Publié dans Veille littéraire du net

And my watch begins #15

Au sommaire de cette veille littéraire du net : Un podcast sur l’écriture, un projet de tourisme lié à l’imaginaire, un événement littéraire pour l’automne, un challenge littéraire ultra-ludique, un appel à textes très floral, une artiste japonaise très excentrique…

Le podcast de la semaine

procrastination-logo-texte-1024x280

Cela faisait un moment que je voulais me lancer et ça y est, j’ai enfin écouté un des podcasts de l’émission Procrastination. Il s’agit d’une émission littéraire de 15 minutes gratuite, menée par Lionel Davoust, Mélanie Fazi et Laurent Genefort (et Estelle Faye aussi). Donc j’ai commencé,non pas par le début, mais par un sujet qui m’intéresse : Pourquoi écrire ?

Plusieurs réponses des auteurs sur le sujet : prolonger le plaisir de lire, libérer sa parole, s’affranchir du temps de l’oralité et retrouver une maîtrise de sa pensée, acte de thérapie, gagner en notoriété, …

D’autres sujets sont disponibles qui pourront t’aider à comprendre la littérature ou à te donner des conseils d’écriture. Quelques titres alléchants :  Qu’est ce qu’une histoire ? Faire original,  où allez-vous chercher tout ça ?

L’ensemble des podcasts sont disponibles sur le blog de Lionel Davoust mais aussi sur plusieurs médias audios.

Le documentaire du moment

arte vidéo

J’ai regardé la première partie du documentaire La fantasy : toute une histoire, de valeureux héros sur Arte video et cela m’a fait réfléchir sur la place de la Fantasy dans nos vies, l’archétype du personnage, la structure du roman d’apprentissage, mais aussi comment les histoires s’inscrivent dans leur époque ou selon leur culture. Il interroge aussi l’évolution des héros féminins au fil des décennies dans cet univers.

Du GN aux séries tv, en passant par le cinéma allemand et américain d’après-guerre, ou encore la figure de la femme des années 50 dans les films de Disney et son évolution, ce documentaire m’a beaucoup appris sur la Fantasy et la construction des héros.

Le documentaire dure 52 minutes et il est disponible jusqu’au 31 août 2020. Il est en deux parties : la première sur le héros, la seconde sur les mondes magiques. Hâte toi de le regarder avant la fin de son replay ! 😉

Tourisme de l’imaginaire

princesse monono

J’ai lu un article sur le site vl-média qui évoquait la réalisation au Japon prochainement, d’un camping sur le thème de Princesse Mononoké ! Il s’agit d’un des films du Studio Ghibli, réalisé par Hayao Miyazaki et dans lequel une jeune fille qui vit avec les animaux dans la forêt, se bat contre les hommes qui dévastent faune et flore.

Le camping sera localisé dans une forêt d’après l’article et comportera tentes, chalets, et cabanes dans un esprit respectueux de l’environnement. Le projet a pour partenaire l’ambassade du Danemark, très concerné par l’écologie. Je ne sais pas toi, mais ça me donne très envie d’y aller. Vivement que ce projet soit terminé !

L’événement littéraire à venir

Virtua livres

Un nouveau Salon du livre Virtua’Livres est programmé du 23 au 25 octobre. Tu commences à connaître un peu le concept : des rencontres d’auteur, des défis, des conférences littéraires, du JDR, parfois même de la musique live, le tout sur Discord et gratuitement, sans bouger de ton canapé. Donc tiens toi au courant avec la page Facebook de l’événement pour le programme et vivement l’automne !

Le challenge littéraire de l’été

J’ai vu passer de nombreux challenges pendant mes congés sur Instagram, mais celui-ci a retenu mon attention car il est vraiment très ludique !

Sur le principe du Monopoly, voici  le Bookopoly !  Découvert sur la chaîne booktube Becca and the books,il semblerait que le jeu provienne du monde de l’enseignement. Peut-être pour rendre la lecture plus fun en classe ? Le plateau de jeu est en anglais (désolée d’avance pour les non-anglophones) et se présente ainsi :

Bookopoly

Le but est de réduire sa PAL (ou TBR en anglais) grâce au jeu. Tu peux personnaliser le plateau comme l’a fait Becca dans sa vidéo de présentation, en y associant les genres que tu apprécies.Tu peux aussi créer des cartes challenges avec les cartes community Shelf et des cartes chances où tu indiques des livres que tu veux vraiment lire et ceux qui t’intéressent moins.

Sur le principe du Monopoly, tu réalises  des jets avec deux dés pour choisir tes livres, en avançant ton pion sur les cases.  Dans la version de Becca, elle réalise 5 lancers de dés, pour 5 livres à lire dans le mois. J’ai trouvé le concept intéressant et réutilisable toute l’année pour s’aider à lire un peu plus. Becca réalise une vidéo chaque mois pour parler de ses lectures et ça fonctionne très bien. En plus, cela booste sa chaîne Booktube avec un jeu très personnel et je trouve cela super positif et amusant. Bref, un nouveau challenge à essayer !

Si tu veux un exemple d’utilisation à la française, je te conseille le blog Les douceurs d’Astrid qui revient sur la vidéo de Becca et a adapté ce challenge à sa sauce…

L’appel à textes du moment

yby éditions

Les éditions Yby, spécialisées en littérature LGBT, proposent un appel à texte autour du thème de « Histoires de fleurs ». Il s’agit d’écrire une nouvelle correspondant à la ligne éditoriale de la maison d’édition, reprenant ce thème et comprenant entre 20 000 et 60 000 caractères espaces compris. Le genre est libre et il est possible d’envoyer plusieurs textes. La date limite des envois est le 7 mars 2021. Pour plus de détails techniques, je t’invite à consulter leur site internet. 😉

A noter que la maison d’édition propose des appels à textes permanents toute l’année, donc n’hésites pas à leur envoyer ton manuscrit si tu veux promouvoir la littérature LGBT. 🙂

L’artiste du moment

téléchargement

Au boulot cette semaine, j’ai eu un coup de coeur pour un documentaire jeunesse concernant une artiste japonaise dont j’ignorais l’existence : Yayoi Kusama, L’artiste qui mettait des pois partout et s’en fichait, par Fausto Gilberti aux éditions Phaidon.

Je ne suis pas fan de documentaires généralement, aussi, quand j’ai  fait la connaissance de l’artiste Yayoi Kusama, une vieille dame un peu excentrique, atteinte de névroses, qui créé de nos jours depuis un hôpital psychiatrique, je me suis dit que j’allais creuser un peu.

Yayoi Kusama n’a pas toujours vécu internée au Japon Au contraire, elle a voyagé quand elle était jeune aux Etats-Unis, après avoir étudié l’Art contre l’avis de ses parents. Obsédée par les pois, elle a réalisé plusieurs oeuvres sur ce thème, ainsi que les premières installations recouvertes de miroirs pour une multiplication infinie des images.

Elle a percé avec difficultés aux Etats-Unis du fait de son statut de femme et d’étrangère. Heureusement, elle a bénéficié d’un coup de pouce de la peintre Georgia O’Keefe, qui l’a aidée à un peu décoller. Cependant, suite à des problèmes de santé et à sa prise de position contre la Guerre du Vietnam, elle rentre au Japon dans les années 1970. Dans son pays d’origine, personne ne souhaite connaître son art. Dépressive, elle est internée dans les années 1980 de sa propre initiative, où elle continue à peindre depuis un atelier attenant à l’hôpital. Ce n’est que récemment que plusieurs rétrospectives ont eu lieu à New-York, Paris, en Scandinavie et même au Japon, lui conférant enfin une légitimité de son vivant.

9781838660963-3

Ce qui m’a touchée le plus dans le documentaire jeunesse, reste la simplicité avec laquelle le personnage raconte son histoire qui n’est pas très joyeuse au demeurant. Le passage où Yayoi retourne dans son pays et ne reconnait plus rien, sauf quand il neige, est particulièrement touchant.

Le dessin de Fausto Gilberti tout aussi simple que le texte, permet de se concentrer sur l’essentiel du personnage : son côté excentrique, sa vision animiste des choses, sa névrose, mais surtout sa volonté de créer envers et contre tout comme une forme de libération personnelle, la volonté de ne pas se laisser abattre par les difficultés.

Pour un documentaire jeunesse, je trouve qu’il est particulièrement bien fait : il explique les choses sans trop les édulcorer. Moi adulte, j’ai passé un très bon moment.

Si tu veux aller plus loin,  Arte a réalisé une petite vidéo qui résume sa vie et son oeuvre en deux minutes. Au programme : des pois sur des citrouilles, des gens, des chevaux, des vêtements, des pièces entières…

Je te laisse avec une photo grandeur nature, ou presque de l’artiste. Elle a du swag pour une mamie de 90 ans, non ?

images

 

Voilà, ma veille littéraire de la semaine est terminée. N’hésite pas à m’indiquer en commentaire tes propres trouvailles pour la beauté du partage. Si tu as raté mes autres watch, tu peux les retrouver ici.

Pois psychédéliques et héros bodybuildés,

A.Chatterton

Auteur :

Ex-Bibliothécaire, j’ai eu envie de partager autre chose que des chroniques littéraires à travers ce blog en invitant les lecteurs à se plonger au quotidien dans l’imaginaire pour leur apporter un peu de magie et de fantaisie. Vous trouverez matière à réflexion à travers mes projets d’écriture principalement comme mon roman dédié à Miss Chatterton, une bibliothécaire de l’extrême qui passe son temps à voyager dans les livres ou mes discussions avec mon chat. Comme on ne se refait pas, je vous propose également des coups de coeur lecture détaillés ou des interview d’auteurs. Et parfois, je me laisse aller à quelques réflexions du quotidien… Je vous souhaite une jolie lecture. Bienvenue dans mon univers !

Un commentaire sur « And my watch begins #15 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s