Publié dans Rencontre avec

7 questions à Grégoire Laroque sur Zilwa, Les Trois rites

Suite à la lecture du premier tome de Zilwa, intitulé Les trois rites, j’ai tellement aimé l’intrigue que je n’ai pas pu m’empêcher d’interroger son auteur sur cette histoire qui se déroule sur une île tropicale. L’occasion d’en savoir plus sur sa réalisation et peut-être de glaner des éléments sur le tome 2…

Amélia : Bonjour Grégoire, dans le préambule de ton roman, tu le définis  comme appartenant à la Kreol Fantasy, peux-tu m’en dire plus sur le sujet ? Est-ce un terme que tu as imaginé par exemple ou cela existe-t-il déjà ?

Grégroire Laroque : J’ai inventé le terme car je trouve qu’il collait bien à ce que j’écrivais. Quand on pense à la fantasy, on s’imagine des décors écossais ou irlandais, avec d’immenses prairies vertes, de vieilles forêts, des châteaux médiévaux… Je voulais sortir de cet esprit et faire évoluer mes personnages sur une île tropicale, avec des grandes plages de sable blanc, des jungles luxuriantes, un lagon turquoise… Tout en gardant le thème de l’épopée (qui est légion dans la Fantasy).

Amélia :  Quelles ont été tes inspirations pour l’écriture de ce premier roman ? Tu évoques tes voyages en préambule, est-ce qu’il y a des auteurs qui t’ont marqués par exemple ? J’ai senti l’influence de J.K.Rowling dans ton trio de personnages principaux mais je me trompe peut-être…
Grégoire Laroque : Mes principales sources d’inspirations sont Tolkien et Zola. Les deux n’ont rien à voir, mais j’admire leur écriture. Pour le premier, j’ai clairement été frappé par l’imagination et l’univers qu’il a créé. Pour le second, la précision des mots et des descriptions qui habillaient parfaitement l’histoire. Puis, bien évidemment, beaucoup d’autres auteurs (même si je dois admettre que les deux que j’ai cités sont mes évidences).
Amélia : Les îles tropicales sont très présentes dans ton récit avec l’évocation de la faune et de la flore. T’es-tu inspiré d’une île réelle ?
Grégoire Laroque : Bien sûr ! J’ai écrit ce roman à l’Île Maurice où j’ai vécu pendant 4-5 ans. Je me suis également inspiré de l’Île de Pâques, de l’Île de la Réunion, Madagascar…Toutes les îles dans lesquelles j’ai eu l’occasion de voyager !
Amélia : Comment est né ce livre ? Tu es jeune auteur, cela était-il un projet de longue date ?
Grégoire Laroque : Je n’ai jamais songé à écrire quoi que ce soit ! Je dois cela à notre expatriation à l’Île Maurice, qui m’a tellement inspiré ! Ce n’est que plusieurs mois après notre arrivée qu’une idée à germé et que celle-ci a pris de plus en plus d’ampleur… Jusqu’à ce que l’évidence me saute aux yeux : il fallait que j’écrive cette histoire.
Amélia : Combien de tomes sont prévus ?
Grégoire Laroque : J’ai prévu une pentalogie, donc 5 tomes !
Amélia : Peux-tu me donner quelques éléments concernant les prochains tomes ? Est-ce que par exemple, Shivan va perdre un peu plus de sa naïveté ?
Grégoire Laroque : Shivan va en voir des vertes et des pas mûres, de même qu’Alynn et Bojun. Zilwa est non seulement une aventure avec des dangers et des défis, mais aussi une épopée personnelle pour se trouver. Dans la suite, des choix difficiles vont se poser, des personnages présents dans le premier tome vont être mis à nu, des machinations vont apparaître… Le tome 1 n’est qu’un préambule à tout ce que j’avais en tête !
Amélia : Pourquoi avoir choisi l’auto-édition ? Est-ce parce que ton roman innove dans un genre nouveau par exemple, et qu’il ne correspond pas aux maisons d’édition classiques ?
Grégoire Laroque : J’ai choisi l’auto-éditions car je ne pense pas que mon livre rentrait réellement dans des cases. J’ai tout de même envoyé beaucoup de manuscrits aux maisons d’édition mais n’ai jamais eu de réponse. Il faut savoir que les maisons d’édition ne prennent que 0.9% des manuscrits qu’elles reçoivent, et le chiffre diminue quand c’est le premier livre. Je ne connaissais pas l’auto-édition et, en ayant creusé, je trouve que c’est un moyen fantastique de garder une liberté sur son ouvrage, créer des projets dans lesquels on se retrouve… Pour les prochains tomes, je ne me pose même pas la question : ce sera auto-édité !
Amélia : As-tu des conseils à donner aux jeunes auteurs qui passent par l’auto-édition ?
Grégoire Laroque : L’auto-édition, c’est beaucoup de travail. Il faut bien s’organiser et ne pas avoir froid aux yeux pour communique suffisamment et correctement sur tous les réseaux (digitaux et physiques) qui sont à notre disposition, être inventif, aller à la rencontre de potentiels lecteurs… Si vous vous sentez à la hauteur de ce challenge, foncez car ce n’est que du bonheur.
Au sujet de la communication autour de son premier roman, je vous invite à lire l’excellent article de l’auteur intitulé :
Je remercie chaleureusement Grégoire qui a pris le temps de répondre à mes questions. Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur son roman, vous pouvez retrouver ma chronique sur son premier tome : Zilwa, Les trois rites, rubrique Lecture.

Auteur :

Ex-Bibliothécaire, j’ai eu envie de partager autre chose que des chroniques littéraires à travers ce blog en invitant les lecteurs à se plonger au quotidien dans l’imaginaire pour leur apporter un peu de magie et de fantaisie. Vous trouverez matière à réflexion à travers mes projets d’écriture principalement comme mon roman dédié à Miss Chatterton, une bibliothécaire de l’extrême qui passe son temps à voyager dans les livres ou mes discussions avec mon chat. Comme on ne se refait pas, je vous propose également des coups de coeur lecture détaillés ou des interview d’auteurs. Et parfois, je me laisse aller à quelques réflexions du quotidien… Je vous souhaite une jolie lecture. Bienvenue dans mon univers !

Un commentaire sur « 7 questions à Grégoire Laroque sur Zilwa, Les Trois rites »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :