.Chatterton

Auteur :

Bibliothécaire IRL, j’ai eu envie de partager mes lectures avec d’autres amoureux de la littérature, mais aussi jouer avec les livres à travers des challenges ou encore désacraliser l’écriture avec des ateliers pour les écrivains en herbe. Je vous invite également à développer votre imaginaire avec mes projets d’écriture autour d’une bibliothécaire de l’extrême qui voyage à travers les livres mais a du fil à retordre avec son chat… Bienvenue dans mon univers et surtout bonnes découvertes littéraires ! Amélie

2 commentaires sur « Bilan à mi-parcours du Pumpkin Autumn Challenge 2020 »

  1. Le prince et la couturière avait été un coup de cœur absolu… Je ne m’attendais pas à autant apprécier, ce qui explique peut-être le souvenir que j’en ai.
    Quant à Trois contes de fantômes, je reste tentée, mais je vais attendre sagement de le trouver d’occasion à un prix raisonnable. Comme ça, si le fond ne m’emballe pas, j’aurai au moins le plaisir des yeux.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s